RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aërys


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 134
Armure : Surplise de la Wyverne

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
200/200  (200/200)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Ven 24 Mar - 22:54

Dans le sanctuaire de la Wyverne tout était calme, les Naédrimes vaquaient à leurs occupations quotidiennes à savoir le chant de sombres mélodies mélancoliques et pourtant si douces à écouter alors que d'autres s'attelaient avec grâce et élégance d'un pas lent et assuré à entretenir le temple de leur maîtresse Aërys, juge des enfers et 1ère dame des Naédrimes. Après tout ils avaient le temps, car la mort leur étaient inconnue contrairement aux mortels pour qui c'était inévitable … Une nymphe passait la serpillère sur le sol de granite alors qu'une autre changeait les roses noires fanées sur lequel la dame noire était allongée dormant d'un sommeil profond depuis la dernière guerre sainte. Oui un vaste et imposant lit de fleures sombres se trouvait là dans lequel la princesse au bois dormant attendant l'heure de son réveil …

Une immense énergie frappa alors les enfers en même temps que le reste du monde connu. Heureusement les demeures des juges se trouveraient près du palais du monarque sombre, là où résistait sa puissance. Par conséquent en Guidecca les dégâts furent moins importants qu'ailleurs dans les enfers. Dans le sanctuaire du juge de la wyverne des vases se brisèrent sous les tremblements provoqués par les secousses. Après quelques minutes, il se fit de nouveau le calme … et après un long silence, le corps en partie recouvert de roses sombres de Aërys semblait se mouvoir … cette puissante inconnue semblait l'avoir tirée de son long sommeil … et au vu de la situation elle n'allait pas être de très bonne humeur …Son cosmos s’intensifia à tel point que son sanctuaire fut investi de son pouvoir et une lueur d’un violet très sombre recouvrait petit à petit la structure ébranlée par la secousse d’origine cosmique. Les roses se fanèrent comme consumées par des flammes ténébreuses qui émanées de la nymphe infernale et qui semblaient danser sur son corps sans affecter celui-ci.

- Arrrrraggggg … fit-elle dans un râle ténébreux

Certaines de ses dents s'allongèrent alors qu'elle ouvra la bouche comme pour mordre une victime invisible. Tel un vampire avide de se nourrir du premier passant … la crainte tomba chez les Naédrimes qui restèrent silencieuse … sauf une.

- Bon retour parmi nous … maîtresse fit-elle d'une voix douce et apeurée qui ressemblait presque à un murmure

- Que se passe t-il ici ?! Demanda t-elle autoritairement les yeux pleins de colère

- Je… je l'ignore ma dame fit-il toute tremblante en se reculant

Aërys était clairement en colère, mais néanmoins elle n'allait pas s'en prendre à ses sœurs elle se releva alors doucement et prit le temps d'analyser la situation tout en faisant quelques mouvements en marchant afin que son corps reprenne ses habitudes et des mécanismes naturels. Son cosmos toujours aussi féroce et puissant se fit ressentir maintenant bien au-delà de son sanctuaire, les spectres et créatures des enfers pouvaient maintenant ressentir que la wyverne s'était réveillée après avoir dormi plusieurs décennies.


Dernière édition par Aërys le Lun 17 Juil - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sivir


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 695
Armure : Spectre de l'Alraune

Feuille de Personnage :
HP:
115/155  (115/155)
CS:
120/160  (120/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Sam 25 Mar - 10:25

Information chronologie: ce rp se déroule juste après ma rencontre avec Nero, si je me base sur le tremblement de terre ^^
===============================
Les Enfers étaient si vastes que je risquais fort de me perdre à vouloir les explorer en long, en large et en travers. Malgré tout, je jugeais que c'était la première chose que je devais faire ici, d'autant que Queen m'a appelée ici suite à un tremblement de terre qui avait secoué considérablement ce royaume!

Difficile d'imaginer qu'une heure à peine s'était écoulée depuis que j'avais récupéré ce surplis, une heure où j'avais pu tuer tous les gens de mon village pour les ramener aux Enfers, rencontrer le Spectre du Nécromancien qui m'a affublée d'un tatouage immonde, et maintenant marcher dans les ténèbres. Je n'étais pas effrayée pour autant, bien que je me sentais très faible. Ce combat m'avait montré combien j'avais besoin de progresser, je sentais la contrariété mêlée de satisfaction de Queen en moi, sans savoir ce qu'il avait trafiqué pour que je me retrouve avec ce drôle de tatouage sur la main.

En chemin, j'avais croisé d'autres spectres qui m'avaient renseignée, Queen d'Alraune était au Service du Juge de la Wyverne, aussi on m'avait guidée vers son Sanctuaire afin que je puisse me présenter en bonne et due forme. J'étais agacée de me montrer sous une allure assez pitoyable, j'avais tenté tant bien que mal de me refaire une coiffure décente et enlever la poussière et le sang sur mon surplis. J'avais trouvé un point d'eau saumâtre qui avait fait l'affaire, et finalement, en approchant du Sanctuaire qui avait été légèrement secoué par le tremblement de terre, j'étais presque présentable.

