RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Event Pséma] Qui sème le vent récolte la tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: [Event Pséma] Qui sème le vent récolte la tempête   Mar 11 Avr - 17:01

Arrow Je viens d'ici

Descendre de ce qui restait des forges noires vers les répliques sombres des temples zodiacaux avait été une véritable partie de plaisir, car aucun adversaire digne de ce nom n’avait alors la possibilité de venir m’intercepter. Le plus proche chevalier noir était d’ailleurs en train de livrer sans doute son dernier combat contre deux chevalier d’Athéna, et même s’il venait à l’emporter, j’aurai alors depuis longtemps achevé mon œuvre.

*Prie donc les moires que je ne sois pas ton dernier adversaire hérétique.*

Et le dépassant pour m’avancer vers son temple, je survolais ce que l’odeur désignait comme un immense charnier couvert de rose vénéneuse, preuve si besoin encore il y avait de la folie de ceux qui voulurent atteindre les dieux.

Atteignant alors une sinistre parodie du temple des poissons, je me posais rapidement au sol afin de commencer mon œuvre, à savoir, m’assurer qu’aucun habitant de l’ile ne survivrait à la colère des dieux. Un argument passe partout, qui dissimulerait à merveille l’ineffable vérité. Le secret de la puissance divine ne devait pas parvenir aux oreilles des mortels. Jamais.

Profitant alors du fait d’être pour l’instant totalement libre de mes mouvements, je m’avançais d’un pas sur et rapide vers la garde noire alors en poste à l’entrée du temple et dont le devoir, ou la folie, les fit s’élancer vers moi, juste avant que leurs corps ne retombent lourdement au sol, brisé dans leurs élans par une force invisible.

Les uns après les autres, ces frêles pantins de chair furent broyés froidement, consciemment, méticuleusement, et avec une haine non retenue, car l’hérésie ne méritait aucun autre accueil.

Ainsi le premier des douze temples noirs tomba dans le silence. Onze autres m’attendaient en contrebas, et le temps m’était compté.

Ne perdant pas une seconde, je filais alors vers le prochain temple, réplique sombre et couverte de cendre de son équivalent zodiacal, avant d’encore une fois, comme son prédécesseur, le plonger dans le silence. Le silence des morts, car tel était le seul moyen de préserver un secret.

Le onzième temple ne m’offrant guère plus de résistance que le douzième, ce fut tout aussi rapidement que j’en émergeai pour me rendre au temple suivant. Et au temple noir du capricorne, les hurlements de douleur et le bruit des os brisés se turent tout aussi promptement.

Apparemment seul une poignée de garde défendaient les temples noirs en l’absence de leur propriétaire alors absent. Certains avaient-ils eut le temps de se cacher ? Certains avaient-ils échappés à mes sens ?

Je n’étais pas un traqueur et je n’étais pas le meilleur quand il s’agissait de pister une proie. A ce jeu, l’étoile des ténèbres me surclassait en tout point. Aussi la seule pensée d’un survivant à ma venue me fit redoubler d’attention.

*Nul n’en réchappera. Nul ne doit en réchapper.*

Et achevant alors le dernier des gardes encore en vie dans le temple du capricorne noir, je m’accordais quelques secondes pour sonder encore une fois les environs à la recherche d’un battement de cœur, d’une respiration étouffée, d’une poussière de cosmos perçant au travers d’un faux murs. Mais autour de moi ne demeurait que le silence. Le silence des pierres froides.

Les trois premiers temples avaient été, selon toute vraisemblance, purgés de toute vie, mais il en restait encore neuf, alors je n’avais pas le temps de m’attarder davantage en ces lieux.

Le neuvième temple m’appelait, et j’osais espérer que nul défenseur ou idéaliste mal avisé ne viendrait me déranger dans ma descente vers la plage et ses habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Event Pséma] Qui sème le vent récolte la tempête   Mer 12 Avr - 11:55

Arrivant alors au temple du sagittaire noir, lui aussi gardé par une poignée de sentinelles, je me mis sans tarder à mon ouvrage. Un ouvrage que je voulais être aussi prompt qu’efficace. Le bouclier placé autour de l’ile pouvait céder à tout moment, et à partir du moment où les forces de l’archi-traître ne seraient plus contenues par lui, elles se déploieraient dans toutes les directions pour échapper à la purge, comme une épidémie. Et avec ceux qui partiraient, se répandrait également le secret qu’un homme avait su tenir tête aux dieux. L’ineffable vérité qu’une telle chose était possible.

