RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Le passage interdit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezequiel


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 114
Armure : Surplis de la Rose Noire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Le passage interdit...   Mar 28 Mar - 15:40

J'arrivai à la cathédral, le temps était sombre, maussade, les gardes se tenaient là immobile. On m'avait confirmé que la Maîtresse des lieux n'était pas ici. Sans me poser plus de question que cela, je me dirigeai vers l'endroit précis que m'avait indiqué Lady Lydia.
Le passage en direction des enfers. Dans ma tête, je faisais tourner des idées sur comment j'allais m'y prendre pour retenir la soeur de la vampire couronnée.

Je ressentais un mélange de peur, d'inquiétude... Pourtant j'étais déterminé à agir, et à tout faire pour réussir ma mission.
Puis, pour essayer de me donner un peu de courage, j'admirai le pendentif, mon regard se plongea dans celui de la dame gravée. Fasciné, mon âme un bref instant se fit aspirer dans un songe qui me paraissait si réel, en me donnant l'impression d'avoir réellement vécu ce que j'étais en train de voir.

***

J'étais en larme, les genoux au sol, les mains aussi... Je tremblais comme une feuille. Qu'avais-je voulu faire ? Me répétais-je sans cesse. Pourquoi ?
Mes yeux se levaient, humides, devant moi, dans toute sa splendeur se trouvait Lucrezia, une vampire rousse, qui brillait dans cette obscurité. Curieusement, j'étais le seul encore en vie autour de moi, tous étaient morts, nous voulûmes chasser la vampire, et voilà notre fin. Mon tour arrivé.
Toutefois, je vis dans son visage une rare douceur, comme si elle avait de la compassion pour mon geste.
Je fermais mes yeux quand elle commença à lever sa main, imaginant qu'elle était en train de me donner le coup fatal.
Au final, mon corps s'enveloppa d'une douce aura...
-" Jeune mortel ! Je suis Lucrezia Carminia... Tu as attenté à ma vie, mais tu n'es pas mort... Je soupçonne que tu as peur, que tu regrettes n'est-ce pas ?" Sa voix charmante me transporta par sa mélodie.

Prostré, je ne bougeais pas, seul mes yeux s'ouvrit pour contempler ce spectacle...
-" Oui, j'ai compris mon erreur, ma folie... Je ne veux pas mourir..." Répondis-je.
-" Jeune homme, ton âme est pur, et c'est égaré dans la vie... Si je suivais mon devoir, j'abrégerai tes souffrance. Mais vois, vois ma mine tendre. J'ai une offre à te faire. Mais pour cela tu dois me jurer obéissance et accepter de te repentir..."
Des mots qui levèrent mon coeur, et mon âme tout entier.
La voix tremblante, faible, j'étais sous le charme de la vampire, comme si devant moi se traçait la véritable route de mon destin.

-" Je vous le jure, et me repentir serait le minimum que je puisse faire pour me racheter..." Les tremblement s'accompagnait d'un air sincère, touchant. Lucrezia se mit à sourire, dans le creux de sa main naquit une lueur blanche. Elle s'approchait de moi, sa robe immaculée me donnait cette magnifique sensation qu'elle glissait sur le sol.
-" Ton acte mérite un châtiment exemplaire... Tu vas pour des siècles perdre ton humanité ! Et seul tes actes te permettront au fil des siècles de trouver grâce aux yeux ceux de ma lignée... Lorsque le moment sera venu, tu deviendras un vampire sous l'influence des Carminia."
Je tremblais encore plus, que voulait-elle dire ? Perdre mon humanité ? Je ne fis rien, je fis juste des mouvements de tête pour exprimer ma compréhension.

Lentement, mon coeur s'emballa, et ma conscience se dissipa, plus les secondes passaient, et plus l'instinct primaire prit possession de mon corps... Un grognement fort fut suivi des mots suivants soufflés par Lucrezia.
-" La famille Carminia possède désormais son gardien sous forme bestiale..."

***

Une scène qui me troublait. Etait-ce moi ? J'étais en sueur, et je masquai le pendentif sous ma tunique, mon regard attentif à la venue de Dame Lucinda...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Ven 31 Mar - 20:01

J'ai me suis fait enlever ici...

Le temps, le temps semblait presque s'être arrêté. Égarée en elle-même, la gold sainte avait perdu toute notion de temps et d'espace. Nulle douleur ne venait la tourmenter. Tous ses sens, toutes ses perceptions étaient comme anesthésiées par une force dont elle ne pouvait se préserver. Dont elle ne voulait se préserver. Le changement se poursuivait, seconde après seconde, les effets se distillaient, glissant en son corps, effleurant la moindre cellule, la moindre fibre de son corps.

Mourir, était-elle en train de mourir ? De renaître ? Qu'en savait-elle au fond. En son âme, les images se succédaient, se multipliaient. Déformées, tournoyantes comme au travers de l'onde de sa Coupe, elles apparaissaient et disparaissaient au gré d'une danse dont les accords étaient muets. Et que dire de l'onde, de ce voile limpide en perpétuel mouvement. Elle aussi variait, changeait comme les éclats du soleil à son couchant. Tantôt pure, elle baignait la sainte de sa chaleur, de sa sérénité. Tantôt trouble comme souillée, elle la bousculait, la malmenait, la poussant droit vers le fond. Vers un abysse dont elle ne pouvait que deviner les contours et les couleurs violacées.

Violacées comme le cosmos d'Henriques. Qu'était-il devenu au terme de cette victoire ? Avait-il entrevu son salut sur le prix de son sang, de sa vie ? Morgane ne le savait. Elle ne pouvait plus le voir, ni même le percevoir tout comme ce monde qu'elle avait tant voulu protéger. Était-elle réellement ce monstre dont le Serpentaire l'avait traitée. Un être qui ne méritait pas de vivre de par sa seule nature. Les éradiquer. Les humains qu'elle n'avait eu de cesse de défendre seraient-ils les premiers à vouloir la tuer, la massacrer selon les plus infâmes croyances ?

~ Maman Esméralda... ~

Un instant le visage de la femme parut devant les yeux aveugles de Morgane. C'était elle qui l'avait prénommée ainsi. Elle qui l'avait prise sous son aile et lui avait offert les plus belles années de sa vie. L'innocence qui s'était délitée dans la cruauté de ce monde n'était pas de son fait mais juste du contact avec les hommes, avec les noirceurs de hommes. Entre eux, ambitieux, assassins et comploteurs et elle, sainte de la déesse, qui était le plus à condamner ?

~ Qui l'était ? ~

Question, question auquel seul un juge des Enfers aurait pu répondre...

~ Enfers... ~

N'était-ce pas là que son âme blessée se dirigeait ? N'était-ce pas là qu'elle expierait sa défaite pour des siècles et des siècles. Mais au moins, elle saurait. Elle saurait ce qu'on lui reprocherait le plus. Être une combattante de la déesse parmi tant d'autres ou un vampire ayant vécue parmi les humains...

