RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erin


Général
Général
avatar

Messages : 136
Armure : Scale de Scylla

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing   Lun 12 Juin - 21:57

J'ai reçu l'appel de Poséidon au pied du temple du Bélier.

[Court post d'intro pour laisser plus de liberté à d'éventuels compagnons de route Very Happy ]

Chine sous l'empire Qing,
à quelques dizaines de lieues de la majestueuse Beijing...

Pour une marina, rien n'était plus simple que de filer vers l'Est en empruntant les courants maritimes. Cela pouvait paraître effroyablement lent pour qui ne les connaissait pas mais en réalité, la Générale n'avait fait que glisser en un instant en toute discrétion sur l'ensemble des courants. De la Méditerranée, elle s'était ainsi élancée vers l'ouest avant de franchir en un clignement d’œil le détroit de Gibraltar. Puis, elle s'était simplement laisser porter par l'ensemble des vagues, soutenue par un cosmos qu'elle avait le don de diluer dans l'immensité bleu azurée. Une façon bien à elle de noyer le poisson et égarer d'éventuels suiveurs. Chose qu'elle espérait, de tout son être, avoir réussi...

D'Océan en Océan, elle passa ainsi avant d'arriver enfin en vue de la mer jaune, puis de de la mer de Bohai et enfin en vue des terres. Se sentant soudain triste à l'idée de quitter la douceur de la mer pour le rude plancher des vaches, le chevalier de Belmont n'hésita pourtant pas. Sacrée était sa mission. Rien d'autre ne devait en cet instant occuper ses pensées que le trident du frère de Zeus. Aussi, telle une fée d'une beauté aussi pâle qu'irréelle jaillit-elle hors de l'eau, sans le moindre témoin toutefois. Exploit plus qu'habile au vu de la densité du peuple habitant cette zone si proche de la capitale Qing. Tant de pécheurs auraient pu l'apercevoir si elle n'avait pas pris soin d'aussi bien se dissimuler.

Prenant le temps de s'étirer et d'envoyer de longues vagues de cosmos à ses familiers, elle se concentra ensuite sur ce qui ne pouvait se trouver qu'au cœur des terres. Aussi sans hésiter se mit-elle à avancer vers ce qui elle ne tarderait pas à le découvrir n'était autre qu'une immense cité. Un lieu qu'elle ne tarderait pas à découvrir ainsi qu'une civilisation dont les racines se perdaient dans la nuit des temps.
Revenir en haut Aller en bas
Fatality


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 52
Armure : aucune

MessageSujet: Re: [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing   Mar 13 Juin - 0:20

Des Océans, sur lesquels les embarcations voguaient afin de commercer avec les riches pays étrangers. Ou peut-être était-ce les contrées satellites, dépendantes de l’influence des Qing. Sans doute était-ce cela, d’ailleurs, transportant les richesses de ces partenaires commerciaux, cherchant à établir une fois de plus sa position de dominant dans l’ensemble du continent Asiatique. Et plus loin, se trouvait ce port de pêche, où une jeune femme sortit du liquide cristallin. Femme culotée, elle qui aurait pu se faire aisément remarquer par ces individus qui n’avaient nulle connaissance de la face cachée de ce monde.

Et pourtant, elle était là malgré tout, commençant à déambuler sur ces terres sacrées, après avoir pris un instant pour ce qui semblait être une sorte de concentration. Nul moyen de l’affirmer, pour qui n’avait pas l’œil d’un éveillé. Des pas, se dirigeant vers la grande Beijing. Lieu de grandeur, d’immensité tel le serait le monde céleste, probablement. Sans doute aurait-elle d’ailleurs pu continuer sa découverte, si cette présence ne s’était pas manifestée dans son dos. En aucun cas menaçante, cette ombre approchant doucement. Juste… imperméable. Rien ne semblait filtrer, s’en dégager. Rien d’autre que les traits d’un visage couvert de rides, entourés de ces cheveux oscillants entre le gris et le blanc. Neige sale, diraient certains. Mais également cet étirement chaleureux des lèvres, qui n’enlevait en rien le charme de cet ancien. Souvenirs d’une vie passée.

