RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Méandres de l'esprit et prise de conscience...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: Méandres de l'esprit et prise de conscience...   Sam 24 Juin - 14:58

Je reviens d'ici

[Ayant été avertie inrp de la découverte des trois artéfacts par Sivir, je n'ai plus de raison de demeurer dans le monde.]

Dansaient les ultimes flocons dans l’air suffocant de la forêt tropicale alors qu’elle demeurait immobile, figée comme en l’attente d’un geste qui ne venait pas. Pourquoi être restée, pourquoi ne pas avoir d’office filer vers le nouveau lieu que son destin lui désignait ? Elle-même ne le savait. Quelque chose tapi au plus profond d’elle l’avait comme retenue en cette forêt qu’elle avait en cette partie brûlée. Et depuis, elle n’avait plus su s’en détacher. Comme si sa chair avait fini par s’y fondre, s’y enchaîner.

Loin des spectres et des Enfers, la blanche féline éprouvait moult difficultés à percevoir les différents appels d’un dieu qu’elle découvrait enfin. Preuve incontestable s’il en était qu’elle n’était pas réellement attachée à ce monde qu’elle découvrait. Pas encore si d’aventure les Nornes en avaient décidé. Se penchant sur les ultimes vestiges de glace qui achevaient de se liquéfier, elle se pencha aussi sur elle, sur ses liens avec ses nouveaux compagnons, sur tout ce qui était en train de muer en son for intérieur, son essence la plus profonde. Tout ensemble, ces éléments pesaient sur elle, sur son mental. Ébranlée plus qu’elle n’aurait jamais cru pouvoir l’être, la jeune femme se fondait en une mélancolie que même la découverte du sceptre d’Athéna n’avait pu atténuer. Si détachée, elle se sentait si détachée de tout cela. Athéna lui était aussi inconnue que Poséidon. C’était cela la conclusion, elle ne savait rien de la part de vérité de ses êtres soi-disant divins et qui n’avaient eu de cesse de se servir d’elle et de siens. Pour eux, à l’instar du reste des non-éveillés, elle ne comptait pas, ne comptait plus…

Le temps faisait son œuvre et effaçait les êtres comme il abattait les rois. Plus rien de son existence passée ne survivait. La fin d’Henriques avait effacé toute trace de son passage et plus personne désormais ne la reconnaîtrait. Minos avait raison sur toute la ligne. Il fallait qu’elle se rende à l’évidence et l’accepte enfin : ultime détentrice d’une mémoire que même l’ultime asgardien qu’elle avait rencontré avait nié, elle n’était plus rien désormais qu’une enveloppe vide…

- C’est cela qui nous lie tant…

Sourit-elle soudain en caressant du bout des doigts la terre meurtrie, détruite par ses coups.

- Nous sommes pareilles, toi et moi, abattues, détruites mais encore là. Désespérément là, réduites à notre plus simple expression.

Saisissant alors une poignée de terre, elle la serra de toutes ses forces, sentant la chaleur revenir.

- Vides et la nature a horreur du vide. Nul ne sait que nous existons, nul ne sait que nous subsistons malgré tout. Plus rien, je suis, tout il me reste à devenir…

Et prenant quelques instants pour se redresser et contempler ce qui fut l’écrin du Sceptre de l’Aveugle Indifférente, elle songea à son avenir, à la force de vie qui palpitait encore en elle.

- Et sans doute est-ce pour cela que je ne peux agir seule. Que je ne peux entendre seule les appels… Il me faut gagner la confiance du seigneur Hadès et des autres spectres même si une part de moi ne pourra jamais changer.

Forte de cette pensée, elle patienta. Les spectres se rappelleraient bien à elle, une fois qu’ils auraient compris qu’elle n’avait pas la possibilité d’entendre les ordres directs, ne faisant pas tout à fait partie de l’armée. Ainsi, le temps passa sans qu’elle ne s’indigne ou ne perde patience. Longue était la route qu’elle devrait suivre pour reprendre juste pied dans la vie, recouvrait un minimum d’existence au moins aux yeux des spectres vu qu’elle n’avait plus rien à faire avec les vivants.

