RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Terminé - Event Pséma Automne 1755] Alrun - Lydia VS Katha du Verseau Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katha


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: [Terminé - Event Pséma Automne 1755] Alrun - Lydia VS Katha du Verseau Noir   Lun 13 Fév - 11:05

Un mouvement de la main, et son cosmos se manifesta dans une concentration que l’on ne soupçonnerait pas, élevant cette barrière blanchâtre à l’allure néanmoins transparente. Bien entendu, celle-ci n’était pas immuable, loin de là cette idée farfelue. Un barrage qui demeurait destructible pour qui prendrait la peine et le temps nécessaire pour y faire naitre un passage. Parce que celui-ci leurs réservaient d’ores et déjà quelques surprises que les deux femmes ne risquaient guère d’apprécier.

Une fois cela fait, Katha posa ses prunelles sur les adversaires, les détaillants plus encore. Puis, un soupir s’échappa, tandis qu’une main alla se poser contre sa tempe. S’inscrivit alors une mine déconfite sur son visage. Les hommes étaient vraiment à condamner de ce monde.

« Tsh. C’foutu jardinier a vraiment aucun gout en matière de femmes ». Puis elle s’arrêta sur la blonde « Asgard hein… Me disais bien que ces mèches avaient un côté enivrant. » Un sourire certain l’éclaira enfin. « Bien, voyons voir ce dont vous êtes capables toutes les deux. J’ai hâte de faire de vous mes pièces maitresses ! » Excitation certaine.

Parce que Katha appréciait cet endroit glacial et presque hostile que pouvait représenter le domaine d’Asgard. Et c’était pour cette raison précise qu’elle ne supportait que très peu le Bélier Noir, parce qu’il était la cause de l’anéantissement de son petit plaisir, son petit paradis de glace. Malgré tout, elle avait suivi le mouvement comme toute femme devrait le faire, parait-il. Sornettes. Le sort de Pséma ne lui importait que très peu, si bien qu’elle avait eu le loisir de choisir ses opposants, alors même qu’un porteur de la volonté des Dieux était présent. Qu’importe. Elle écoutait les ordres, les suivaient même, dans une certaine mesure. Mais elle n’était pas un animal, et choisirait ses adversaires en fonction de ses propres critères. Telle était sa décision.

Sans attendre, elle se précipita sur l’ancienne Asgardienne afin de lui assener quelques coups, accompagnés d’une tentative pour se rapprocher encore de son blond si plaisant. Doux sourire. Celui d’une femme qui voulait obtenir quelque chose : cette couleur, cette statue de glace. Des déplacements rapides, afin de la frapper sous plusieurs angles. Mais cela n’était qu’une entrée en matière. Pace que, l’une comme l’autre, étaient sans aucun doute bien loin de se douter de ce qui leur était réservé.

Un recul suffisant, créé par des actions certaines et sans hésitation. Un Verseau noir décidément bien doué avec ses jambes, et plus qu’à l’aise avec sa forme physique.

« Vraiment… La destruction d’Asgard est un tel gâchis. Ce maudit Pséma n’en fait qu’à sa tête, comme d’habitude. Rayer ces sublimes terres glaciales de la carte alors même qu’il était possible de réduire Poséidon ou Athéna au néant… » Elle reprit « J’suis bien contente de constater qu’il y a des survivants » Un regard « Survivantes, plutôt ».

Parce qu’elle n’était pas d’accord avec cette décision, assurément. Mais Katha avait néanmoins suivit les ordres, et avait de près ou de loin participé à cette éradication de masse. Qu’elle le veuille, ou non. Le silence revint alors quelques instants, juste le temps qu’il fallait pour que ses mains intimes à cette glace de prendre part à l’offensive. Un claquement de doigts, et le vent se leva sur la zone désormais nuageuse. Et lentement, la neige commença à tomber, tandis que son cosmos commença à briller, s’intensifiant, alors même qu’elle s’apprêtait à lancer son attaque.

« ça lui fera une belle jambe comme ça, avec ses foutues fleurs » Cracha-t-elle.