Qui de sa nature ou de ses actes la condamnerait ? Enfin, elle saurait...


~~~~~~~~~~~~~~~

C'était bien une belle nuit pour mourir. Une belle nuit pour dire adieu à ce monde qui n'avait jamais réellement compris ce qu'elle était. Au firmament, la lune brillait entre deux nuages. Tendre en son halo, elle projetait tant de lumière qu'on aurait pu penser qu'elle s'était penchée sur le singulier équipage qui venait de prendre place sur le perron de la Cathédrale.

Un équipage formé de Filles de la Lune Sanglante aux ordres de l'Etoile des Ténèbres. Fidèles, délicates sous leurs apparences de tueuses, elles déposèrent sur les dalles de marbres une silhouettes immobile dont seul l'habit d'or pouvait dévoiler l'origine. Ainsi avaient-elles accomplie une part de leurs mission soutenue par le cosmos de la somptueuse Vampire. L'autre serait de veiller le temps que la jeune femme n'émerge et que celui qui devait la rejoindre ne paraisse sous l'éclat de la lune.
Revenir en haut Aller en bas
Ezequiel


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 114
Armure : Surplis de la Rose Noire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Sam 1 Avr - 15:33

L'attente touchait à sa fin. Le ciel brillait étrangement, un halo dans la nuit étoilée se dessina. Je l'observai avec attention. Etait-ce la personne que j'attendais ? Etait-ce Dame Lucinda ? La soeur de ma Maîtresse.
Lentement un cortège qui m'était familier firent descendre comme dans un enchantement une jeune femme.
Sur les marbres de la cathédrale elles la déposèrent dans un chant délicat. La chevelure flamboyante ne laissait pas de doute, néanmoins, je ne pouvais nier la crainte que je ressentais actuellement.

Je m'approchai du cortège, alors que le corps immobile de la jeune femme était maintenant parfait disposé.
Elle portait un habit d'or qui ne laissait plus de doute sur son identité. La succube m'avait informé qu'elle était une sainte. Les filles de la Lune sanglante furent guidées par l'aura de la vampire couronnée. Elles s'envolèrent lentement, me laissant seul.

Devant moi, le corps de Dame Lucinda. Sa chevelure rousse s'étalait comme un soleil se couchant sur les dalles.
Je posai mes deux genoux au sol pour l'observer, son visage, sa silhouette... Qu'elle était belle ? Pensais-je, troublé.
Je fronçai mes sourcils ensuite en constatant de plus en plus la ressemblance avec Lady Lydia.
Mon coeur se souleva quand je doutai même sur l'identité de la personne au sol. J'avais l'impression qu'il s'agissait de ma Maîtresse !

Je me disais alors que la tâche ne serait pas simple, en effet, la vampire couronnée possédait une autorité naturelle sur moi, et je craignais que sa soeur, qui lui ressemble tant puisse bénéficier d'un tel égard. Je n'osai pas l'effleurer, mes genoux au sol furent rejoint par mes mains.
Je soupirai un instant en regardant autour de nous. Personne. Heureusement, pensais-je car le fait qu'il s'agisse d'une sainte pouvait lui causer quelques frayeurs.
J'espérais quand même qu'elle reprenne vite ses esprits afin qu'elle puisse repartir. Mon objectif était clair : L'empêcher d'entrer en enfer !

Toutefois, je n'avais aucune idée de la manière dont j'y arriverais, en effet, que pourrais-je faire devant elle ? N'était-elle pas une Gold sainte ? En plus de cela, il s'agissait de la soeur de ma supérieure. Que pourrais-je faire si jamais elle exprimait le désir de continuer son chemin vers les enfers ?
Je ravalai ma salive en imaginant le pire. Pourtant je devais réussir, car telle était mon devoir et telle était la volonté de Lady Lydia...

Soudainement, les doigts de la sainte remuaient. A quatre pattes, j'avançai un peu.
-" Dame Lucinda... Dame Lucinda, réveillez-vous..." Répétais-je d'un ton frénétique comme cherchant à agiter l'esprit de l'inconsciente.
Dans le ciel la lune éclatante nous éclairait. J'observai les paumes de mes mains, je n'avais pas encore de maîtrise, mais je devais essayer. Le lien de sang avec ma Maîtresse marcherait peut-être avec sa soeur...
Je réveillai mon aura comme pour lancer un appel à la vampire couronnée, plus qu'un appel, pour un hommage, pour assouvir ma soif de sang. Sauf que cette supplique, je l'a dirigeai en direction de Dame Lucinda...

Il fallait qu'elle se réveille... Et à voir sa main bouger j'étais dans la bonne voie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Jeu 6 Avr - 21:06

[HRP : Euh, j'espère que tu sais déjà voler.]

Sous la lune vigilante, les filles de la Lune Sanglante s'étaient dispersées en un voile aussi silencieux que léger. Un vol dont les accords avaient de quoi subjuguer même si seuls les sens vampiriques pouvaient tous les apprécier. Eux seuls étaient assez affûtés et en parfaite harmonie avec les vampires de l'antique colonie des Carminia. Bercée par ces accords, Morgane somnolait encore. Il faudrait bien plus qu'un appel et une valse délicate pour la tirer du sommeil dans lequel elle avait sombré. Ailes dorées de l'armure toujours recroquevillées sur elle, la sainte se sentait flotter.

Le temps passa encore avant qu'au creux des vagues oniriques de son monde intérieur, elle ne ressente une présence. Quelque chose de diffus comme les images dans l'onde de sa Coupe. Quelque chose de léger comme le souffle déformé d'un enfant au travers de la toile de son berceau. Si fugitif qu'elle eut un instant l'impression de courser une chimère. Ce qui suffit déjà à la faire remuer sans s'arrêter malheureusement à cela.

Quelque chose d'autre s'éveillait en elle, quelque chose dont elle n'avait jamais aussi intensément ressenti l'appel. Un goût ancien sur ses lèvres, un frisson parcourant l'ensemble de son corps. Une chaleur qui montait du fond de ses entrailles et une sensation de sécheresse telle qu'elle avait l'impression de brûler. Douloureux, c'était si douloureux qu'elle ne put que sursauter brutalement avant de sentir une présence qui ne pouvait qu'être ennemie. Cette façon d'en appeler au sang. Seul un être désireux de lui prendre son précieux fluide pouvait l'émettre.

En elle, tous les signaux se mirent à hurler danger. Risque de se faire dévorer imminent. De quoi lui rendre soudain tout son aplomb. Pour une Vampire, nul outrage ne pouvait surpasser celui-là. En son esprit, c'était comme si la Foudre s'était abattue sur elle pour la tirer violemment de sa torpeur.

~ Péril de mort imminente !!! ~

A cet instant, elle paniqua, embrasant avec toute la puissance qu'il lui restait un cosmos qui était bien celui d'un chevalier quoique terni par de bien étonnantes nuances de rouges et d'orange. Une explosion s'ensuivit aussitôt, faisant tout s'envoler autour d'elle. Son agresseur, les chauves-souris et tout ce qu'un cosmos porté au septième sens pouvait soulever.

" Non. Jamais, je ne te laisserai me dévorer. Jamais !!! Ce n'est pas parce qu'un saint m'a assassinée que je vais laisser le premier venu me vider. "

Et roulant sur le dos, la sainte se retrouva à demi-allongée, se débattant contre celui qu'elle pensait être prêt à l'achever ou pire encore.
Revenir en haut Aller en bas
Ezequiel


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 114
Armure : Surplis de la Rose Noire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Sam 8 Avr - 11:43

L'angoisse m'oppressait. Allait-elle se réveiller ? J'en étais certain, mais dans quel état ? Comment allait-elle régir ? Savait-elle au moins sa condition. Je savais juste qu'elle était la soeur fraîchement éveillé de Lady Lydia.
De sa silhouette se dégageait une puissance colossale. Que ferais-je si elle refusait de coopérer ?
Un soupir en me disant que j'aviserai. Que pouvais-je bien penser de plus que cela ?
Les genoux plantés au sol les paumes de mes mains également un peu plus loin, j'attendais. Une attente qui toucha à sa fin lorsque lentement je sentais son aura s'éveiller. Un sourire sur mes lèvres.

-" Dame Lucinda... Réveillez-vous..." Dis-je sans cesse. Le lien allait-il se faire ? Je suppliai la vampire couronnée de me venir en aide.
Quelle surprise !
Brusquement, l'aura de la sainte éclata, m'éclata en pleine figure. Une aura teinté de rouge et d'orange explosa, je ne pus rien y faire. Comme une simple brindille de paille je m'envola sous le coup à une hauteur incroyable, et retomba lamentablement un peu plus loin sur les marches menant à la cathédral, face contre terre.
Je gémissais de douleur, mon corps tremblait. Quelle puissance ! Pensais-je en essayant de me relever malgré les blessures, la livrée de la famille Carminia que je portais était déchiré par endroit. Fébrilement, je parvins déjà à me mettre à quatre pattes. Mon regard vers l'horizon, je rampais comme je le pouvais pour gravir les marches.

Arrivé à l'ultime, je vis devant moi Dame Lucinda entrain de se battre dans le vide, elle était prise d'une rare démence, et je craignais de trop m'approcher.
Soufflant, il était temps de réfléchir.
Dans un combat, je savais qu'elle pouvait m'écraser en levant simplement le petit doigt.
Rampant, laissant dernière moi, un trait de sang, je me cachai un moment dernière l'une des statues.
Je fermai les yeux pour penser. Devant moi, des chauve-souris qui avaient subi comme moi le courroux de la vampire.

Alors, lentement, je fis naître mon aura, douce, et fascinante, le parfum de la rose noire s'empara de l'air.
Et je murmurai...
-" Dame Lucinda, la vérité se révèle dans votre âme... Ne résistez plus... Et emparez vous de la couronne qui vous revient de droit." Une voix basse qui pourtant était parfaitement audible dans l'esprit de la sainte. Par là , j'essayais de faire parler le lien vampirique.
Fébrilement, je me relevai, les mains jointes comme pour supplier je m'approchai de la vampire d'un pas lent, comme pour lui montrer que je ne faisais aucuns gestes brusques.
-" Je ne suis pas votre ennemi... Non Madame, il est temps que le passé reprenne son trône dans votre présent." Je posai un genou au sol comme pour lui montrer ma place dans sa vie vampirique.
-" Toute votre famille est heureuse de vous revoir... Ayez pitié de moi Dame Lucinda, et voyez qui je suis, vous le savez j'en suis certain."
