RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pséma


Black Saint
avatar

Messages : 36
Armure : Bélier

MessageSujet: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Lun 24 Avr - 15:38

Le cosmos de Pséma était tout bonnement gigantesque. A coup sûr, cette énergie d'un potentiel destructeur infini ne lui appartenait pas ; pourtant son identité était indéchiffrable. Une chose était sûre : cette force était pleine de rage et de volonté de destruction. Elle appelait le sang.

A peine Pséma avait-il fini son invective qu'il se jeta sur Charis. Son poing frappa la Spectre en plein abdomen, lui coupant le souffle. L'énergie rouge sang pénétra le corps du Béhémoth, lui causant de terribles souffrances, faisant momentanément bouillir son sang et calcinant ses os.

Alors à portée des trois héros, Pséma écarte ses mains, ses paumes éclatant de cosmos. Son énergie s'émancipe en une seconde.

"Starlight… Extinction !!!!"

Alors que le volcan est éveillé comme jamais, la lave explosant autour des quatres Chevaliers, l'arcane du Bélier Noir est comme une étoile ravageuse, brisant ses victimes et les catapultant une dizaine de mètres plus loin.


Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 980
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Mar 25 Avr - 16:07

Des paroles, encore et toujours. Au point que cela en devenait lassant, de tenter d’éviter ce qui était pourtant inévitable. Parce qu’il tomberait, Pséma. Les Dieux en avaient décidé ainsi, et les soldats obéiraient aux ordres, quoi qu’il leur en coûte. Et ce n’était pas cette aura rouge pénétrant le corps du Chevalier Noir qui les ferait reculer. Pas question. Inenvisageable, même.

« Abandonné, oui. Parce que tes hommes tombent les uns après les autres. Combien en reste-t-il désormais ? » Paroles sévères. « Et ceux qui ne tombent pas, te trahissent. Combattre le mal par le mal, fais-donc. Tu finiras en cendres de toute manière, nous y veillerons sois en certain. Et tu périras seul, Bélier noir ». Seul dans cette immensité terrestre.

Assurément, que le cosmos de l’ennemi était puissant. Et probablement que chacune des personnes présentes sur l’île pourrait aisément la percevoir, cette énergie destructrice. Mais de fait, le combat allait enfin pouvoir débuter : celui qui les avait tant fait attendre, parcourir les épreuves, et laisser les autres derrières. Oui, il était désormais temps d’organiser ce juste retour des choses. De permettre aux disparus de reposer en paix, de mettre un terme à l’existence de cet homme. Et cette fois, l’histoire ne serait pas un éternel recommencement, non. Parce que, cette fois, cette âme perdue dans les méandres de la rage ne connaîtrait pas de renouveau. Pas de nouvelle histoire, pour cette mort s’approchant dans cette robe sombre. Uniquement le néant tortueux d’une disparition soudaine.

Une lave explosant autour d’eux, de quoi faire revenir cette main devant ses yeux afin de garder une vision correcte des événements. Puis cette sensation d’être catapulté au loin, s’écrasant contre une roche arrêtant le mouvement de celle-ci, tandis que cette couche de glace, cette seconde peau, agissait déjà sur la blanche. Filet de sang, bien vite supprimé par cette salive tombante. Un esprit qui ruminait quelques instants : De toute façon, ils savaient déjà ce qui les attendait en venant ici, n’est-ce pas ? Réflexion bien vite envolée, supprimée par ce sourire sur son visage. Puis, une inspiration avant que cette main ne tombe le long de son corps, avant que ce poing ne se serre. Et, en un instant, le brouillard arctique s’éleva, recouvrant la surface du terrain, tandis qu’un froid intense s’invitait également. Le feu contre la glace, n’est-ce pas ? Très bien, voyons voir lequel des deux dominera l’autre ! Ambiance troublante que celle de retrouver ce type de brume ici, alors que le volcan et sa chaleur crachaient toute sa rage. Un fait qui ne dérangeait pas le moins du monde le Monstre Marin, oh ça non… Un voile s’épaississant, camouflant, et le Général s’approcha lentement, silencieusement de cet homme à abattre, jusqu’à parvenir à ses côtés, dans son dos. Des coups s' enchaînant en une série de poings et de pieds, avant de disparaître à nouveau. Nouvelle prise de distance, sait-on jamais.

Puis, finalement, une position changeante. Identité cachée, vision méconnaissable.Une brise dansante où le secret devient traînée neigeuse. Et de la poudre naquit le blizzard. Une naissance, une vie. Une mort. Une chose difforme se réunissait alors dans ses mains. Trompeur de sens, tel était l’utilité de cette technique. Une chose qui continuait de grandir, méconnaissable, jusqu’à finalement filer entre ses doigts, se transformant en traînée de poudre. Blizzard intense, sournoiserie d’un monstre des mers. Des attentes qui ne résidaient pas en l’attaque même, mais en ces particules invisible qui s’incrustaient sur le corps, qui gelaient. Une attaque qui filait donc dans ce brouillard précédemment instauré. Une attaque qui ne demeurerait pas seule bien longtemps. Naissent les particules, disparaissent aux yeux des hommes. Changent de forme, évoluent, trahissent dans le brouillard. Un temps court, durant lequel de nouvelles particules apparurent en nombre, pour finalement devenir filaments. Puis un geste de la main, dissimulé, et ceux-ci disparurent dans le brouillard fraîchement rénové, afin de traverser les pores de cet ennemi irritant. Un ennemi qui n’y voit qu’un brouillard, dans cette vicieuse apparition.



Récap :

Spoiler:
 


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.


Dernière édition par Asya L. le Mer 26 Avr - 14:51, édité 1 fois (Raison : Edit Asya : oublie d'un handicap, celui-ci est ajouté dans la bonne section !)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1190
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Mer 26 Avr - 14:43

Nous y étions enfin, l'ultime bataille qui allait sceller le destin de Pséma. Je me trouvais aux côtés de deux valeureuses guerrières aux idéaux tous aussi différents que les miens mais en cet instant, nous avions tous les trois le même objectif : anéantir ce mal, faire honneur à nos dieux et mettre un point final à cette guerre qui n'avait que trop duré. Sans plus attendre, notre adversaire se jeta sur Charis, si rapidement que je n'avais rien pu faire pour lui barrer la route. La puissance dont il faisait preuve était effroyable, même sans l'épée d'Odin, il possédait un pouvoir immense dont il savait se servir.

C'est après avoir frappé Charis qu'il s'arrêta un cours instant afin de concentrer son énergie avant d'envoyer dans notre direction une déferlante d'étoiles qui nous frappa tous les trois sans exception. L'énergie sombre et dévastatrice qu'il dégageait ne pouvait être contenue et c'est en essayant de me protéger que je fus propulser sur quelques mètres comprenant que je ne pouvais contenir ce pouvoir.

Très bien, sa puissance était véritablement sans égal, nous ne pouvions pas gagner individuellement mais il nous fallait tout de même observer son style de combat avant de foncer sur lui la tête la première et nous faire tuer rapidement. Je ne voulais pas encore déchainer toute ma force contre lui et j'espérais que mes alliées comprendraient. Les ailes de mon armure m'entourèrent alors pendant quelques secondes, me libérant de l'emprise qu'avait eut la précédente attaque de Pséma sur moi, puis elles revinrent dans mon dos, leur lueur s'éteignant petit à petit. Mon cosmos se concentra alors dans mon poing et j'envoyais un éclair vif, rapide et puissant en direction de notre adversaire.

Asya de son côté semblait avoir fait merveille, un brouillard s'élevait autour d'elle, dominant presque tout le champ de bataille. Je savais qu'on pouvait lui faire confiance, elle était une générale de Poséidon et avait déjà affronté un des sbires de Pséma. Elle en était sortie victorieuse et sa détermination n'en demeurait pas moins admirable.

Revenant à moi, je me tournais vers Pséma et sentant l'énergie affluer une nouvelle fois vers mon poing, je la laissais s'échapper une nouvelle fois vers Pséma. Une salve d'énergie électrique qui le frapperait avant d'exploser autour de lui. Le combat commençait à peine mais c'était là un affrontement qui bousculerait sans doute l'entendement humain.

Récapitulatif tour 1:
 
Revenir en haut Aller en bas
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 539

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Sam 29 Avr - 21:24

Le décor autours de nous était à l’image du combat qui allait se dérouler. Le volcan avait libéré toute sa fureur, sa puissance, ce que je comptais faire contre celui qui avait osé défier mon Seigneur et Maitre. Le choc qui avait fait exploser le volcan, m’avait propulsé un peu plus loin. On pouvait sentir un grand nombre de cosmos plus bas, tous les combats semblaient être finis. En dehors du porteur de l’armure noire des Gémeaux qui semblait jouer son propre jeu, il ne restait plus aucun allié pour venir assister l’homme, ce misérable humain, que je devais conduire devant le seul et unique.

Mes deux compagnons, héros eux aussi, se tenaient prêt. Tout comme moi, ils devaient éprouver de l’impatience. Mon cosmos explosa, comme à son habitude lorsque je m’apprêtais à combattre. Devant la puissance qui se dégageait de ma cible, je laissai apparaitre un sourire satisfait. Est-ce pour cela qu’il décida de porter sa première attaque sur moi. Je ne pus rien faire pour m’en prémunir et put sentir la puissance de son coup. Tout mon corps sembla bruler de l’intérieur, comme si la lave du volcan coulait en moi. Puis il enchaina par une attaque des plus puissantes, qui vint nous frapper tous trois. Si une grimace apparut sur mon visage, sous l’effet de la douleur, mon sourire revint rapidement et je ma lécha les lèvres, goutant à l’avance au plaisir que j’allais prendre à entendre le corps de Psèma se briser sous ma fore. Mon âme, ma volonté, mon corps, appartenait à Hadès, avait été béni par lui, ce n’était pas les coups d’un usurpateur qui pourrait me faire vaciller. Il était certain qu’il possédait une puissance hors du commun, mais si la mienne était moindre, elle n’en restait pas moins dangereuse. Il allait bientôt découvrir que malgré toute sa puissance, il ne pourrait pas se prémunir de tous mes coups. J’avais passé toute ma vie à me battre, à tuer pour survivre, à briser mes adversaires pour exister, il ne serait qu’un obstacle de plus que je briserais. Tous ces combats m’avaient permis d’acquérir assez d’expérience pour pouvoir faire face à l’attaque qu’il venait de me frapper. Je décidais d’encaisser cette dernière, histoire de lui laisser le premier sang, voyez cela comme un cadeau pour sa vie que j’allais lui prendre.

Concentrant mon cosmos dans mes mains, je propulsai mon cosmos contre mon ennemi. Les nombreuses attaques que je lui délivrais prirent la forme d’une attaque de corne et ma charge à celle de la créature dont je portais le nom. Alors que mon cosmos frappait le corps de Pséma, à la suite de celles portaient par les deux autres héros, mes poings vinrent se joindre à la danse. Chacun d’entre eux étaient portés avec puissance et précision. Je ne pus m’empêcher de dire quelques mots à ce dernier, une allusion à mon état d’esprit.