Il y eut un rugissement, je haussais un sourcil pour avancer jusqu'à ce que je ressente un puissant cosmos... même celui de Nero paraissait faible à côté - et ne parlons pas du mien. J'étais forcée d'être impressionnée, je serrais les dents avant d'avancer petit à petit. En moi, Queen m'avait apporté certaines réponses, notamment concernant ce tremblement de terre et sa source. Je grimpais les premières marches jusqu'à croiser certaines femmes, des servantes probablement, qui s'inclinaient devant moi. Probablement avec moins de servitude que pour leur véritable maître, mais comparées à n'importe quel spectre, elle n'avait d'autre choix que de se montrer respectueuses.


«Veuillez m'annoncer, je vous prie. Sivir de l'Alraune. Je souhaite présenter mes hommages à votre Maître.» Aërys ne me connaissait pas, de l'Alraune, elle ne connaîtrait que Queen, j'allais devoir expliquer la situation. Peut être même que Queen lui-même serait contraint de s'expliquer à travers moi. J'ignorais qu'il pouvait le faire, même si je m'en doutais un peu quand je voyais le tatouage sur ma main droite. J'étais inconsciente, vaincue par le Nécromancien, et j'avais eu la vie et mon âme sauve. Probablement qu'il était intervenu pour passer un contrat. Cela semblait être le genre de ce Nero. J'espérais juste ne pas avoir à passer mon existence de spectre à le remplir.

J'attendais de suivre les demoiselles jusqu'à mon Maître, je pouvais sentir son cosmos mêlant colère et rage bouillonner plus loin, une part de moi aurait du craindre pour ma vie, mais Queen me rassurait: j'étais le premier de ses soldats à venir me présenter, cela ne pourrait que jouer en ma faveur. Je m'approchais et je mettais un genou à terre, jamais je ne m'étais soumise à qui que ce soit, mais je savais que là, il le fallait, et qu'il ne s'agissait pas d'humiliation, juste de respect. L'individu face à moi dégageait une telle aura de puissance, qu'en dehors du Seigneur Hadès lui-même, et de Dame Pandore, je n'avais probablement personne d'autre d'aussi important à côtoyer. Je devais accepter la chance de servir un être aussi puissant.


«Maître... je suis Sivir de l'Alraune, de l'étoile célèste de la magie. Je vous prie de pardonner cette visite impromptue, j'ai entendu votre réveil et je suis venue vous saluer aussi vite que j'ai pu.» je prenais une légère inspiration alors que je ressentais quelque chose en moi, j'eus un léger sourire aux lèvres «Queen, ancien spectre de l'Alraune, vous salue également et vous présente ses plus respectueux hommages.»

Allait-elle comprendre que nous nous partagions plus ou moins ce corps? Surement, vu le poste qu'elle occupait, elle devait être aussi intelligente que puissante. En tout cas, j'étais soulagée d'être au service d'une femme. J'aurais eu énormément de mal à me soumettre à un homme, aussi puissant soit-il. Il m'était bien plus facile de la respecter ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Aërys


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 134
Armure : Surplise de la Wyverne

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
200/200  (200/200)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Dim 26 Mar - 22:07

Aërys rejoignit ses appartements en s'étirant de plus belle, son cosmos sombre et sinistre était toujours en train de s'éveiller petit à petit gagnant à chaque pas en puissance. Des membranes osseuses se dessinèrent dans son dos, plus précisément au niveau de son bassin et semblaient-elles aussi s'éveiller d'un long sommeil. Elles avaient l'aspect de longues griffes pointues ténébreuses. Le cosmos d'Aërys si déversa et laissa place à des plumes aussi noires que son âme qui commencèrent à y apparaître telles les feuilles d'un arbre qui poussent en saison propice, avant de faner et se flétrir avec le passage du temps. Elle passa une de ses ailées près d'elle et d'une main délicate caressa ses plumes en les faisant passer délitement contre son visage …

Spoiler:
 

- Ahhhhh … quelle douce sensation … fit-elle pour elle-même

Elle s'allongea sur un lit de fleurs dans sa demeure entourée par ses ailes de déchu. Leur contact était d'une douceur exquise et lui avait terriblement manqué. Elle passa un petit moment tranquille oubliant presque la fureur de son réveil. Elle se releva tranquillement et approcha d'un pas lent et serein vers un immense miroir d'airain noircie. Le vitrail de celui-ci devait bien faire 2 mètres sur 30 cm et tout autour dans l'acier noir des sculptures étaient finement ouvragées et gravées représentant des scènes marquantes de la vie de la nymphe infernale. Cela allait de sa déchéance du ciel jusqu'à son adoubement en tant que juge des enfers après du monarque des enfers, le divin hadès …

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aërys sans son armure

Elle demanda à ses servantes de venir l'habiller, car elle était nue … elle se drapa alors dans une tenue élégante d'un tissu très noble de soie violine. Une longue jupe recouvrait le bas de son corps alors qu'un très léger bustier retenait une poitrine généreuse et douce. Sur tous ses vêtements il y avait de fines broderies argentées. Finalement un diadème fut déposé sur son front rappelle son statut de 1ère dame des Naédrimes. Il avait été créé par un habile artisan, et entièrement en argent des plus raffinés. Une pierre d'Améthyste des plus pures se trouvait en son centre. Sa pureté était telle qu'on voyait très difficilement les quelques nuances de violet sauf une fois exposé à une forte lumière. Cela témoigne de sa pureté. Une fois habillée, ses servantes lui firent les derniers ajustements, coiffure, parfum etc … Une de ses dames de compagnie lui chuchota quelque chose à l'oreille.