Pourvu qu'elle se calme pensais-je en achevant ma phrase. C'était ma seule chance.
Revenir en haut Aller en bas
Ostro


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 1463
Armure : Spectre du Rhinocéros, Etoile Terrestre du Piétinement

Feuille de Personnage :
HP:
75/150  (75/150)
CS:
84/130  (84/130)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Sam 8 Avr - 23:43

ArrowLe Nouveau et le Rhino

Citation :
HRP: Ordre d'Hadès! J’ai le droit de m'incruster^^

Comme un chien dans un jeu de quille...pardon! Préférez plutôt cette référence là: Comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, (Elle est plus adaptée) le Rhino déboula à toute vitesse.

Chacun de ses pas annoncèrent d'ailleurs son arrivée!
*POM! POM! POM! POM! POM!*

Mais même s'il fit trembler la terre comme jamais auparavant, sa vitesse était-telle qu'elle n'offrait pas le temps de réagir aussi promptement. Essayez d'arrêter un Rhino lancé en pleine charge pour voir, et vous verrez
(ou pas d'ailleurs^^)

Hazazel devait certainement suivre ses pas, mais le Golgoth n'avais pas encore pris la peine de se retourner en arrière pour s'en assurer. Ah! le jeunot voulait de la formation! Eh bien! Il allait en avoir! Pas sûr que le Rhino soit la meilleure personne pour lui enseigner les bases
(genre: le respect à la hiérarchie, les convenances entre camps opposés...) mais pour ce qui était de la baston (et des boulettes en veux-tu en voilà^^) c'était le meilleur.

D'un bras le Géant Colosse Gris écarta Ezequiel
(qu'il ne connaissait pas encore)
"Pousses-toi de là, toi!...Je sais comment la réveiller,...moi!"

Puis se penchant en avant vers Morgane qu'il prenait pour Lydia, le Rhino l'attrappa par les avant-bras, puis la secoua comme un prunier:
Spoiler:
 

Y'avait comme une scène de déjà vu. Bien sûr, il en fallait plus pour la sortir des méandres de sa fièvre, mais Ostro n'en savait rien. Il l'a secoua encore cinq bonnes minutes, hurlant encore un bon coup, histoire de détruire définitivement les tympans (une nouvelle attaque du Rhino^^).

Et comme il n'obtenait aucun résultat, il l'a reposa là...déçu!
L'Armoire à Glace des Enfers regarda alors l'armure de la rousse. Et là, il se dit que çà venait sûrement de l'armure. Aussitôt, il retira une à une les partie de cette armure dorée.

"C'est cette armure qui l'empoisonne, j'en suis sûr!"

Une fois ôtées , les parties s'assemblèrent dans un puissant éclat doré et vinrent s'assembler pour former le totem de la Vierge. c'est là que le second déclic eu lieu:
"La Vierge?!!!...Hadès m'a dit un truc là-dessus...c'était quoi déjà?"

Très vite l'armure retourna sur son porteur. Impossible de l'enlever pour le moment, donc.

C'est là, que le Rhino se tourna vers Ezequiel qu'il avait écarté du bras plus tôt. Ne sachant que faire, il lui dit:
"Toi! Je sais pas qui t'es....Mais y'a un truc qu'Hadès m'a dit à propos de la Vierge...et euh!...Pour le moment, faut qu'on la réveille!...On verra après pour la suite."

Cette fois, il se tourna derrière espérant avoir été suivi par Hazazel:
"T'es où le nouveau?..." et l'observant au loin "Ah!...Ramènes-toi, on aura peut-être besoin de toi"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.Prout.lb
Hazazel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 57
Armure : Aucun pour l'instant

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Dim 9 Avr - 8:06

[HRP : je dois accompagner Ostro ]

J'étais derrière Ostro qui marchait vraiment comme un Rhinocéros,chaque pas me faisais sauter en l'air et il marchait tellement vite que je n'arrivait pas à suivre.Je devais aussi garder sous contrôle ma deuxième personnalité. En voyant Ostro arriver vers le deux autres personnes, je préfèra rester en retrait. Je le voyais crier, donc je pensa qu'il a trouvé ceux qu'ils cherchaient. Toujours en les regardant,je pensa encore au cosmos, que pouvait t-il être ?

je vois Ostro qui me demanda de me rapprocher, je respira et je marcha tranquillement vers eux. Je vis une femme allongé sur le sol avec une armures doré, c'était sûrement elle qui a fait exploser son cosmos doré.


Ostro essaya de retirer l'Armure qui revenait sans cesse et je pensa à quelque chose :

"--Peut-être,qu'il faut que l'Armure reviennent à son endroit de base. Il faudrait quelqu'un d'autre que son porteur qui puisse rappeler l'amures--"

Je n'étais même pas sur de ce que je disais, je pensais que mes mots étais inutiles,comme moi.

Je repris mon sang froid et posa ma main sur son front qui était brûlant. Je me demanda ce qu'ils se passe en ce moment. Je sortit une
Trousse de médecine, et je dit :
"--je ne suis pas médecin, mais dans ma famille on a un minimum de connaissances dans toutes les disciplines. --"

Je sortit un morceau de glace dans une pochette et le posa sur son front.

"--J'espère que ça ira mieux --"

Je la porta et je l'allongea sur un des nombreux bancs de cette cathédralebête j'attendais de voir si elle se réveilla ou pas.



Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Dim 9 Avr - 9:23

Citation :
Bien, petit lancer avant le post. J'éditerais ensuite pour mettre le post définitif selon le résultat. Vu la carrure de d'Ostro, il est bien deux fois plus imposant qu'Ezéquiel et Hazazel.

Sorry si cela tombe encore sur toi Ezéquiel. Ce sera que la faute des dés

1-4 => Ostro
5 => Ezéquiel
6 => Hazazel

Ostro, cela tombe sur toi, avoue que cela te plaît Very Happy


" Aaaahhhhhh !!! Mais silence... C'est insupportable !!! Cessez... "

Fut tout ce qu'elle parvint, enfin, elle le pensait, à crier tandis qu'on la secouait comme un prunier. Cela lui faisait mal en plus d'être ainsi ballottée par une espèce de lutteur de foire.

" Mais quelle brute... " Souffla-t-elle de la même façon, cette fois prise d'indignation.

Elle avait beau être une Vierge d'or brisée, cela n'en faisait pas pour autant une poupée. Surtout maintenant qu'elle venait de franchir le pas et que l'aide de Scarlett Queen serait tant et tant souhaitée. Seulement, à aucune de ses suppliques, elle ne répondait et c'était bien seule que face au destin, elle se retrouvait.

" Espèce de Satyre... Si tu penses que je vais me laisser faire... "

Se débattant cette fois en vain contre les poignes devenues de fer qui l'avait quittée pour ôter une à une les pièces de son armure, elle tenta de crier. Sans guère plus de résultat qu'auparavant...

Mais comment aurait-il pu en être autrement ? Sans voix, plus qu'engourdie et les yeux éteints, Morgane n'avait guère plus d'expression qu'un pantin. Pour peu que celui qui la traitait ainsi y prêtât attention, elle n'émettait qu'une imperceptible réaction. Puis, tout s'arrêta, la laissant encore plus sonnée qu'avant...

Reprenant son souffle après ce traitement pour le moins énergique, la sainte rassembla ce qu'il lui restait d'esprit, tentant de percer enfin le mystère de ce qu'il lui arrivait et surtout où elle était tombée. Dans une de ces caches de vampires dévorant leurs semblables après les avoir capturés ? Cette seule idée hérissait la sainte en elle. Non seulement, elle s'était fait avoir par un traître mais en plus, elle venait de tomber dans le cent millième dessous des Enfers ?

Furieuse, elle se débattit encore et encore, ses sens endoloris ne lui permettant guère de comprendre ce qu'il se passait alentours, pas plus que ses gestes n'avaient de force. Et puis, autre chose commençait à s'éveiller en elle. Autre chose d'infiniment plus cuisant que les quelques coups qu'on lui assénait pour lui arracher sa protection dorée. C'était puissant, si puissant, cela remontait dans tout son corps, tout ses sens. Emportant tout ce qu'elle possédait en cet instant de lucidité, la Soif venait de s'éveiller. Et quelle Soif, quasi l'Ivresse de Sang des Vampires, la pire de toutes les frénésies. Son corps en fin de maturation réclamer maintenant son du. L'imago était sur le point de briser sa chrysalide.

Et lorsqu'elle ouvrit enfin les yeux, ses iris avaient viré au rouge flamboyant. Tout autour d'elle, de nombreuses Vampires s'agitèrent avant de s'écarter, tandis que d'autres demeuraient. Ce n'était pas en effet celles qui l'avait amenée que la sainte appelait. Pas elles qui n'obéissaient qu'à Lydia mais d'autres. Quoiqu'il fallait être encore capable de les différencier. Ce qui ne serait sans le moindre doute pas le premier souci des spectres présents. Quand une Vampire Reine déchirait sa toile, une seule chose l'intéressait. Une seule et Morgane ne faisait pas exception. Le sang de Cédrick avait été le Calice de Lydia, celui de la brute serait celui de Morgane.

Elle ne sentait plus que cela, ne voyait que cela, le sang emplissant le corps de l'immense brute qui l'avait si mal traitée. D'un embrasement de cosmos mêlant l'or et le rouge sang, elle fit valdinguer Hazazel et fondit aussi sec sur Ostro. En son ivresse, le précieux nectar l'appelait si fort qu'elle ne pouvait plus lutter. Un seul désir en elle hurlait, occultant tout le reste, plonger ses griffes, ses crocs en sa chair.

Geste qu'elle s'élança pour accomplir sans la moindre hésitation ni l'ombre du plus petit dégoût. L'Ivresse était trop forte, le sang des spectres trop enivrant. Quand un vampire en proie à la Frénésie la plus intense s'accrochait à un promis, il était plus qu'ardu de le faire lâcher. Mais cela Ostro ne pouvait l'ignorer...

Le tout était de savoir s'il l'avait pu l'esquiver ou s'il l'avait simplement voulu. Après tout, il était toujours prêt à aider celle qu'il prenait pour Lydia même si cela signifiait se faire enlacer et recevoir le plus intense des baisers.


Dernière édition par Morgane le Dim 9 Avr - 10:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Panthéon


Maître du Jeu
avatar

Messages : 2976

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Dim 9 Avr - 9:23

Le membre 'Morgane' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'6' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Ezequiel


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 114
Armure : Surplis de la Rose Noire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Mar 11 Avr - 13:44