… « Je vais prendre plaisir à te briser malgré ta puissance » …
Stat du Combat:
 



Dernière édition par Corell le Mar 2 Mai - 17:54, édité 3 fois (Raison : Correction stat.)
Revenir en haut Aller en bas
Pséma


Black Saint
avatar

Messages : 36
Armure : Bélier

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Mar 2 Mai - 20:19

Pséma était confiant. Le brouillard de givre de la Marina était prévisible. Lorsque la jeune femme osa s'en servir pour l'attaquer à bout portant : inutile. Le Chevalier Noir la repoussa d'une onde de cosmos, comme il repoussa son pair le Chevalier d'Or avec autant de facilité que de dédain. Et bien que les attaques des trois alliés le touchassent, ils n'eurent clairement pas l'effet escompté. Pséma était touché, mais de toute évidence, il ne sentait pas les effets des techniques des trois, comme si ce pouvoir de magma bloquait sa douleur en même temps que son humanité.

Le Chevalier Noir eut un seul moment de faiblesse, alors qu'il avait déjà subi les techniques des suppôts de Poséidon et d'Athéna : Le Béhémoth se jeta sur lui, le frappant avec une fougue et une vélocité déconcertantes. Les poings obscurs du Soldat d'Hadès atteignirent le Bélier Noir, créant une profonde haine envers le Spectres. Les yeux porteur d'une douleur qu'il n'avait pas ressentie depuis des décennies, le Saint Déchu cracha à l'encontre du Spectre.

"Cela, Spectre, tu n'aurais jamais dû le faire… Tu vas connaître la douleur la vraie, comme vous tous ! Observez la différence de puissance entre des insectes et de vrais Chevaliers !"

Il leva une main. Charis fut projetée dans les airs par une force invisible, aussi brutale qu'efficace. Telle une poupée de chiffon, elle rebondit contre sol et restes des parois du volcan, frappant la pierre avec une violence inouïe à plusieurs reprises. Et pour terminer cette magnifique démonstration de ses pouvoirs télékinétiques, Pséma la projeta droit au pieds de ses deux alliés dans un grand fracas.

"Vous avez eu de la chance de survivre à ma première attaque… Voyons ce que vous faites face à ma plus puissante technique !!!!..."

STARDUST… REVOLUTION !!!!


Fidèle à sa renommée, la pluie d'étoile s'abattit sur les trois compères avec violence, faisant trembler le volcan. Pséma sourit.

"Vous n'avez pas la moindre chance de survie. Mon pouvoir est divin. Plus puissant même que vos soi-disant Dieux… Vous le sentez ! Avouez votre défaite, rangez-vous à mes côtés, et je vous promets de ne pas vous tuer."




Dernière édition par Pséma le Lun 15 Mai - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 539

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Ven 5 Mai - 17:21

Je dois reconnaitre qu’une certaine satisfaction me gagna lorsque je sentis que mes attaques avaient atteintes ma cible. Mais bon en relativisant, je devais aussi reconnaitre qu’il n’était pas aisé d’affronter trois adversaires simultanément. Malgré le fait que mes attaques lui avaient fait gouter, pour la première fois depuis longtemps, à une certaine douleur, j’avais conscience qu’il en faudrait plus pour ne serait-ce le faire vaciller. D’ailleurs, il ne tarda pas à répondre à ce qu’il devait considérer comme une provocation et rien de plus. Je sentis une force invisible m’attraper et me projeter contre la paroi du volcan telle une vulgaire poupée. Ceci est une expérience que je ne souhaite à personne, mais il ne parvint qu’à gagner une chose, ma colère. De plus il semblait avoir oublié que je portais une Surplis, cadeau du mon Seigneur et Maitre, récompense pour ma loyauté et ma force. Cette dernière n’était pas une réplique, destinée à moquer qui que ce soit. Malgré tout, lorsqu’il me lacha au pied de mes alliés, je mis quelques courtes secondes à me relever.

C’est alors qu’il libéra une attaque tout aussi puissante que la précédent, crachant au sol le sang que je sentais dans ma bouche, ce fut avec sérénité que je pris cette dernière de plein fouet. Je compris rapidement le danger de cette attaque et je dus m’employer à éviter l’effet qui l’accompagnait. Malgré tout, je commençais à douter de notre possible victoire, un sentiment qui venait de la force de caractère de notre ennemi. Bien sûr, il n’était qu’un déséquilibré corrompu par sa propre puissance. Mais il possédait en lui, une foi, une volonté digne des plus nobles Chevaliers. Est-ce que mes deux alliés ressentaient la même chose, ou bien étais-je la seule. Evitant la deuxième vague de son attaque, je me rapprochai du Saint du Sagittaire. Sa lumière, cachait-elle les mêmes sentiments ? Quoi qu’il en soit, il était hors de question que je me laisse intimider par notre ennemi, peut importe la puissance de ses attaques et de sa conviction. C’est alors que Pséma prononça les paroles interdites, celles qui firent voler en éclat, ce début de doute qui m’avait gagné. Comment osait-il nous faire une telle proposition, pensait-il vraiment que nous étions comme lui. Ce que ses attaques m’avaient fait ressentir, n’était que l’illusion d’un être à l’égo trop lourd pour lui. Ce fut avec un ton empli d’une rage qui trouvait écho dans celle du volcan que je me décidai à lui répondre, moi qui était restée muette jusqu’à présent.


… « Pour qui nous prend-tu, tes paroles sont vides, qu’importe ta puissance, tu tomberas et je t’attendrais pour écraser le misérable parasite que tu es » …

Mes paroles à peines prononcées, je repartis attaquer le porteur de l’armure noire du Bélier. Mes coups étaient précis, rapides et puissants, empêchant toute défense. Il n’avait pas apprécié ma première vague d’assauts, il n’allait pas aimer celle que je lui réservais. Mais pour cela, j’allais avoir besoin d’aide. Mon dernier coup de poings porté, je rejoignis le Sagittaire, peut être celui des deux avec qui j’avais le plus d’affinité, malgré ou du fait de mon ressentit à son encontre. Je n’éprouvais rien pour le Général de Poséidon, si ce n’est du respect pour sa force. Mais il en était tout autre avec le représentant d’Athéna. Ce dernier avait servi mon Maitre et même s’il l’avait trahit, ce dernier semblait lui porter encore de l’estime. Vous me direz que cela peut paraitre peu, mais pour moi cela était largement suffisant.

… « Saint d’Athéna nous devons unir, nos forces, comme le font nos Dieux, pour atteindre cet ennemi » …

Je ne savais s’il partageait mon point de vue, ou si, tout simplement, il accepterait cette idée. Mais il nous fallait oublier pour un temps nos antagonismes, on pourrait les reprendre une fois Psèma vaincu. Concentrant mon cosmos et le focalisant, vers mon allié, je me devais de me synchroniser avec lui afin de mener à bien notre tentative.




Dernière édition par Asya L. le Ven 5 Mai - 18:23, édité 1 fois (Raison : Cor. Asya)
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1190
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Lun 8 Mai - 12:19

La détermination qu'affichaient mes alliées était des plus rassurante pour moi. Elles se battraient jusqu'à la fin tout comme moi. Je les regardais se déchaîner contre Pséma, cet adversaire si puissant capable de résister à des salves des chevaliers les plus puissants des dieux. Bien entendu, j'en tirais une petite satisfaction, cela aurait été bien trop facile et ennuyeux s'il ne possédait pas cette puissance et cette résistance que l'on admirait chez le Bélier. Celui là avait perdu de sa majesté mais il n'en demeurait pas moins un Bélier.

L'attaque qu'il lança ne fit que confirmer ce que je pensais. Une pluie d'étoiles s'abbatit sur nous trois, d'une puissance telle qu'une fois encore je ne pus bloquer la première salve. Néanmoins, je sentis les étoiles revenir vers moi pour un second assaut, je ne pouvais me permettre de m'affaiblir encore plus, les enjeux étaient bien trop importants pour que je me laisse frapper de la sorte. Une aile de mon armure se leva d'elle-même et balaya le retour d'étoiles qui redevinrent poussière.

C'est alors que je vis Charis s'attaquer une nouvelle fois à Pséma, elle était déterminée et malgré les assauts qu'elle subissait, elle était toujours prête pour envoyer son adversaire au tapis mais il se passa une chose à laquelle je ne m'attendais absolument pas. La voix du béhémoth parvint à mes oreilles et elle me demandait d'unir mes forces aux siennes afin de pouvoir enfin frapper Pséma pour de bon et lui occasionner le maximum de dégâts possible. Ce n'était pas une mauvaise idée en soit mais je trouvais cela étrange de la part de cette femme qui ne me portait clairement pas dans son cœur.

Mais je réagis aussi vite que possible. Envoyant plusieurs éclairs partant de mon poing en direction de Pséma dans le but de créer une diversion, je me plaçais l'instant d'après auprès de Charis et laissais mon cosmos s'échapper de mon corps. Une aura dorée m’entoura mêlée à celle, bien plus sombre de Charis. Mon poing se serra instantanément, le ciel s'assombrissant au niveau du dôme que nos dieux maintenaient toujours. Des crépitements se firent entendre jusqu'à ce qu'un éclair vint frapper Pséma. Des petits serpentins parcouraient maintenant le corps de notre adversaire et au moindre mouvement qu'il envisagerait de faire, il serait immédiatement frapper par un autre éclair de la même puissance.

- Il ne sortira pas sans blessures de cette attaque...

Etais-je présomptueux ? Peut-être que oui mais je ne doutais pas de la force de Charis ou de la mienne. Mon bras semblait endolori par la précédente attaque du bélier noir mais une plume dorée venue de nulle part vint se poser sur mon bras afin de dissiper la douleur et régénérer quelque peu mon cosmos. Je sentais néanmoins que la suite n'allait pas être de tout repos...

Récapitulatif tour 2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 980
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Jeu 11 Mai - 12:10

Des offensives à peine lancées qu'elles s'écrasaient d'ores et déjà contre ce mur translucide. Non pas honteusement, mais telle une première salve destinée à comprendre les limites et les possibilités de chacun. Alliés comme ennemi, d'ailleurs. Un mécanisme qui se mettait lentement en place, alors même qu'ils étaient repoussés les uns après les autres. Qu'importe. Ce n'était rien de plus qu'un léger contre-temps : celui qui les mèneraient bientôt à ce but tant souhaité de tous. Mais pas que. Parce que les Dieux attendaient particulièrement d'eux, également. Des espoirs qui seront réalisés sous peu. Parce que les aiguilles du temps semblaient tourner en leur faveur, cette fois. Mais pour combien de temps encore? Seul l'avenir pourrait en toucher quelques mots, les soufflants à leurs oreilles tel cette mélodie chantonnée avec douceur par une mère à son enfant. Tout n'était qu'une question de patience. Prendre son mal en patience, parait-il.

Humanité d'un homme anéantie par la recherche constante d'un pouvoir toujours plus puissant. L'égal des Dieux, n'est ce pas... Douce utopie. A la fois douce et amère. Paradoxale pensée d'un simple homme. Un homme s'étant perdu lui-même dans cette folie environnante. Et elle, elle observait la déchéance de celui qui n'avait plus la moindre once d'humain en lui. Ou plutôt, ne demeurait que le corps. Un esprit déjà disparu dans les méandres de la psychose. Car tout dans ces paroles indiquait la divagation, aveuglé par ces propres désirs inavouables, et pourtant dévoilés aux yeux de tous sans la moindre trace d'un sourcillement quel qu'il aurait pu etre. Puis, une réaction adverse: celle d'Asya. Une réaction en un rire étouffé, demeurant prisonnier de ses propres lèvres. Quelques sons parvenant à s'échapper, mais rien de plus. Rien de bien flagrant, d'ailleurs. Nul autre que de potentiels sous-entendus, à peine voilés.