« Quelle charmante jeune femme vous faites »
Débuta-t-il dans ce rire amusé. « Vous êtes l’une de ceux qui parcours les mers à la recherche de nouveaux trésors n’est-ce pas ? La Chine est riche de ses trésors, mais ils ne sont pas ceux que la plupart des gens recherchent… » Un dos courbé, fatigué par les années passées à labourer, s’asseyant finalement sur un tronc délaissé au sol. « Les gens…ne s’intéressent pas à la réelle valeur des choses… N’est-ce pas triste ? Ils préfèrent l’or, les matériaux, les marchandises. Mais ce n’est pas là, la richesse d’un lieu… Seulement la couche superficielle. La richesse, c’est le travail accompli par chacun pour faire de cet empire ce qu’il est aujourd’hui. Car chacun y a participé à sa manière, à cette prospérité. Des générations durant… » Bille souriante, se retournant vers elle. « Qu’en pensez-vous, jeune étrangère ? »

Quelques minutes de silence, puis un soupir. Le temps avait fait son œuvre pour cet homme, qui s’éteindrait bien assez tôt, avant même qu’il ne puisse voir les résultats de sa création. Le temps d’un songe. Des jambes se dépliants alors, tandis que ce dos craqua soudainement.

« Il est temps pour moi de retourner à ma culture des champs… Mais si vous voulez voir la richesse de cet Empire, jeune fille, allez par-delà les villes. Là où les bâtiments ne sont plus que verdures et lieux sacrés des Dieux. Et là, vous verrez, vous comprendrez ce qu’est la « richesse » de ce monde ».

Et ouvrez bien les yeux, avant qu’elle ne disparaisse. Car là était le dénouement de toutes ces choses éphémères. La disparition, comme anéanti de ce monde.


Revenir en haut Aller en bas
Zaveid


Général
Général
avatar

Messages : 173
Armure : Chrysaor de l'Océan Indien

MessageSujet: Re: [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing   Mar 13 Juin - 12:46

J'arrive à la rescousse!
========================
Non mais c'était quoi cette journée de folie? Un petit gars qui débarque pour le saluer mais qui doit repartir aussi sec, une demoiselle requin qui se bat presque jusqu'à la mort pour un simple entraînement, ensuite on l'envoie en mission en France pour qu'ensuite il soit envoyé en Chine?

Sérieux, les journées durent combien de temps de nos jours?

Bref, tout ça pour dire que Zaveid n'avait pas perdu de temps. Depuis la France, il était retourné au Sanctuaire sous-marin, c'était le chemin le plus court pour traverser la planète, car il lui suffisait de rejoindre le bon pilier et le tour était joué! D'après ses calculs, celui de l'Océan Arctique était le mieux placé pour rejoindre la Chine, mais en chemin, il tomba sur un petit gars qu'il reconnaissait bien pour l'avoir vu le matin même


«Tiens? Comme on se retrouve!» le garde eut à peine le temps de se retourner que Zaveid était déjà nez à nez avec lui. Le Général l'attrapa par le col et le fit tourner comme une toupie sur lui-même, en chemin, il attrapait des bouts de sa tenue pour le désaper à vitesse grand V

«Ah ben tu l'as dit toi même non? Je suis un pervers hein?» lorsque l'homme eut fini de tourner, il était à poil et avait tellement le tournis qu'il lui était impossible de se cacher avec ses mains «t'aurais pas du insulter Poséidon, mon gars... que tu me méprises, j'en air rien à foutre, mais le Dieu des Mers, TON Dieu, celui qui t'offre ici sa protection et sa bénédiction? Tu te permets de le traiter de sénile? Tu as de la chance qu'il ait d'autres chats à fouetter, mais là, j'ai beau être pressé, je vais pas te louper...»
«Espèce de...»
un coup de poing vola, et l'homme tourna de l'œil. Zaveid s'approcha, l'attrapa par les pieds et le suspendit au milieu de la place centrale, à poil, avec les mots "blasphémateur" dessiné à la peinture sur le ventre.

D'un regard noir, il se tourna vers d'autres gardes en pointant le coupable du doigt

«Vous êtes ici sur le territoire de Poséidon! Ne l'oubliez jamais!»

Il y eut un éclat de lumière et le Guerrier fut recouvert de l'écaille de Crysaor, puis il prit une bonne impulsion et fila vers le pilier de l'Arctique pour ensuite rejoindre la Chine.

Dans un premier temps, il était plutôt en Russie, mais il pistait surtout le cosmos d'un autre Général de Poséidon... même s'il ne connaissait pas le nouveau porteur de Scylla, il connaissait le cosmos de l'écaille et il lui était facile de le pister. Moins d'une heure après, il arrivait aux abord de Beijing et finit par la trouver. Il se stoppa net, creusant un profond sillon au niveau de ses pieds en freinant


«Oups? Désolé du retard!! J'étais en France et j'ai du... faire un petit détour!»

Il tendit la main avec un large sourire. Tiens? Encore une femme. Décidément, Poséidon a décidé d'accorder l'égalité entre les hommes et les femmes? La blanche qui se bat normalement sur Death Queen Island, la dame requin, maintenant Scylla! Il en avait loupé des choses!