La frénésie ne cessait pas. Je restais agenouillé en priant de toute mes forces. En vain. Je commençai à perdre espoir. Je ne voyais guère de solution à mon problème , et je me disais que j'allais encore subir le courroux de la soeur de ma Maîtresse. Elle était incontrôlable.
Soudain, le sol se mit à trembler.
BOUM.....

BOUM.....

De plus en plus en fort, je regardais ma main bouger et les dalles du sol s'élever légèrement.

BOUM...

La porte s'ouvrit, et un homme, un colosse immense entra. Bruyamment, le calme, n'était plus. D'ailleurs, d'un bras plus épais que moi, il me bouscula en déclarant qu'il s'avait comment réveiller la personne.
Je me relevai, il m'avait envoyé un peu plus loin. C'était chance, me dis-je en soupirant.
Le colosse parlait de l'armure de la vierge, d'un détail que lui aurait dit le seigneur Hadès.
Timidement je m'approchai. C'était un spectre, j'en étais certain. Il se tourna et m'apostropha familièrement avant d'interpeller un autre spectre qui le suivait.

Lentement je me remettais de cette folie, mais rien ne se terminait. Dame Lucinda retrouva un second souffle, je me mis sur mes gardes, elle ôta l'armure sur elle. Le regard attentif je compris qu'elle était en train de naître. De comprendre sa nature.
L'autre spectre présent semblait être l'élève du colosse. Mais lui aussi fut surpris et la sainte l'envoya valser.
Rapidement je compris ce qu'elle cherchait, elle voulait le sang d'Ostro. Un sourire radieux sur le visage, je levai les bras au ciel, j'étais parvenu à éveiller la vampire couronné.

Maintenant il s'agissait de la garder en vie Dame Lucinda. L'immense spectre devait sans doute avoir une puissance immense. Que faire ? Trop tard, la vampire se jeta à l'attaque...
Je fis quelques pas en direction du second spectre qui était au sol.
-" Tu vas bien ? " Lui demandais-je. " Restons sur nos gardes..."
Revenir en haut Aller en bas
Ostro


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 1463
Armure : Spectre du Rhinocéros, Etoile Terrestre du Piétinement

Feuille de Personnage :
HP:
75/150  (75/150)
CS:
84/130  (84/130)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Mar 11 Avr - 23:53

Cadeau! (j’adore la musique, vous le savez bien! J'en met partout^^)

La belle endormie s'éveilla. Sur le moment Ostro crût vraiment qu'il était parvenu à la réveiller. Mais quand la furie se jeta sur lui, il comprit, mais bien trop tard, que c'est la faim qui l'avait réveillée...euh! Plutôt la soif! La soif du sang du Colosse.


La cible étant tellement grande, la Vampire pouvait difficilement la rater. Alors même si le Golgoth du Mekkaï s'y attendait pas, il ne fit rien pour l'esquiver. Il avait bien eu l'idée de se changer en pierre, mais...comme qui dirait que sa dernière expérience lui restait encore en travers de la gorge.


Aussi, la rouquine pût s'abreuver tant quel pouvait. Et heureusement que le Géant Gris est assez massif! Sinon, il serait tombé évanoui très rapidement après avoir été séparé de quelques litres de son bien le plus précieux: son sang!

"Sérieux? Tu m'as pris pour ton dîner? çà faisait pas partie des ordres d'Hadès."

Le Spectre du Piétinement se retourna d'abords vers son compagnon d'infortune (qui avait subit quelques revers de la croqueuse d'hommes [cadeau^^]) puis vers celui qui lui portait maintenant assistance.

"Dîtes y'en a pas un de vous deux qui souhaite m'ôter cette fille de dessus moi? Parceque si je le fais je risque de lui casser un bras!...Et Hadès a bien dit qu'il faut pas que je touche à la Rose Noire, que je forme la Vierge et que je protège les Saints et que je tabasse tout ceux qui sont pas d'accords avec moi!...Enfin, c'est en tout cas ce que moi j'ai compris"

En dehors des harpies qui assistaient à la scène avec grand émoi, et vu qu'il n'y eut pas de réaction de la part des deux autres Spectres, Ostro se résigna à attraper Morgane par les fesses pour la déposer délicatement devant lui, une fois qu'elle eut fini de s'abreuver.

Le Titan Gris regarda alors les deux orifices laissés sur sa peau puis naturellement fit cette remarque:
"Une cicatrice comme celle là, je crois pas que j'en ai déjà eu...çà fait plutôt chic, Uhuhu!"

A croire qu'il avait aimer çà [Je vous préviens: Depuis le début de ce post je me retiens de faire des jeux de mots grivois, avec le fait qu'elle m'a sucer...(Bon ben voilà!)...le sang!]


C'est drôle comme le destin peut être capricieux, des fois! Alors, entre le combat de Sivir avec Cassandra, où la première a grimpée la deuxième, et la deuxième en a profité pour l'embrasser goulument, et Morgane qui se jettes comme une féline sur le Golgoth...y'en a qui en lisant ces récits aimeraient bien être dans la peau du Rhino. L'esprit du Vers de la Soumission serait-il resté par là?^^


Cette fois le regard du Molosse du Mekkaî se tourna vers la belle rousse:
"çà y est? çà va mieux?...Bon! Lydia, faut qu'on cause: Qu'est-ce que tu fais avec cette armure?...Ah! Et s'il te plait, dis-moi qui sont tes sbires si tu veux pas que je leurs enfonce leurs crânes entre leurs épaules!"

Il faisait allusion à Ezequiel, qu'il ne connaissait pas et à Hazazel qu'il ne connaissais finalement pas non plus. Et puis faut dire que le nigaud semblait persuadé de s'adresser à Lydia, Spectre du Vampire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.Prout.lb
Hazazel


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 57
Armure : Aucun pour l'instant

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
160/160  (160/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Jeu 13 Avr - 8:27

BOUM !

Cette mystérieuse femme m'envoya valser dans les airs, puis je me cogna contre un des piliers de la cathédrale. J'ouvrais mais yeux pour voir ce qu'il se passait et je voyais quelqu'un près de moi, je me releva et il me demanda :

-" Tu vas bien ? Restons sur nos gardes..."

Je lui répondit aussitôt, mais avec un air blasé :

Ouais, c'est bon je vais bien. Mais tu as surement raison mettons nous sur nos gardes, sinon qui est tu ?

Je me retourna et je voyais Ostro qui se faisait mordre par cette femme, qui semblait faire la vampire. Je demanda à l'homme avec moi de me suivre et je m'approcha doucement d'Ostro et la soit disant "vampire". Je regarda Ostro la poser sur le sol avant de venir à côté d'eux. Toujours sur mes gardes , je laisserai ma deuxième personnalité sortir en cas de gros danger.

Je dis à Ostro avec concentration :

"---Ostro, je te rappelle que je suis nouveau. Je ne la connais pas puisque que je connais quasiment personne, donc je ne suis pas un de ses "sbires", si j'en étais un je saurai au moins ça.

Je regarda la personne qui m'avait accompagner après mon vol plané dans la cathédrale et lui demanda :

Est-ce que tu la connais ? Tu étais avec elle quand on vous a trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Jeu 13 Avr - 12:36

[Le Rhino amateur de musique ^^ C'est sympa, merci, et surprenant de la part du golgoth des Enfers. Un grand sensible à sa façon]


Plus qu'un torrent, c'était un véritable ouragan qui avait emportée la sainte à l'habit d'or. Dérisoire si dérisoire en avait été le déclencheur. Tout n'était jamais jamais parti que d'une plaie, une simple plaie. Infime égratignure dans le cuir d'une peau aussi brûlante qu'un fer porté au rouge mais tentante si tentante.

Pour l'Ange Écarlate à deux pas d'éclore, cela avait été sonné tel l'appel tant attendu. Les Papillons s'éveillaient à la lumière de la pointe du jour, les Vampires déployaient leurs ailes à la faveur d'une nuit à nulle autre pareille. Tous deux avaient besoin de lumière, tous deux avaient besoin de nectar.

Nectar que Morgane goûta pour la toute première fois à l'une des sources les plus inattendues. Riche en énergie et passion brute, il glissa au plus profond de sa gorge. Une véritable fontaine de jouvence et de puissance qui éveilla la Carminia dormant encore elle. Si doux, si brûlant, il lui apportait plus qu'une source de vie, bien plus. C'était la félicité, la force de vie qui inondait son corps. Battant à tout rompre, son cœur quasi mort battait furieusement en ses veines tandis que l'émergence se poursuivait. Sensible à la fin de la sainte telle qu'elle l'avait toujours été, l'armure de la Vierge vibrait d'un chant non pas triste mais captivant. Il fallait que la jeune femme se maintienne dans la lumière d'Athéna. Qu'elle reste dans le giron de la Sagesse. Les Vampires comme elles avaient toujours existé mais se faisaient aussi trop vite anéantir par leurs aînés.

Et les secondes s'enchaînèrent, renforçant davantage la puissance et le cosmos de la rousse voyante. Plus qu'une simple jeune femme, elle devenait une vampire à part entière soutenue par un cosmos d'or aux reflets rougeoyant. Ajouté à l'éclat de son armure, cela donnait une vision quasi féerique au Baiser qu'elle offrait à Ostro. Qui en cet instant, n'aurait cru voir en leur couple éphémère un hommage au conte de la Belle et la Bête ? Un enchantement qui devait bien prendre fin mais d'une façon autrement moins romantique que ne le laisser supposer leur pose si intime.

Se sentant soulevée par les fesses - Familiarité qui la fit quasi bondir avant que la gifle ne s'en suive - la sainte se laissa néanmoins détacher de son calice le temps que tout assimiler. Ce sang avait beau surpasser celui d'un simple humain, il était aussi lourd et épais. Plus que consistant en l'image exacte de son propriétaire qui décidément se faisait malmener.

Un autre moment s'écoula ainsi, laissant le temps à son corps de mourir pour mieux s'éveiller à la vie d'infant de la Nuit. La moindre de ses fibres changeaient au rythme des mots qui lui parvenaient de déformés à de plus en plus clairs. Plus que récupérer leurs acuités, ses sens en effet s'affinaient, dépassant le cadre de la perception humaine. Tout en elle changeait, même sa beauté qui se faisait plus mystérieuse, plus inhumaine. Son teint délicatement hâlé virait au pâle nacré, lui offrant la parure tant convoitée d'une certaine noblesse. Mais ce qui frappait surtout, c'était l'éclat de ses yeux, l'éclat de braise envoûtant, hypnotique propres aux Vampires.