Un mouvement, et une pluie d'étoile s'empara du ciel, remplaçant ce bleu pollué par les émissions du cracheur de feu dominant cette terre bordées par les eaux par cet or d'un soleil artificiel explosant en un millier d'astres lumineux. Honteuse illumination pour cet homme de sombre vêtu. Une allure de Dieu, peut-être pas. Celle d'un accompagnateur, peut-être plus. Compère de cette ombre au long drap d'obscurité. A cette faucheuse des temps anciens, venue pour reconquérir ce semblable autrefois disparu. Un autre manipulé par cet homme, jouant de ces pouvoirs menant à l'ultime sommeil. Fantôme d'une vie, sans doute. Une descente qu'elle ne chercha point à esquiver, Asya. Sans doute était-elle trop concentrée sur toutes ces pensées qui filaient dans son esprit, sur cet ultime but à atteindre. Ou peut-être s'en fichait-elle, de ces quelques coups violents qui la repoussait. Parce qu'au fond, elle était persuadée qu'il s'agissait d'un mal pour un bien. Bien que tout soit relatif, bien entendu. Parce qu'elle la lui rendra au centuple, cette douleur naissante, lorsque les envoyés des Dieux le renverront à l'état de poussière. Ainsi, peut-être que lui aussi, deviendrait une part de ces étoiles lancées dans leur direction.

Une blanche femme qui se relevait alors, tandis que des billes noisettes observaient déjà ce duo improbable lancer leurs attaques. Intéressant d'ailleurs, cette façon de faire. Une chose que le Monstre Marin ne connaissait pas encore, cette subtilité qui menait à la combinaison de ces deux attaques si puissantes, qu'elles pourraient bien lui subtiliser cette défense agaçante, qui lui allait pourtant si bien. Hochement de tête, c'était désormais à son tour de jouer. Parce que, quand bien même la jeune femme ne voyait pas réellement cela tel un jeu, cela ne l'empêchait pas d'y être réceptive, en quelque sorte. Sans doute la motivation de l'enjeu était-elle trop forte. Ou alors s'agissait-il de cet enivrant désir de venger les disparus? Elle même ne saurait l'affirmer avec assurance. Parce qu'il était probablement rancunier, ce petit bout de femme. Et certainement trop droit, aussi.

Ainsi le brouillard Arctique se leva de plus belle au gré de cette brise environnante, soufflant tel une douce mélodie à leurs oreilles. Un son pouvant devenir la pire des tortures, lorsque l'affinement de cette méthode sera possible. Mais pour le moment, cela ne demeurait que dérangeant et dissimulateur. Honteuse sournoiserie, diraient certains. Mais face à une chose telle que Pséma, cela importait peu. Une brume s'intensifiant alors sur la zone. Puis une mère profitant de cela pour s'approcher, pour cogner et enfin s'éloigner à une distance raisonnable. Parce qu'on pouvait bien dire ce que l'on voulait : Si le Kraken fraîchement éveillé n'était pas totalement inutile en combat rapproché, cela ne signifiait pas pour autant qu'il s'agissait de sa zone de confort.

"Divin? La source même de ton pouvoir n'est dû qu'à la seule usurpation de l’épée sacrée d'Odin. Devoir ses capacités à celui que l'on a tenté de détruire, n'est-ce pas risible ?" Faible haussement d'épaule. " C'en est à se demander ce qu'il adviendra de toi lorsque les effets se dissiperont enfin. Mais au final, tout cela n'est qu'un faux problème : tu ne seras plus là pour la constater, la réalité de tes capacités. Les capacités d'un simple homme."

S'en suivi d'une explosion de neige immaculée. Les aiguilles du temps tournaient, et semblaient œuvrer en leur faveur. Une notion qui laissait à désirer, tant l'espace se montrait parfois capricieux. Alors, ils se devaient de saisir cette opportunité, ces camarades d'infortunes. Parce qu'il était certain qu'aucun d'eux n'avait envisagé jusqu'ici la cohérence de voguer ensemble sous le même drapeau. Tissu imaginaire qui ne représentait pas tant les Dieux dans leur unité la plus concrète que cet cohabitation pour ainsi dire historique. Et nul doute que cette date serait à graver dans la pierre. Fait que le Sculpteur réaliserait certainement dans une mêlée d'excitation et d'amertume.

"Comment pourrions-nous ne serait-ce qu'imaginer te laisser nous guider ? Toi qui ne sais même-pas comment garder ton troupeau. Des moutons d'une bien faible reconnaissance, d'une fidélité nominé par l'absentéisme. Un système défaillant, semble-t-il. Des intérêts envolés, sans doute. Ou alors es-tu pire meneur que tu semblais le croire. Ne reste qu'un Bélier orphelin, délaissé par sa horde." Chacun à la fin qu'il mérite, parait-il. Ne demeure qu'un agneau à annihiler.

Mains qui se mouvaient discrètement, tandis que ces propos acérées faisaient allègrement leur devoir. Une nouvelle brise se leva alors, sans pour autant diminuer cette masse de grisaille autour d’eux, bien au contraire. Cristaux grandissent, tranchants. Dansent dans la brise et fauchent le corps, font couler le sang. Naquirent alors des fragments de glace, qui se rassemblaient peu à peu, guidées par ce vent digne des grandes régions hostiles de l’Arctique. Une apparence qui change, évolue, jusqu’à devenir pique, tandis que les quelques tourbillons continuaient à se mouvoir autour de ceux-ci. Ils étaient fin prêts, les piques de glaces. Prêts à fondre sur l’ennemi au moindre ordre donné par la manipulatrice du froid. Et pourtant, ils demeurèrent statiques durant un temps, jusqu’à ce que cette main intime un mouvement discret. Un signe, un seul, et déjà ils fondaient vers l’ennemi, se divisant. Une nature, traître, assurément. Parce qu’ils attaqueraient de face, et de dos, sans la moindre hésitation.

"Tel un agneau..."

Une offensive qui ne s'arrêtait pourtant pas là. Parce qu'ils touchaient au but, petit à petit. Parce que la vanité même de leur opposant lui porterait préjudice bien assez tôt. Parce que son cosmos et ses pensées étaient emplies de ces ordre, de ces désirs, de ces autres tombés durant la première attaque. Naissent les particules, disparaissent aux yeux des hommes. Changent de forme, évoluent, trahissent dans le brouillard. Un temps court, durant lequel de nouvelles particules apparurent en nombre, pour finalement devenir filaments. Puis un geste de la main, dissimulé, et ceux-ci disparurent dans le brouillard fraîchement rénové, afin de traverser les pores de cet ennemi irritant. Un ennemi qui n’y voit qu’un brouillard, dans cette vicieuse apparition. Puis un regard se tournant vers la représentante des Enfers, silencieusement. Presque furtivement, même. Un regard qui en disait long sur ce qui ferait probablement les certaines minutes. Décisives, sans aucun doute le seraient-elles. Parce que chaque seconde, chaque mouvement, action, l'était. Faits avérés.

Et, finalement, les billes se posèrent sur Shizuo du Sagittaire, de manière plus insistante. Même couleur, pour une signification pourtant tout autre. Un Saint qui ne se débrouillait pas si mal, un peu comme s'il était familier avec l'énergie émanant des serviteurs d'Hadès. Des bribes de souvenirs de cette pièce immense où se trouvaient toujours les trois protagonistes. Puis, un soupir silencieux. Chacun portait sa propre croix, semblait-il.

Quête de rédemption, pour celui qui sommeillera sous peu dans les bras de cette ombre de robe vêtue. Car du haut de son buste immense, elle guettait. âme patiente, observatrice. L'attente du dénouement présumé, car elle seule connaissait réellement la finalité de ces actes.



Récap :

Spoiler:
 


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Pséma


Black Saint
avatar

Messages : 36
Armure : Bélier

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Lun 15 Mai - 17:06

Lorsque Shizuo décida d'attaquer le Chevalier Noir, Pséma se contenta de lever une main dédaigneuse, prêt à encaisser l'attaque sans réellement y penser. Il en était capable: un pouvoir immense continuait de pulser en une aura rougeâtre de magma, dont la tessiture cosmique était emplie de volonté de destruction. De les destruction, pure et simple, sans réflexion. Pourtant, le Bélier Noir ne semblait pas être dans cette philosophie. Comme si la volonté propre de son cosmos différait avec son tempérament.

Son dédain se transforma en réelle surprise lorsque l'attaque de Shizuo doubla d'intensité. Le cosmos doré du Chevalier d'Athéna avait pris une teinte violacée, alors que le Spectre du Béhémoth s'alliait à son ennemi mythologique pour décupler la puissance de leur attaque.

"Malédiction !"

Le bouclier de cosmos levé par Pséma se brisa en une seconde, n'ayant pas été prévu pour une telle puissance. Le Chevalier Noir fut frappé de plein fouet, catapulté au sol à plusieurs mètres, son armure fumant des suites de l'impact.

Lorsqu'il se relevait, la brume glaciale était déjà de retour. Il fut immédiatement frappé en traître par une ombre, celle du Kraken. Mais si les premiers temps Pséma fut surpassé, l'aura de magma de son cosmos repris vite le dessus. Se relevant, il fit exploser son cosmos tout azimut, créant une onde de choc qui balaya la brume, en même temps que la technique de la Marina… Et la Marina elle-même, qui mordit la poussière.

"Petite guerrière inutile… Tes deux alliés sont de bons combattants, mais n'ont pas une seconde de jugeotte et ne pensent qu'à me frapper sans réfléchir. De bon toutous obéissants. Toi, tu es différente. Tu es faible… Mais tu n'arrives même pas à compenser ta faiblesse par ton intelligence. Quelle belle brochette vous faites ! Finalement, je reviens sur ma proposition, je ne vous veux pas à mes côtés… Vous êtes inutiles. Vous ne méritez que la souffrance que je vais vous infliger."

"Stardust… Revolution!!!"

A nouveau, la pluie d'étoile s'abattit sur les trois compères… Et sa seconde vague également. Le volcan trembla sous l'impact… Et commençait à se briser peu à peu, le magma sortant tout autour des protagonistes.

Alors que les trois alliés étaient encore à terre, sonnés par la terrible technique du Bélier Noir, ce dernier apparut au-dessus du Sagittaire. Il le prit par la gorge. Son aura de magma se dispersa autour du Saint, le paralysant sur le coup. Pséma le souleva, le tenant par la gorge au-dessus de lui sans difficultés.

Alors, la réaction de Pséma les surprit tous trois.

"Quant à toi, Chevalier d'Or… Comment oses-tu porter cette armure et oser associer ton cosmos à celui d'un Spectre… Tu es incapable de respecter ton ordre, ni ton honneur !!! Tu ne mérites pas de mourir sous mes coups… Que ce volcan t'emporte, et que tous oublient ton nom marqué par l'infamie !"

Il projeta alors Shizuo dans le volcan. La silhouette du Saint disparut dans une gerbe de magma.



Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1190
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Jeu 18 Mai - 0:11

Les attaques que nous portions contre ce satané chevalier avaient finalement porté. Il s'était retrouvé à terre sous cette salve puissante, ces deux énergies si différentes qui n'avaient fait qu'une pour éradiquer ce mal. La satisfaction, la confiance et un zeste de mépris lorsque je le vis s'écraser sur le sol. Asya ne tarda pas à s'en mêler mais il sembla la balayer en un instant, dissipant le brouillard arctique qu'elle plaçait autour de lui. L'énergie employée pour cette attaque avait été importante et je me retrouvais pendant quelques secondes sans énergie mais elle revint très vite lorsqu'une plume dorée de mon armure vint se poser sur moi. Excellent, j'allais pouvoir continuer le combat.