- Ah merveilleux enfin de la visite ! dit-elle en trépignant d’excitation, faites là entrer je vous prie finit-elle d'une voix plus sombre et exigeante

Aërys se rendit dans une salle plus vaste et prit place sur un trône sombre mélange de granite et d'acier issus des forges infernales. Aux extrémités ses doigts jouaient et tapotaient frénétiquement d'impatience sur deux crânes taillés dans l'acier et incrustés à son trône. Elle attendit l'arrivée du spectre puis une fois qu'elle se fut exprimé elle prit la parole.

- Aaahhh … la ponctualité et le respect sont des qualités bien rares de nos jours, dit-elle le visage posé sur sa main gauche avec une certaine lassitude dans la voix.

Elle se leva pour se diriger vers Sivir et passa délicatement sa main dans ses cheveux en lui caressa au passage la joue avec une étrange douceur. Elle était ravit de voir que les spectres du moins celui-ci avait encore un minium d’éducation et de savoir vivre.

- Magnifique … Vous êtes sublime mon enfant … murmura-t-elle aux oreilles de Sivir Oh ? Queen dit-elle étonnée en se reculant légèrement avant de lâcher un léger rire malsain à en faire frémir plus d'un, votre être donc l'hôte de ce pauvre Queen dit-elle amusée et intriguée.

Elle se rapproche de nouveau de Sivir sans vraiment faire attention au malaise de la spectre en sa présence et passa à nouveau sa main fine et délicate sur la joue de Sivir.

- Comme il doit être pénible d'être prisonnier ainsi de se si merveilleux corps …dit-elle à l'attention du spectre prisonnier

Aërys passa une main dans le dos de Sivir pour l'approche d'elle et s'apprêta à l'embrasser mais se ravisa au dernier moment en se mordant la lèvre inférieure.

- Ahaaa ce n'est pas le moment pour cela … fit-elle pour elle-même en tournant son regard vers le sol qui lui renvoya une image déformée d'elle-même. Mais peut-être plus tard … ? demanda-t-elle en regardant Sivir d'un air pervers et malicieux en passant un doigt sur ses lèvres rosées. De plus … dit-elle en humant les alentours de la jeune spectre, vous semblez être liée à quelqu'un d'autre d'une façon … qui semble contraignante n'est-ce pas ? dit-elle avec un large sourire
Revenir en haut Aller en bas
Sivir


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 695
Armure : Spectre de l'Alraune

Feuille de Personnage :
HP:
115/155  (115/155)
CS:
120/160  (120/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Lun 27 Mar - 12:37

L'aura dégagée par la Wyverne était absolument terrifiante, et pourtant je ne ressentais nulle crainte à son égard. Juste... une certaine admiration. Mon corps était en totale contradiction à cet instant précis, je pouvais sentir le respect de Queen en moi, sa dévotion aussi, tant auprès d'elle qu'auprès d'Hadès. Mais en moi, il y avait plus, mon jeune âge, ma faible expérience - et ma récente défaite - m'obligeaient à l'admirer pour sa puissance et cette aura combative qui se dégageait d'elle! Oui, même si ça me faisait super chier de l'avouer, je l'admirais clairement.

Peut être qu'elle le sentait dans mon regard, je n'en sais trop rien, mais elle commença à me tourner autour, sur l'instant, j'avais l'impression d'être un lapin face à un lion, pourtant je me sentais en sécurité. Je gardais la tête légèrement basse, mais suffisamment relevée pour croiser son regard si le besoin s'en faisait ressentir. Je relevais la tête lorsqu'elle posa sa main sur ma joue, un léger sourire sur les lèvres comme pour répondre à sa tentative de me charmer. Je ressentais son côté joueuse, je ne le connaissais que trop bien. Moi-même, face aux simples mortels, je me plais à jouer de mes charmes, et notre différence de niveau me place forcément au même rang que de simples mortels à ses yeux. Mais je ne comptais tout de même pas lui laisser penser que je serais aussi faible, même si j'étais pas encore en pleine possession de mes moyens, je voulais pouvoir être une carte sur laquelle elle pourrait compter.

Puis vint la mention de Queen...

«Son dernier combat l'a privé de son enveloppe charnelle... j'ose espérer pouvoir, un jour, être à sa hauteur, et même au-delà.» je prenais une profonde inspiration tout en gardant mon regard planté dans le sien, elle s'approcha alors, mais je ne bougeais pas d'un cil alors que ses lèvres se rapprochaient des miennes. L'aura de Queen débordait d'une confiance aveugle, et je me devais d'atteindre cet état de confiance absolu. Mais elle se ravisa et recula, gardant cet air un peu joueur, mais pourtant féroce. Je répondais d'un ton léger alors qu'elle semblait espérer pouvoir reprendre cela plus tard

«Qui sait, Ma Dame. Tout dépendra si vous m'en jugez digne?» sérieusement, devenir la maîtresse de son supérieur, ce serait osé, il fallait le reconnaître! Malgré tout pour l'heure, elle continua de me tourner autour et sentit cette présence détestable en moi. Je regardais ma main, fronçant légèrement du nez avec une pointe de dégoût

«Un cadeau de Néro, le Nécromancien. J'ignore comment je me suis retrouvée affublée d'une mission pour lui, je crois que je dois lui remettre quelques âmes si je veux me débarrasser de ceci. J'avoue que je ne m'attendais pas à ce que les Spectres soient du genre à s'entretuer, je croyais que nous formions une armée pour le Seigneur Hadès... et réduire les rangs d'une armée ne me semble guère judicieux. Mais je crois que si je n'avais pas passé ce contrat, je ne serais pas là aujourd'hui.»

