RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Quête des Artefacts - Automne 1755 - Sanctuaire] La remise du Trident

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: [Quête des Artefacts - Automne 1755 - Sanctuaire] La remise du Trident   Ven 16 Juin - 10:15

J'ai quitté les Indes Ici

Infiniment plus rapide fut le retour que l'aller. Ce n'était plus les mêmes conditions, ni les mêmes chemins. Et puis, elle sentait les effets de la Soif s'accentuer. Tout lui semblait tourner. Passant une main sur son front non protégé par un casque désormais perdu, elle luttait contre la Soif qui la tenaillait. Si puissante, elle appelait la sainte à se laisser aller à sa nature, à partir en chasse et oublier tout le reste.

Sivir avait été si tentante, si alléchante qu'elle aurait pu planter ses griffes en sa chair pour la dévorer.

Non...

Ce n'était pas pour cela qu'elle se battait. Pas pour s'abandonner à ses instincts d'infant de la nuit. Se mordant les lèvres, Lucinda serrait le Trident de Poséidon contre elle. Quelques gouttes de son propre sang perlèrent et la soulagèrent mais ce n'était qu'un répit, un simple suris. Il lui faudrait plus, bien plus pour apaiser ce qu'elle sentait croître en elle.

Comment ? Comment fais-tu, Lydia ?

Appeler son aînée à l'aide alors qu'elle était une spectre, non, il ne le pouvait. Elle ne le devait. Une solution devait bien exister. L'existence, le mode de vie de l'Etoile des Ténèbres le prouvaient. Il fallait qu'elle trouve, qu'elle trouve autre chose que l'envie de se précipiter vers Harcher ou Lucile. Ces deux serviteurs détenaient d'innombrables clés mais étaient aussi conditionnés, protégés par des années voire des siècles de servitude. Leurs fidélités allaient à Lydia quand bien même elle périssait, personne ne prendrait sa place sinon son héritière aux yeux de la lignée, la nouvelle No-Life Queen et Lucinda avait largement compris que ce n'était pas elle...

Rien que l'hostilité apparente d'Harcher l'avait démontré. Elle avait choisi la voie d'Athéna, geste qui si elle ne condamnait pas aux yeux des seuls Carminia la rejetait totalement de la voie de succession des No-Life Queen. C'était Hadès que la première d'entre elle avait choisi et jamais, elle ne s'en été détachée.

Hors de question...

Jamais, elle ne se lierai à Hadès. La seule perspective était de prendre l'ultime sang de Lydia si elle venait à mourir. Récupérer son corps avant que les spectres ne le fassent et qu'Hadès ne la ramène à la vie.

Non, je ne peux être devenue cela...

Des larmes pointèrent à ses yeux. Lydia l'avait par trois fois sauvée et elle, Lucinda, échafaudait des projets d'avenir se hissant sur sa mort. Sur le sang qu'elle lui prendrait. Tout son sang, tous ses pouvoirs si cela était possible...

Non, il ne faut pas...

C'était pourtant leur tradition de transmettre leurs sangs et de préparer l'avenir des leurs en s'assurant que jamais le précieux nectar était perdu.

Non, je ne peux pas. Lydia n'est pas un monstre, elle est même autrement plus humaine que moi. Jamais, je ne m'en prendrai à elle. Détruire cette pseudo-famille pour donner un nouvel élan à la lignée, pourquoi pas mais m'en prendre à ma sœur...

Troublée, assoiffée, quasi perdue depuis les révélations récentes et la rencontre avec Sivir qui ne faisait que confirmer l'attrait que le sang spectral exerçait sur elle, la Vierge d'or crispa les mains autour du manche du trident. Sous sa peau, le cosmos encore entremêlé des dieux brûlait. C'était bon, si bon, cette chaleur qui surpassait tout ce qui la rongeait.

Se concentrer sur elle, sur la mission qu'elle n'avait pas encore accomplie avant de trouver quelqu'un à qui parler. Le tout serait de savoir qui ? Déjà le fait d'apprendre qu'elle soit un vampire au sein de l'armée d'Athéna serait un choc auquel se rajouterait celui qu'elle était la sœur cadette d'une spectre d'Hadès. Une enfant qui aurait du mourir avant même de naître.

S'il n'y avait eu cette attaque, c'est sous le signe du Scorpion que je serai née.

Le destin lui avait distribué de bien singulières cartes mais elle ferait tout pour en tirer le meilleur.

Le soleil commençait doucement à décliner quand elle arriva en vue de l'entrée du Sanctuaire et de la première maison du Zodiaque. Peu désireuse de faire étalage de son aptitude au vol, elle se posa rapidement dans un lieu plus discret que la route directe des douze temples. Ceci fait, en quelques bonds, elle passa de la route dérobée au la route solennelle.

Respirant à fond, elle se recomposa en quelques secondes l'image de dignité et de rigueur associé à son nom et son armure. Paraître, elle devait paraître même si la Soif la torturait. Elle était saint d'or et non malade condamnée...

Sa longue chevelure rousse, ondulant telle une cape de feu dans son dos, son armure brillant de mille feux sous le soleil, Lucinda s'avança, le Trident toujours en mains.

A son approche, plusieurs gardes et autres serviteurs affectés à la reconstruction du Sanctuaire accoururent. Une nouvelle phase son épreuve venait de sonner.

" Bon retour parmi nous, chevalier de la Vierge ! C'est une joie de vous revoir. "

S'exclama le plus âgé d'entre eux tout en fixant de son regard sombre l'objet que la rousse sainte tenait entre ses mains. A son expression, on ne pouvait douter de son incrédulité. Pourtant si l'on se fiait à ses traits aussi hâlés que burinés, il ne pouvait qu'en avoir vu de toutes sortes depuis son affection en cette garde sacrée.

" Merci, à vous, chef de la garde. "

Et souriant doucement tout en maîtrisant l'envie folle qu'elle avait de s'abreuver de son sang, la jeune femme poursuivit.

" Eh oui, comme vous le supposez, c'est bien le Trident de Poséidon que je viens de récupérer suite à sa perte lors du combat contre Pséma. J'aurais préféré ramené le Sceptre de notre déesse vénérée mais qui sait si elle ne pourra pas en quelque sorte marchander pour le récupérer si d'aventure les marinas mettaient la main. Et puis, mieux vaut ramener une telle arme que la laisser se perdre dans la nature. "

Un sourire un peu trop crispé à ces paroles. Il fallait vraiment vraiment qu'elle prenne le large. Trouver un prétexte pour s'éclipser...

" Aussi vais-je de ce pas aller le déposer dans le palais du Grand Pope, là où il sera en parfaite sécurité, le temps que notre merveilleuse Athéna ne revienne. Ensuite, il me faudra repartir, continuez à prendre soin de notre domaine en l'absence des saints et que la grâce de notre déesse vous bénissent tous, fidèles d'Athéna. "

Sur ce, elle fila droit vers la route des douze temples. Personne ne s'y trouvait, elle n'aurait aucun mal à traverser et qui sait trouver un moyen de s'abreuver.

=> Palais du Grand Pope.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Quête des Artefacts - Automne 1755 - Sanctuaire] La remise du Trident

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Entrée du Sanctuaire-