RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Terminé - Quête Artefact – Automne 1755] Grande Plaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: [Terminé - Quête Artefact – Automne 1755] Grande Plaine   Sam 17 Juin - 22:30

=> Chine

Traverser l'Océan pacifique était si simple si simple. Sous elle, Seba nageait comme aucun autre être n'en était capable. Ondulant sur les vagues comme elle l'aurait fait du sable. Un bien gracieux moyen de locomotion qui ne se cantonner pas à l'eau.

En effet, dès que la terre apparut, le python changea de méthode et prit pied sur le sol dur. Sans plus d'autres manières, il se hissa et avança vers l'intérieur des terres. Toujours cramponnée à ses anneaux qui de temps à autre se replier pour la protéger, Erin se focaliser sur ce qu'elle ressentait peu de choses en fait et cela venait de loin de si loin.

Partant de la cite Ouest, elle fila plein Est. C'était la seule chose dont elle était certaine, ce signal venait visiblement de l'Est et de l'intérieur des terres.

Ainsi traversa-t-telle bien des terres avant de croiser d'immenses troupeaux de bisons mêlés à toute autre sorte d'animaux. Puis, ce furent les Comanches dont les typies lui tendirent les bras. Bras qu'elle évita, elle n'était vraiment pas venue pour ça. Et puis, ces terres lointaines n'étaient qu'herbes, chants de coyotes et cris de pumas. De temps à autres, des vautours fendaient le ciel en cercles, annonçant la mort d'un être colossal ou misérable. Mais elle n'avait pas le temps pour cela.

Vraiment, vraiment pas le temps pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Fatality


Nouvel Éveillé
avatar

Messages : 56
Armure : aucune

MessageSujet: Re: [Terminé - Quête Artefact – Automne 1755] Grande Plaine   Lun 19 Juin - 20:22

La traversée d’un Océan, une chose difficile pour certains, aisée pour d’autres. Sans doute cette femme se trouvait-elle dans la seconde catégorie, voguant sur les eaux comme s’il s’agissait d’une chose comme une autre. Minime, mais pourtant pas tant que cela. Animal autant à l’aise sur les eaux que sur les terres. Un moyen d’arriver plus rapidement à destination, à n’en point douter.

Nouvel emplacement, nouvelle tentative. Car il fallait les trouver, ces artefacts restants. Ah, ça oui. Une question de chance, mais également de concentration. Car il fallait percevoir la moindre trace d’un cosmos pouvant être apparenté à l’un des dieux, peut-être. Et c’est ce qu’elle faisait, cette jeune femme brune. Si bien qu’une infime trace d’énergie avait certainement pu se faire ressentir.

Ainsi, il fallait avancer. Encore et toujours, pour trouver l’objet tant désiré. Objet qui se faisait attendre, d’ailleurs. Mais il fallait se montrer patient. Autant que ce prédateur, plus loin, tapis dans l’ombre. Attendre pour chasser. Attendre pour manger. Attendre pour trouver. Ainsi allait la vie, dans la Grande plaine.

Et, peu à peu, elle s’approchait de cet emplacement d’où se ressentait une chose similaire au cosmos. Une arrivée sur les lieux, attendue. Et quelques recherches dans cette zone presque irréelle. Mais rien. Il n’y avait tout bonnement rien. Rien d’autre que cette boucle d’oreille ayant sans doute appartenue à une éveillée, et dont il ne restait que des bribes infimes de cosmos. Energie prête à s’éteindre à tout instant, à mourir. Dans l’attente du même destin que sa propriétaire, dont le corps dévoré trônait plus loin.


Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: [Terminé - Quête Artefact – Automne 1755] Grande Plaine   Ven 7 Juil - 22:53

Obstinés, endurants et si majestueux, comment aurait-elle pu détacher son regard d’eux ? Seigneurs des airs, leurs vols avaient quelque chose de fascinant, de magique pour qui était un peu sensible aux simples manifestations de la vie. Se détournant alors quelque peu de ces cercles plus qu’élégants, elle se pencha sur les beuglements qui se répercutaient jusqu’à elle. D’autres seigneurs, cette fois de la terre, venaient de s’ébranler. Paisibles, puissants, ils passaient en vastes groupes. Si nombreux qu’ils en noircissaient l’horizon. Bisons était leurs noms. Y ajouter les autres cris suffisaient à rendre ces lieux plus que vivants. Une façon comme un autre de se rendre compte qu’au final, tout n’était pas si vide, si dénué d’intérêt.