Cafteuse? Moi? Tout à fait. Je n'avais aucun compte à rendre à Néro, et si Aërys souhaitait le punir pour s'en prendre à d'autres spectres, ça ne risquait pas de me faire verser la moindre larme. Ce petit cancrelat ne méritait rien de moins. S'en prendre à un Spectre d'Hadès, selon moi, c'est s'en prendre à Hadès lui-même et un individu tel que lui ne mérite pas sa place au sein de cette armée. Malgré tout, il est puissant, et je comprends qu'il soit un atout non négligeable. Mais une petite leçon ne lui ferait probablement pas de mal.

«Pardonnez moi, Ma Dame. Je ne suis spectre que depuis quelques heures, j'ai encore beaucoup à apprendre, et bien de la force à gagner. Mais je ferai de mon mieux pour ne plus vous décevoir.» car il fallait bien le reconnaître, j'avais perdu. Ça, je ne pouvais le nier.
Revenir en haut Aller en bas
Aërys


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 134
Armure : Surplise de la Wyverne

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
200/200  (200/200)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Jeu 30 Mar - 22:45

Aërys trouvait cette petite brune vraiment … intéressante dans son esprit tortueux de nombreuses idées s'offrirent à elle alors que sa fureur pour ce cosmos puissant qu'il l'avait réveillée commençait à disparaître. La rencontre avec la jeune spectre l'avait mise en appétit … mais non elle n'allait pas manger Sivir, loin d'elle cette idée quoi que … non elle ne se serait pas permise de porter atteinte à une si jolie créature au service de son souverain et maître Hadès. Elle ne put s'empêcher d’esquisser un petit sourire et dans un ricanement moqueur et elle déploya rapidement ses ailes pour faire un petit salto arrière.

- Queen est mort ?! Ahahahah ! ria-t-elle sans se retenir dans un saut arrière des plus gracieux

Après avoir repris ses esprits et son calme avant de se rapprocher de Sivir et de passer à nouveau sa main froide mais délicate sur sa joue d'une douceur qui la faisait frémir.

- Ne t'inquiète pas mon enfant, nous allons faire en sorte de te rendre plus forte dit-elle en passant ses mains derrière la tête de sivir pour la rapprocher prêt d'elle fait-moi confiance je ne laisserai pas Queen reprendre le contrôle de ce corps si …. Aaaaahh !!!! dit-elle pour finir dans un frémissement suave en se laissant aller à ses pulsions pour embrasser avec fougue et passion sivir.

La nymphe venait de revenir et son cosmos n'était pas encore total et chacun de ses sens s'éveillait petit à petit, certains plus rapidement que d'autres… à moins que la jeune spectre ne la repousse ce qu'elle aurait mal prit mais qu'elle aurait respecté aussi étonnant que cela puisse paraître que quoi non … elle qui aimait les défis … une femme pour lui résister … humm l'idée lui était alléchante … dans le cas contraire le baiser fut extrêmement désiré et d'une telle ardeur on peut dire qu'Aërys mit du cœur à l'ouvrage comme si c'était la dernière qu'elle allait donner. Le spectre de la wyverne prit son temps pour savourait ce moment sa langue s'enroulait tel un serpent autour de celle de Sivir. Une fois terminée Aërys regarda sa nouvelle compagne ? Avec des yeux toujours aussi perçant et dévorant. L'étoile Étoile Céleste de la Magie lui avait demandé si la juge infernal la trouver digne …

- Cela répond à ta question, mon enfant ? ...dit-elle avec douceur en lui caressant lentement les cheveux n'ai crainte pour ce … bâtard dit-elle avec dégoût je vais m'occupe de cela, livrez-vous à moi et je veillerais sur vous dit-elle d'une voix très douce voir enchanteresse et suave après tout n'est-ce pas notre rôle de juge de veiller sur les étoiles de notre maître ? dit-elle avec un petit ricanement il n'y a rien à pardonner mon enfant dit-elle en posa l'espace d'un instant un doigt sur la bouche de Sivir. Chuttttt ...chuchota-t-elle tu as beaucoup à apprendre certes mais je serai là pour tout t'enseigner … hummm qu’en dis-tu ? Et je ne parle pas que d'éveiller en toi tes pouvoirs dit-elle avec un petit clin d'œil coquin je n'ai aucun doute ma petite sivir que tu feras de ton mieux pour ne pas me décevoir … hihhi finit -elle dans un petit gloussement amusé.