*Non. Cela ne sera pas. Cela ne doit pas être !*

Achevant de briser de mes fils cosmiques les derniers gardes noirs en faction au neuvième temple, je continuai ma progression tout en m’assurant aux mieux de mes possibilités que nul survivant n’échappe à la juste purge que j’avais entrepris.

Les gardes n’avaient pour ainsi dire aucune cosmo-énergie, mais ils étaient bruyants. Tant dans leurs respirations que dans leurs déplacements. Et l’acoustique de ces répliques de maison zodiacale était décidément bien déplorable.

« Vous ne pouvez pas vous cacher. »

Profitant de mes ailes pour me déplacer silencieusement au travers des temples aux vaste et hauts couloirs, j’exterminais ci et là quelques lâches déserteur ayant vraisemblablement compris à qui ils avaient affaire. Une preuve de clairvoyance, mais qui aux portes de la mort, ne leur offrirait aucun salut.

Et ne laissant alors derrière moi que le silence et la mort, je quittais le neuvième temple pour rejoindre à tire d’aile le temple du scorpion noir. Encore une fois, la réplique sombre du huitième temple zodiacal se trouvant au sanctuaire d’Athéna.

Etre ainsi dans une réplique corrompue du saint des saint de notre ennemie la plus acharnée avait quelque chose d’amusant, surtout pour moi qui en avait tant de fois arpenté les marches et les temples au cours des siècles.

*De sombre réplique des temples, des armures noires, il ne manque plus qu’une version corrompue d’Athéna et un grand Pope en robe noire et l’on se croirait vraiment de l’autre côté du miroir.*

Ne pouvant réprimer un sourire devant la vision des deux sanctuaires se retrouvant face à face avec pour seule différence la couleur de leur armure, je n’en perdais pas pour autant de vue ma tâche alors qu’une nouvelle vague de garde noir se jetaient à ma rencontre.

Ma vitesse de progression était telle qu’aucuns messagers n’avaient pu les alerter du sort de leur prédécesseurs, et ils n’étaient certainement pas assez futés pour le deviner eux même.

*J’aime cet esprit combatif. Au moins ainsi n’ai-je pas à leur courir après.*

Et encore une fois, un balai de filament argenté accompagné de sourds craquement d’os furent leur requiem, et le temple du scorpion noir tomba lui aussi dans le silence.

*C’est un vrai avantage en vérité qu’ils aient aussi bien respecté les temples du zodiaque d’or en bâtissant leur grotesque réplique. C’est comme si j’étais déjà venu en ces lieux cent et cent fois.*

Et rejoignant en planant le septième temple, je fus accueilli encore une fois par la clameur guerrière des gardes en faction, qui armés de leurs lances et de leurs épées dérisoires, se jetèrent sur moi, eux aussi persuadés d’avoir la moindre chance.

*Ça en deviendrait presque comique à la fin…*
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Event Pséma] Qui sème le vent récolte la tempête   Mer 12 Avr - 16:42

Et ce fut ainsi avec le sourire que je poursuivais mon œuvre, bien décidé à la mener à son terme alors que rien ne sembler bouger autour de moi. Plus haut en direction du temple des poissons noir, les deux chevaliers d’Athéna étaient toujours en prise avec le douzième défenseur tandis qu’encore plus haut, par-delà les ruines des forges sombre, l’étoile des ténèbres et le serpentaire noir étaient toujours en plein affrontement.

Peut-être allais-je un brin trop vite, peut-être le monde était-il un brin trop lent. Peut-être était-ce en vérité un peu des deux. Toujours était-il que je n’allais pas m’arrêter en si bon chemin.

Le septième temple noir eut tôt fait de tomber lui aussi dans le silence, et j’eus tôt fait également de me rendre au sixième temple là où je fus surpris de ne pas trouver de représentations bouddhistes aussi hideuses qu’hors de propos.