Un ange passa et Morgane reprit enfin ses sens. Elle émergeait d'un long cauchemar et, se croyant perdue et sur le point d'être jugée, elle se replaça en garde face aux trois spectres qui lui faisaient face. Un instant pour se garder de ceux qui la dévisageaient médusés avant qu'elle n'entende un prénom qui sonna en elle comme le chant d'une vie ancienne et prenant la parole, elle s'adressa au mastodonte qui lui faisait face.

" Lydia ? Non, je m'appelle Morgane, sainte de la Vierge de la déesse Athéna. J'ignore où nous sommes exactement mais sachez qu'il est hors de question que je me laisse malmener par qui que ce soit. "

A ses mots, elle se recula, guettant les deux autres spectres visiblement sous les ordres du géant. Trois contre une, au vu de son état, c'était plus que serré mais elle était plus que prête à lutter. Balayant l'ensemble du trio, elle repéra soudain un autre vampire. C'était donc lui qui convoitait son sang ? Et bien, elle lui souhaitait bien du plaisir. Il faudrait définitivement la terrasser pour le lui arracher.
Revenir en haut Aller en bas
Ezequiel


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 114
Armure : Surplis de la Rose Noire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Ven 14 Avr - 12:25

-" Je me nomme Ezequiel, spectre de la Rose Noire, et serviteur de Lady Lydia, spectre de la Vampire. Et toi ? Tu es sous les ordres de ce colosse" Répondis-je machinalement sans lui révéler pour l'instant l'identité de la jeune femme qui se trouvait aux prises avec le Rhino'.
Il était pour l'instant trop tard pour lui dire qu'il ne s'agissait pas de ma Maîtresse. La tension grimpait entre eux, la sainte voulait du sang, et avait choisi sa cible. La vampire se réveillait, dans ses veines coulaient le sang des Carminia.

Ostro se tourna vers nous. De mon côté, je restai plutôt discret, ne sachant pas comment agir. Et puis, je n'avais pas eu le temps de faire mon choix, qu'Ostro se décida à se battre.
Attentif, la situation s'apaisa petit à petit, Dame Lucinda pensait voir à faire à trois spectres. Ainsi, elle n'avait pas encore ressenti que j'étais son allié. Que devais-je faire ?
Puis l'immense spectre voyait en elle, la spectre de la vampire. Je devais reconnaître que j'étais moi-même troublé. En effet, depuis ses yeux, son aura, tout chez la sainte me paraissait identique à ma Maîtresse.
Cela en devenait effrayant.

Je me frottai les yeux.
-" Ce n'est pas Lady Lydia... Néanmoins tu as raison sur un point, je suis à son service. Et je suis également au service de cette personne." Dis-je au colosse, en sachant bien qu'il aurait du mal à me croire tant la ressemblance était parfaite. Je respirais mieux en constatant qu'elle possédait maintenant l'âme de vampire. De plus, étant sous l'autorité de la vampire couronné, je devais également être sous celle de sa soeur.
Je m'approchai de la nouvelle vampire d'un pas lent et feutré.

Je passai des coups de mains sur ma tunique sombre pour y ôter la poussière, et également pour me remettre du coup que je venais de subir de la part du Rhino.
-" Car il s'agit de sa soeur." Poursuivis-je en me plaçant légèrement en retrait derrière la vampire sur sa droite, face à l'immense spectre.
-" Dame Lucinda, votre soeur sera heureuse de vous revoir, et je suis moi-même. Même si cela m'a valu quelques blessures." Soufflais-je humblement en inclinant légèrement le buste en signe de respect.

Je me sentais quand même soulagé, finalement tout se passait correctement, mais je devais rester prudent, ce fut pour cela que j'augmenta timidement mon aura d'infant pour faire appel à Harcher, et aussi pour expliquer à Dame Lucinda qui j'étais... Le fait que j'étais le garde de White-Rose, et un serviteur de la famille Carminia, par conséquent que j'étais de son côté. J'espérai simplement qu'elle comprendrait, et qu'en face Ostro ne poserait pas trop de soucis.
-" Je me nomme Ezequiel, spectre de la rose noire. " Lui adressais-je pour finir de me présenter car il savait déjà qu'elle était mon rôle. En tout cas j'étais assez impressionné par la présence de colosse. Je me disais que j'avais encore beaucoup de travail à accomplir pour être un bon combattant.


Revenir en haut Aller en bas
Ostro


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 1463
Armure : Spectre du Rhinocéros, Etoile Terrestre du Piétinement

Feuille de Personnage :
HP:
75/150  (75/150)
CS:
84/130  (84/130)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Ven 14 Avr - 21:58

Citation :
[HRP: Je suis un artiste Chauviniste, Cubiste...NAAAN! Rien de tout çà! Si je devais définir un art je pencherais pour le Ostrovinisme^^[un genre de truc du 20ème siècle dira-t'on]

Mais là, je t'offres une ambiance qui je pense colle bien: La Belle et...le Bon, la Brute, le Truand^^

Observant la jeune fille, il l'a vu virée du rose au teint pâle.

"Bon sang! Faut lui donner quelque chose à manger!...Elle s'étouffe!...Mais regardez! Elle est toute pâle!" le ton était apeuré

Alors qu'il était bien loin d'imaginer que la transformation produite devant ses yeux...c'était son sang qui l'y avait aidé.

C'est alors que la jeune fille finit par rouvrir les yeux et se présenta comme Morgane de la Vierge:
"Ouf! Elle va mieux!...Et elle parle, c'est plutôt bon signe, Uhuhu!"

Et tel un vigile viril luttant contre le feu constamment, il ajouta: "Madame! Tout va bien, on s'occupe de tout!"
Le Biceps contracté et luisant de sueur
[comme sur les calendriers^^] venait appuyer ses dires.

Soudain les rouages mécaniques du cerveau d'Ostro tentèrent de se mettre en route, mais rien n'y fit! Y'avais pas moyen!

Aussi, la meilleure des réactions du Spectre du Piétinement fût:
"Euh Ouais?!! Ben çà tombe bien, parcequ'Hadès m'a demandé de te former. Genre t'es nouvelle et que sûrement il te veux dans son équipe...L'équipe Rouge sombre!...Genre...tu seras avec nous!....Oh! Et t'inquiètes pas pour le reste, vu que je vais être ton Maître d'armes
(oui! parceque coach Sportif à cette époque là, çà existait pas encore...même si c'était le même métier^^). Je m’occupes de tout!"

Là! On était mal barré. Laisser Ostro à la tête d'une mission des plus importante...s'était se couper la gorge...où alors, Hadès ayant entrevu la bêtise du Colosse des Enfers, avait choisi celui-là justement pour se dégager de toute responsabilité le cas où les choses tourneraient mal...Quel génie ce Hadès!

La jeune fille parût toute tremblante. Faut dire qu'au réveil, trois Spectres dont un Colosse, un psychopathe, et une plante pas verte...çà vous laisses perplexe
(mettez-vous à sa place, voyons!).

Et alors que l'Armoire à Glace des Enfers commençait à y voir plus clair...Ezequiel
(Zek! ou Zach pour les intimes^^ [cadeau]) embrouilla l'esprit du Rhino quand il vint à expliquer clairement ce qu'il en était.

Le Spectre était au service de Lydia, mais avait un lien aussi avec celle-là.
Et c'est là que tout se compliqua: Le petit bonhomme c'était Ezequiel, Spectre de la Rose noire...Et la fille...Lucinda, sœur de Lydia...et la Vierge?!!

Dans la tête du Rhino, il y eut la même explosion qu'au Volcan de Death Queen Island.
L'espace d'un instant, il resta bouche bée, le doigt pointé vers Lucinda. Et pourtant cette-fois-ci, il n'avait pas été changé en pierre. Mais le résultat était le même.

Et au bout de cinq bonnes minutes, il réagit enfin:
"Alors, toi t'es la Vierge?!!" il pointa ensuite Ezequiel "Et toi t'es la rose Noire?!!" Il se tourna vers Hazazel puis ajouta "Mais alors...qui t'es toi?"

Il se gratta le crâne, puis son esprit militaire reprit le dessus
[Roooh! Je vous défends de rigoler sur cette phrase]

"Jeune fille, Hadès m'a chargé de te former. Tu n'as rien à craindre de moi, ni même d'eux, parceque le premier qui bouge, je le défonce! Bienvenue en Enfer! C'est ta futur maison, Uhuhu!"

Le destin étant bien souvent capricieux, une chance existait que tout rentre dans l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.Prout.lb
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Ven 28 Avr - 11:54

Je viens d'ici

Troubles, intenses, contradictoires, périlleux, rien ne pouvait en cet instant mieux décrire les sentiments qui agitaient tant le cœur et l'âme de Lydia. Se tourner vers Minos lui coûterait plus qu'elle ne pourrait imaginer mais en même temps, elle ne pouvait nier que son existence entière était désormais en jeu, posée telle une fleur fragile sur le plateau de la balance des Enfers. Tôt ou tard, sa nature sentimentale causerait sa perte, privant par ricochet le seigneur des Enfers de l'une de ses âmes les plus anciennes. Deux crimes en un seul, c'était trop pour la somptueuse chasseresse. Ce point devait être réglé aussi douloureux que cela serait. Cela devrait être fait...

Larmes coulant le long de ses joues pâles, la No-Life Queen retraversa l'Achéron sans un regard pour ce rat vénal de Charon. Il ne méritait pas qu'elle s'abaisse à le rejoindre. Sa façon de rançonner les âmes la révoltait, une autre preuve s'il en avait encore fallu de cette empathie qu'elle était capable de ressentir. De la pitié pour les quelques rares âmes capables de l'attendrir. Songeant que Brunissen elle-même finirait par passer devant l'Etoile de la Noblesse, mieux valait sans doute qu'elle n'y assistât pas. L'amitié même brève que la Vampire Couronnée lui avait portée ne pourrait qu'éclater à la faveur de l'éternelle nuit.

Sentant sa peine remonter à cette idée, elle accéléra le pas, ou plus exactement le vol. Aussi fine et puissante fut-elle, l'éternelle Céleste ne pouvait que se rendre à l'évidence. Loin de s'atténuer, sa fragilité s'était renforcée au fil de son long sommeil et le fait de retrouver Lucinda serait une épreuve de plus. Pourquoi avait-il fallu que sa cadette revête l'habit sacré des gold saints de la déesse Athéna ? Plus que tout autre divinité, c'était le pire choix que la jeune infante aurait pu envisager.

S'efforçant de calmer les battements de son cœur plus que malmené en si peu de temps, la chasseresse s'empressa de traverser le passage qui la mènerait directement à la Cathédrale. S'élançant au travers de l'ombre, elle espérait juste que le mal n'avait pas encore été fait.