Parce qu’une chose pouvait en cacher une autre. Ainsi, la surprise arriva sous les traits d’une attaque dissimulées par l’arrière. Par cette tornade glaciale qui venait de prendre place dans ces murs de désolations. Une pression qui approchait, dangereusement. Une pression si froide qu’elle pourrait geler toute tentative d’une prochaine attaque.

« Asgardienne, ça te dirais pas d’me rejoindre ? J’ai bien l’intention de faire payer à ces gars leur comportement, à se prendre pour les maîtres, à donner des ordres comme si tout était normal. Et l’Bélier fait partie du lot, bien entendu » Un sourire « Qu’est c’que t’en pense ? »

Une proposition, simple. Parce qu’elle lui plaisait bien, celle-ci. Parce qu’elle aussi connaissait ce froid enivrant des terres glaciales, ces mêmes lieux souvent délaissés par les hommes. Parce qu'elle comprenait, en un sens.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Terminé - Event Pséma Automne 1755] Alrun - Lydia VS Katha du Verseau Noir   Jeu 16 Fév - 11:25

J'ai relevé le défi au milieu des roses

D'un geste, elle avait encouragé ses deux compagnons félins à se mettre à l'écart. Ils étaient tout ce qu'il lui restait. Ses plus anciens amis. Puissants et magnifiques sous leurs fourrures neige et nuit. D'or, ils n'en possédaient que dans leurs yeux tout comme elle n'en portait qu'en sa chevelure. Splendide, Alrun n'avait rien perdu de la prestance naturelle que lui avait accordée la puissante Vanadis Freyja. C'était les dons d'un autre monde. La seule preuve encore existante du passé glorieux qu'avait été celui d'Asgard avant sa chute.

Soupirant en suivant les deux fauves du regard, la blonde nordique considéra Lydia toute proche d'elle. Rousse comme les flammes d'un soleil couchant, elle avait été une ancienne ennemie et pourtant, c'était bien elle qui se tenait auprès d'Alrun, prête à lutter comme elle l'avait toujours fait. Fille de Nyx et reine des glaces, c'était un bien singulier duo que celui se tenant face au verseau noir.

Sans attendre, la féline du grand nord, se plaça en garde, bloquant chaque coup aussi vite qu'il venait. Elle ne voulait aucunement se laisser surprendre. Il fallait qu'elle avance, qu'elle atteigne celui qui avait conduite la terre du grand Odin à sa ruine.

- Ainsi, tu connais les terres du lointain Septentrion ? Tu prétends l'aimer mais est prête à détruire les ultimes survivants de ce royaume qui n'a que trop souffert des querelles entre divinités grecques.

Le ton n'avait rien d'agressif. Il était juste accusateur et intrigué. Cette situation avait vraiment de quoi intéresser l'ancienne réincarnation qui n'en perdait pas pour autant sa méfiance naturelle. Aussi, l'attaque ne put l'atteindre que grâce à la vitesse effroyable de ses vents tournoyants. Toute la puissance du septième sens gavée par l'éclat de Balmung. Une situation qui avait de quoi faire souffrir davantage la jeune femme. Plus que tout, plus que la douleur des coups, c'était celle de recevoir la puissance de cette antique lame qui blessait l'ancienne Zeta au plus profond de sa chair. Elle connaissait Balmung, elle l'avait tenue entre ses mains et l'avait elle-même plongée en son corps pour détruire le venin d'Eris.

Tout cela revenait, remontait en elle alors que Katha lui faisait une proposition qui pouvait tout autant être un piège.

- Te rejoindre ? Alors que tu uses et abuses des pouvoirs de la lame sacrée d'Odin pour te hisser au niveau des dieux. Si tu avais eu un temps soit peu de pitié pour Asgard, tu aurais au moins tenté de préserver ses habitants.