«Zaveid de Crysaor... je t'écoute, si tu pouvais me faire un petit brieffing rapide de la situation?» elle semblait être arrivée depuis plus longtemps que lui, non?
Revenir en haut Aller en bas
Erin


Général
Général
avatar

Messages : 136
Armure : Scale de Scylla

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing   Jeu 15 Juin - 10:52

Splendide plage que celle-ci tout comme la ville qui s'étirait au loin et ne pouvait qu'être éblouissante en touts points surtout pour des yeux profanes. Rêve de découvrir les mystères et splendeurs d'Orient. Rêve qui fit sourire quelques instants Erin. Ces terres et leurs légendes ne lui étaient pas tout à fait inconnues. Durant toute sa jeunesse, elle avait appris bien des savoirs au sein du couvent mais aussi des comptoirs marchands où son père venait parfois s'approvisionner. La route de la soie, des épices et de tant d'autres splendeurs exotiques existait depuis déjà tellement d'années.

Avec les avancées techniques, la mer perdait de ses secrets. Les hommes chevauchaient les vagues aussi simplement qu'ils le faisaient de leurs chevaux. Tantôt docile, tantôt sauvage, l'océan les portait ou les coulait mais en aucun cas ne les entravait. Viendrait le jour où ils vaincraient la barrière les empêchant de voler.

Soif de connaissances, soif de découverte alors que tant de savoirs s'étaient déjà égarés. Qui en cette ville qu'elle savait s'étirer au loin connaissait seulement le nom de son empereur Poséidon ? Qui aurait sacrifié un taureau ou un buffle pour lui ? Les dieux s'étaient comme effacés de la mémoire collective de l'humanité et luttaient à présent dans l'ombre à l'insu de tous et de toutes. Hormis quelques rares initiés, qui pouvait se douter de l'existence même du Sanctuaire de l'empereur des Mers. La perte de lien avec les hommes...

* Hum... *

Quel étrange son que celui-là. Intrigant tout comme le fait d'être apparu comme par magie. Un fait que Scylla ne put que relever. Générale entraînée au combat, elle n'était pas du genre à se faire surprendre et si cela arrivait, c'était qu'un éveillé y avait participer. Se retournant alors vers celui qui venait de l'apostropher, la brune marina prit alors la parole.

" Merci, grand père. C'est agréable d'avoir un peu de compagnie au terme d'un aussi long voyage... "

Et inclinant légèrement la tête face au vieil homme assis en face d'elle, elle poursuivit.

" Ce que je recherche est plus important que la richesse matérielle même si cette dernière peut offrir bien des moyens de soulager les hommes de leurs maux mais aussi provoquer leurs folies...

Cet empire... "


Songeuse, elle prit son temps pour répondre.

" Je ne connais pas assez son histoire pour en parler mais il ne s'est certainement pas construit que sur le travail. Bien d'autres éléments ont du intervenir telle la guerre et les alliances... Trop complexe, tout cela est trop complexe pour être résumé en quelques mots... Il faudrait sans doute consulter la mémoire de bien des historiens, bien des livres pour se faire une idée. La vérité même se trouve si souvent cachée... "

Quelques phrases pour expliquer son ignorance. Après tout, elle n'avait pas livrer ses secrets à un parfait inconnu. Qu'elle connaisse certains éléments ne concernait qu'elle surtout quand son interlocuteur était tout sauf anodin.

Et répondant soudain au congé du vieillard, elle reprit...

" Que les dieux veillent sur vous, vieil homme et fasse la puissante Déméter que vos récoltes soient abondantes. "

Un nom lui aussi effacé de la mémoire du temps mais qui pouvait ou non faire réagir celui qui avait tant voulu la faire parler. Un instant qu'elle se plut à observer avant qu'il ne disparaisse pour de bon.

Forte de ses renseignements, elle hésita pourtant à s'en servir. Cela semblait trop beau et elle avait appris au fil des années à devenir plus que méfiante. Rien n'était jamais gratuit ou ne tombait directement du ciel.

Enfin, elle ne risquait rien pour l'instant. Lancer les chauves-souris ou les abeilles en éclaireurs étaient trop prématuré mais en cette plage, le paysage s'étirait à perte de vue. En un tel terrain découvert, seul le sol pourrait encore réserver quelques surprise. Aussi, embrasant son cosmos.

" Seba... Seba, déploie tes anneaux et escorte-moi sous le sable... "

Un appel plus que prudent sachant qu'elle était encore seule. Quoique...

Se concentrant soudain alors que l'immense python femelle émergeait pour s'enfouir en partie sous le sable, disparaissant presque aux yeux de tous, elle sentit l'aura d'un autre marina approcher à vive allure. Une flèche qui ne tarda pas à s'arrêter net devant elle, provoquant la levée d'une vague sableuse. Se protégeant les yeux d'un geste sec de la main, la Générale éclata pourtant de rire.