Surprenant des cris lointains, elle se surprit à sourire quand l’une des roussettes vint vers elle. Une de ces petites messagères que Lydia choyait tant. Cette façon de s’attacher, d’offrir de la tendresse à des êtres destinés à périr au combat était une autre preuve éclatante de son ignorance sur bien des aspects de la vie infernale. Plonger en cette inconnue serait donc sa seule et ultime solution. Rien ne pouvait davantage l’effrayer que cela mais la belle nordique n’avait guère plus d’autre choix, hormis celui de se réduite à l’ombre de ce qu’elle fut, de son passé révolu, des cendres de son pays et d’êtres qui jamais plus ne reviendrait. Tout était rasé, tout était consumé, ne restait plus que l’avenir désormais…

Tendant la main vers la splendide roussette, elle l’accueillit sur son avant-bras avant de la caresser et de lui offrir quelques baies. Détachant son message, elle ne tarda pas à comprendre.

L’Epée sacrée a été ramenée…

Indifférence, une nouvelle fois, elle ne ressentait que de l’indifférence. Ni peine ni joie n’atteignait son cœur, juste le constat d’un fait nouveau en une énième guerre qui ne serait sans le moindre doute pas la dernière.

Et c’est Sivir l’a retrouvée…

Cette fois, ses sentiments furent différents. Elle appréciait la jeune femme brune et savoir que c’était sur elle que rejaillirait la gloire lui plaisait. Au moins, elle avait le spectre de la Magie pour l’aider à reprendre pied dans un monde qu'elle espérait ne plus être fait que de solitude. Une Etoile qu’elle se devait à présent de retrouver. Et laissant la roussette désormais libre de mission retourner vers Lydia, elle se releva et prit la route de l’Ouest. Il était temps de rentrer.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~


De la forêt équatoriale à la Cathédrale d’Hadès, le voyage se révéla long et éprouvant. La blanche féline ne possédait pas d’ailes et le temps où elle bénéficiait d’un manteau de plumes était aussi révolu que tout le reste. Aussi, fut-elle sans le moindre doute en retard par rapport à l’ensemble des autres. Puis, il fallait qu’elle présentât patte blanche pour qu’on la laisse entrer.

Se présentant aux portes, elle pénétra dans l’immense bâtiment gothique avant de s’avancer vers la nef. Depuis les ombres, des tas d’yeux la guettaient avant qu’enfin les silhouettes associées ne se présentent à elle. Des gardes sans le moindre doute et ouvrant les bras en signe de paix, elle prit la parole.

- Gardes d’Hadès, je ne suis pas une ennemie, ni même une combattante d’un autre camp.

Et laissant tomber le pan de glace couvrant sa poitrine, elle continua.

- Je ne suis qu’une ancienne ombre attachée au seigneur Hadès comme le prouve sa marque apposée sur mon corps. Aussi, laissez-moi passer que je puisse rejoindre l’Etoile de la Magie à laquelle, dans sa grande bonté, notre maître m’a liée.

Et replaçant l’ensemble de glace sur son corps, elle poursuivit.

- Ne faisons pas attendre le spectre de l’Alraune. A moins que vous ne souhaitiez lui expliquer personnellement les raisons de mon retard.

Et sur ces derniers mots, elle se tut, attendant les réactions des gardes tout de noirs vêtus.
Revenir en haut Aller en bas
Sivir


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 695
Armure : Spectre de l'Alraune

Feuille de Personnage :
HP:
115/155  (115/155)
CS:
120/160  (120/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Méandres de l'esprit et prise de conscience...   Sam 24 Juin - 18:59

Spoiler:
 
Note: sur la chronologie, ce rp se déroule donc quelques heures après que Sivir ait remis l'épée à Giudecca
=============================
J'étais tout simplement épuisée. Enfin chez moi, j'avais l'impression qu'il me faudrait des jours pour me remettre de tout ce qu'il s'est passé ces derniers temps. Le pacte avec le nécromancien, maintenant annulé, ma rencontre avec Ezequiel à Londres, l'attaque de Death Queen Island... ma rencontre avec Brunissen, Minos, Lydia.. la quête vers les artefacts divins - notez que dans ma mémoire, j'avais bizarrement zappé ma rencontre avec ma supérieure de la Wyverne, je préférais ne pas y penser et retarder au maximum le moment où je devrais faire mon rapport. De toute manière, elle n'était pas dans son temple, j'ignorais où elle était. Normalement, Hadès lui avait également demandé de retrouver les artefacts, elle devait donc être à l'autre bout du monde encore?