Aërys était heureuse oui ça peut sembler assez étrange, mais pourquoi la nymphe infernale n'aurait -elle pas le droit elle aussi de goûter au bonheur ? elle pouvait se monter exigeante, dure , cruelle, impitoyable etc… mais elle savait aussi donner … tout du moins aux personnes qu'elle jugeait dignes de recevoir un tel privilège … et pour le coup la jeune Sivir était plutôt bien partie pour entrer dans les bonnes grâces du juge.
Revenir en haut Aller en bas
Sivir


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 695
Armure : Spectre de l'Alraune

Feuille de Personnage :
HP:
115/155  (115/155)
CS:
120/160  (120/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Ven 31 Mar - 15:02

Ok, pourquoi j'avais l'impression que plus les heures passaient et plus les Spectres étaient tordus? Moi qui m'ennuyais à mourir dans la normalité de mon village natal, il m'était arrivé plus de choses bizarres en quelques heures depuis que je suis devenue spectre que dans toute mon existence!

J'avais mis un genou à terre pour m'excuser de mon impuissance face au nécromancien, ce qui m'avait valu apparemment une sorte de malédiction dont je me serais bien passée, mais au lieu de se moquer de moi ou de me punir de ma faiblesse, elle semblait au contraire m'encourager? M'aidant à me relever, elle me tournait autour avec l'air du rapace lorgnant sur sa proie, et sérieux, j'avais horreur de ça. Mais je ravalais ma fierté, pas comme si j'avais le choix de toute manière, son cosmos terrifiant sonnait comme si elle pouvait me tuer d'un simple regard!

Sauf qu'elle finit par se jeter carrément sur moi. Honnêtement, c'était le terme vu à la vitesse à laquelle les choses se passèrent. Je pouvais sentir l'indignation de Queen en moi, je ne savais pas s'il était jaloux ou s'il jugeait cet acte répugnant, et même si je ne pouvais nier que la Wyverne avait des atouts convaincants, je n'aimais guère cette sensation d'être un jouet. Lorsque sa langue vint chatouiller la mienne, je vins mordre légèrement sa lèvre inférieure avant de reculer en basculant la tête en arrière, le regard noir, même s'il pouvait trahir une once de désir, ma fierté avait quand même un minimum d'effet sur moi


«Ma Dame... ma loyauté envers vous peut être sans égale, mais je ne serai pas votre jouet pour autant!» je savais qu'elle pouvait me tuer et envoyer mon âme à l'autre bout de l'Enfer, dans un endroit où je ne pourrais jamais renaître, si elle le souhaitait, mais sérieusement, je refusais de me laisser manipuler! J'avais été suffisamment faible aujourd'hui pour ne pas non plus me laisser faire! Je baissais la tête, les dents et les poings serrés, en moi, je sentais la rage de Queen, même si j'ignorais si c'était à mon égard ou envers elle... «Si je vous ai offensée, je suis prête à en payer le prix.» je préférais qu'elle me punisse d'avoir un semblant d'intégrité plutôt qu'elle pense pouvoir faire de moi ce qu'elle voudrait sans que je ne m'en défende! mais visiblement, elle ne semblait pas trop offensée, et je percevais dans son regard une sorte de lueur de défi? Elle était sérieuse là? Me dites pas qu'elle était limite excitée que je lui résiste quand même?

Ok... ce monde est rempli de fous. Mais bon, pas comme si j'étais moi-même très saine d'esprit.

Elle reprit son étrange discours, de toute évidence, elle comptait me débarrasser de la malédiction du nécromancien, mais elle voulait aussi m'apprendre à mieux maîtriser mes pouvoirs, à devenir plus forte... je ne savais pas pourquoi, mais je sentais le piège à plein nez


«C'est un bien grand honneur que vous me faites, Ma Dame... mais je présume que ce ne sera pas... gratuit?» je ne savais pas trop pourquoi, je trouvais que ça puait la prostitution. Certes, y'aurait surement plus désagréable comme paiement, surtout avec le physique qu'elle pouvait avoir, mais je pouvais sentir le dégoût de Queen en moi. Obtenir les faveurs de mon supérieur de cette manière était dégradant, il aurait préféré que je les obtienne par un véritable mérite, et pas seulement parce que je semblais être au goût de la Dame.

«Sans vouloir vous offenser, Maître... je suis effectivement prête à bien des choses pour ne pas vous décevoir, seulement, c'est en tant que Spectre que je veux pouvoir vous satisfaire, et pas en tant que... femme.» ou objet, c'était presque pareil dans ce cas de figure.
Revenir en haut Aller en bas
Aërys


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 134
Armure : Surplise de la Wyverne

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
200/200  (200/200)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Mer 5 Avr - 7:58

La redoutable wyverne fut surprise de la réaction de la jeune fille, c’est vrai elle aurait aimé avoir un jouet par forcément Sivir; n’importe qui avec autant de charme aurait fait l’affaire. Pourtant elle n’était pas en colère bien au contraire elle était presque fier d’elle. Avoir du défi c’était tellement agréable … Sivir n’avait pas l’air d’une rebelle ou de ce genre de spectre à vous manquer de respect pour n’importe quelle raison. Aërys remarqua que l’adorable demoiselle était toujours très respectueuse sans doute avait dû t-elle recevoir une bonne éducation, à moins que ce ne soit dans sa nature ou son caractère ?