" Heureuse de rencontrer un autre général de Poséidon et superbe entrée en scène, Zaveid de Chrysaor. "Répondit-elle en une franche pour ne pas dire virile poignée de mains. Elle était ainsi, Erin, à la fois féminine et parée de certaines attitudes plutôt masculines." Je suis Erin de Scylla, chevalier de Belmont, mercenaire et tueuse de vampires et autres monstres à mes heures. "

Le fouet accroché à sa scale brillait lentement mais elle n'avait aucune de raison de s'en servir pour l'instant.

" Pour en revenir à votre question. Eh bien, je viens d'arriver sur cette terre d'Orient et me dirigeait vers Beijing quand un vieil homme m'a appelée. Selon ses dires, quelque chose se trouve au-delà de la ville des Qing et sans doute au-delà de la grande muraille elle-même. Seulement, cet homme m'a paru quelque peu trop vif pour son âge surtout en ce qui concernait son arrivée. Malgré tout, j'ai décidé d'explorer cette piste moyennant quelques précautions... "

Indiquant alors le sol sablonneux, elle vit en jaillir la tête énorme de Seba, un garde du corps plus qu'impressionnant. Puis, se retournant vers le jeune homme à la longue chevelure blanche, elle acheva.

Voilà, je n'ai rien d'autre à ajouter sinon, que comptez-vous faire, général de Chrysaor ?
Revenir en haut Aller en bas
Zaveid


Général
Général
avatar

Messages : 173
Armure : Chrysaor de l'Océan Indien

MessageSujet: Re: [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing   Jeu 15 Juin - 13:46

Ah ben cool! Un général assez sympa et pas trop coincé, ça faisait du bien! Un large sourire aux lèvres, Zaveid ne grimaça pas face à la poignée de main d'une sacrée force de la dame! Cependant, il haussa les sourcils lorsqu'elle dévoila son pédigrée!
«Hey! Une Scylla chasseuse de monstres? C'est pas banal, t'es pas plutôt censée les avoir de ton côté?» mauvais souvenir de la mythologie ou alors elle faisait un petit tri entre les bêtes qu'elle pouvait recruter et celles qu'elle devait tuer? «d'ailleurs... tueuse de vampire? Sérieux, ça existe vraiment?»

Ok, il avait entendu parler de légendes à ce sujet, notamment à Londres d'ailleurs où certains ivrognes se plaisaient à raconter l'histoire de White Rose, cette maison qui serait hantée par une jolie dame vampire! Bon, il aurait bien aimé aller voir par lui-même, mais on va dire qu'il n'y avait jamais suffisamment cru pour aller embêter la véritable propriétaire des lieux. Il se voyait pas débarquer chez elle en disant "yo! C'est vrai que vous êtes un vampire?" ça aurait été un peu con comme approche.

Bref.

Ils n'étaient pas là pour ça.

Le trident de Poséidon était quelque part, perdu dans une zone inconnue, et il fallait le retrouver rapidement. La jeune femme avait eu la chance de croiser un vieil homme qui lui avait donné un début de piste, mais elle ne semblait pas trop sûre de la véracité des propos de l'inconnu


«Que ce soit louche ou pas, c'est visiblement notre seule piste. Poséidon m'a seulement envoyé en Chine et je dois me débrouiller avec ça... je suppose qu'on va devoir pister le cosmos dégagé par le trident. Malgré tout, j'ai cru comprendre qu'il n'y avait pas que ça de perdu, si jamais on tombe sur une autre arme divine, on a plutôt intérêt à la garder avec nous. Ça pourra toujours servir comme monnaie d'échange si jamais quelqu'un d'autre nous chipe le trident!»

Et il ne croyait pas si bien dire, car malheureusement pour eux, si artefact il y avait par ici, ça ne pouvait être l'arme de leur maître qui était désormais entre les mains des Saints d'Athéna.

«Allons y, on n'a pas trop de temps à perdre. Je suis presque sur que les autres dieux ont du transmettre un message similaire à leurs chiens de chasse, on risque d'avoir de la compagnie, vaut mieux rester ensembles pour le moment. OUAAAAH C'est quoi ce truc?» il fit un bond sur le côté en voyant sortir un serpent géant de terre! Il ramena une main sur son torse, son cœur battait vite du coup, pourtant le serpent ne semblait guère agressif et Zaveid afficha un air blasé en regardant Erin «un copain à toi?»

C'est pas gentil de se moquer!