Aucune importance...

Cela faisait du bien de prendre un bain et de porter des vêtements propres. Une tunique blanche avec un pantalon de cuir brun, les cheveux lâchés, je me regardais dans le miroir pour voir mon état, j'avais de sacrées cernes quand même. Gaela, ma servante s'approcha et me tendit un verre avec un nectar de je ne sais trop quoi dedans, bien que comme beaucoup de choses ici, ça n'avait pas beaucoup de saveur. Au moins ça désaltérait bien.


«Ma Dame, des gardes nous ont avertis que quelqu'un à l'entrée cherchait à vous voir. »
«À me voir?»
«Oui... une dame blonde qui n'appartient pas à notre ordre mais dit être attachée au Seigneur Hadès.»
«Oh zut! Qu'ils la laissent venir!»
c'est vrai qu'elle ne devait probablement pas pouvoir aller et venir comme elle voulait sans être escortée par un Spectre! Je ne savais pas si elle voulait vraiment venir jusqu'à moi ou si elle allait quelque part... fallait d'ailleurs qu'elle se trouve un temple où habiter. Ça tombait bien, celui qui était à côté du mien était inoccupé, elle pourrait peut être s'y installer le temps qu'elle trouve quelle étoile lui offrira sa protection...

Je me dirigeais vers l'entrée de mon temple, un peu trop fatiguée en fait pour aller directement la voir. Surtout que j'ignorais ses intentions réelles, donc autant la laisser faire à sa guise. Je restais là si besoin, les gardes allaient désormais la laisser passer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: Méandres de l'esprit et prise de conscience...   Lun 26 Juin - 11:05

Patience, patience… assurément, elle n’en manquait pas. Et puis, il fallait aussi reconnaître que les circonstances de son retour n’avaient plus rien à voir avec celles de sa première visite aux Enfers. Se créant un siège de glace dans la continuité de la rangée près de laquelle elle s’était arrêtée, la belle nordique s’installa sans un mot de plus. Autant s’offrir un minimum de repos sans déranger qui que ce soit.

Au-devant, les gardes squelettes s’activaient. Aucun d’eux ne pouvait nier la réalité de la marque apposée sur sa poitrine et encore moins le cosmos divin qui s’en dégageait. D’ailleurs qui serait assez fou en ce bas monde pour oser impliquer fallacieusement le sombre empereur ? Aucun être sensé, hormis ces fous de saints de l’espoir.

Et Brunissen n’était ni folle ni sainte, juste une âme revenue à la vie suite à un pacte inespéré. Expirant avec lenteur, elle ne manqua pas le départ de l’un des gardes. Tout juste deux minutes après leur petite discussion. Au moins, ici, les choses allaient vite. Les Enfers étaient comme une véritable ruche, en perpétuelle effervescence. Aucun temps mort, aucun arrêt, juste un flot incessant d’âmes qui allaient pour ne jamais remonter.

Contemplant celles qui passaient par cette majestueuse demeure gothique, l’ancienne dame d’Asgard se plaisait à imaginer les proportions des Enfers et de l’armée dont pourrait disposer le puissant frère de Zeus si l’envie lui prenait de ressusciter les plus redoutables pensionnaires de ses prisons et de les mâter pour qu’ils lui obéissent au doigt et à l’œil. Des êtres ayant, comme elle, connu la morsure de la mort, la cruauté d’un jugement et du séjour en la prison lui avait été dévolue. Face à une telle déferlante qui pourrait résister ? C’était une arme immense que celle-là. Une puissance capable de tout submerger, même les plus redoutables saints ne pourraient que ployer sous le nombre de leurs prédécesseurs revenus ivres de vengeance après qu’Athéna ou Poséidon les eussent abandonnés à leurs tristes sorts.

Ainsi passa le temps, en plans et suppositions, jusqu’à ce qu’un garde ne revienne...

Quelques secondes, le temps de concerter les autres et l’homme tout d’os noirs vêtu s’adressa à elle en ces termes.

- Dame Sivir de l’Alraune va vous recevoir.

Se levant aussitôt à cette annonce, l’ancienne damnée répondit alors.