Souiller l'arme ultime qu'Odin confiait à son peuple pour le détruire, c'était bien trop pour Alrun. D'un geste qu'elle voulait calme, elle révéla à son tour le champ qu'elle avait activé juste avant l'assaut ennemi. Un champ qui n'avait rien de comparable avec le froid mortel dont s'entourait la black sainte. Les éclats lumineux qui parsemaient ce champ cosmiques étaient une pluie d'étincelles dorées, un enchantement qui apportait beauté et chaleur. Tout le contraire de celui qui se dégageait de son adversaire.

- Ton froid n'est que mort et désolation alors que celui d'Asgard est grandeur et préservation. Sous la couche de neige, la vie sommeille et patiente, sous ta gangue de froid, elle se fige et éclate. Est-ce cela pour toi la beauté de la neige et de la glace ? Une splendeur qui ne débouchera jamais que sur la mort alors que ma vision de cette beauté tend à rendre à la vie toute la force qui est la sienne dès qu'un rayon de soleil vient la réveiller en la caressant de toute sa grâce.

N'en déplaise à ton maître, Asgard n'est pas morte. De par sa propre force vitale, sa volonté inébranlable et les bénédictions divines qu'elle a reçues, elle a survécu. Elle sommeille simplement aussi longtemps que ses plaies le lui imposeront. Comme les fleurs qui rejaillissent après un hiver plus que rigoureux, elle renaîtra. A toi de savoir si tu veux participer à son retour à la vie ou étouffer ce qui sommeille sous un froid de mort...

De ses mots, Alrun n'avait ni accepté ni refusé la proposition de Katha. C'était trop tôt bien trop tôt pour cela. Face au carnage qui avait réduit Asgard à sa plus simple expression, il faudrait bien plus que quelques paroles qui ne coûtaient rien pour convaincre la blanche tigresse. Il faudrait des actes et le lot de souffrances associée. Ensuite, seulement, l'ancienne guerrière divine reconsidérerait la question. Expier ses fautes envers Asgard ne serait pas si simple...





Dernière édition par Alrun le Jeu 16 Fév - 11:34, édité 2 fois (Raison : ajout lien)
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Terminé - Event Pséma Automne 1755] Alrun - Lydia VS Katha du Verseau Noir   Dim 19 Fév - 13:35

- Lointain Septentrion, sous le regard de Mani, tu n'es plus que cendres et mort...

Pourtant sous le manteau des glaces, je ressens la présence de l'étoile de vie.

Seul mon maître, le puissant et inimitable Thanatos peut retirer sans coup férir le précieux don aux mortels...

La glace ne fait que conserver ce qui dort sous son manteau étincelant.

Ne perds donc pas confiance, féline aux yeux d'ambre...

D'une voix caressante, la somptueuse chasseresse s'était adressée à Alrun. Raviver les plaies récentes de la blonde nordique était une stratégie comme une autre. Pourtant, quelque chose clochait dans cette histoire. C'était trop ardent, trop appuyé sur certains termes. En experte des sens et des émotions, la spectre s'était penchée sur tout ce qui s'échangeait entre les deux femmes. Un échange, un ballet de mots où souffrance et colère se heurtaient à regrets et rébellion. Un spectacle d'une saveur certaine qui ne faisait qu'attiser les passions de part et d'autre.

De quoi déboucher sur une rencontre des plus explosive où le chaos aurait sa carte à jouer. Le tout était de voir ce qu'il en ressortirait.

Tout en lenteur et grâce, la vampire s'était décalée des deux femmes. Une gestuelle, une danse dont le charme et le magnétisme n'avaient aucun équivalent dans les autres mondes. Les Vampires étaient les infants de Nyx, des étoiles mêlant séduction, charme, ivresse et passion, uniques et magnétiques comme pouvaient l'être les mortelles sirènes de Poséidon.

Un sourire aux lèvres, elle sentait les sangs bouillir au plus profond des corps magnifiques des deux opposantes. Non pas des proies mais des promises dont le précieux nectar glisserait tôt ou tard en sa gorge. Seule pour l'instant comme tenue à l'écart derrière un voile blanc, la spectre patientait, jouant de ses poignets, de ses mains, de ses doigts dans l'air vibrant sous sa gangue de froid.