*Où sont les statues de dieux sanscrits ? Où sont les mantras ? Où sont les représentations de Sakyamuni ?*

Pour une fois, ce temple-ci semblait avoir son identité propre. Soit son propriétaire ne se prenait pas pour la réincarnation d’un lointain illuminé païen, soit sous la pression de ses pairs, il avait laissé tomber les fioritures folkloriques. J’aurai pu l’apprendre sans doute en interrogeant un des gardes en faction, mais je n’en avais ni le temps ni l’envie.

*Que les morts gardent donc leur secret.*

Un autre temple avait été purgé, j’avais alors fais plus de la moitié du parcours.

*Direction maintenant le temple du lion noir.*

En y repensant, c’était bien la première fois que je dépeuplais les temples zodiacaux dans le sens inverse. Et même s’il s’agissait là de grotesques parodies, cela me fit sourire. Peut-être bien qu’un jour je devrais faire de même au sanctuaire d’Athéna. Peut-être, qui sait ?

Aussi dénué d’intérêt que son original grec, le temple du lion noir fut une traversée sans détour. Une ligne droite à peine ralentie par la présence des gardes sur le chemin. Un temple d’un concept simple et droit, à l’image de son propriétaire sans doute. La subtilité n’ayant jamais été le fort des lions d’or, cela été en effet fort possible.

Et alors qu’après avoir laissé une nouvelle trainée de cadavre derrière moi, j’arrivais sans un bruit au temple du cancer noir, je fus surpris par une bien étonnante vision alors que je m’employais à taire à jamais les borborygmes ineptes de la garde alors prisonnière de mes créations.

« Comment est-ce possible ? »

Devant mes yeux se trouvait l’armure noir du cancer, pleinement régénérée, et semblant déjà attendre son prochain propriétaire.

*Je l’avais détruite, entièrement. Il n’en restait plus que de la poussière. Alors comment peut-elle être ici devant mes yeux, en si parfait état ?*

Passant mes doigts sur l’alliage sombre, je m’assurai qu’il ne s’agissait là ni d’une illusion ni d’une contrefaçon. Et je ne fus pas déçu. Devant moi se trouvait bien l’armure que j’avais détruite il n’y avait pas une demi-heure.

J’avais certes vu cette armure s’envoler peu de temps après mon combat contre Cassandra, mais je n’aurai jamais imaginé qu’elle fut déjà en si bon état. L’avait-elle été depuis lors ? Ou avait-elle été réparée ici même pendant que je m’étais battu contre Alrun ?

Mes recherches d’un quelconque cosmos présent dans la maison du cancer noir n’aboutirent à rien, sinon à la découverte d’une poignée de serviteur qu’une trappe secrète avait tentée de soustraire à mon jugement. Et puisqu’ils s’étaient déjà enterrés, il me fut facile de sceller leur sort en faisant s’écrouler le sol sur leurs têtes avant de poursuivre mon chemin vers les trois dernières avec une nouvelle énigme à l’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Event Pséma] Qui sème le vent récolte la tempête   Jeu 13 Avr - 12:24

Arrivant sur le parvis arrière de la maison des gémeaux noir et me heurtant à ses défenseurs zélés, je ne pouvais m’empêcher de m’interroger sur la présence de l’armure noir du cancer attendant bien sagement dans le temple précédent.

Pour avoir assister personnellement à la mort de deux chevaliers noirs, j’avais assisté également à la destruction de deux de ces sombres répliques d’armure d’or, mais seulement l’une d’entre elle s’était relevée de la poussière avec une telle célérité.

*Une seule, seulement celle du cancer noir.*

Et plus j’y réfléchissais, plus il m’apparaissait clair que cela ne pouvait pas être le fait de l’armure elle-même. Aucune armure, aucune protection n’en avait le pouvoir. Encore moins ces grotesques répliques bon marché fabriquées sans le moindre éclat de virtuosité. Ce qui m’amenait à une seule conclusion, quelque chose ou quelqu’un l’avait régénérée alors que j’avais tourné mes talons vers le serpentaire noir.