Ostro...

Quel choix plus improbable leur vénéré empereur aurait pu faire en envoyant le spectre du Rhinocéros à la rencontre de la sainte de la Vierge. En comptant en plus la présence du jeune spectre de la Rose Noire, cela faisait déjà deux ennemis en puissance face à Lucinda. Deux spectres en présence d'une gold saint encore sous le choc de la trahison qui l'avait menée en ces terres. N'importe qui à sa place pourrait se sentir menacer surtout si Ezéquiel s'avérait incapable de se servir du pendentif comme il le fallait.

Tout à ses craintes, Lydia sentit ses nerfs se détendre lorsqu'elle arriva enfin à hauteur de la Cathédrale, jaillissant depuis le passage s'enfonçant droit derrière l'autel le plus vaste. Un lieu à peine éloigné du parvis d'où quatre cosmos se faisaient ressentir. Se concentrant sur sur eux, la spectre reconnut immédiatement ceux d'Ostro et d'Ezéquiel, le troisième lui étant totalement inconnu quant au quatrième...

Lucinda. Il est plus que temps que j'arrive...

Fendant la vaste nef la séparant des portes monumentales, elle ne prit que le temps de s'emparer du poignard que lui avait autrefois offert Inferno. Souvenir d'une époque révolue, il serait le plus utile en cet instant. Baignée par la lumière propre aux vitraux, la Vampire Couronnée parvint en quelques secondes derrières les portes qui s'ouvrirent aussitôt sous l'effet de son cosmos tenant plus de l'ambre écarlate que du violet propre aux spectres.

Le temps d'un souffle et elle repéra l'ensemble des protagonistes. Ostro et Ezéquiel s'efforçant de calmer une sainte plus que méfiante à leurs égards. Quant au troisième spectre, il semblait totalement dépassé mais ils n'étaient pas les seuls non plus. Une autre présence s'était fait ressentir sans qu'aucun des protagonistes de cette étonnante rencontre ne le remarque.

Harcher...

Lui aussi se tenait là, bien à l'écart de ce qui aurait pu le détruire en un instant s'il avait eu le malheur de s'approcher de trop près. Croisant son regard, elle comprit qu'il avait apporté un certain objet avec lui.

Tout comme toi, Ezéquiel, pourquoi ne t'en es-tu pas servi ?

Jetant un regard à son infant, elle lui fit comprendre que le temps de reculer était venu pour lui et qu'elle allait prendre les choses en mains.

- Ostro, mon ami, Ezéquiel mon infant et toi dont j'ignore encore tout, reculez. Ordre d'Hadès et de Minos, aucun mal ne doit être fait à la sainte de la Vierge et certaines choses doivent être éclaircies entre elle et moi...

Sur ces mots, elle sortit de l'ombre de l'immense encadrement. Avec lenteur sans le moindre geste agressif ne tenant que sa lame en main.

- Lucinda ou Morgane de la Vierge maintenant que le saint félon m'a appris le prénom que les hommes t'ont donnée...

Laissant la lumière révéler ses traits, elle embrasa juste ce qu'il fallait de son cosmos pour retirer le surplis du Vampire qui l'entourait. Lequel se replaça en forme totem à quelques pas d'elle.

- Regarde-moi...

Privée de son vêtement sacré, vulnérable, elle ne portait plus que sa robe blanche déchirée et souillée par la cendre du volcan. Nulle trace de sang ne s'y attardait. En vampire millénaire, elle n'en avait laissé aucune se perdre. Si fragile aurait pu être son apparence en cet instant mais elle était aussi la No-Life Queen. Qu'importait la tenue dans laquelle elle se trouvait, elle demeurait toujours la Vampire Couronnée.

Avançant avec lenteur et majesté, elle laissait retomber son cosmos jusqu'à arriver à hauteur de celle qui ne pouvait qu'être perturbée par leur ressemblance plus que grande. Un trouble dont l'Etoile des Ténèbres jouait pour captiver au maximum l'attention de la Vierge d'or. Le tout créant un de ces tableaux uniques dont les Moires avaient le secret.

Puis, enfin, elle s'arrêta à un pas de sa cadette lui tendant le poignard qui pointait droit vers elle.

- Si ton devoir de Vierge d'or et la haine viscérale séparant les saints et les spectres te poussent à rejeter ce que tes yeux et ton cosmos ne peuvent que reconnaître alors écoute et suis la voie du Sang. Notre Sang, le sang des Carminia coulant autant dans mes veines que les tiennes.

Je te le répète, Morgane, Lucinda, aucun de nous ne te fera de mal. Calme-toi...


Et achevant avec le plus grand calme.

- Prend mon sang. Si cela est la seule façon de t'amener à enfin nous croire. Plonge ce poignard en ma chair et prend le. Plus que tout autre être en ce monde, je peux te révéler cette vérité que tu recherches depuis tant d'années.

Tenant désormais le poignard les séparant par la pointe, Lydia attendait que sa sœur se décide, prête à lui accorder le temps qu'il faudrait tandis qu'auprès d'elles Harcher se rapprochait.
Revenir en haut Aller en bas
Ezequiel


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 114
Armure : Surplis de la Rose Noire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Mer 3 Mai - 19:18

Qu'allait-il se passer ?
Allait-elle accepter ce que je venais de lui dire ? J'en tremblais un peu. Moi qui imaginais cette situation comme une simple banalité, je m'étais totalement trompé. Il fallait dire que je manquais d'expérience, et que j'avais beaucoup à apprendre. J'en avais conscience, alors je ne m'inquiétais pas de faire des erreurs.

Mon regard s'était humblement posé sur Dame Lucinda. J'attendais sa réaction, un geste, je remarquais qu'elle était méfiante. Il fallait l'accepter. Pourrait-elle comprendre sa réelle nature ? J'étais incapable de le dire.
Je répondais positivement de la tête lorsqu'Ostro m'interpella pour confirmer ce qu'il venait d'entendre. Oui j'étais le spectre de la Rose Noire, oui cette Dame était la soeur de Lady Lydia, et elle se nommait Lucinda.

Soudain, mon coeur se mit à battre plus fort. Je sentais une présence. Une puissance qui m'imposait naturellement le respect. C'était elle, c'était ma Maîtresse; la spectre de la vampire.
Dans mon esprit sa voix me reprocha de ne pas m'être servi d'un objet. Rapidement je compris. Et de ma main j'attrapai le pendentif autour de mon cou pour le mettre au dessus de ma veste et le mettre ainsi à la vue de tous, et en particulier de la sainte. Ma tête se baissa lorsqu'elle arriva.

Obéissant à Lady Lydia, je fis des pas pour m'éloigner de sa soeur et me trouver à une bonne distance.
J'observai la scène avec ferveur. Il s'agissait de deux soeurs, de deux vampires couronnées. Et puis Lady Lydia de par le lien de sang faisait que j'étais toujours subjugué par sa présence.

Maîtresse, je n'ai pas réussi ma mission, et j'étais incapable d'utiliser le médaillon. Lui dis-je par télépathie d'un ton désolé.

Puis la scène se poursuivit, et je contemplai cela avec angoisse... Qu'allait faire Dame Lucinda.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Mer 10 Mai - 12:23

[HRP : désolée de passer ton tour, Hazazel, mais je suis bloquée depuis presque un mois dans ce topic. N'hésite pas à me mp si tu souhaites réagir à ce qu'il va se passer

Ostro étant absent pour une longue période, je préfère ne pas le faire agir]

Folie...

Où que se posât son regard, tout ne semblait plus être que folie. A croire que la jeune femme s'était perdue dans l'une de ses propres visions, futur effroyable où elle se retrouvait seule aux prises avec les spectres. Pourtant, ce n'était pas le cas. Morgane n'était pas au cœur de l'une de ses transes, suspendue entre deux visions. Spectatrice de tant de réalités, d'avenirs alternatifs. Non, elle se tenait bel et bien sur le parvis de la Cathédrale d'Hadès. Loin si loin du décor qui avait toujours été le sien lorsque elle tenait sa précieuse Coupe entre ses mains. Si belle, si rare, elle n'aurait sans nul doute était du moindre secours en cet instant mais au moins, elle aurait pu la raccrocher à son passé bien plus que l'armure de la Vierge.

Non pas que la rousse infante doutât ou renonçât mais c'était aussi un lien infiniment plus ancien qui la reliait avec cet objet au travers duquel ses tous premiers dons s'étaient révélés. Un lien avec le passé avec une jeunesse heureuse. Y repensant, elle se demanda ce que la transe baignée de drogues aurai pu lui dire en cet instant. Autant de fumigations, de brumes qui sublimaient ses talents jusqu'à lui ouvrir des horizons insoupçonnés. Un instant auquel n'aurait plus manqué que le trépied de la Pythie...

Et se remémorant soudain la malédiction de Cassandre, elle se félicitait aussi de ne rien devoir à Apollon...

Réflexions qui ne changeaient de toute façon rien à sa situation. Entourée de guerriers du sombre empereur, elle était, entourée de sombres guerriers, elle demeurait. Son regard allant de l'un à l'autre, elle captait certains échanges. Visiblement, quelque chose clochait. Trois contre une, en temps normal, même plus faible qu'elle, ils auraient attaqué.

Et puis, ces paroles pour le moins incompréhensibles. Ils la confondaient avec Lydia ? Lydia...

Pas étonnant au fond. Après tout même Kappa du Verseau nous avait confondues. Elle serait donc ici et ceux-là la connaîtraient assez pour...

Réfléchissant à toute allure sur les ouvertures que lui offrait cette réalité, elle entrevoyait enfin une issue lorsque une nouvelle énergie se fit ressentir. Rapide, vive, elle ne tarda pas à émerger face à cette étonnante assemblée.

" Quoi !!! Non, c'est impossible... Je dois avoir des visions, vous êtes quasi mon sosie... "

Savoir une chose n'avait rien à voir avec la contempler de ses propres yeux. Entre Savoir et voir, un immense océan pouvait s'écouler. Morgane en faisait l'immense expérience.

Captivée par cette apparition quasi en tenue de pénitente, elle ne pouvait en détacher les yeux. C'était si irréel, si irréel. Une telle ressemblance existait entre elle, telles deux gouttes, deux perles écarlates étonnamment parfaites...

Retenant un peu trop longtemps son souffle, elle finit par expirer lentement sans pour autant la quitter. Cette Etoile, plus elle la regardait et plus elle se sentait envoûtée. Non contente d'être son propre reflet au travers du plus pur de tous les miroirs, elle était aussi son aînée. Sept ans peut-être huit les séparaient et, à la regarder, elles étaient quasi jumelles.