Une sensation m'envahit, sensation que je n'avais pas ressenti depuis quelques temps déjà... cette excitation du combat, cette rage qui m'était propre mais que j'avais réussi à calmer depuis que je portais cette armure... tout ceci refaisait surface petit à petit. Etait-ce une bonne chose ? Je ne savais pas mais je savais que cette rage et ce goût du combat m'avait permis de gagner plusieurs combat auparavant. Il ne fallait pas qu'elle se calme, du moins pas pour l'instant.

Observant Pséma et ignorant les insultes qu'il lançait à Asya, je sentis son cosmos s'intensifier si rapidement que je ne pus qu'effectuer un mouvement de recul lorsqu'il lança une seconde fois sa pluie d'étoiles filantes, piètre imitation de la technique de Shion. Il ne lui arrivait clairement pas à la cheville. Peut-être était-il affaibli lorsqu'il l'avait lancé car j'étais parvenu cette fois à en éviter quelques unes. D'autres parvinrent à frapper mon armure qui soutenait le choc malgré tout. Mais l'instant d'après, il se retrouva face à moi. Je n'avais sans doute jamais été aussi près de lui. Un frisson me parcourut le dos lorsqu'il me saisit au cou sans que je ne puisse réagir.

Il déversa une nouvelle fois son venin contre moi, m'insultant, essayant de me déstabiliser. Il ne savait pas ce qu'il disait, il était fou de penser que j'allais écouter le moindre mot sortant de sa misérable bouche. En effet, je n'allais pas mourir sous ses coups, il était celui qui était perdu et nous allions le lui prouver en cet instant précis. Il s'arrêta soudainement de me parler et me lança alors avec une force colossal droit en direction de la lave.

Qui croyait-il que j'étais ? Je ne savais pas s'il était au courant de mon parcours de vie et même si aujourd'hui je portais cette armure représentant la justice et la droiture d'Athéna, j'avais aussi été un spectre et en cet instant, cet état d'esprit me revint. Il allait regrette d'avoir agit de la sorte, il allait s'en mordre les doigts et regrette de s'en être pris à nos mondes. Mes yeux s'ouvrirent soudainement alors que je me trouvais à quelques mètres de la lave. Les ailes du Sagittaire en firent de même et je m'arrêtais instantanément, déployant par la même occasion mon cosmos doré qui fit exploser la lave autour de moi. Je disparus.

- Tu ne sais rien.

En un instant je me retrouvais en face de lui, mon cosmos mêlé à l'énergie naturelle de la lave, mon poing rencontra son immonde visage, l'envoyant valser sur quelques mètres.

- Tu ne sais pas qui je suis, tu ignores ce que j'ai traversé... mais au fond de toi tu sais que ce jour sonne le glas de ton existence. Tu vas périr, Pséma. Tu vas périr et ce que tu vas subir en Enfers n'est rien à côté de ce que nous allons t'infliger ici.

Me retrouvant la seconde d'après à côté de lui, je l'attrapais au cou avec ma main, le soulevant exactement comme il l'avait fait quelques minutes avant et j'écrasais une fois encore mon poing dans son visage avant de l'envoyer s'écraser sur le sol. Mon regard avait changé, un regard sombre, un regard appelant le sang et le combat. Mon cosmos s'enflamma, d'habitude doré, il prenait une teinte un peu plus sombre maintenant. L'arc du Sagittaire apparut alors dans ma main droit en même temps qu'une flèche dans l'autre. Je me concentrais, appelant à moi l'énergie sulfureuse du magma et la mêlant à la mienne. La flèche tremblait tant elle débordait d'énergie. Je la laissais partir en direction du sol, si vite, si puissante, si destructrice lorsqu'elle rencontra son objectif. Je n'étais pas encore finit, loin de là.

Récapitulatif tour 3:
 


Dernière édition par Asya L. le Ven 26 Mai - 16:43, édité 2 fois (Raison : Erreur Stat (Asya))
Revenir en haut Aller en bas
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 539

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Sam 20 Mai - 11:11

Lorsque je déployai mon cosmos avec celui du Saint du Sagittaire, je peux ressentir toute la puissance de ce dernier. Dans les histoires que me racontait Méthéa dans ma jeunesse, les récits sur les Chevaliers d’Or en faisaient des êtres d’une puissance presque divine. Bien sûr, je savais depuis que j’avais ressenti l’appel du Béhémoth que cela était exagéré. Mais je devais reconnaitre que celui-ci méritait mon respect pour sa force, ce qui me poussait à vouloir l’affronter. Qui sait, peut-être que dans un futur à venir, je pourrais satisfaire ce désir. Notre attaque vint frapper Pséma qui ne s’attendait à notre union, avait-il oublié la raison de notre présence, ce qui nous représentions. Peut-être que du fait de son choix, il avait oublié ce que pouvait faire des êtres de devoirs. Devoirs envers nos frères, mais surtout envers nos Seigneurs. Ces derniers avaient accepté d’unir leur force, malgré leur antagonisme, pourquoi n’aurions-nous pas pu faire de même. Malgré la puissance de l’attaque qu’il encaissa, il n’avait rien perdu de sa puissance et le prouva en balayant l’attaque du Général du Kraken. Les paroles qu’il lui lança, me firent sourire, non pas que je me moquais de mon alliée. C’était bien les paroles en elle-même qui me faisait sourire. Elles étaient la preuve de la stupidité de notre ennemi, de sa faiblesse. Avait-il vraiment crut qu’il aurait pu nous détourner de notre devoir, de la route que nous avions choisi de suivre. Sa soif de pouvoir et de puissance, l’avait mené à trahir sa parole, son honneur, pensait-il que nous étions tous comme lui. Peut être un moyen de soulager sa conscience d’une certaine manière. Quoiqu’il en soit il était méprisable et nous prouvait seulement qu’il était indigne, même de cette armure qu’il portait. Je commençais à comprendre pourquoi le plus puissant de ces alliés, l’avait abandonné. Les puissants, n’avaient que peu de gout pour les faibles. Car malgré tous ses pouvoirs Pséma était faible, ses paroles, son comportement le prouvait.

Après avoir balayé l’attaque du Kraken, il s’en prit au Sagittaire, décidant de changer de cible. J’en fus quelque peu vexée, je dois le reconnaitre. Avait-il été touché dans son orgueil de voir deux ennemis s’unirent contre lui. Voulait-il punir, celui qu’il considérait comme traitre à son armure pour son choix. Les mots qu’il prononça lorsqu’il attaqua le Saint à l’armure d’or, confirmèrent ma pensée. J’en aurais éclaté de rire, si la situation était autre. Quoique, je ne pus retenir un rire moqueur et sincère. Mais ce dernier s’arrêta bien vite et je retrouvais mon sérieux. Malgré la force dont venait de faire preuve celui qui voulait remplacer les Dieux, son coup ne fut pas une totale réussite. Le Sagittaire, démontra toute l’étendue de sa puissance et de celle de son armure. Outre cela une aura se mis à ce dégager de lui et je compris ce que mon Seigneur et Maitre avait pu voir en ce guerrier. Derrière cette apparente retenue, se cachait une violence, un gout pour le combat, proche de moi. J’en ressentis un frisson d’excitation, mon désir de me mesurer à lui gagnait en intensité. Je suis sûr que je prendrais plaisir à l’affronter et mesurer ma force à la sienne. Puisse Hadès m’offrir cette opportunité dans le futur. Je ne comptais pas laisser, au Sagittaire la palme de la puissance et de l’agressivité. A peine sa flèche décochée, je me lançai à l’attaque de Pséma. Mes coups de poings étaient puissants, précis, ignorant la défense de mon ennemi du moment. Me trouvant si proche de lui, je pus lui susurrer quelques mots doux.


… « Tu es pathétique, tu te moque, mais tu es pire que les insectes. Toi qui pensait pouvoir vaincre des Dieux, tu pêne à écraser de simples mortels. Voilà donc cette pitoyable puissance pour laquelle tu as dut trahir ton ordre et ton honneur de Saint » …

Je ne savais pas si mes mots avaient eu autant d’impact que mes poings, mais ces derniers lancés, je concentrai mon cosmos faisant exploser le mur qui me séparait de ma plus puissante technique. La puissance ainsi libérée, fit trembler le voile qui séparait les dimensions. Si la fureur du volcan qui menaçait de tout détruire était chaude et rageuse, la mienne était aussi sombre que les ténèbres. Mon ombre s’étendit recouvrant celle de mon ennemi et une faille apparut. Ce n’était nullement la terre qui s’ouvrait, mais bien la barrière qui séparait le monde des Humains de celui de mon Maitre. Sortant de l’ombre créée plusieurs spectres viennent s’agripper à Pséma, enfonçant leurs ongles dans son corps, le lacérant.

… « Seal Shadow, ceci n’est rien en comparaison de ce qui t’attend Apostat » …

Je savais que mon ennemi avait la puissance pour se libérer de mon attaque, mais je n’étais pas seule dans ce combat. Si je ne pouvais l’immobiliser, je l’affaiblirais, mais je comptais bien tout faire pour lui donner le coup de grâce et le conduire moi-même en Enfer.
récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 980
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Mer 24 Mai - 8:41


Deux attaques devenues une seule. En un sens, c’était un magnifique spectacle qui s’offrait à leurs yeux, car rare étaient les occasions permettant de mêler ainsi les cosmos entre guerriers de croyance différente. En un sens, la sensation que les Dieux eux-mêmes avançaient ensemble, se tenant par la main. Une image bien utopique, qui ne demeurait qu’un éternel rêve bon à porter à Athéna la Sage. Car probablement était-elle celle qui se rapprochait le plus de toutes ces pensées plus saugrenues les unes que les autres. Une offensive qui touchait le Bélier Noir, tandis que la blanche femme devenait soutien, l’espace d’un instant. Et pourtant, celui-ci conservait ses traits de caractère habituels. Ceux qui faisaient de lui cet être dont l’ensemble des chevaliers voulaient la mort. L’enfant qui s’était brûlé les ailes, cherchant à voler trop près du soleil tel les éternels qui régissaient l’univers depuis des temps anciens.

Parce que c’était sans doute là, la représentation la plus fidèle que dressait Asya quant à l’impression que lui faisait désormais l’homme qu’ils affrontaient : Un enfant perdu, disparu dans ces désirs de puissance. Malheureusement, celui-ci touchait aux compétences suprêmes. Et il demeurait certains que les instances surnaturelles, souveraines de ce monde, n’en resteraient point les bras croisés. « Le fou qui avait défié les entités célestes » Une appellation certainement connues des générations futures. Un prénom maudit, celui d’un homme, à ne jamais prononcer : celui qui avait fait honteusement coulé le sang de ses semblables. Car il était de la destinée des expériences, d’être transformées en histoires. Des récits se colportant de bouche à oreille, jusqu’à ce qu’un intéressé en réalise une œuvre écrite. L’une de celles appelées « récits fantastiques » : celles qui traduisaient d’un monde imaginaire, où des hommes et des femmes auraient la capacité de combattre des forces soi-disant maléfiques. Parce qu’il fallait stigmatiser, aussi, pour intéresser. Des documents qui traverseront les âges, jusqu’à ce qu’un jour, ils tombent dans l’oubli. Éternel cycle qui, un jour, se brise pour devenir poussière. L’unique façon d’espérer subsister dans les temps modernes. Inéluctable perdition.