*Le forgeron des armures noirs peut être ? Non, cela a été beaucoup trop rapide. A peine quelques secondes, et sans que je ne ressente le moindre cosmos à l’œuvre.*

Le mystère restait entier, au point que je m’interrogeais sur la possibilité d’une deuxième armure noire du cancer ayant été libérée à la destruction de la première.

*Ils les fabriquent peut-être en série qui sait ? Vu la piètre qualité de ces protections, cela ne serait guère étonnant.*

Mais devant me concentrer à nouveau sur ce qui se passait devant mes yeux, je remettais à plus tard ces interrogations pour éviter la pluie de lance venant à ma rencontre avant qu’à l’aide de mes créations, je ne m’en saisisse pour les renvoyer à leur propriétaire qui finir épinglés aux murs et au plafond du troisième temple noir dans un diorama que n’aurait surement pas renié le chevalier noir des poissons.

Ce temple alors purgé de toutes vies autochtones, je me rendais alors au deuxième temple, avant-dernier sur ma route, avant d’y répandre à nouveau silence et tranquillité. Et alors que je brisais et rompais les os des gardes en faction, mes pensées allèrent cette fois au sombre empire, et tout particulièrement à la demeure du jugement, laissée à elle-même, sans personne pour la présider.

Combien d’âme y attendaient déjà leur jugement ? Certes nous étions en guerre, et ma place était au front, à combattre les ennemis de notre glorieux Empereur, mais mon cœur était ailleurs. Là-bas. Parmi les pierres froides et silencieuse de cette bâtisse qui représentait pour moi toute la gloire du sombre empire.

*Bientôt. Bientôt je pourrais y retourner.*

Cette guerre ne durerait pas éternellement, et vu la vitesse à laquelle les défenseurs tombaient les uns après les autres, elle serait conclue avant que l’aube nouvelle ne se lève, et ensuite… Et ensuite nous verrons bien.

*Le sombre Empereur est ma lumière et ma voie. Qui renonce à Ses bienfaits renonce à tout espoirs.*

Quittant la demeure du taureau noir en ne laissant derrière moi que cadavres brisés, je me remémorais une autre maxime du sombre empire, une parmi tant d’autre et qui dans leur somme représentait notre code sacré, notre codex infernus, qu’hélas fort peu des nôtres connaissait, et qu’encore moins appliquait. Une triste réalité que je ne m’expliquais pas et que j’aurai voulu changer, mais il n’était pas dans mes attributions d’être le chapelain des enfers, du moins pas tant que notre sombre Empereur ne m’en donnait pas le droit.

Et arrivant enfin au premier temple noir se voulant être la sombre réplique de la maison du bélier, je n’y trouvais rien de bien intéressant, sinon d’avantage de garde que j’envoyais rejoindre leur prédécesseur. Une certaine déception s’empara de moi devant la découverte de la demeure de l’archi-traitre que j’avais imaginé bien plus intéressante, mais quelque part, je comprenais pourquoi les choses étaient ainsi.

*Lui aussi tient à ses secrets. Tant mieux, sa paranoïa va nous servir à tous. Qu’il emporte ses secrets dans la tombe.*

Le temple noir du bélier était à présent plongé dans le silence, de même que le reste du zodiaque noir. La première partie de ma mission était à présent terminée.

Prenant alors quelques secondes pour focaliser mes sens vers les hauteurs de l’ile, je constatais avec surprise que les combats y faisait toujours rage malgré le temps qui s’était écoulé depuis mon départ. Qu’est-ce qui pouvait bien leur prendre autant de temps ? Leurs adversaires étaient-ils donc si puissants ? Ou bien s’étaient-ils tous lancés dans d’interminables débats philosophiques ? Je n’avais pas le temps d’y retourner pour en avoir le cœur net. D’autres survivants attendaient leur fin, et le dôme de protection au-dessus de nos têtes pouvait céder à tout moment.
Arrow La plage
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Event Pséma] Qui sème le vent récolte la tempête   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event Pséma] Qui sème le vent récolte la tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Death Queen Island: Antre de la Confrérie Noire :: Temples Noirs-