Bon, pas tout ça, mais ils avaient donc pratiquement toutes les contrées sauvages de Chine à explorer, leur seule piste: faut aller là où y'a pas un chat. C'est vrai que des espaces sauvages sans trace d'humanité, y'en a pas beaucoup dans le coin... ça va être long tout ça!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Erin


Général
Général
avatar

Messages : 136
Armure : Scale de Scylla

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing   Jeu 15 Juin - 17:55

Rafraîchissant, quel autre mot aurait pu mieux convenir à la première impression que fit Zaveid à Erin. Cela changeait tellement du ton grave qu'avait pris Jack avec elle. Des souvenirs, des visages anciens qui semblaient ne plus avoir de place en ce monde à présent. Bien de l'eau avait coulé sous les ponts et la Nymphe au cœur d'eau avait repris toute ses forces, toute sa vitalité...

Depuis la fin de sa malédiction, elle semblait tout juste renaître. Dardant ses yeux noisette sur le jeune homme, elle répondit aussi sec à sa question. Sa voix tonnant un peu trop mais qu'importait. Après tout, ce n'était plus face à un vieil homme qu'elle se tenait mais bien face à un marina. Aussi pourquoi se sentir gênée ?

" Oui, chasseuse de monstres en tout genre même si j'en possède aussi quelques-uns. Trois en cet instant pour être exacte mais ce n'est rien comparé à la multitude rampant ou courant sur terre. Les pires demeurant malheureusement les hommes. "

Et riant soudain à la demande sur les vampires, elle répondit aussitôt.

" Oh oui, les vampires existent mais sont autrement plus discrets qu'on l'imagine. Les plus doués se fondent dans la masse pendant des années. Enfin, tant qu'ils se tiennent tranquilles...

D'ailleurs, j'y pense, parlant de Vampire, il se peut que l'on croise l'Etoile des Ténèbres. Et c'est justement un vampire et pas n'importe lequel puisque c'est celui lié à Hadès en personne. Assez doux d'apparence mais tout aussi redoutable que n'importe lequel de ses spectres. Et si je pense à elle, c'est parce que c'est l'une de ses spécialités de pister la vie et le cosmos. Le seul souci, c'est qu'elle est rarement seule et que dans le pire des cas, son compagnon de route n'est autre que le seigneur Minos...

Bref si on la voit, on la file et on intervient si elle trouve quelque chose ou bien on la neutralise sans lui faire trop de mal. Le tout avant qu'elle ne rameute ses semblables. Voilà, pour les histoires de vampires et autres monstres. Et si à présent, nous passions à la suite. "


Mission que son collègue n'avait pas plus oublié qu'elle et qui promettait bien des péripéties.

" Je vois, tu n'es pas plus renseigné que moi sur la destination finale qu'il nous faut prendre pour mettre la main sur le Trident. Ennuyeux, très ennuyeux *

Répéta-t-elle en posant son menton dans sa main. Et acquiesçant d'un signe de tête aux craintes de Chrysaor concernant l'implication des autres camps, la brune mercenaire reprit.

" C'est très peu en effet et aucune piste n'est à négliger même si elle ne tient qu'aux paroles divagations du premier vieillard venu. Bien puisqu'on est d'accord sur la direction, qu'attend-on ? "

Une question somme toute à propos mais qui ne fut accueillie que par un cri...

* Truc ? *

Et contemplant le Général aux prises avec sa magnifique mais colossale Seba, Scylla reprit en un éclair son sérieux et son ton de combattante endurcie...

" C'est bon Seba ! Retire-toi... " Ordre auquel l'immense python se soumit de bonne grâce avant de redevenir quasi invisible. " Et en effet, elle est mon amie, l'un de mes fameux monstre. Une splendide femelle python nourrie avec la puissance du cosmos. Elle sera parfaite pour comme détecteur de pièges et maintenant, si tu es remis, on pourrait avancer. J'ai lu qu'au delà de la ville de Beijing, s'étire aussi une immense muraille courant sur des centaines de lieues et de lieues. Un obstacle franchir. J'espère que tu es plus doué pour l'escalade que pour les serpents. "

Un clin d'oeil suivit cette phrase avant qu'elle ne demande soudain.

" Au fait, seigneur Zaveid, cela vous gêne si je vous tutoie ? *

Un peu tard pour poser la question mais autant le faire...
Revenir en haut Aller en bas
Zaveid


Général
Général
avatar

Messages : 173
Armure : Chrysaor de l'Océan Indien

MessageSujet: Re: [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing   Ven 16 Juin - 17:31

Chouette! Depuis le temps qu'il avait envie d'en apprendre plus sur les "vrais" monstre! Sérieux quoi, les légendes tout ça, c'est bien joli, mais il faut bien qu'il y ait eu une part de vérité quelque part pour qu'on ait eu l'idée d'inventer les histoires non?