La glace, la neige ne tarderaient guère plus à tomber en un long linceul sur le sol de cendres et de lave figée. Ne serait-ce que les roses s'élançant vers le ciel depuis leur tapis de charogne, le décor serait parfait. Minéral, pur et glaçant, à l'image des deux jeunes femmes se faisant face...

Lentement, le temps s'étirait, ralentissait aux rythmes des mots, des intonations. Un instant de paix incroyable sembla même s'abattre quelques instants avant que la tempête n'éclate. Une tornade de neige balaya le terrain sans la blesser trop grièvement.

Sans un cri, sans un mot, la spectre se redressa, un sourire indéchiffrable aux lèvres. D'un geste tout aussi gracieux qui les précédents, elle débarrassa son surplis des restes de glaces et de cendres entremêlés.

- Splendide, vraiment...

Tumultueuse comme la rivière lave glissant sous l'immense écorce de glace. Tu es vraiment délicieuse en ton genre, dame du Verseau.


Puis avançant vers Alrun, la vampire s'assura de sa bonne santé. Visiblement, l'assaut n'avait fait que heurter sans trop de dégâts l'ancienne garde d'Asgard. Elle s'était offerte à la spectre et il était hors de question qu'elle meure trop vite.

- Oui, tu es vraiment attirante sous ton aspect tumultueux. Laisse-moi juste te rendre ton merveilleux assaut.

Sur ces mots chargés d'élégance et d'une sensualité plus que troublante, la chasseresse du crépuscule se lança à son tour dans un assaut qui n'avait rien de commun avec la douceur et le merveilleux de sa voix. Loin d'être douloureux en son exécution, il n'était que danse des mains et des griffes. Un art, une danse d'où s'éleva soudain de longs et infinis rubans d'écarlate. Délicats et diaphanes tant leurs finesses n'avaient pas d'égale en ce monde, ils flottèrent un instant comme portés par un courant invisible avant d'enfin disparaître aussi soudainement qu'ils étaient apparus.

Reprenant alors sa posture de défense, Lydia prit la parole tout en portant rapidement une main à ses lèvres.

- Ton sang est bouillonnant tout comme ton âme est rebelle...

Voyons jusque où il parlera pour toi...


Un dernier sourire illumina le regard de la spectre au teint d'albâtre, laissant à son adversaire le temps de ressentir enfin en sa chair les quelques coups d'ailes qu'elle lui avait portés au plus profond de la mêlée.


Revenir en haut Aller en bas
Katha


Black Saint
avatar

Messages : 29
Armure : Verseau

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: [Terminé - Event Pséma Automne 1755] Alrun - Lydia VS Katha du Verseau Noir   Mer 22 Fév - 11:41

Les terres de Glace. Bien entendu qu’elle les connaissait, elle qui ne vivait que pour ce froid intense et tout ce qu’il pouvait lui apporter. Sans doute bien plus que l’on ne pourrait le croire d’ailleurs. Et les à priori semblaient pourtant d’ores et déjà revenir dans les bouches de ces deux femmes, où plutôt de celle de la survivante. N’avait-elle donc rien écouté ? Des affirmations qui n’étaient pourtant totalement erronées.

« Les divinités grecques n’est-ce pas ? Toujours à se croire au-dessus des autres pour X ou Y raison, à imposer leur vision, à détruire. C’bien pour ça que Pséma a foiré. Il s’est trompé d’ennemi, dans sa stupidité » Un soupir « C’t’imbécile, rien dans l’cerveau celui-là » Encore un…

Un regard se posa quelques secondes sur le mur de glace qui dissimulait la présence non loin des Poissons. Puis un claquement de langue, agacée. Rien dans le cerveau, comme les autres. Et Ainsi, la proposition était venue d’elle-même. Parce que la jeune femme n’avait que faire de toutes ces histoires et des prétentions du Bélier Noir. Non, elle se contentait de suivre les ordres. Des ordres que la blanche supportait de moins en moins, d’ailleurs.