C'était un choc, un choc auquel elle ne s'était pas attendue. Non pas qu'elle n'eut durant des semaines rêvé de ces retrouvailles mais elle n'avait jamais cru que cela se ferait en pareilles circonstances.

Autour d'elles, le silence s'était soudain fait. Quelques mots étouffés lui étaient parvenus...

La former ? En tant que spectre ? Mais à quoi songeait ce colosse ? Qu'elle allait trahir sa déesse ? Et quant à l'autre, il serait son serviteur ?

Non, ce n'est pas à moi qu'ils s'adressent mais à toi. Toi ma sœur...

Un sourire se dessina soudain sur son visage si clair. C'était un de ces instants où tout pouvait basculer. Tout pouvait sombrer et saisissant la poignée de la lame, elle agit sans la moindre conscience, laissant juste parler l'appel du Sang, l'appel de la Mémoire et de sa propre nature.

Lentement la lame fondit en la chair infiniment douce du spectre du Vampire. Fascinante, elle perçait la peau blanche, sans le moindre heurt. Plongeant son regard en celui de Lydia, elle ne lut aucune douleur, aucune résistance, juste les sentiments qu'elle pouvait lui porter.

Perdue en ce regard où l'on pouvait si aisément se noyer, elle plongea la lame si près du cœur qu'elle ne put que trancher une artère ou une veine charriant le plus ancien de tous les sangs au sein de leur lignée. Plusieurs fois millénaire, la No-Life Queen était et son sang était à la mesure en plus d'avoir été béni, sublimé par Hadès en personne.

Un autre instant se passa enfin avant qu'elle ne retire le métal brûlant. Un flot de sang s'ensuivit et sans la moindre résistance, elle n'eut plus qu'à y plonger les lèvres...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Mer 17 Mai - 12:00

Scène irréelle et ô combien inattendue que celle d'une sainte d'or plongeant les lèvres dans le flot rouge sombre s'échappant d'une plaie pour le moins sanglante. Surtout quand on connaissait l'identité de celle qui laisser aussi aisément son précieux fluide s'écouler : Lydia était la spectre du Vampire, l'Etoile Céleste des Ténèbres et non la première damoiselle en détresse sans la moindre défense venue. Jamais, ce genre de chose n'aurait du arriver. Pas aux yeux de l'ensemble des spectateurs plus enclins à imaginer l'image inverse.

De quoi en perturber encore davantage l'esprit déjà si entortillé du spectre du Rhinocéros. Le pauvre Ostro ne pourrait en être qu'encore plus perdu en plus du fait de s'être fait prélever une dose non négligeable de sang sans qu'il ne résiste ou ne tente simplement de repousser Morgane Lucinda. Tout en ce lieu avait été comme réuni pour provoquer un drame et de là, aller à l'encontre des vœux d'Hadès mais ce n'était pas le cas. Les Moires soient louées, ce n'était pas le cas.

Se laissant faire sans la plus petite once de résistance, la splendide chasseresse gardait aussi la tête froide. Capable de maintenir intacte sa lucidité en dépit des forces que sa cadette lui prélevait. Quant aux trois autres...

Oui, les éventuels soucis viennent d'eux. Pourvu que...

Et échangeant un regard bref avec l'un de ses serviteurs les plus anciens, elle lui fit comprendre que l'heure était venue. Exclure Ostro de ce qui allait suivre risquait d'être mal compris mais les exploits passés de l'Etoile du Piétinement parlaient contre lui. Autant éviter qu'une réplique des événements de White Rose ne se rejouent en cette fin de nuit...

Un geste, un seul et la spectre à la chevelure de feu étendit un peu de son aura vers le professeur qui n'avait eu de cesse de la servir. Et sans attendre, nimbé du pouvoir que lui prêtait la vampire à la peau d'albâtre, il prit soudain la parole, se plaçant droit en rempart entre les deux sœurs enlacées et les autres spectres.

- N'intervenez pas !!! Il en est du destin des deux No-Life Queen. Reculez...

Ainsi d'un acte improbable, on glissa vers une nouvelle scène tout aussi incongrue en plus d'être menée tambours battants par le professeur Harcher. Rien que la manière dont il s'adressait aux deux plus jeunes spectres, ménageant au maximum un Ostro en pleine crise de perplexité, s'avérait aussi incroyable que troublante. Depuis quand un simple humain fut-il Vampire glissant dans l'ombre des Carminia s'arrogeait ce genre de pouvoir ? Le tout sans la moindre crainte d'un retour de flammes ? Sans doute par le don que venait de lui offrir Lydia mais il y avait aussi plus que cela. Il jouissait de l'importance que lui avait accordé Lydia au sein de sa lignée. Importance qui n'avait fait que croître au fil d'innombrables années. Y ajouter son charisme naturel et le fait qu'il fusse déjà connu d'Ezéquiel suffisait à expliquer en grande partie l'influence qu'il avait sur le tout jeune infant.

S'assurant d'un regard que ses paroles avaient bien porté, il s'approcha de plus en plus. D'un geste lent, il saisit Lydia à la taille évitant de se mettre entre elle et Lucinda qui semblait ne pas lui porter la moindre attention. Ce qu'il se passait entre les deux Vampires ne regardaient qu'elles mais pour que cela arrive à son terme, mieux valait les transporter ailleurs...

Aussi lorsqu'elle sentit la force de Jonathan Harcher croître en plus du souffle de ses ailes sur le point de les arracher du sol, Lydia sembla soudain reprendre conscience, envoyant directement dans l'esprit de sa cadette le message suivant...

" Lucinda, Morgane, ma tendre sœur, il faut que nous quittions ces lieux qui sont infiniment trop dangereux pour toi maintenant que les trois hérauts affrontent Pséma. Je ne sais combien de temps la trêve va par perdurer ainsi que l'ordre de mon seigneur Hadès de te protéger une fois cette guerre achevée... "

Sentant les prises de la sainte sur son corps se modifier, la spectre enchaîna au plus vite.

" Tu n'as rien à craindre d'Harcher. Tu le connais, tu l'as reconnu comme étant notre serviteur même si tu te refuses encore à plonger aussi loin dans ton propre passé, ta plus ancienne vérité. Tu sais qu'il est un vampire lui aussi mais que tu peux également le tuer sans la moindre difficulté. Un chevalier d'or peut terrasser l'ensemble de mes serviteurs... "

Et caressant une mèche de cheveux roux, elle acheva.

" Il va nous emmener ailleurs comme l'ont fait les filles de la Lune Sanglante avec toi. Tu as bu mon sang et tu es parfaitement consciente de l'état dans lequel je me retrouve. Même blessée, tu pourrais me tenir tête et là, tu es loin si loin de l'être encore. Mon sang est le plus puissant de tous parmi les sangs vampiriques et il a fait son oeuvre en toi... "

La convaincre de s'éloigner de la Cathédrale ne serait pas si compliqué. Le vrai problème serait de s'assurer qu'elle ne se débatte pas en cours de route au risque de tous les déséquilibrer en plein ciel.

" Lucinda... Il faut que nous partions maintenant...
"


Sentant que la force d'Harcher ne cessait d'augmenter, Lydia poussait au maximum sa sœur à se décider. Elle ne devait pas demeurer en ces lieux. Autant partir là où rien ne pourrait lui arriver.

Un dernier instant passa et elle fit comprendre à Harcher qu'elle était prête à partir. Tout dépendait maintenant de la décision de la sainte de la Vierge...
Revenir en haut Aller en bas
Ezequiel


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 114
Armure : Surplis de la Rose Noire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Dim 21 Mai - 15:00

Derrière un pilier plus que détruit j'observai la scène avec attention. Je ressentais un étrange mélange d'effroi devant tant de puissance. Les deux soeurs vampires possédaient chacune le pouvoir de m'écraser en un simple claquement de doigt, j'en avais conscience.
Toutefois l'infant que j'étais ne pouvait que se sentir honoré et privilégié de pouvoir assister à cette réunion.

Mes yeux en étaient le parfait reflet. Je restais donc immobile, seulement attentif. J'essayais de comprendre, en vain, j'étais dépassé par les événéments. Cela était normal me disais-je en ayant parfaitement conscience de ma place au sein de la famille Brumel.
Néanmoins, je voyais avec inquiétude une dague dans la main de Dame Lucinda, menaçant ma Maîtresse. Que pouvaient-elles se dire ?

Avant que je ne puisse m'avancer, monsieur Harcher clama à l'assemblée de ne pas bouger, de ne pas troubler cette réunion. Au moins j'étais rassuré, cela voulait bien dire que tout se passait bien. Du moins je le pensais, c'était simplement la conclusion de ma pensée.

Alors je restais concentrer sur la scène, admirant les deux vampires... L'intensité de la scène semblant englober le parvis de la cathédral toute entière. Puis tristement je me disais que j'avais échoué dans ma mission. Je tenais dans la main le pendentif que je n'avais pas su utiliser. Je m'en voulais d'avoir pu décevoir ma Maîtresse de la sorte.

Je me souvenais alors qu'elle m'avait déjà gracié lorsque le manque de sang m'avait rendu fou et que je l'avais supplié... A ce moment là, je me sentais incapable...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Sam 27 Mai - 14:05

[HRP : Ezéquiel et Hazazel, je ne vous ignore pas mais au vu du rp, cela se concentre surtout sur ceux qui sont tout proches de mon perso]

Brûlant, doux, enivrant...

Rien ne pourrait réellement décrire tous les qualificatifs s'associant au seul sang de la No-Life Queen. Rien tant la sensation dépassait de loin tout ce que Lucinda avait pu connaître auparavant. Le calme, la paix, la joie intense, tout venait avec ce fluide merveilleux. Puis, ce fut la puissance qu'elle sentit renaître en elle, la vie battre intensément en ses veines alors qu'elle n'était plus réellement vivante. Tout cela la régénérait avec une félicité, une grandeur renouvelées. Se gorger de cette source, de ce pouvoir qui était aussi le sien était si tentant si tentant.

Elle n'avait qu'un seul geste à faire et le précieux Graal vampirique glisserait au fond de sa gorge. S'y abandonner, c'était si intense de s'y abandonner jusqu'à ce qu'une voix surgie du plus profond de son passé ne semble soudain lui crier...

* Stop !!! Stop, arrête maintenant. *