Ouah! Les vampires existaient! C'était juste le truc énorme, et pour le coup, il allait peut être s'intéresser un de ces quatre à aller voir cette maison à White Rose pour voir s'il y avait un vrai vampire là bas du coup!

«C'est juste impressionnant! Va falloir qu'on cause quand on sera un peu moins dans le rush, car j'aimerais bien en apprendre plus sur toutes ces créatures!» après, le coup des humains qui sont les pires des monstres, il était clairement mal placé pour la contredire, il avait d'ailleurs un peu rougi à ce moment là, en ramenant une main derrière sa tête d'un air embarrassé...

Bref... ils devaient essayer de reprendre la route à présent, en essayant de suivre la maigre piste qu'on leur avait donnée. Mais il fut surpris par l'arrivée d'un serpent géant, ce qui renfrogna quelque peu la belle générale qui ne semblait pas apprécier qu'on qualifie sa bestiole de "truc". Mais Zaveid ne remarqua pas tout de suite ce changement d'humeur, il s'était plutôt accroupi pour le regarder de plus près


«Désolé! Elle est vraiment impressionnante, je ne l'ai vraiment pas entendue arriver... comme quoi, elle doit vraiment être exceptionnelle.» il se releva et afficha un large sourire, un peu comme un enfant prêt à partir à la chasse aux trésors «Pour la grande muraille, t'en fais pas, c'est pas si dur de passer par-dessus, surtout pour des gens comme nous.»

Ils commencèrent à se mettre en route alors que Scylla lui demanda si ça l'embêtait qu'elle le tutoie? Il se tourna vers elle, visiblement surpris
«J'avoue que moi je t'ai tutoyé sans te demander la permission. J'estime qu'aucun de nous ne doit être supérieur à l'autre, donc non... ça ne me gêne pas, au contraire au fond, je préfère.» il eut un sourire amusé et ils prirent tous deux une belle impulsion pour se mettre à courir à pleine vitesse. Ils traversèrent les plaines gigantesques avant de rejoindre la grande muraille. Une fois à son pied, c'est clair qu'elle paraissait presque infranchissable!

«Hum... tu crois que Seba parviendra à grimper? Je sais qu'elle est spéciale, mais ça reste peut-être un serpent?» euh déjà, elle avait réussi à les suivre? puis il leva ses deux mains en signe d'excuse «si je t'offense avec mes questions, surtout dis le moi... je ne voudrais pas faire une gaffe! Mais j'y connais rien en monstres et créatures fantastiques, à part les légendes, ce qu'on dit dans les livres tout ça... mais je n'en ai jamais vus en vrai.»

Mais il savait que parfois, la curiosité pouvait être mal placée...

Bon, est-ce qu'ils allaient vraiment devoir escalader ce truc? - là il avait le droit de dire truc?
Revenir en haut Aller en bas
Fatality


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 52
Armure : aucune

MessageSujet: Re: [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing   Sam 17 Juin - 17:09

Seule n'était plus la jeune dame à présent. Tout comme dans les contes, un chevalier avait rejoint une magicienne pour découvrir les trésors enfuis de ce monde. Immense et chaotique serait leurs route en ces terres d'orient baignée de soleil malgré la saison. Dans l'air planait autant que les fragrances de la nature, un parfum de magie, de mystère. Mais l'émerveillement ne s'arrêtait pas là. A chaque ville qu'ils évitaient, le couple ne pouvait qu'admirer l'élégance et le raffinement d'une civilisation plusieurs fois millénaire. Les routes étaient entretenues, les bâtiments les plus riches décorés et aérés. Nombreux étaient les temples de toutes sortes à fleurir au delà de chemins.

Tant de sagesses, tant de modes de pensées se côtoyaient. La richesse était infinie sur bien des plans. Même la muraille était le fruit d'une prouesse technique qui ne connaîtrait pas d'égale. Seulement, elle était aussi encadrée de charniers...

Longtemps, le serpent de pierres contempla la magicienne des eaux et son chevalier avant qu'ils ne se détournent et descendent vers le sud. Là, où la terre s'élevait. Là où les pandas régnaient. Noirs et blancs, aucun d'eux ne manquait le passage de ce duo se faufilant entre les bambous...

Bien loin, si loin, les avait amené cette source en une marche fascinante. Jusqu'à ce qu'il repère un cercle de bambous brisés. Un peu comme si les pieds d'un géant les avait piétinés. Au centre de ce cercle si parfait, trônait un objet habillement caché. Un objet qui émettait une énergie quasi divine, attirante et inquiétante.