Des paroles qui fusaient, elles aussi. Qu’importe l’origine de la voix qui les portaient, les mots allaient et venaient, portés au gré du vent engendré par la représentation du monstre des profondeurs marines. Des sourcils qui se fronçaient légèrement, tandis qu’une lèvre se retrouvait pincée entre quelques dents, discrètement. Un homme agaçant, qui semblait croire dure comme fer à sa supériorité. Et pourtant le sablier du temps s’écoulait d’ores et déjà contre lui, laissant filer ces grains jusqu’à ce chacun d’eux finissent par se consumer. Et sans doute se mêleraient à ceux-là les poussières soulevées par ce corps percutant le sol, propulsé par cette violente onde de choc. Une brume envolée, autant que cette chair, mais elle se relèverait bien assez tôt. Parce que la brume demeurait une chose éternellement renouvelable, pour cette jeune femme des profondeurs. Inéluctable brouillard des terres gelées.

Un corps toujours sur le sol, alors même que cette pluie brillante s’abattait une nouvelle fois sur eux. Un rictus, faible, naissant sur le coin de ses lèvres. Celles qui riaient d’une musicalité silencieuse face à l’absurdité de cet homme. Pensait-il réellement pouvoir les défaire d’une manière aussi futile ? Rien n’était moins sûr. Et pourtant, il y avait eu cette explosion plus tôt, la seconde, qui instaurait vaguement ce doute ne serait-ce qu’un instant. Le temps d’un « c’est quoi cette saleté ? », filant dans l’esprit, qu’elle s’était déjà envolée, cette réflexion. Parce qu’elle la reverrait certainement, cette lueur étrange. Mais, pour le moment, il fallait contrer. Avancer, mais aussi perdurer. Un ensemble à faire valoir. Des choses à tenter, également. Silencieusement, une paroi aux couleurs de l’eau s’éleva, entourant la jeune femme. Liquide gelé par l’atmosphère, venant sur terre à l’état solidifié. Un mur qui protégeait et, par lequel filtrait cette étrange lumière à l’allure si familière. Sentiment étrange, que celle de se sentir plus forte malgré ce corps blessé à maintes reprises par les guerres et combats. Et pourtant, l’impression d’être mieux, quelques instants. Non pas rassurée, mais assurée. Et tel était donc la nuance quant à l’origine de la chose qui se passait en elle à ce moment très précis. Une lueur venue, puis repartie dans le plus complet des silences. Mais qu’importe. Le message avait été reçu : Ne pas le laisser s’échapper.

Élément brisant sa capacité de voir ce qui se passait aux alentours, ne pouvant laisser que libre cours à l’imagination auditive. Celle de ces voix qui se dressaient au loin. Pas si loin que cela, d’ailleurs, juste un peu en retrait, en fait. Un homme parlant de cette étrangeté d’un autre oscillant entre deux influences d’énergie. Puis d’un silence, et enfin de cet autre à l’allure familière lui répondant. Et cet aura féminine dont elle n’avait perçu que le strict minimum. Temps durant laquelle la jeune femme ne pouvait que se projeter dans le futur. Un avenir plus ou moins lointain, chose qu’elle-même ignorait. Parce qu’il n’était pas aisé de prévoir lorsque les couleurs cesseront, laissant leur place à ces mines plus tristes et monotones. Jours sans fin, parait-il. Enfin, attendons voir, et laissons le monde faire son œuvre. Futiles pensées.

Une main dont un revers passant tout d’abord sur des lèvres, avant que des doigts ne s’attardent sur ce bras endolori. Puis finalement, un vague signe de l’un d’entre eux. Et une brume se reformait alors lentement, tandis qu’elle prenait enfin la parole :

« Si inutile, cette petite guerrière, que les combattants assènent et torturent chaque parcelle de ce corps défectueux qui est tien. Voyons donc ce qu’il en est de cet esprit fébrile, celui qui se pense plus fort qu’il ne l’est. » Soupir, tandis que le brouillard se densifiait. « Qui voudrait donc être aux côtés d’un tel couard ? Où sont donc passés ces chers bras-droits ? » Regard fixe, observant pourtant le lointain. « Et ainsi l’enfant se perdit dans les méandres de la folie… Jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que des cendres ».

Des cendres destinées à disparaître dans les bourrasques océaniques.

Puis des billes strictes, se camouflant toujours plus dans cette purée environnante. Un corps qui, lentement, ne demeurait plus qu’une ombre, avant de n’être plus qu’imaginaire. Eternel recommencement, diront certains. Et pourtant, un dernier avertissement, avant qu’elle ne sombre dans cet opaque obscurité.

« Ce n’est pas l’homme qui emporte le monstre marin, c’est le monstre marin qui emporte l’homme, souviens-t-en ». Froideur des profondeurs.

Et ainsi, les mouvements commencèrent, toujours avec cette même optique de malice dans ces coups. Violence féminine, celle qui privilégiait la sournoiserie à la brutalité physique. Corps avançant pour finalement reculer, reprenant cette éternelle distance de sécurité. Parce qu’elle était prudence tout de même, Asya. Sait-on jamais.

une position changeante. Identité cachée, vision méconnaissable.Une brise dansante où le secret devient traînée neigeuse. Et de la poudre naquit le blizzard. Une naissance, une vie. Une mort. Une chose difforme se réunissait alors dans ses mains. Trompeur de sens, tel était l’utilité de cette technique. Une chose qui continuait de grandir, méconnaissable, jusqu’à finalement filer entre ses doigts, se transformant en traînée de poudre. Blizzard intense, sournoiserie d’un monstre des mers. Des attentes qui ne résidaient pas en l’attaque même, mais en ces particules invisible qui s’incrustaient sur le corps, qui gelaient. Une attaque qui filait donc dans ce brouillard précédemment instauré. Une attaque qui ne demeurerait pas seule bien longtemps. Naissent les particules, disparaissent aux yeux des hommes. Changent de forme, évoluent, trahissent dans le brouillard. Un temps court, durant lequel de nouvelles particules apparurent en nombre, pour finalement devenir filaments. Puis un geste de la main, dissimulé, et ceux-ci disparurent dans le brouillard fraîchement rénové, afin de traverser les pores de cet ennemi irritant. Un ennemi qui n’y voit qu’un brouillard, dans cette vicieuse apparition.




Récap :

Spoiler:
 


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Pséma


Black Saint
avatar

Messages : 36
Armure : Bélier

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Ven 26 Mai - 17:23

Pséma souffrait. Jamais il n'aurait prévu la réaction instinctive du Chevalier d'Or du Sagittaire, qui prouvait sa puissance et son expérience. Malmené par le Sagittaire qui faisait un combat exemplaire puis terrassé par sa flèche d'or, il ne put repousser les terribles attaques du Béhémoth, dont la violence était inégalée dans son ordre.

Néanmoins, le Bélier Noir n'allait pas se laisser faire. Faisant exploser son cosmos, il mit en miettes l'attaque du Béhémoth, renvoyant les morts là où ils devaient rester. Relevant la tête avec une volonté de fer, il fut cependant pris de court par le blizzard qui se déchaîna sur lui. Cependant, l'attaque de la Marina, bien que plus puissante et ayant clairement touché le Chevalier Noir, n'eut pas l'effet escompté. Dans le blizzard créé, une tache rouge apparut, puis grandit. Bien vite, le blanc immaculé du Kraken fit place au rouge sang du Chevalier Noir, cette aura si puissante et si étrange, qui semblait aller de pair avec le magma entourant les trois jeunes gens, et qui avait une capacité…. Ecrasante. C'était le mot.

Le blizzard disparaissait bien vite, et le cosmos de Pséma augmentait en flèche. Cette aura rouge était d'une violence rare. Le cosmos du Béhémoth, pourtant réputé pour sa violence, faisait pâle figure à côté. Comment se faisait-il qu'un homme au cosmos obscur et au caractère de bélier pût-il posséder une si grande énergie, qui dépassait de loin ses pairs… Voir même celle des Dieux…

Pséma souriait.

"Futiles paroles… Futiles croyances… Et futiles engagements. Croîs, cosmos Obscur du Bénou, et trahis ton armure d'Or… Tout comme tes camarades, tu n'es rien de plus qu'un insecte qui pense croire, mais ne sais rien. Avez-vous réellement une quelconque victoire en tête ? HAHAHAHA!!!!"

Le rire mauvais de Pséma s'accompagna d'un marteau d'énergie qui frappa le volcan. Bien qu'invisible à l'œil nu, l'aura du Chevalier Déchu écrasa les trois guerriers sur place. Tombant à genoux, les alliés étaient soudainement incapables de bouger, forcés de regarder le sourire de leur ennemi.

"Startlight Extinction."

Le monde devint lumière, et la souffrance revint à nouveau, dans une explosion de cosmos rougeoyant où se mêla le sang des insectes.



Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 980
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Lun 29 Mai - 17:51

Ça passe, ou ça casse. C’était très exactement ce que se disait la blanche mère, en cet instant. Parce que malgré ce retour d’énergie momentané, la jeune femme se savait sur la fin de l’utilisation de ses capacités. Tout n’était qu’une question de temps, en somme. Et restait à attendre de voir lequel des alliés ou ennemi allait s’épuiser en premier. Car au final, c’était bien cela déciderait de l’issu du combat, semblait-il.

Des offensives, dont l’une ne porta pas totalement, bloquée par cette aura de coquelicot. Une chose bien futile dans l’esprit du monstre de mers. Qu’importe qu’elle n’ait pas eu totalement l’effet qu’elle aurait dû avoir, cette fameuse attaque. Parce qu’à défaut de le blesser, elle le fatiguait. En somme, il ne s’agissait que d’un moyen détourné pour parvenir au résultat tant attendu. Sombre temps d’un monde se perdant lui-même un peu plus à chaque minute.

La sensation de percevoir quelque chose à travers cette couleur cerise, les souvenirs d’une période qu’elle croyait révolue depuis bien longtemps. Période synonyme de colère, mais également de regrets, autant que de culpabilité. Ambiance orageuse qui gagnait le Kraken, au moment même où elle senti ses jambes lâcher subitement, juste après qu’il eut frappé le volcan. Saloperie. Impression d’être comme bloquée, ne pouvant se mouvoir autant qu’elle le souhaitait. Saloperie. Et toujours ces paroles qui faisaient monter la folie de cet homme, la dévoilant toujours plus à ses yeux.

Des yeux éblouis par la lumière, de cette sensibilité maladive. Une explosion de cerise, ou plutôt à l’allure sanguine et, avec cela, une tentative de mouvement échouée. Puis une barrière de glace naissante, sans même qu’on le lui ait intimé. Galère évitée, semblait-il.

« Tout aussi futiles que tes tentatives de tes corruptions, n’est-ce pas ? N’ai crainte, le dénouement de tout ça sera porté à notre connaissance bien assez tôt » Dit-elle, tandis que le froid réapparaissait sur le terrain, affrontant la chaleur avec violence. Violence suffisante pour que ce vent puisse soufflée, alors même que la brume se condensait.

« A l’enfant qui s’est perdu lui-même… » Voix disparaissant dans ce brouillard à l’allure de semi-vapeur, se dirigeant vers le Bélier Noir afin de lui asséner de nouveaux coups.