- Mon jouet ? ohhhhh … fit-elle presque légèrement déçuel’idée n’est pas déplaisante en soit … mais ce n’est pas ce que je souhaite pour toi mon enfant … fit-elle assez sérieusement comprend moi bien reprit-elle en se rapprochant de sivir, j’ai passé des décennies endormie et seule fit-elle un peu triste en détournant son regard de sivir le contact humain m'a beaucoup manqué … continua-elle avec un regard espiègle en caressant une mèche de cheveux de la belle brune je ne souhaite simplement que passer un moment agréable avec toi rien de plus dit-elle très doucement dans un murmure mais si je ne suis pas à ton gout je le comprendrais … dit-elle avec un regard malicieux

Aërys recula et fit quelque pas en direction d’un escalier et se posa sur une pierre de granit s’ombre s’adossant à une colonne toute aussi sombre a moitié détruite. Elle paraissait plus calme et ferma les yeux l’espace d’un instant. Elle semblait dégager une aura apaisante. C’était étrange et terriblement étonnant ?

- Alalala les mortels … pourquoi faut-il toujours que tout soit payant ?,dit-elle en regardant dans le vide pensif vous avez payé de votre âme une nouvelle vie à notre seigneur et nul ne doit exiger de vous un autre payement très chère … dit-elle très clairement, comme avec ce nécromancien … finit-elle amusée en insistant bien sur le dernier mot

Un vide s’installa quelque seconde et la nymphe infernale s’allongea et posa sa main contre son visage comme si elle avait mal à la tête ou qu’elle jouait la comédie ? Difficile à savoir avec elle.

- Ahhhhh je suis triste que vous me prêtiez de tels mobiles ma chère, je ne voulais que votre bonheur … après tout c’est vrai nous ne nous connaissions que depuis peu … fit-elle tristement en tremblant légèrement comme si elle jouait une pièce de théâtre tragique grecque aaaahhhh douleur ! vous auriez préféré une compagnie plus masculine peut-être ? finit-elle en l’observant d’un regard perçant et malicieux entre ses doigts
Revenir en haut Aller en bas
Sivir


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 695
Armure : Spectre de l'Alraune

Feuille de Personnage :
HP:
115/155  (115/155)
CS:
120/160  (120/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Jeu 6 Avr - 10:43

Définitivement, ils sont tous tordus dans cet univers. Malgré tout, je savais que j'avais plutôt intérêt à me tenir à carreau avec mon maître. Autant je ne voulais pas qu'elle se serve de moi à sa guise comme jouet, mais je savais que je devais être à son service en tant que Spectre. Je lui devais un profond respect, et malgré sa folie évidente, son aura terrifiante avait de quoi me clouer sur place. Suffisamment pour que je tienne ma place.

Mais j'étais... étonnée. Je réalisais qu'elle avait passé bien du temps en sommeil, et qu'elle se sentait seule. En fait, en étant venue la première ici, je devais surement assister à un aspect très particulier de sa personnalité, probablement plus personnel. Devais-je en être flattée? Aucune idée, mais sérieux, ça me perturbait sérieusement et je n'arrivais pas à savoir sur quel pied danser.

Elle paraissait déçue à l'idée de ne pas me plaire, non mais elle était sérieuse? J'essayais de me calmer, de réfléchir...

«Même un aveugle ne pourrait que vous trouver à son goût, Ma Dame... j'ai rarement vu une telle aura attirante... mais... disons que je pensais que ma place ne me permettait pas... ce genre de chose?» sérieux, elle me fichait la trouille. Je crois que c'est ça en fait, je trouve cette situation tellement irréelle que j'arrive pas à savoir ce que je dois dire. Est-ce que je l'intéresse vraiment ou bien c'est juste parce que je suis la première fille à peu près bien roulée qui passe dans son champs de vision?

Enfin, elle semblait se calmer. J'essayais tout de même de lui faire comprendre que ma dévotion à son égard était sans faille, mais qu'il y avait des limites... en fait, j'avais l'impression que je devais considérer la situation sous deux angles différents, et je fronçais du nez alors qu'elle pensait que j'aurais été davantage attirée par un homme!

«Certainement pas. Je dois vous avouer être ravie de pouvoir vous servir vous, plutôt qu'un homme. Cependant... je.. en fait, je crois qu'il y a un malentendu... je veux dire... en tant que Spectre, je me dois de vous servir, de ne pas vous décevoir, mais si vous me parlez en tant que femme, il est évident que mes actes... pourraient être différents à votre égard.»

Je lui lançais un regard assez appuyé pour qu'elle comprenne qu'effectivement, je pouvais la trouver à mon goût, mais la situation était horriblement compliquée!
«Je suis jeune Spectre, Ma Dame... pardonnez-moi mais... j'ai du mal à séparer mes deux rôles encore. Celui de Spectre de celui de femme... je ne voulais pas vous offenser.»

D'autant que là, je portais mon surplis, donc est-ce que d'une certaine manière, même si elle ne portait pas le sien, ça ne voulait pas dire que nous étions en train de discuter de spectre à spectre, et non de femme à femme? C'est ce genre de détail qui peut changer la donne, sans oublier... ses nymphes qui nous regardent. Ça aussi, ça aide pas.
Revenir en haut Aller en bas
Aërys


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 134
Armure : Surplise de la Wyverne

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
200/200  (200/200)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Dim 9 Avr - 13:12