« Je n’ai que faire des Dieux et de leurs pouvoirs. Vas donc dire ça à ce fou de Pséma, qui joue aux puissants en sale gosse qu'il est. J’vais te dire un truc la survivante, la seule raison à ma présence encore ici, c’est pour voir sa chute de mes propres yeux. Et si j’suis là, c’est pour vérifier que vous serez capable de vous l’faire, cet espèce de cinglé. C’qu’il pense ? J’m’en fou bien. Et c’est tant mieux si Asgard vit toujours quelque part. Ça lui ferait une belle jambe de l’apprendre, et moi ça m’ferait un coin où retourner. Du genre tranquille et sans emmerdeurs, tu vois l’truc ? » Haussement d’épaule, durant un court silence. « Puis bon, c’est l’seul coin où j’me sentais bien faut dire ». Nostalgie environnante.

Puis ses billes se retournèrent en direction du Spectre roux. Un lien entre les deux femmes, certainement. Mais ça, elle s’en fichait pas mal, la Katha. Elle, tout ce qu’elle voulait, c’était trouver quelqu’un qui serait apte à défaire ce fou. Ces fous. Un mouvement, celui provoqué par ce qui semblait être une danse mortelle. Mais celle-ci fut bloquée par ce mur de glace, dont une extension avait été faite momentanément afin de parer les coups, quels qu’ils soient. Une protection qui s’effritait bien entendu, bien loin de cette barrière créée plus tôt. Plus solide. Et enfin, la possibilité de lancer l’offensive s’offrit alors à elle, mais la blanche des glaces n’en fit rien. Parce qu’elle avait d’autres projets dans sa tête, d’autres objectifs plus profonds dans son éternel égoisme. Et parce que ces quelques paroles sur la survie d’Asgard trottaient dans son esprit.

« Asgardienne, tu affirmes que la terre de glace vit toujours sous cette couche de destruction, c’est vrai ? Dans c’cas, j’ai aucune raison d’vous retenir ici » Nouveau soupir, discret « Et pourtant, j’vous aurais bien voulu dans ma collection… » Un faible murmure, avant de reprendre. « Ramène ces terres gelées, reconstruis les, qu’importe. Montre-moi qu’elles existent toujours quelque part. » Que j’ai toujours un endroit où aller. « Et foutez une branlée à cette timbrée d’bestiole qui s'prend pour le chef là ».

Dernières paroles, durant laquelle Katha ne lança pas la moindre attaque. Parce que le choix de la jeune femme était fait. Si ce lieu disparu, son refuge pouvait revenir, alors il n’y avait pas à hésiter. Ainsi, elle pourrait peut-être y retourner un jour, à cet endroit.

Katha a écrit:
Vous pouvez voir le mur de glace se briser. Katha met également fin au combat.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Terminé - Event Pséma Automne 1755] Alrun - Lydia VS Katha du Verseau Noir   Mer 1 Mar - 15:10

Sous le regard de Sol, les choses prenaient un tournant plus que surprenant. Le sang et la glace régnaient en maîtres en ce combat, tout comme les Ténèbres et la beauté. Rien de comparable avec la beauté malsaine du maître des roses. La Féline et la Vampire étaient d'une toute autre nature. Sans fléchir, sans crainte, Alrun avait patienté. Encaisser les coups ne l'effrayait pas, ne l'effrayait plus. Cela faisait trop longtemps qu'elle côtoyait la mort et la guerre, telles de vieilles amies, pour se laisser aller à la crainte de périr d'un seul coup.

Puis, cela avait aussi son intérêt. Être sous le coup de la paralysie l'avait forcée à écouter avec encore plus d'attention les paroles du Verseau Noir, à se pencher davantage sur tout ce qu'elle dégageait. Et la blonde nordique n'était pas la seule à jouer en maître dans ce genre de registre. Lydia était aussi une virtuose à sa façon...

Lentement, le froid reprit ses droits mais d'une toute autre façon. Une étonnante mélancolie s'était comme emparée de leur adversaire. Quelque chose qui la liait subtilement au lointain Septentrion...