Puis un retour en arrière, un énième. Cependant, il y avait là une légère différence en l’emplacement choisit, qui demeurait dans le dos du Pséma. Des mains qui se mouvaient discrètement, tandis que ces propos acérées faisaient allègrement leur devoir. Une nouvelle brise se leva alors, sans pour autant diminuer cette masse de grisaille autour d’eux, bien au contraire. Cristaux grandissent, tranchants. Dansent dans la brise et fauchent le corps, font couler le sang. Naquirent alors des fragments de glace, qui se rassemblaient peu à peu, guidées par ce vent digne des grandes régions hostiles de l’Arctique. Une apparence qui change, évolue, jusqu’à devenir pique, tandis que les quelques tourbillons continuaient à se mouvoir autour de ceux-ci. Ils étaient fin prêts, les piques de glaces. Prêts à fondre sur l’ennemi au moindre ordre donné par la manipulatrice du froid. Et pourtant, ils demeurèrent statiques durant un temps, jusqu’à ce que cette main intime un mouvement discret. Un signe, un seul, et déjà ils fondaient vers l’ennemi, se divisant. Une nature, traître, assurément. Parce qu’ils attaqueraient de face, et de dos, sans la moindre hésitation.

Une offensive qui ne s'arrêtait pourtant pas là. Naissent les particules, disparaissent aux yeux des hommes. Changent de forme, évoluent, trahissent dans le brouillard. Un temps court, durant lequel de nouvelles particules apparurent en nombre, pour finalement devenir filaments. Puis un geste de la main, dissimulé, et ceux-ci disparurent dans le brouillard fraîchement rénové, afin de traverser les pores de cet ennemi irritant. Un ennemi qui n’y voit qu’un brouillard, dans cette vicieuse apparition.

Récap :

Spoiler:
 


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.


Dernière édition par Asya L. le Lun 29 Mai - 17:51, édité 1 fois (Raison : J'ai foiré mon hide comme un oursin °°)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1190
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Mar 30 Mai - 19:24

Je n'avais maintenant plus rien à dire à un être pareil. Cet infâme être humain qui ne cherchait qu'à semer embrouille et zizanie dans mon esprit. Malheureusement pour sa petite personne, ça avait marché et mais j'étais toujours aux commandes. Je sentais ce cosmos sombre, emprunte du Bénou, croître encore et encore mais je semblais être capable de le contrôler. Cette puissance cachée au fond de moi mêlée à celle que me conférait l'armure du Sagittaire faisait de moi un dangereux adversaire et je pensais maintenant que Pséma s'en était rendu compte.

Mes alliées s'acharnaient elles aussi contre lui, leurs assauts n'étant pas moins violents que les miens, j'étais une nouvelle fois surpris de voir à quel point les chevaliers des autres dieux pouvaient être puissants. Une forme de respect envers la générale du Kraken et contre toute attente à l'égard de Charis aussi était en train de naître dans mon esprit. Elles étaient fortes, elles demeuraient là à mes côtés mais je ne pouvais néanmoins refouler un sentiment moins plaisant. Une fois Pséma anéanti, les guerres divines reprendraient-elles ? Je ne le savais pas mais cela était réellement probable.

Mon dernier assaut avait eu l'effet escompté, Pséma ne semblait pas être au top de sa forme et c'était sans doute le moment de le frapper une nouvelle fois. Ne pas le laisser réagir, mettre toutes les chances de notre côté afin de l'envoyer six pieds sous terre une bonne fois pour toute. Les paroles de ce félon à l'égard de mon cosmos me laissèrent de glace, je n'en avais que faire. Je ne trahirais pas Athéna et je serai prêt à me donner corps et âme dans ce combat quitte à devoir recourir à ce cosmos sombre au fond de moi. Et je n'allais pas m'en priver !

Laissant ce flux obscur m'envahir, des crépitements se firent entendre autour de moi, des éclairs sombre mêlés à d'autres dorés, je me précipitais vers Pséma afin de lui asséner une nouvelle série de coups. Le dernier l'envoya plus loin en direction d'autres chevaliers qui étaient arrivés au niveau du volcan. Voyant le danger, je me déplaça aussi vite que possible pour me retrouver derrière Pséma et laisser partir une salve de météores qui le frappèrent directement de plein fouet. J'avais de ce fait protéger les autres chevaliers présents mais à peine avais-je terminé que le combat reprenait déjà dans les airs. Ne leur accordant qu'un simple regard, j'étais déjà reparti aux côtés de mes alliées.

Me retrouvant non loin d'elles, je sentais mon armure briller et me redonner des forces. Finalement Sagittarius ne me rejetait pas, elle devait sentir ma détermination et mon esprit combatif non pas pour le plaisir mais bel et bien pour servir sa maîtresse. Je n'étais à cet endroit que pour ça et je ne partirais que lorsque cette mission aura été accomplie. Je serrais les poings en repensant à toute cette guerre qu'il avait provoqué, tous ces morts à cause de sa personne, la défaite de Morgane face à son ancien allié... il était parvenu à instiguer la trahison dans nos rangs... il le paiera.

Il était seul désormais et sa quête de pouvoir allait prendre fin ici. Les chevaliers noirs qui étaient à sa botte... tous étaient soit morts soit l'avaient trahi. C'en était fini de lui, il n'en ressortirait pas indemne et la fuite était maintenant impossible pour lui. Le dôme tenait maintenant le coup, son artefact ayant disparu, son bras droit l'ayant laissé... il était déjà mort.

Récapitulatif tour 4:
 


Dernière édition par Asya L. le Jeu 1 Juin - 2:23, édité 1 fois (Raison : Correction stat.)
Revenir en haut Aller en bas
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 539

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Jeu 1 Juin - 13:37

Je ne fus pas surprise lorsque Pséma se libéra de ma technique, mais il encaissa les attaques de mes alliés. On pouvait voir les effets de ce combat sur son corps et son armure, mais il gardait une grande puissance, alors que de notre côté nous commencions à sentir les effets de ses attaques. Malgré son état, l’aposta continuait de nous défier par ses mots, se moquant de nos croyances. Mais lui en quoi croyait-il, pensait-il réellement que sa vision était la seule valable. Oui je croyais en mon Seigneur, oui je le servais sans réticence, mais j’avais aussi foi en moi et en ma puissance. Alors que Pséma, libérait une nouvelle fois sa plus puissante arcane, je compris que j’étais redevenue sa cible. La pluie d’étoiles vint me frapper de plein fouet et je commençai à sentir l’effet de cette attaque, je dus poser un genou au sol, sous l’effet cumulé de la puissance de l’attaque et des efforts durant ce combat. Il était clair que je devais retrouver une partie de ma puissance, si je voulais pouvoir assister mes alliés. Cela me fit quelque peu mal, mais je savais que je ne pourrais vaincre Pséma sur ma seule force et devais m’appuyer sur celle de mon Seigneur et Maitre. Sous l’effet de l’attaque de notre ennemi, je n’allais pas pouvoir porter la moindre attaque. Mais en toute chose, il fallait voir le positif. Je profitai donc de cet instant pour connecter mon cosmos à celui de mon maitre et demander son soutien pour pouvoir continuer à frapper notre ennemi en son nom.

… *Seigneur Hadés, pardonnez ma faiblesse, mais pourriez-vous me conférer un peu de votre puissance, afin de que puisse abattre votre fureur sur celui qui ose se dresser face à vous.* …

Observant mes compagnons, j’en profitais aussi pour ressourcer mes forces par ma propre volonté. Cette île était nourrie de la mort, de la violence et de la souffrance. Je pouvais m’en servir pour régénérer mon cosmos, avec celui qui s’écoulait de toutes les victimes de cette île. La foi, la croyance, en la vérité de celui en qui je servais, était une puissance sur laquelle je pouvais compter. Je me moquais de ce que pouvait penser l’homme qui voulait devenir Dieu.

Si le Général de Poséidon continuait à se montrer égale à elle-même dans sa stratégie, le Saint du Sagittaire semblait peu à peu briser l’image qu’il nous avait offerte jusque-là. Les paroles de Pséma, trouvèrent un certain écho dans ma vision du guerrier d’Athéna. Il s’était détourné de mon Seigneur, pour rejoindre sa plus grande ennemie, mais il démontrait que ce changement d’allégeance ne semblait pas total. Se pouvait-il que ces paroles atteignent le Chevalier et le fasse vaciller. Etait-ce le but recherché par notre ennemi, après tout l’état psychologique était aussi important que celui du corps dans un combat d’une telle ampleur.


… « Qu’importe, la couleur de nos armures, nous sommes tous là pour te vaincre et à l’image de ceux que nous servons nous utiliserons toutes nos forces, sans craintes ou doutes »…

Me relevant, mon cosmos partiellement régénéré, je me tins prête pour le prochain assaut, sachant que la fin de ce combat allait bientôt arriver.
Spoiler:
 


récap combat:
 


Dernière édition par Charis le Sam 10 Juin - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pséma


Black Saint
avatar

Messages : 36
Armure : Bélier

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Dim 4 Juin - 0:57

Pséma était l'œil d'un cyclone de glace éternelle et de lumière ardente. Le Chevalier Noir était à genoux, écrasé par la puissance des deux alliés. Serrant les dents de douleur, il semblait évident que le Bélier faiblissait. Physiquement. Car son cosmos était toujours aussi grand… Infiniment grand.

"Pauvres insectes… Je… Je ne perdrai pas contre vous ! "

Le corps pourtant brisé, un souffle de cosmos émana de Pséma. La démesure de son cosmos était en total dichotomie avec son état physique, comme si son cosmos et son corps n'étaient pas liés comme les autres Chevaliers.

Si la Marina et la Spectre furent repoussées sur plusieurs mètres sans gros dégâts (hormis manger quelques pierres volcaniques), le Sagittaire quant à lui resta fixement en place, comme tétanisé, incapable de bouger.

Pséma respirait difficilement. Il ne parvint pas à se relever, restant à genoux.

"Saint honteux… Tu ne respectes ni ta Déesse ni ton armure. To cosmos est doré mais ton cœur noir. Tu seras le premier à tomber."

La télékinésie du Bélier qui maintenait Shizuo entra en jeu. Le Sagittaire fut catapulté à de nombreuses reprises, malmené comme une poupée de chiffons, sous le regard entendu de Pséma.

"Hahaha… Encore et encore… Toujours plus… de POUVOIR !"

Le monde explosa en une nouvelle extinction d'étoile.


Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 980
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Mer 7 Juin - 22:07

Une attaque pour un contre. Avec cela, un affrontement commençant à se faire ressentir dans chaque parcelle de ce corps opalin. Égratignures d’un côté, plaies ouvertes de l’autre. Et toujours ce sang désormais desséché sur son visage, non loin de ces perles argentées. Une lueur, dévoilant cette flamme d’opiniâtreté, persistante dans les signes renvoyés à ces autres malgré une sensation vaseuse ancrée depuis un moment déjà. Une observation aussi, tant sur l’état de ces alliés d’un jour que sur celui de cet enfant déchu. La vision d’un corps prêt à devenir poussière, mais dont l’énergie demeurait inchangée. Une impression pour le moins étrange : celle que quelque chose risquait de se produire. Peut-être l’aiguille du temps allaient-elle s’écouler contre eux, finalement. Nul moyen de l’affirmer. Seulement, quelque chose semblait se préparer. Lentement, mais surement. Et, sans doute cela frapperait-il tel un séisme : à l’improviste. Sournois tremblement retournant les entrailles même de la terre.