La charmante nymphe eu un léger sourire et se sentait profondément satisfaite elle troublait la jeune fille en face d'elle, et cela lui était forte agréable même si elle n'en laissait rien paraître. Depuis le temps qu’elle était sur cette terre elle savait manier les mots et les gestes avec un quasi perfection. Elle ne s'était pas autant amusé depuis … depuis fort longtemps … Elle adorait jouer avec les gens et leurs sentiments et elle venait de tomber sur un bon client, une jeune humaine d'une beauté saisissante, spectre depuis peu et donc sans expérience. Elle imagina sans mal qu'elle devait être vierge ? Oh son esprit tordu et pervers imagina de nombreuses choses ce qui lui donna de plus en plus envie … elle resta prêt de la jeune fille et la regardait droit dans les yeux d'un air rêveur et songeur comme si elle s'était perdue devant tant de beauté. Elle continua de caressait avec beaucoup de douceur et de délicatesse ses cheveux si agréable au toucher. Les caresses de la nymphe infernal n'avait rien de naturel cela ressemblait plus à une légère brise du vent, soyeuse et agréable à tel point qu'on aurait pu s'endormit tant se toucher était envoûtant …

- Je comprends maintenant dit-elle d'une voix d'une extrême douceur avec empathie ne vous inquiétez pas pour cela, si j'agis avec vous ainsi ce que je vous juge digne de moi dit-elle posant son front contre le sien avec cette voix si envoutante et le respect que vous manifestez à mon égard et digne de louange mon enfant … sachez qu'en dehors de Dame Pandore et de notre bienveillant monarque personne ! dit-elle en accentuant fermement ce mot n'a son mot à dire quant à notre relation … continua t-elle en une caresse aussi légère que voluptueuse et si quelqu'un ose dire quelques choses … aucune prisons en enfer ne serais contenir mon châtiment ! finit-elle déterminer avec une aura de terreur

Elle laissa quelques secondes se passer et son cosmos qui parut si violent quand elle avait prononcé ses dernières paroles s'apaisa et parut alors plus calme et plutôt chaud comme la caresse du soleil en été ou la chaleur d'un feu de cheminée en hiver.

- Je suis très très strict ma sivir … dit-elle en se mordant la lèvre inférieure toujours avec cette voix très douce et ceux dans tous les domaines, mais vous vous êtes la seule depuis des siècles qui faite battre mon cœur avec autant d'ardeur … dit-elle suavement en prenant la main de sivir pour la poser sur sa poitrine aussi douce que la plus précieuse soie. Vous sentez comme il bat ? demanda t-elle il n'y a là nul comédie affirma t-elle en enlaçant sivir et en passant ses mains autour de son coup ses lèvres semblaient se rapprocher à mesure qu'elle parlait, je ne vous forcerez en rien sivir … mais de grâce ne me torturer pas ainsi si vous ne voulait pas de moi alors partez, partez loin, car je ne serais me retenir plus longtemps … dit-elle avec une sincérité qui semblait absolue en posant ses lèvres sur celle de sivir.

Les quelques servantes qui pouvaient être là dans l'ombre se retirèrent. Si le précédant baiser fut des plus fougueux et ardent, celui-ci ( si accepter par sivir ) fut d'avantage désiré et beaucoup plus passionné, langoureux et tendre. Il n'y a pas de doute sur les sentiments de la nymphe infernale. Maintenant il restait à savoir si la jeune spectre allait succombait ou résister ?
Revenir en haut Aller en bas
Sivir


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 695
Armure : Spectre de l'Alraune

Feuille de Personnage :
HP:
115/155  (115/155)
CS:
120/160  (120/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Lun 10 Avr - 12:32

Plus les secondes défilaient et plus j'avais l'impression d'entrer carrément dans une autre dimension. Je me sentais comme un oiseau pris en cage et qui n'avait que deux solutions: soit coopérer et devenir un gentil petit oiseau de compagnie, soit lutter pour s'échapper au risque de se faire bouffer par le chat. Pourtant, mon maître ne semblait pas animée de mauvaises intentions, j'ignorais l'effet que je pouvais lui faire, le problème était que tout dans sa façon d'être ressemblait à une pièce de théâtre. Elle parlait d'une voix chantante et douce comme si elle récitait un poème, ses gestes et ses caresses paraissaient aussi des mouvements d'une danse élégante et minutieuse. Même sa façon de caresser mes cheveux semblait surjouée.

Pourtant, son regard semblait sincère, et autant dire qu'elle me déstabilisait sacrément. Je sentais Queen qui hurlait en moi, soit par jalousie maladive - ce dont j'avais l'impression - soit parce qu'il était outré. Mais la nymphe jurait que personne n'aurait son mot à dire dans l'histoire, qu'elle n'abusait guère de sa hiérarchie ici mais ne parlait que de ses sentiments.

Ses sentiments? Elle ne me connaît que depuis cinq minutes bordel!!! Pourtant, elle venait prendre ma main pour la poser sur son cœur, et j'avais l'impression qu'il était prêt à tout moment à jaillir dans ma paume. Et je doutais fort qu'elle ait peur de moi...

«Ma Dame... je... je suis flattée de vous faire un tel effet, mais surprise aussi.. vous ne me connaissez même pas. Comment pourriez-vous vous assurer que je saurais vous plaire?» et non, qu'elle ne vienne pas croire que je sois vierge, même si je n'ai jamais vraiment aimé les hommes, il a bien fallu que je me fasse ma propre opinion avant d'en arriver à cette conclusion...