Et se tournant vers l’ensemble des tentes en peau, Erin se jura de se retourner auprès d’elles dès que le mystère de l’ersatz de cosmos qu’elle ressentait aurait été résolu. De quoi rendre sa visite en ces lieux plus profitable qu’elle ne l’aurait cru premier abord. Après tout, les Comanches devaient en savoir bien plus que quiconque sur d’éventuelles manifestations. Et même si cela n’avait pas été le cas, elle aurait essayé plutôt que de laisser les choses s’enliser. Rien que le fait d’être passé d’un lieu à un autre aussi éloigné prouvait qu’au final, ce qu’elle cherchait pouvait n’importe où se trouver. D’ailleurs songeant à cela, elle se disait que certains éveillés étaient plus que spécialisés en traque de cosmos. Plus spécialisés, plus nombreux, organisés et mobiles, des avantages que ne possédaient pas encore un sanctuaire en pleine reconstruction.

Se concentrant sur un signal d’une faiblesse inouïe, le chevalier de Belmont poursuivit davantage la piste par acquis de conscience que par optimisme béat. Et puis, tout piste même infime devait être suivie. Un sérieux qu’elle avait eu depuis sa plus lointaine jeunesse. Ainsi, escortée d’une Seba plus qu’attentive, elle entendit un son plus que particulier. Quelque chose qu’elle n’avait jamais entendu auparavant comme une sorte d’instrument…

Soudain sur la défensive, elle écarta les quelques broussailles d’où s’échappaient le son avant de saisir l’animal d’un seul mouvement. Sa détente était telle qu’elle ne laissait aucune chance à tout être non éveillé ou préparer. Le serpent fermement maintenu juste derrière la tête, après tout, la générale était une experte, il ne fallut pas longtemps à Scylla pour la reconnaître en tant que vipère…

Une vipère aussi vive que surprenante et dont les crochets ne pouvaient que charrier un splendide venin. De quoi éveiller l’intérêt d’une femme versée dans les poisons les plus violents. Après tous, les saints n’avaient pas le monopole des substances nocives. Se posant aussi sec en traqueuse, la jeune femme ne manqua pas d’en localiser d’autres. De quoi lui permettre de lancer un nouvel élevage qui ne manquerait pas de rejoindre d’autres vivariums dont la taille et surtout le contenu feraient pâlir les plus endurcis. Entre le mamba noir, le Fer de Lance, le Taïpan et quelques Najas, elle disposait aussi de quelques Vipères heurtantes. Quoique la plus belle de ses réussites, exceptant d’office la magnifique Seba, demeurerait toujours les plus mystérieux des Serpents marins…

Tant d’essais, tant d’années avant qu’elle ne parvienne à insuffler une immense part de cosmos en cette femelle unique qui prit le nom de Seba, un peu comme si d’entre toutes les perles, la plus belle, la plus parfaite avait capté toute la puissance qu’offrait la Nymphe des eaux. Celle qui pouvait subir la plus incroyable des influences avant de muer et croître selon la volonté de Scylla. L’un des six monstres avait ainsi vu le jour et s’était à jamais lié avec la Nymphe au cœur d’eau. Relâcher les autres, les laisser retourner en la nature aurait peut-être été le mieux à faire ensuite mais elle n’avait pu s’y résoudre. Ces animaux étaient bien là où elles les avaient amenés. Personne ne venait les chasser et ils avaient tant de place en leurs enclos respectifs qu’ils pouvaient vivre en totale liberté. Un cadeau qu’elle ne leur avait pas repris, se contentant de ponctionner par instants quelques venins pour en percer le secret et de là découvrir voire mieux fabriquer le remède qui pourrait en sauver des existences.