- Merci, noble garde d’Hadès. J’en suis enchantée mais j’ai juste un dernier problème : je ne sais absolument pas où se trouve son temple. Quelqu’un pourrait-il m’y guider ?

Un autre instant de concertation entre les veilleurs et celui qui venait de revenir répondit.

- Je vais m’en charger. Les ordres de nos supérieurs, les spectres, se doivent d’être exécutés sans souffrir le moindre délai et puis, ce sera mieux pour tout le monde. Autant vous éviter de vous faire arrêter à chaque étape et d'ainsi perturber la bonne marche des Enfers. Allez en route et ne lambinez pas. Personne ne fainéante ici…

Et sur cette invitation quelque peu impérieuse, la féline se leva avant de pulvériser son siège qui disparut en une brume diaphane. Puis, tout étant remis en ordre, elle se glissa dans les pas du garde déjà en chemin vers l’issue menant à l’entrée des Enfers.

-> Là où se trouve Sivir.

[HRP : dis-moi où je dois me rendre exactement et comment car à moins d'être escortée d'un spectre, je vais devoir m'arrêter au temple du jugement. Wink ]


Dernière édition par Brunissen le Lun 26 Juin - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sivir


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 695
Armure : Spectre de l'Alraune

Feuille de Personnage :
HP:
115/155  (115/155)
CS:
120/160  (120/160)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: Méandres de l'esprit et prise de conscience...   Lun 26 Juin - 11:50

Il fallait que je me prépare à l'arrivée de Brunissen. Galea m'avait alors aidé à m'habiller, une robe assez simple et peu serrée ce qui me permettait de ne pas trop souffrir de mes courbatures - je n'étais pas encore habituée totalement à l'usage intensif de mon cosmos, pas seulement les combats, mais me déplacer aussi vite partout dans le monde... il faudrait aussi que je m'y fasse.

Les cheveux lâchés, Ethyope attendit d'être sur que je sois présentable pour venir frapper à la porte de ma chambre

«Ma Dame, j'ai fait envoyer un message pour que les gardes laissent passer Dame Brunissen. Mais je crains qu'elle mette du temps à venir sans escorte.»
- «Exact. Galea, tu devrais aller à sa rencontre.»
- «Bien sûr, Ma Dame...»


Ses cheveux bruns aux reflets dorés la rendait assez lumineuse, elle pourrait avoir l'âge d'être ma mère bien qu'elle était surement beaucoup, beaucoup plus âgée que cela. Des siècles durant elle avait servi le Spectre de l'Alraune, pourtant, je la sentais toujours un peu distante avec moi, comme si elle savait quelque chose que j'ignorais. Surement a t'elle conscience que je ne serai pas éternellement sa maîtresse, que tôt ou tard, Queen reviendra.

Oui, ça doit être ça.

Elle partit donc et je sortais à l'extérieur, la forêt ambiante créée par mon cosmos m'apaisait. Hadès avait demandé à ce que je recueille Brunissen, mais je n'avais guère de place en mon temple pour ça. Heureusement, il y en avait encore beaucoup d'inoccupés, aussi il serait aisé de lui en trouver un.

Galea se rendit donc à la Cathédrale et rencontra le garde qui avait commencé à guider Brunissen aux Enfers, elle s'inclina poliment et sourit doucement à l'égard de la belle blonde

«Je vous prie de m'excuser, je suis Galea, servante de Sivir de l'Alraune, et j'ai reçu pour ordre d'escorter Dame Brunissen à Caïna auprès de ma maîtresse...»

Le garde sembla soulagé d'être débarrassé de cette corvée, de là, Galea s'inclina à nouveau devant Brunissen et l'invita à la suivre.
«Nous allons passer par un portail pour rejoindre Caïna au plus vite, Dame Sivir souhaite vous montrer vos nouveaux appartements.» elle agita la main et un portail s'ouvrit, celui-ci menait directement au Temple de l'Alraune, elle ne pouvait créer de portail allant ailleurs aux Enfers, c'était le seul privilège accordé aux esclaves après tout...

================================
Direction: Caïna! Je te laisse ouvrir un sujet là bas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Méandres de l'esprit et prise de conscience...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Méandres de l'esprit et prise de conscience...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Royaume des Morts :: Cathédrale-