Un lien aussi délicat et insaisissable que les rubans écarlates de la Vampire Couronnée. Sentant que la situation prenait un nouveau tour, l'ancienne Dame d'Asgard maintint son champ d'or et de neige. Non pas pour menacer la rebelle à la crinière d'argent mais lui faire ressentir quelque chose qu'elle ne rencontrerait pas de sitôt. Un envoûtement, un enchantement digne des Vanes qu'elle avait si merveilleusement servis.

- Le temps du voyage sans retour n'est pas encore venu. Asgard ne peut périr si simplement. Frapper ce que l'on prend pour son cœur n'est qu'une illusion. La neige et la glace sont le manteau incomparable qui la préservera le temps qu'elle panse ses blessures. Sous la cendre, la braise brûle toujours, sous la glace, la vie attend telle la fleur qui donnera le pomme dorée de l'éternelle jeunesse. Raser le sol est une chose, arracher les racines de la vie en est une autre. Tant que la vie sera là, la bénédiction de Freyja et Freyr lui offrira tout ses bienfaits pour l'aider à germer, croître et enfin éclater plus belle encore.

Des survivants, j'en ai croisés, tant et tant que notre cher ami commun ne pourra que pleurer son échec lorsque les guerriers lui planteront l'épée de la Justice en plein cœur.


Puis échangeant un sourire avec sa compagne, la blonde jeune femme s'avança sans crainte vers la dame à la chevelure d'argent.

- Oui, Asgard va renaître. Dans un temps lointain ou plus proche, elle renaîtra. Les chats sacrés de Vanadis Freyja prouvent que la déesse même lointaine, même désincarnée n'a pas abandonné son peuple et que, tout comme l'aurait voulu Odin s'il se tenait encore parmi nous, elle souhaite plus qu'ardemment que le sacrilège soit abattu des mains des enfants de l'homme. C'est ainsi que je porte en moi le souvenir du temps où Odin et Freyja régnaient encore cote à cote en ces terres. Pour que tous n'oublient pas ce qu'était Asgard au temps de sa splendeur. Qu'ensemble, nous œuvrions pour la recréer et la faire renaître. Même privés de l'incarnation de nos dieux, nous sommes capables de toute refaire...

Sache que ton don et ton aide seront aussi ce qui t'ouvrira les portes de notre terre...

Puisse les Vanes et les Ases veiller sur toi pour qu'on puisse au moins avoir une chance de se recroiser lorsque Pséma sera tombé. Quant à tes paroles... "


La tigresse se mit à rire doucement. Tu es assez grande pour les lui asséner toi-même, à moins que d'autres s'en chargent. Adi... Non pas adieu, à tôt ou tard, Katha du Verseau.

[Combat achevé suite à la décision de Katha]



Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Terminé - Event Pséma Automne 1755] Alrun - Lydia VS Katha du Verseau Noir   Ven 3 Mar - 13:00

Grisant et enivrant, rien ne pouvait mieux qualifier le sang que la spectre venait de recueillir en autant de rubans diaphanes du bout des lèvres. De quoi attiser son intérêt pour cette feuille qui semblait si hypnotisée par la présence d'Alrun.

Dire que notre amie porte Brisingamen autour du cou. Une révélation encore plus puissante que la présence des deux tigres de son passé. Plus que tout autre allié, elle porte la preuve de la survie d'Asgard ou plus exactement de son peuple et de la nature qui sommeille sous un tas de cendres et de glace.

La vie est si délectable si attirante...


Sans un mot, Lydia se pencha sur l'étonnant spectacle que lui offraient les deux femmes de glaces. C'était un tel prodige qui se passait sous ses yeux devenus aussi étincelants que le plus pur des rubis. Une blonde à l'armure autrefois aussi immaculée que la neige à peine tombée face à une argentée à l'armure aussi noir que le jais. De quoi rendre le tableau presque magique, irréel et fascinant.

Ce qu'il se passait entre elles montrait à quel point le destin pouvait se montrer moqueur, jouant avec les vies autant que les mémoires.

Se sentant quelque peu délaissé malgré le combat, la chasseresse se pencha sur ce qu'il se passait à quelques pas. Un cosmos doré aux tons si proches du soleil couchant face à un cosmos de saint tourmenté. De quoi attiser encore davantage son intérêt surtout quand la pleine lune se leva soudain en plein jour.