Un art qu’elle aurait tant aimé pouvoir développer mais qui serait confié à d’autres. Pour l’instant, elle se contentait de fournir les poisons... Un jour viendrait, elle en était certaine…

Cet instant passé, si peu en fait, juste quelques minutes, elle se reconcentra sur ses recherches pour n’aboutir qu’à un attroupement de charognards qui fuirent à sa seule approche, la laissant en tête à tête avec un cadavre porteur d’une babiole imprégné d’un cosmos si faible que c’était un véritable miracle qu’elle ne fut pas passer trop vite à côté.

* Rien de commun avec ce que dégagerait le Trident de notre maître. Enfin, ce n'est pas pire qu’un bout de bois. *Quoique, avec le morceau de statue divine échoué par accident entre ses mains et le fameux bois chinois qu’elle avait confié à Séba, elle avait déjà de quoi se tailler un autel plus que respectable. Un petit autel portatif imprégné de cosmos divin pour honorer son seigneur des sept mers.

Soupirant à cette nouvelle défaite, elle ne put pourtant détourner le regard de cette malheureuse. Lui offrir une sépulture décente serait un geste de pure bonté que tout être méritait. S’en retournant vers les chasseurs maîtres des chevaux dont le campement à présent l’attirait, elle s’arrangea juste pour marquer l’emplacement de la dépouille.

Si vive fut sa démarche qu’elle sembla littéralement glisser entre les hautes herbes avant d’émerger dans le camp. Embrasant son cosmos bleuté tout en écartant et levant les bras en signe de paix, elle s’avança près des femmes et de vénérables anciens tandis que les enfants se la désignaient. A quelques centaines pas, de jeunes chevaux habilement parqués s’ébrouaient.

" Bonjour à tous. "

Glissa-t-elle en s’aidant davantage de ses mains que de sa voix soutenue par le cosmos qui était le sien. Quelques instants s’écoulèrent encore avant qu’elle ne comprenne que son fouet et d’autres menues armes qu’elle portait attirait l’attention. Se saisissant alors de ses couteaux de chasses, elle les offrit à celui qui semblait être le plus respecté parmi ceux restés au camp.

Un geste qui plut et qui permit à Erin de poser ses questions.

" Je ne fais que traverser vos plaines à la recherche d’un objet tombé du ciel et qui doit être retourné à celui qui l’a envoyé pour le bien de tous et de notre terre-mère. Si certains d’entre vous ont pu le voir, cela m’aiderait… "

Des paroles compréhensibles grâce au don que lui offrait Scylla, lui permettant de parler plus par la pensée et les gestes que par les langages trop divers s’élevant à travers toute la terre.

" Les braves et certaines de nos femmes sont partis chasser. Attendez leurs retours, fille du ciel, et nous pourrons en parler. "
" Il en sera fait ainsi, homme sage mais auparavant, j’aimerais vous faire une demande et serait prête à vous offrir d’autres présents en échange. "
" Nous t’écoutons, fille du ciel… "
" Une autre jeune fille bénie de notre mère à tous a rejoint les terres de ses ancêtres et cela me peine immensément de la savoir dévorée par les animaux. Aussi, j’aimerais avoir de l’aide pour lui offrir les derniers rites qui lui permettront de rejoindre ses ancêtres… "
" C’est très généreux de ta part, fille du ciel… En échange des rites sacrés, nous ne te demanderons que de revenir lorsque tu auras retrouvé ce que le grand esprit t’a demandé de lui ramener. En attendant, joins-toi à nous le temps que les chasseurs ne rentrent… "


Une piste venait de s’éteindre, une de plus et la jeune femme se disait qu’au moins, elle aurait plus de chances avec un ensemble de chasseurs aguerris qu’un seul vieillard de déboucher sur une nouvelle piste. Et puis, elle était aussi soulagée pour cette malheureuse qui ne finirait pas misérablement sous les crocs sans la moindre sépulture, quelle qu'elle fusse.

=> Chroniques à travers l'Amérique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Terminé - Quête Artefact – Automne 1755] Grande Plaine   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé - Quête Artefact – Automne 1755] Grande Plaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Le Monde :: Amérique-