Et cette même offensive s’approchait alors, cherchant à les réduire au néant. Une fois de plus. Mais combien de fois l’avait-il déjà utilisé, cette technique ? Sans doute trop… C’était précisément pour cela qu’elle n’inquiétait plus la jeune femme, d’ailleurs. Du déjà-vu, pensait-elle désormais. Une chose qui n’avait plus rien de surprenant, malheureusement. Si bien que cette défense agissant telle une seconde peau s’invitait d’elle-même à entrer dans la danse. Longue et interminable danse. Une lumière qui avait ainsi touché à n’en point douter. Cependant, Asya gardait à l’esprit les points remarqués depuis le début de cet affrontement. Chacun avait leur importance, après tout. Et, par conséquent, elle se sentait désormais bien plus libre de mouvement qu’elle n’aurait pu l’être auparavant. Paradoxale impression.

« Tu as déjà perdu, pauvre fou »

Tel un mort en sursis, tu succomberas aux tourbillons éternels. Parce qu’il n’y avait là que la trace d’un homme condamné au dernier sommeil. Et toujours, ce spectre d’une robe noire vêtue observait la scène de sa branche de choix, dans un délicieux étirement des lippes. Une patiente faim à assouvir, tapis dans l’ombre. Bientôt, mais pas encore. Pas encore. Car les aiguilles du temps ne s’étaient pas encore totalement écoulées contre lui. Contre eux.

Enième mouvement de main, afin de densifier cette condensation dans l’air. Probablement était-ce la dernière, et sans doute l’espérait-elle, bien que la mère aux fils d’ivoire ne se faisait guère d’illusions. Une intrusion, sans pour autant briser l’homogénéité de cette brume pondéreuse. Et encore les coups parvenaient dans son flanc, dans ce jeu qui s’effectuait en souterrain. Finalement, un retrait. Un sourire, aussi. Un vent se levait alors, faisant écho à ces paroles silencieuses. Un froid grandissant, et des poudrins de glace naissant, se mouvant jusqu’à danser dans ce souffle tel un pétale dans le vent. Une formation : celle d’un brouillard givrant s’en allant en direction de cet ennemi à abattre. Infime Traitrise. Traitrise pour le bien commun.


Récap :

Spoiler:
 


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1190
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Sam 10 Juin - 0:25

Ses paroles ne m'atteignaient toujours pas mais je faisais en sorte de quand même lui donner raison. Ce cosmos sombre qui grandissait en moi était parfaitement sous contrôle et je ne m'apprêtais pas à plonger vers les ténèbres une nouvelle fois. C'était tout bonnement impossible de retourner vers les Enfers de la sorte. J'y retournerai un jour mais uniquement lorsque la mort m'aura fauché en défendant la gloire d'Athéna.

En attendant j'étais toujours là à tenter de vaincre cet adversaire coriace, le faire trépasser et payer pour les crimes commis à l'encontre de l'humanité et de ces entités divines dont la puissance dépassait l'imagination des êtres humains. Les étoiles envoyées par Pséma fusèrent une nouvelle fois vers moi mais je ne pus rien faire cette fois pour les bloquer. Seule une aile de mon armure parvint à en disperser certaines tandis que les autres me frappèrent sans la moindre pitié.

- Tu perds ton temps à essayer de me dénigrer, je mets cette force que je possède au service d'Athéna et uniquement à elle. Si sombrer dans les ténèbres signifie ta défaite alors je n'hésiterai pas à avoir recours à la puissance sombre qui sommeil en moi, que j'avais réussi à calmer. Réfléchis bien avant de parler encore une fois... ces paroles pourraient être les dernières que tu prononcerais.

Encaissant le choc tant bien que mal, mon corps tombait du ciel en direction de l'île sans rien pour le retenir. Je ne pouvais plus bouger, mes membres semblaient terriblement engourdis par cet assaut. Le choc fut violent mais je pouvais compter sur Sagittarius qui ne cessait de me redonner des forces pour continuer cette bataille qui n'en finissait malheureusement plus. Je ne pouvais même plus voir mes alliées, j'étais encastré dans un sol dur et désagréable. Je sentais leurs cosmos, leurs volontés de gagner et leurs ténacités. Je n'abandonnais pas mais pour l'instant, l'heure était à la réflexion et il me fallait trouver un moyen de le vaincre désormais.

Recap tour 5:
 
Revenir en haut Aller en bas
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 539

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Sam 10 Juin - 22:55

Les forces cosmiques des quatre combattants se mélangeaient la puissance du volcan, pour donner naissance à un spectacle des plus impressionnants. Mes deux alliés faisaient preuve d’une redoutable volonté face à la puissance de notre ennemi, qui semblait ne devoir jamais faiblir. Devant une telle puissance et masse de cosmos, on pouvait se demander s’il n’était pas parvenu à se rapprocher de celle des Dieux. C’était peut-être qui l’avait corrompu et mener sur sa voie. Mais quoi qu’il en soit, son corps quant à lui était celui d’un mortel et il subissait les affres de notre combat. Si j’avais pris le temps de récupérer, je me devais de le détruire, lui et sa folie, afin d’assurer l’autorité de mon Seigneur et Maitre, le seul qui méritait de régner sur les Humains.

Le désir de mon allié à l’armure dorée, le poussait à puiser dans ses forces, même les plus sombres. Agissement qui semblait irriter Pséma. N’était-ce pas amusant de constater que celui qui rejetait Athéna et voulait la renversait, se sentait insulté par celui qui se battait pour elle. Je devais reconnaitre que ces sentiments qu’il éprouvait à l’encontre du Saint du Sagittaire, m’offrait une opportunité, celle de pouvoir libérer ma plus puissante arcane. Me projetant vers mon ennemi, je profitais du fait qu’il maintenait le porteur de l’armure d’Or pour lui porter des coups dont il ne pourrait se défendre. Mes poings, allaient se rajouter aux attaques qu’il avait subies de la part de mes alliés. Je dus serrer les dents lorsqu’il libéra une nouvelle fois son arcane. La pluie d’étoile me frappa de plein fouet, je ne pouvais pas m’en protéger, mais cela n’était rien.

Maintenant que j’avais subit son attaque, tout comme mes alliés, j’allais lancer la mienne. Malgré sa puissance, je doutais que celle-ci le ferait mordre la poussière. Mais elle nous offrirait la possibilité de nous prémunir de celles de Pséma. S’il semblait tirer sa force de la colère du volcan, qui libérait toute sa rage autour de nous, moi je la tirais de ma foi et du royaume de mon Seigneur. Une nouvelle les ombres s’étendirent jusqu’à l’atteindre et une armée de spectre voulant quitter les Enfers vinrent s’agripper à celui qui avait voulu se tenir à la place des Dieux. Si ma technique possédait la même puissance que précédemment, sa vitesse était celle de la lumière. Il serait difficile à Pséma de se prémunir contre elle.
récap combat:
 


Dernière édition par Charis le Mer 14 Juin - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pséma


Black Saint
avatar

Messages : 36
Armure : Bélier

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Lun 12 Juin - 19:54

Ils ne voulaient pas crever. Pourtant, Pséma mettait du cœur à l'ouvrage, usant de ses plus formidables techniques, encore et encore. Les défenses des alliés baissaient à grande vitesse, leurs cosmos semblant se mêler entre eux pour que l'un ne tombe pas au combat, et que les trois puissent continuer à harceler encore et encore le Bélier Noir.

"C'est à croire qu'ils sont protégés par les Dieux…"

Les plus attentifs purent voir le voile de peur qui passa alors sur le visage de Pséma, comme si les paroles qu'il venait de prononcer avaient soudain un sens nouveau.

"Non… Ce n'est pas possible…"

Il fut coupé par l'attaque de la Marina qui, dans sa faiblesse, arrivait à présent à toucher le Bélier Noir grandement diminué. Mais la morsure d'un petit blizzard n'avait pas trop d'effet sur lui.

Il avait mal, il avait un genou à terre, mais Pséma vivait encore. Et combattrait encore.

La Spectre, elle, avait un vrai pouvoir de destruction. Il le savait, ce qui faisait certaiement d'elle la plus dangereuse des trois, le Sagittaire étant trop occupé par ses petites réflexions phylosophiques du bien et du mal, d'Athéna ou d'Hadès, de son passé et de son futur, pour se concentrer sur le moment présent.

Non, il ne subirait pas le courroux du Béhémoth. Car elle avait le pouvoir d'en finir avec lui.

Nonchalamment, le Bélier Noir leva une main.

"Crystal Wall."

Le mur de cristal Noir se créa, repoussant avec grande facilité le cosmos de la jeune femme, et lui renvoyant son attaque en plein visage dans une explosion dantesque.

Nullement préoccupé par la douleur de son ennemie, Pséma parvint à se relever, tenant mal sur ses jambes. Il leva la tête vers les cieux, et cria.

"Il est temps !!!! Prouve-moi ton serment !!!!"


Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 980
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Jeu 15 Juin - 18:32

Temps d’observation, durant cette accalmie. Une pause à la fois attendue, mais également une fin qui se faisait cependant attendre. Paradoxe entre deux possibilités. Mais ce n’était pas pour autant qu’il fallait se reposer sur ses lauriers. Parce qu’il devenait nécessaire d’en terminer avec lui. Billes roulant de la droite à la gauche, observant ses alliés d’un jour. Probablement les ennemis de demain, d’ailleurs. Une pensée qui demeurait dans son esprit, dissimulée dans les profondeurs de la conscience. Toujours était-il que la fatigue se faisait sentir, pour certains. Un affrontement sans doute trop long, trop éprouvant. Qu’importe : les ordres étaient les ordres.

Aussi, un Bélier noir qui semblait perdre pied, quelque part. Il étant temps qu’il comprenne, qu’il se rende compte de qui il était en train de défier. Que ses adversaires, cachés derrière leurs marionnettes, n’étaient point des usurpateurs tels que lui pouvait l’être. Ils étaient « l’original » et non pas « la copie ». Et pourtant, cette main venait de se lever vers un ciel grondant tel le volcan en arrière-plan. Quelque chose n’allait pas avec cette technique. La blanche pouvait aisément le sentir, sans pour autant parvenir à mettre le doigt sur la problématique que causait ce « Crystal Wall », ainsi nommé.

Nul temps de réfléchir plus longtemps, que le monstre marin s’était d’ores et déjà positionnée entre le retour de l’attaque et le Spectre. Nul hasard dans ces actes, car Asya n’était pas de celles à jouer du hasard. Mais probablement était-ce le mieux à faire pour l’instant, compte tenu de l’état des uns et des autres. Elle aussi, s’épuisait. Néanmoins, ses jambes n’étaient pas encore prêtes de flancher définitivement. Et ce, quand bien même les effets se faisaient sentir, la faisant reculer sur quelques pas.

« Tsh. »

Filet de sang craché de cette bouche, brièvement. Puis essuyée d’un revers de la main. Et déjà cette énergie étrangère, pourtant si familière, se faisait ressentir de nouveau. Bercée par l’invisible lueur. Et, avec cela, la sensation d’une douleur moindre, de récupérer des forces. Ô la jeune femme savait pertinemment que l’effet n’était que superficiel, pour l’avoir ressenti quelques temps auparavant. Peu de temps, durant lequel tout se mélangeait. Une approche franche, rapide, agacée, afin de frapper une ultime fois de ce corps malmené. Aussi, cette énergie familière, puis la sienne qui gagnait en intensité, prête à exploser. Brève, mais puissante. Ainsi naquît le désespoir, longeant l’homme dans ses craintes les plus profondes. Toc toc : La mort est à la porte. Un tourbillon s’installant alors, entourant cet homme à l’armure noire. Pris au piège, l’enfant égaré. Brise glaciale ressentie par ces autres, ceux qui portaient pour le moment la définition du mot « allié ». Mais seul celui présent dans cette prison de vent savait, connaissait l’existence de ces particules glacées se collant à sa peau, infiltrant ses pores, tandis que la température baissait de plus en plus.