Pour qui aurait le courage de s'en approcher, la surprise pouvait aussi bien être bonne que porteuse d'une immense déception. Splendide était le bois, comme pétrifié sous l'effet d'un cosmos le parant d'une couleur unique en ce monde. Un cadeau des dieux pour un temple qui leur serait dédié et formerait un pont entre eux et les humbles mortels. Un cadeau pour les hommes, un déception pour les éveillés.

Bois, aussi imprégné qu'extraordinaire il soit, ce n'était jamais plus qu'un morceau de bois.

Citation :
Vous trouvez bien tous les deux un objet imprégné du cosmos des dieux. Malheureusement, ce n'est qu'un morceau de bois de belle taille sans aucun valeur à vos yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Poséidon


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 13

MessageSujet: Re: [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing   Sam 17 Juin - 18:58

Du haut de son domaine, la tension semblait grandir à chaque instant pour le Dieu des Océans. Parce que l’inquiétude régnait, et tout cela à cause de ces objets divins dispersés aux quatre vents. Tout comme lui l’avait fait, Poséidon demeurait certain que ceux qui étaient pourtant une famille s’étaient lancés à leur poursuite. Ou plutôt, qu’ils avaient envoyé leurs braves soldats afin d’effectuer le travail. Chose sur laquelle il était difficile de cracher, puisqu’il avait lui-même réquisitionner ses fidèles Généraux. Les retrouver, c’était là la priorité. Parce qu’ils seraient dangereux entre de mauvaises mains, ces bouts de ferrailles. Assurément.

Mine anxieuse redoublant alors, lorsque l’un des signaux s’envola finalement, se déplaçant de part et d’autre du globe. Une concentration s’effectuant alors, cherchant à dénicher la moindre trace d’un reste sur ces terres lointaines. Mais il n’y avait plus rien. Lieu vidée de cette énergie divine qui prétendait à la présence de l’un des artefacts. Palpitations maîtrisées, et le calme s’imposait encore malgré les circonstances. Combien de temps cela durerait-il ? Une chose était cependant sûre : L’Asie était vidée.

Généraux, votre quête n’est pas encore terminée. Le signal provenant de l’Asie vient de disparaître, mais deux autres se sont manifestés dans les terres Océaniennes, mais également dans les Amériques. Zaveid du Chrysaor, rends-toi dans cette île divisée, bercée par l’Océan Pacifique : Cela sera ton nouveau point de départ. Erin de Scylla, tu couvriras l’autre emplacement. Prends la direction du territoire Indien, et trouve la source de cette émission cosmique.

Soupir, que nul ne saurait entendre. Les heures s’annonçaient sombres, pour le Sanctuaire-sous-marin. Et, perdre cette bataille signifiait probablement mettre ses terres potentiellement en danger. Pas question.

Si vous trouvez quoi que ce soit, ramenez-le.

Il en allait de la sécurité du domaine, après tout. Mais également d’une possible monnaie d’échange. Car il pensait à tout, ce Poséidon. A tout, sauf à la possible perte du Trident si précieusement confié.


Citation :
Entendu par Zaveid, Erin mais également par les autres Marinas. Vous pouvez poster dans les zones attribuées par Fata'
Revenir en haut Aller en bas
Erin


Général
Général
avatar

Messages : 136
Armure : Scale de Scylla

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing   Sam 17 Juin - 22:01

" Seba ? Grimper ? "

Un regard, un geste et l'immense python se redressa sur tous ses anneaux. Immense et majestueux, il dépassait bien les 12 mètres, ramenant tous ses congénères à l'état de bébés. Une réponse plus qu'explicite sans le moindre mot superflu sinon...

" A moins que tu ne craignes les serpents, ce dont je doute. Maintenant si le coeur t'en dit, nous pourrions y aller. "

Un ton pressé à l'image de la jeune femme. Erin ne voulait pas perdre trop de temps et ce pays était gigantesque si gigantesque. Attirée par les signes, elle longea la grande muraille en compagnie de Zaveid plutôt que de l'escalader. Un périple plus que fantastique. Tant de choses, de merveilles auraient mérité plus d'attention, plus d'études. A ces découvertes, l'ancienne pensionnaire de couvent se réveillait avec toute sa curiosité.

Puis, les terres commencèrent à s'élever et se couvrir d'une flore fantastique. Il était clair que les forêts de bambous était plus qu'une nouveauté pour qui n'avait jamais réellement quitté l'occident. Pourtant, ces immenses tiges trouvèrent un écho en la mémoire de la Nymphe. Des dessins, des tisses précieux qu'elle avait aperçus lors de l'escorte de certains convois. Cela servait d'être mercenaire au final...

Puis, ce furent ces animaux qui frappèrent sa vue.

" Oh ? "

Des espèces d'ours noirs et blancs mais qui ne semblaient pas menaçants. C'était même tout le contraire, ils lui paraissaient plutôt craintifs et en surprenant un en train de manger, la jeune femme comprit.