Lune d'Ambre... Lune des Carminia...

Cette vision, plus que ce qu'il venait de se passer tout près d'elle, la figea. Non pas qu'elle n'avait pas conscience de cette possibilité mais entre le savoir et le voir, il y avait tout un monde.

Répondant inconsciemment aux paroles et à l'abandon du combat de sombre Verseau la spectre se plongea à son tour dans la transe qui lui ouvrirait les portes du septième sens. Il fallait que Lucinda sache qu'elle n'était pas aussi seule qu'elle le pensait. Que tout venait de reprendre un autre tour.

- Ô Lune d'Ambre...

Sous l'éclat d'Hélios, entend mon appel...

Que les Ténèbres de mon Etoile voilent un instant l'éternel astre du jour...

Qu'en cette nuit aussi éphémère que la fleur du désert...

Tu puisses paraître et briller à la face du monde...

Lève-toi, Lune d'Ambre...


Quelques mots, quelques pas d'une danse qu'elle n'aurait pas pensé refaire en cet instant où tout se terminait aux temples. Tout n'était que retour du passé, réveil d'un ancien temps, d'une ancienne vie. Le temps qui se ralentissait alors que les Ténèbres se levaient sous l'éclat de la Céleste portant leur nom. La nuit qui n'en était pas une...

Plongée en ses pensées, en ses souvenirs, Lydia laissa sa garde retomber, ouvrant grand ses ailes d'or et d'ambre vers le ciel tandis que de la terre s'élevait une lumière différente.

Ainsi la Lune d'Ambre prenait son essor, montant dans le ciel sombre en réponse à celle qui venait tout juste de s'effacer. Une lune autrement plus puissant, plus belle, nimbée de toute la puissance et l'amour de la spectre des Ténèbres. C'était la réponse d'une sœur aimante qui venait d'éclairer le ciel de Death Queen Island et non l'attaque d'une chasseresse assoiffée de sang.

Sans un mot, elle laissa la lune briller sur le fond bleuté qui perdait déjà de son éclat. Le temps s'écoula, lentement, sans le moindre accroc. C'était cela qu'elle redoutait le plus...

Les Moires sont cruelles mais cela ne m'arrêtera pas...

Sans attendre, demeurant obstinément muette, elle appela l'une de ses alliées. L'une de ses roussettes qui n'avait eu de cesse de la suivre...

* Vixen, mon amie...
Ecoute mes demandes et va...
Va prend ton envol et rejoins Ezéquiel.
Telle est ma volonté, telle est ma demande... *


D'un simple cri, la splendide roussette répondit à la Vampire Couronnée et prit son envol. D'un regard redevenu azuré, Lydia la suivit avant de se retourner enfin vers Alrun et Katha.

- Puisque telle est votre décision, qu'il en soit ainsi. Je n'ai nulle raison de m'y opposer. Que ton chemin soit le bon, sombre dame des neiges. Asgard sommeille, si l'ancienne incarnation de Freyja te le confirme, pourquoi douterai-je...

Adieu ou à très bientôt, reine des glaces...


[combat achevé suite à l'abandon de Katha]
Revenir en haut Aller en bas
Ishiro


Black Saint
avatar

Messages : 1761
Armure : Black cloth des Gémeaux

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
132/170  (132/170)
Dieu Protecteur: Aucun

MessageSujet: Re: [Terminé - Event Pséma Automne 1755] Alrun - Lydia VS Katha du Verseau Noir   Ven 3 Mar - 23:22

Victoire de Lydia et Alrun par abandon de Katha ( strophe mrred ), vous pouvez poster dans le topic de récup et demander votre récompense.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Terminé - Event Pséma Automne 1755] Alrun - Lydia VS Katha du Verseau Noir   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé - Event Pséma Automne 1755] Alrun - Lydia VS Katha du Verseau Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Death Queen Island: Antre de la Confrérie Noire :: Temples Noirs-