« Retourne au néant, Bélier noir. Un usurpateur ne peut défier les dieux ».

Il était temps. Temps d’en finir. Et quand bien même cette impression étrange demeurait, l’intimant à la prudence extrême, ne restait à la barrière de ses lèvres que ces quelques pensées.

Que l’ombre de noir vêtue t’emporte, aussi rassurante qu’une mère. Sans doute aurais-tu pu vaincre, si ces autres t’avaient suivi, si tu avais joué la carte de l’honnêteté.

Parce qu’il y avait quelque chose n’est-ce pas, derrière tout cela ? Une chose qui l’avait poussé à combattre jusqu’à la mort. Qu'importe... Il appartenait désormais au passé. Et sans doute emporterait-il son secret dans sa tombe.

Adieu, guerrier fou.



Récap :

Spoiler:
 


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.


Dernière édition par Asya L. le Ven 16 Juin - 18:32, édité 1 fois (Raison : J'ai foiré mon code gris comme un oursin °°)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 539

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Ven 16 Juin - 12:11

*Pourquoi*, voilà tout ce qui me vint à l’esprit lorsque le Général de Poséidon vint se placer sur la trajectoire du renvoi de mon attaque. Me pensait-elle trop faible pour ne pas résister à cette vague d’énergie. Je savais qu’elle était en meilleur état physique que moi, qu’elle avait été épargnée par notre ennemi, la pensant moins dangereuse que moi, ou moins digne de sa fureur que le Saint à l’armure d’Or. Mais je ne lui avais rien demandé, elle n’avait pas besoin d’agir de la sorte. Au fond de mon cœur, la rage grondait similaire à celle du volcan. Oui, j’étais affaibli, oui mon corps risquait de lâcher d’un moment à l’autre. Et alors, n’était-ce pas le destin de tous guerriers, combattants, lorsqu’ils livrent bataille. J’étais bien placé pour connaitre mon état physique, sentir mon souffle siffler et peiner à alimenter mon cœur, qui battait à un rythme effréné pour alimenter mes muscles en sang. Il était proche l’instant où ils se tétaniseraient sous l’épuisement et l’érosion qui sapait mes forces au fils du temps. Mon corps avait en lui, sa propre faiblesse et celle-ci était dut à sa puissance, une puissance acquise au fils des combats, des entrainements durant lesquels je le poussais au-delà de ses limites. Cette faiblesse toute humaine, qui était ma honte. Sans parler du fait que mon style de combat, n’était pas fait pour les combats marathon, face à des adversaires ayant une si puissante défense. Ce repos forcé que j’avais pris, cette fraction de seconde durant laquelle mon corps put se reposer, faillit me saper toutes mes forces. Si le Kraken cracha le sang qui lui était venu à la bouche, pour son geste, moi ce fut une toux qui fut responsable du sang que je vins à cracher. Il y avait une autre raison à laquelle, j’attaquais sans cesse avec toutes mes forces, que j’acceptais de recevoir continuellement les coups de mes ennemis, celui de ne pas laisser le temps à la ma faiblesse de se matérialiser. Ce fut d’un ton empli d’une colère sombre et froide comme la mort, que je fis par, au Général de Poséidon, de mon désaccord avec son action.

… « Je ne t’ai rien demandé, Général, je suis capable d’encaisser mes propres techniques, surtout lorsqu’elles sont l'ombre d'elle même » …

Posant ma main sur son épaule je la poussa, alors qu’elle venait de lancer son ultime arcane. Ainsi elle avait choisi d’encaisser les dégâts pour libérer cette technique. Je pouvais apprécier la raison de son geste, vu qu’il était en partie intéressé. Mais cela ne m’empêchait pas de toujours ressentir cette froide colère. Le Général du Kraken, put sentir le manque de puissance dans mon bras, lorsque je l’écartai de ma route. Mais mon cosmos croissait alors que je me plaçais devant elle, l’ombre du Béhémot apparut m’enveloppant. Ma surplis qui s’effritait par endroit, sembla prendre vie, lorsque les yeux de la bête s’illuminèrent sur mon épaule. Les mots, l’injonction de Psèma à la force qui s’était cachée derrière lui me fit exploser de rire.

… « Qu’il a fier allure l’apostat, ainsi toi qui te prétendais capable de vaincre les Dieux, tu en appel à une force supérieure pour te venir en aide. Tu es de plus en plus pathétique » …

Si l’attaque qu’il m’avait renvoyée était la plus puissante parmi mes arcanes, elle n’était pas celle qui incarnait ma nature. Ce qui n’était pas le cas de celle que je m’apprêtais à libérer sur cette marionnette, qui s’était pris pour le marionnettiste. L’ombre qui m’avait enveloppé, se matérialisa, alors qu’enflait la puissance de mon cosmos. Alors que je ramenais mes bras vers l’avant, le Béhémot fut libérer et chargea ma cible avec toutes les forces qui me restaient. S’il avait déjà subi cette attaque, elle était alors combinée à celle du Saint du Sagittaire. Mais cette fois-ci sa puissance était proche de celle de l’arcane dont il s’était joué par deux fois. Seul son mur invisible pourrait peut-être le prémunir de celle-ci, mais dans ce cas il tomberait sous les coups de celui pour qui il semblait vouer le plus de mépris.

… « Que la charge du Béhémoth t’ouvre les portes du Royaume de mon Seigneur. Brutal Réality ! » …

Mon attaque libérée, je dus mettre un genou à terre, du même qu’une main pour éviter de m’écrouler sous le poids de plus en plus lourd de mon propre corps. Mais mon visage touchera le sol qu’une fois morte et pas avant.

Récap combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1190
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Lun 19 Juin - 23:31

Le combat touchait finalement à sa fin, les effluves de cosmos que dégageaient mes alliées et mon adversaire me tirèrent de mes pensées. C'était le moment où jamais de mettre un terme à ce combat. Tandis qu'elles se battaient, je m'étais remis debout après cette attaque fulgurante de Pséma et m'étais remis à leur hauteur dans le ciel. Les rayons du soleil se reflétaient sur mon armure, la gracieuse armure dorée du Sagittaire retrouvait de sa splendeur même si son porteur n'était pas le plus saint des saints. Peu importait désormais, la mission qu'Athéna m'avait confié était sur le point d'être accomplie mais ce Pséma semblait toujours avoir une carte dans sa manche. Il fallait l'anéantir ici et maintenant.

Serrant les poings et les dirigeant vers lui, des éclairs dorés et violacés s'envolèrent vers lui tandis que mon cosmos, concentré autour de mon corps reprenait petit à petit une couleur or. Mon esprit s'était calmé, l'attaque de Pséma m'avait permis de reprendre conscience en quelques secondes de qui j'étais devenu et ce que j'avais définitivement laissé derrière moi. La haine et le chaos pour l'amour et la justice. La justice, un mot qui prenait tout son sens en cet instant décisif. Les morts et la destruction qu'avait causé Pséma allaient finalement être venger, il allait payer pour son infamie.

Le cosmos crépitant, une onde dorée s'évada de mon corps pour se rassembler autour de la flèche qui venait d'apparaître dans ma main à l'instar de l'arc du Sagittaire. Des effluves dorées venues de nulle part se rassemblaient elles aussi autour de cette flèche sous la forme de particules jusqu'à ce que je l'encoche, l'air déterminé. Je ne pouvais pas rater ma cible. Pséma se faisait malmener par mes alliées et c'était le moment de lui porter le coup qui allait le mettre à terre.

La flèche s'en alla, elle siffla quelques secondes avant d'atteindre sa cible. Quelques secondes de silence jusqu'à ce que la pression et le cosmos rassemblés dans la flèche se déferlent autour de lui. Etait-ce un cri de souffrance que j'entendais ou n'était-ce que la rage d'avoir perdu et de n'avoir finalement rien accompli ? Etait-ce un cri de désespoir que j'entendais ou n'était-ce que le désir de se repentir avant sa propre fin ?

- C'en est fini de toi, Pséma... tâche de reposer en paix.


Recap tour 6:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pséma


Black Saint
avatar

Messages : 36
Armure : Bélier

MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   Ven 23 Juin - 17:11

Le combat en était à son zénith.

D'un côté, trois alliés dépensant leur ultime cosmos, leur dernière volonté dans une attaque finale, qui, espéraient-ils, aurait raison de leur ennemi commun.

De l'autre, cet ennemi commun au cosmos infini mais au corps brisé par les multiples et terribles attaques qu'il avait encaissées.

Mais alors que les trois alliés lançaient leur ultime cosmos, à nouveau, ce Mur Noir se leva autour du Bélier. Accompagné du sourire carnassier de Pséma, qui observait avec un plaisir certain les trois terribles arcanes des Hérauts des Dieux s'écraser sur sa défense inviolable dans une pluie d'énergie noire, dorée et d'un blanc immaculé.

"Voyez la vérité, misérables. Voyez la vraie puissance, celle qui détruira vos dieux. Vous pensiez me vaincre ? Vous n'avez jamais eu une chance. Je vous ai laissé me toucher, pour mieux éveiller votre espoir… Et encore mieux le détruire. Tant que ce mur existera, jamais vous ne me vaincrez. Allez- dépensez votre ultime cosmos, et je vous écraserai d'un coup de botte, comme des insectes ! "

Il plaça un regard puissant sur Shizuo.

"Chevalier de l'Espoir… Vois ton espoir mourir en même temps que le mien naîtra ! Bientôt, les Dieux ne seront plus… Regardez."

Alors que le Saint Noir parlait, les trois alliés purent alors observer, au travers de leurs techniques fracassant le Mur Noir, les blessures de Pséma se refermer. L'homme se redressa peu à peu, alors que sa vitalité lui revenait en quelques secondes. Sa force morale, physique et cosmique lui revint sans une once de doute, écrasant les trois victimes de sa présence.

C'était la fin, pour les trois. La Mort les observait. Leur espoir s'était envolé, et ils allaient le payer de leur vie.

Pséma apprécia la lenteur de ces dernières secondes, où le dernier espoir d'un homme se transforme en une ultime acceptation de sa défaite et de sa mort. Il observa se sentiment dans le regard commun des trois alliés. Il sentait les présences d'Athéna, d'Hadès et de Poséidon les accompagner… Et céder eux aussi, au désespoir. Fermant les yeux, Pséma sourit en inspirant lentement.

"Oui… Je sens votre peur… A vous, hérauts de pacotille, mais également à vous, Dieux prétendument tout puissants… Voyez mon invulnérabilité. Je vais tuer vos élus… Puis je viendrai pour vous ! "

Les techniques des trois alliés battaient de l'aile, par manque de volonté, et par manque d'énergie. Ils poussaient, puisaient encore et encore dans leur reste de vie, mais le jeu était déjà terminé.

" STARDUST…. "


Le cosmos de Pséma gonflait. Il s'était régénéré tout comme son corps, pour être aussi puissant qu'au début du combat. C'était un véritable big-bang que les tris alliés sentaient se matérialiser dans la main ouverte et auréolée de cosmos rouge sang du Bélier Noir.

" REVOLU…. "


C'était la fin.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event Pséma: combat] Pséma VS Asya, Charis & Shizuo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Death Queen Island: Antre de la Confrérie Noire :: Volcan-