Elle s'approcha dangereusement de moi encore, m'enlaçant carrément et me mettant au pied du mur... je devais visiblement lui donner une réponse là, maintenant, tout de suite, mais je n'eus guère le temps d'en placer une qu'elle m'embrassa à nouveau. Cette fois, de manière plus douce, plus sensuelle aussi, et je devais reconnaître que mon cœur avait manqué un battement. Je fermais les yeux, virant Queen et ses vociférations de mon esprit pour me concentrer sur l'aura qu'elle dégageait, écrasante et puissante, mais pour autant, je sentais qu'elle ne cherchait pas à abuser de son pouvoir sur moi. Je ramenais finalement ma main sur sa joue, glissant mes doigts dans ses cheveux avec douceur pour lui rendre son baiser.

Je devais reprendre mon souffle et je me séparais de ses lèvres pour poser mon front contre le sien, j'étais essoufflée, les joues un peu rouges et le cœur battant

«Ma Dame... je ne peux nier l'effet que vous avez sur moi... mais... j'ai besoin d'un peu de temps. Je ne suis pas le genre à laisser parler mes sentiments en temps normal, je préfère les étouffer et les enfermer quelque part en moi. Je n'ai plus l'habitude de les laisser sortir...»

Je prenais une profonde inspiration pour me calmer. Il y a une différence entre une attirance sexuelle brute et des sentiments vrais. Pour l'heure, je ne pouvais nier qu'elle m'attirait sérieusement, mais de là à dire que je ressente quelque chose de plus fort, je ne pouvais pas le dire. Pas après l'avoir vue cinq minutes. C'est le genre de choses quand même qui demande du temps. Je levais les yeux vers elle, craignant un peu sa colère, mais je préférais être honnête, tel qu'elle me le demandait

«Peut être que si je venais à vous rendre visite assez souvent, nos cœurs pourraient apprendre à se lier?» ok, c'est vraiment moi qui ai dit ça? Sérieux, elle a une mauvaise influence sur moi, voilà que je me mets aussi à parler comme un livre. Je secouais la tête, en fait, je me rendais compte que je devais mesurer chaque mot pour garder le respect lié à la différence de nos rangs «comprenez que vous restez mon supérieur, il y a.. comme une frontière invisible entre nous et si je dois la franchir, il me faudra du temps. D'autant que Queen ne semble guère apprécier l'idée que je la franchisse, ou alors il est jaloux, c'est possible aussi. Mais je vais avoir du mal à vous aimer en tant que femme, et vous servir en tant que spectre, je dois jouer deux rôles tout en étant sincère dans chacun d'entre eux.»

Bon ben voilà, je suis honnête jusqu'au bout, à voir comment elle allait réagir... je dis pas non quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Aërys


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 134
Armure : Surplise de la Wyverne

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
200/200  (200/200)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Ven 2 Juin - 18:32



Revenir en haut Aller en bas
Sivir


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 695
Armure : Spectre de l'Alraune

Feuille de Personnage :
HP:
115/155  (115/155)
CS:
120/160  (120/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Sam 3 Juin - 8:59

C'était juste irréel. Je ne savais pas trop quoi faire ou quoi penser. La succube avait une sorte d'influence bizarre sur moi, je regardais autour, les nymphes s'étaient retirées, il ne restait plus que nous deux alors que la Wyverne se rapprochait de plus en plus. Elle était sérieuse? Elle pensait sincèrement que je pouvais me laisser aller comme elle le disait? Que c'était aussi simple que ça?

J'eus malgré moi un mouvement de recul, je ne savais pas quoi faire. J'avais l'impression d'être une grenouille face à un serpent et que j'allais me faire dévorer. Elle avait beau être attirante, désirable même, la situation me paraissait tellement hors normes que je ne savais pas comment réagir...


Revenir en haut Aller en bas
Aërys


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 134
Armure : Surplise de la Wyverne

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
200/200  (200/200)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Lun 5 Juin - 14:20



Revenir en haut Aller en bas
Sivir


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 695
Armure : Spectre de l'Alraune

Feuille de Personnage :
HP:
115/155  (115/155)
CS:
120/160  (120/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    Lun 5 Juin - 15:43

Spoiler:
 



Mon surplis me recouvrait à nouveau alors que je suffoquais, le regard sombre, ayant du mal à garder mon équilibre... Je reculais encore pour m'éloigner d'elle, de son pouvoir, de ses manigances

«Pas... pas comme ça!» j'essuyais un léger filet de salive du coin de mes lèvres, mon cœur battait vite, à la fois d'un reste de désir, mais surtout de colère «Je suis désolée, mais je ne peux pas! Mon corps et mon esprit doivent aller au Seigneur Hadès, et à personne d'autre! Je me refuse de me donner à vous comme ça! Peu m'importe que je doive subir votre courroux, je ne vous appartiens pas!»

Je reculais encore, mes jambes tremblaient, je ne voulais pas rester une seconde de plus ici. Je me relevais donc pour pouvoir m'en aller, et vite. Je m'inclinais malgré tout

«Je dois me retirer à présent.» moi? fuir? Tout à fait, mais si je devais être punie pour mes actes, je demanderais que le Seigneur Hadès soit présent, ou au moins un autre Juge. Je n'étais pas sure que la façon de faire de ma Maîtresse soit tout à fait conventionnelle...

======================
Sivir quitte le rp.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....    

Revenir en haut Aller en bas
 

[ An 1755 - Enfers ] Je suis de retour ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Enfers :: Caïna-