Surprise, elle délaissa la plaie ouverte où le sang si sombre n'avait plus laissé la moindre trace tant elle l'avait léché avec avidité.

* Stop... Tu ne dois pas aller plus loin... *

Si tendre était cette voix, elle semblait surgir des tréfonds même de sa mémoire.

* Qui ? *
* Anna... J'ai un nom, je suis lady Anna Carminia. Celle qui t'a donné le jour même si je n'existe plus, il subsiste une part infime de moi en toi. Une part qui t'aime autant que ta sœur aînée... *
* Mais ? *
* Tu as toujours le don de voyance, celui qui te permet de voir par delà l'onde auquel s'ajoute désormais celui du Sang des No-Life Queen. Grâce à lui, tu peux maintenant accéder aux souvenirs les plus anciens gravés en toi. Ceux que ton père et moi t'avons offerts avant ta propre naissance. Notre cosmos nous permettait de communiquer avec toi comme nous l'avions fait avec nos autres enfants avant même leurs venues au monde... *


Lâchant inconsciemment la spectre du Vampire, Lucinda se concentra sur cette voix.

* Vous n'êtes pas ? *
* Non, je n'ai pas la puissance de Scarlett Queen, pas plus que je ne suis la Vampire ancestrale qui n'est autre que ta sœur aînée... *
* Ma sœur aînée... *


A cette pensée, Morgane Lucinda contempla Lydia soutenue par Harcher. Cet homme, elle le connaissait. Sans savoir exactement pourquoi, elle le connaissait. Tant d'images coulaient maintenant en elle. Elle voyait son visage plus grave, ridé, déformé par la peur se penchait sur elle. Tant de souffrances semblaient alors se dégager de lui. Puis, il y avait aussi des flammes tout autour. Des bruits sourds, des détonations...

Et faisant un immense effort pour revenir à la simple réalité, la rousse sainte se concentra sur les paroles de la chasseresse à la chevelure de feu résonnant à présent dans ses propres pensées. Ce faisant, elle dévisagea le serviteur qui s'était placé entre elles et les trois spectres.

" Oui, votre visage ne n'est pas inconnu, Jonathan Harcher. Je ne sais de quand date notre rencontre mais vous m'avez paru si grand. Tout comme j'ai pu lire dans vos yeux une terreur immense... Qu'est-ce qui a pu à ce point terrifier un vampire ? "

Une question qui demeurerait pour l'instant sans réponse. La jeune sainte ne pouvant se permettre d'aller plus loin au vu du trio qui se tenait toujours à quelques pas d'elle et de Lydia. Il était en effet plus que temps qu'elle quitte ces lieux où elle n'aurait pas du atterrir mais qui lui avait permis de renouer avec son passé et son héritage fussent-ils mêlés d'horreur.

" Non, laissez, nous aurons tous le temps d'en parler plus tard mais je vous préviens : au premier geste de trop, je n'hésiterai pas à vous tuer. Serviteur de Lydia ou non, vous êtes et restez de par votre allégeance à l'une des Etoiles d'Hadès un ennemi potentiel d'Athéna. "

Le ton de la jeune sainte était sérieux, plus que sérieux tout comme le regard que lui portait le vampire en soutenant toujours une spectre affaiblie. Cela allait se jouer à si peu de choses. Les deux sœurs pouvaient parfaitement se détruire l'une l'autre et nul ne savait qui perdrait le plus à cet instant : Athéna ou Hadès ?

Un bien mauvais tour que lui avaient joué les Moires que de la placer sous le signe d'Athéna. C'était comme l'obliger à prendre les armes contre sa propre sœur, la seule famille qui lui restait. Pourtant, elle n'avait pu la saigner...

Les liens du sang étaient-ils assez forts pour les épargner, leur épargner une guerre fratricide que ni l'une ni l'autre ne souhaitait ? Seul l'avenir pourrait le leur révéler. En attendant, il fallait accomplir ce qui venait de commencer et oser reprendre vie dans le présent. Aussi, s'adressant à Harcher, elle ordonna.

" Lydia a perdu trop de sang pour pouvoir voler seule. Portez la et ouvrez la route. Et n'ayez crainte, il est hors de question que je vous attaque dans le dos. "

Le ton était rude. La sainte de la Vierge ne pouvait accepter aussi facilement le rôle que jouait cet homme au sein de sa propre famille. Il en faudrait bien plus pour qu'elle l'apprécie. Quand à sa sœur, elle ne savait encore quoi penser exactement. Cela faisait trop longtemps que toutes deux s'évitaient et maintenant, elles se retrouvaient soudain acculées...

Du temps, il leur faudrait plus qu'un peu de temps pour renouer ou se massacrer...

=> Principauté de Liège, en chroniques


Dernière édition par Lucinda le Jeu 1 Juin - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Sam 27 Mai - 15:28

La rencontre glissait maintenant de la franche surprise à l'hostilité ouverte. Jamais Harcher n'aurait pensé qu'une Carminia de la lignée directe, une No-Life Queen en puissance, oserait ainsi menacer les membres de sa propre maison. Lui qui faisait partie du cercle étroit de la Vampire Couronnée depuis un nombre incalculable d'années ne pouvait que difficilement accepter un tel comportement.

- Car tu penses que je vais t'obéir aussi simplement. Tu n'es encore guère plus qu'un simple vampire parmi les autres et seul le lien de sang qui t'unit à notre lady te vaut de ne pas avoir eu droit à un retour de flammes pour avoir osé prendre son sang sacré. Toute sainte que tu sois, tu ne m'effraies pas. Notre dame nous protège bien plus que ne le fera jamais ta si chère déesse. Alors tues-moi si cela t'amuse, gold sainte de la Vierge, mais sache que le grand Hadès, notre maître à tous, ne te protégera pas éternellement.

Un ton digne de celui qui lui avait asséné Morgane Lucinda. Au fond de lui, Harcher n'était pas plus étonné que cela. Il s'attendait bien à ce que les combattants d'Athéna se montrent aussi supérieurs envers lui mais pas à devoir s’aplatir devant la propre sœur cadette de Lydia.

- C'est à notre dieu que tu dois de n'avoir eu aucun ennui lors de ta venue en ces lieux, à lui seul. Aussi, réfléchis donc un peu avant de t'en prendre à ceux qui ont toujours fait partie de l'entourage de ta propre famille. Que tu sois bouleversée par ce que tu viens de vivre excuse ton comportement mais ne va pas t'imaginer que cela pourra s'étirer indéfiniment. Notre dame Lydia n'a déjà que trop souffert à cause de toi. C'est elle qui a mis un terme à la vie de celui qui t'a attaquée et qui vient de nouveau, pour toi seule, de se mettre en danger. Pense un peu à elle...

Sur cette tirade, le professeur se tut. Sans réellement s'en rendre compte il avait tutoyer la jeune femme. Un signe évident de son indignation mais cela il ne pouvait plus rien y changer. Il allait d'ailleurs se repartir sur un ton plus respectueux quand la voix de la chasseresse prit le pas sur la sienne.

- Il suffit, Jonathan... Il suffit. Cela ne sert à rien de nous disputer ici. Morgane, Lucinda a raison sur un point, j'ai besoin de ta force le temps de récupérer et il est plus que temps de quitter ces lieux.
- Bien ma lady...


Et sans attendre, il souleva la spectre entre ses bras. La porter serait assez simple maintenant que Lucinda semblait bien décidée à vouloir voler seule.

- Je vais faire comme vous le souhaitez. Quant à vous, dame Lucinda, je m'excuse de mon manque de politesse à votre égard mais sachez que cela ne change rien au fait que vous nous menacez directement alors qu'aucun des spectres n'a le droit de vous toucher.

Sur ce, l'homme aux courts cheveux noirs prit son envol, portant la spectre blessée entre ses bras. Quant à Lydia, elle s'adressa directement au spectre de la Rose Noire.

* Ezéquiel, rejoins-nous mais fais attention de ne te montrer en aucun point menaçant. Lucinda est parfaitement capable de tuer n'importe lequel d'entre nous tant que la main d'Hadès la protégera. Veille donc à ne pas l'exciter davantage le temps que je trouve le moyen de la calmer. Le professeur Harcher est déjà dans sa ligne de mire, évite de t'y ajouter... *

=> Les blessures du passé


Dernière édition par Lydia le Mar 30 Mai - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezequiel


Spectre Terrestre
Spectre Terrestre
avatar

Messages : 114
Armure : Surplis de la Rose Noire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
150/150  (150/150)
Dieu Protecteur:

MessageSujet: Re: Le passage interdit...   Sam 27 Mai - 16:14

Que se passait-il ? J'étais trop loin pour entendre, pourtant je ressentais une tension, comme si la rencontre tournait mal. Mais pourquoi ? En plus j'avais interdiction de me rendre plus loin et de m'approcher. Ainsi tout ce que je pouvais penser n''était que des hypothèses.
Toutefois j'entendais le ton de Monsieur Harcher monter. J'avais l'impression qu'il s'en prenait à Dame Lucinda. Moi-même était inquiet en voyant ma Maîtresse si faible.

Bref tout était flou pour moi. Et puis, ma place n'était pas là-bas, cette discussion ne me regardait pas du tout, alors je devais me concentrer sur les tâches qui étaient les miennes.
Je me contentais alors de regarder. D'observer. Et d'admirer simplement... Mes doigts jouèrent avec le pendentif autour de mon cou. Si j'avais su l'utiliser, la situation serait sans doute plus clair. Je remuai la tête de dépit devant mon incompétence.
Il n'y avait qu'en me disant que je devais apprendre, et en connaissant mes limites que je me consolais.

Puis même si je craignais le courroux de la vampire couronnée, elle faisait toujours preuve de bonté...
Soudain, l'agitation reprit, avec toujours des éclairs, et une ambiance froide entre les protagonistes.
La tension m'oppressait, je fronçai les sourcils en voyant monsieur Harcher porter dans ses bras la Lady.
Ensuite le groupe s'envola... Ce fut à cet instant que ma Maîtresse m'adressa un message télépathique.

Elle souhaitait que je les suive, et elle me confia quelques recommandations. Je devais donc prendre garde à ne pas molester Dame Lucinda. Rapidement je concentrai mon cosmos pour déployer mes ailes.
Je m'envolai ensuite, restant à une distance raisonnable, sans dire un mot, mais avec des questions plein la tête...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le passage interdit...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le passage interdit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Cathédrale-