" Vous mangez ça ? Ces espèces de tiges... "

Un rire avant qu'elle ne quitte ces animaux qui portaient le nom de panda géant. A son grand regret, elle ne pouvait toujours pas se pencher davantage sur ces terres, seul importait le Trident de Poséidon. Attribut qu'elle espérait avoir trouvé quand au loin, une lumière apparut.

" Enfin..."

Et se précipitant vers elle, elle ne put retenir un cri de déception...

" Un morceau de bois, juste un morceau de bois. "

Tournant alors vers Zaveid qui n'avait eu de cesse de l'accompagner la nymphe allait lui parler lorsque la voix de Poséidon résonna en sa tête.

" Bien, plus de raison de s'attarder céans. Autant ne pas perdre de temps et filer de suite. Cela a été un plaisir de faire cette route avec toi. J'espère qu'on se reverra bientôt. "

Et sans plus de cérémonie, elle appela Seba, grimpa sur l'un de ses anneaux et se dirigea droit vers l'Océan, autant aller au plus court.


=> Grande plaine d'Amérique
Revenir en haut Aller en bas
Zaveid


Général
Général
avatar

Messages : 173
Armure : Chrysaor de l'Océan Indien

MessageSujet: Re: [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing   Dim 18 Juin - 11:50

Décidément, cette bestiole était encore plus impressionnante une fois qu'il la voyait en entier! La première fois, elle était à moitié enfouie dans le sable et Zaveid ne s'était pas rendu compte à quel point elle pouvait être gigantesque! En la voyant s'élever sans le moindre problème le long de la muraille, il ne put s'empêcher de siffler d'admiration

«Euh, ok... j'ai rien dit!» ils passèrent de l'autre côté, mais continuèrent de longer la muraille, la végétation passait des grandes plaines à la forêt , jusqu'à tomber sur des pandas! Il regarda Erin découvrir ces magnifiques créatures - lui les connaissait bien, depuis le temps! Il faut dire qu'il n'était pas si loin que ça de chez lui - et la regarda aller chercher du bambou pour les nourrir

«Ce sont des pandas... et oui, ils ne mangent que des bambous à longueur de journée!» il croisa les bras, un léger sourire aux lèvres, c'était toujours agréable de voir des gens découvrir quelque chose. Pour une experte en monstres et en animaux fantastiques, voir qu'Erin ne connaissait pas les pandas était... touchant. Au moins n'allait-elle pas être ce genre de personne à tout savoir sur tout, il s'en doutait déjà, mais il en avait confirmation.

Ils continuèrent d'avancer dans la jungle jusqu'à arriver enfin là où l'étrange cosmos perturbait les environs. Ils s'approchèrent et Erin se saisit de l'objet. Un simple bâton de bois, imprégné de cosmos divin?

«Il a du être amené là afin que les indigènes des environs édifient un autel autour en son honneur. Certains dieux agissaient ainsi par le passé, ça ne sert à rien, juste à ce que les mortels n'oublient pas que les dieux sont là, qu'ils les protègent et les surveillent.» pour ne pas qu'ils oublient... il est vrai que les temples accordés aux divinités se faisaient de plus en plus rares, les gens perdaient la foi.

C'est alors qu'un cosmos terrifiant inonda la zone, reconnaissant sans problème celui de l'Empereur des mers, Zaveid mit un genou à terre et écouta attentivement la voix de son Dieu dans sa tête. Erin semblait avoir entendu sensiblement le même, si ce n'est que chacun était désormais envoyé à deux endroits différents. Il se releva et serra la main de la jeune femme qui grimpait sur les anneaux de son serpent géant


«Je dois me rendre en Nouvelle Zélande. Est-ce que tu n'aurais pas l'un de tes compagnons qui pourraient nous aider à communiquer en cas de besoin? Si tu le peux, envoie moi un message si tu as besoin d'aide. De mon côté... je doute pouvoir.» il sortit une pièce d'or, il en avait toujours sur lui, et l'imprégna de son cosmos avant de la tendre à Erin «si l'un de tes compagnons me cherche, il pourra se servir de ça pour me retrouver.»

Si tant est qu'ils pouvaient. Mais il se disait que la demoiselle devait être en mesure d'y parvenir, avec un peu d'entraînement. Il la regarda partir avant de tourner les talons, lui, il partait de l'autre côté. Il ferait surement une halte pour passer la nuit, il commençait à se faire tard à présent, et il ne pourrait pas trouver un artefact dans le noir.

=========================

Direction: La Nouvelle Zélande
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé Quête Artefact – Automne 1755] Chine, à quelques dizaines de lieues de Beijing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Asie-