RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Novembre 1755 - Fin Event Pséma - Enfer] Retour en toute discrétion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 548

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [Novembre 1755 - Fin Event Pséma - Enfer] Retour en toute discrétion   Jeu 6 Juil - 21:43

Arrow j'arrive d'ici

Le portail me conduisit directement au niveau de l’entrée des Enfers, ses lourdes portes étaient ouverte prêtent à laisser passer les âmes des morts. Depuis l’attaque que Pséma avait lancé, était encore visible, même si le cosmos de mon Seigneur et de Minos, avaient rebâtit notre domaine. Je ne pouvais m’empêcher de me demander, où se trouvait l’âme de l’apostat surement dans le Cocyte, du moins si elle avait survécut. Des gardes étaient présent, après tout même si une guerre venait de se terminer et que la paix semblait vouloir s’installer, qui sait ce qui pouvait arriver maintenant. Ces derniers me saluèrent et me laissèrent passer. Une fois le seuil traversé, je pus voir l’ensemble du domaine de mon Seigneur. Combien pouvaient se vanter d’apprécier ce spectacle et d’y voir la noblesse de notre Maitre. Un sourire apparut alors sur mon visage, celui de la satisfaction du devoir accompli. De plus je pouvais percevoir la puissance du Cosmos qui m’avait accompagné durant les premiers instants de la bataille dans laquelle je m’étais engagée. Ainsi l’Epée de notre Maitre avait été retrouvé et ramené là où elle devait se trouver. Ainsi, nous pouvions compter sur cet avantage pour les conflits à venir.

Je me dirigeai vers l’Achéron, ce fleuve qu’il fallait traverser pour rejoindre la première prison. Arriver sur ses rives, j’y plongeai une main qui rapidement se fit agripper. Combien de morts avaient tenté de traverser ce fleuve, sans payer le tribut. Ressortant ma main, j’y vis accrocher un corps décharné. Il ne pesait rien et il me fallut facile de le soulever. Je l’observai un instant, puis libérant mon cosmos je le détruisis, avant de renvoyer ses restes au fleuve, dans un mouvement sec. J’avais passé trop de temps, je devais me rendre auprès de mon Seigneur ou d’un de ses représentants, afin de faire mon rapport sur ce que j’avais vu et entendu. Appelant les ombres, je me glissai en elle et disparut de la rive. Toutes traces de ma présence disparurent au moment où je laissais les ombres me recouvrirent. Traverser le domaine de mon Seigneur, me permit de me rendre compte de l'avancée des travaux, mais aussi de la solennité de ce dernier. Malheureusement je n'avais pas le temps de flâner et de profiter des paysages, bien différent de ceux de la terre qui m'avait vu naître. Je me devais de rapporter ce que j'avais vu et entendu à mon Seigneur et ce dans les plus brefs délais.

Malgré mon empressement, je ralentis mon pas lorsque je m'approcha du majestueux édifice dans lequel se trouvait le palais de mon Maître. Les gardes de faction, me regardèrent passer sans rien dire, êtres silencieux. Mes pas résonnaient dans les couloirs, me menant à la salle dans laquelle devait trôner le Seigneur Hadès. Arrivée devant les imposantes portes, je m’arrêta et repris ma respiration, profitant de l'occasion pour m'assurer de ma présentation. Puis poussant les lourds battants, je pénétra dans la salle et passa devant les sièges des Juges. Ces derniers étaient absents, vacant à leur devoir respectif envers mes frères et sœurs. Je posa un genou à terre devant les marches qui conduisaient au trône attendant que mon Seigneur m'autorise à m'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Hadès


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 25

MessageSujet: Re: [Novembre 1755 - Fin Event Pséma - Enfer] Retour en toute discrétion   Jeu 13 Juil - 10:23

Pséma, Pséma fut vaincu par l'alliance inattendue entre spectres, marinas et saints. De par leur vaillance, les élus des dieux avaient vaincu cet être immonde qui avait osé défié les dieux par une supercherie des plus féroce. Hadès était rentré au bercaille, là où il se sentait le mieux, les enfers. Quel plaisir de revoir ses lieux, oui les siens, ce domaine était de sa création et il en était fier. Fierté qui avait été poussée à bout lorsque le chevalier noir du Bélier avait frappé les ténèbres avec l'épée qu'il avait lâchement dérobé à ce qui restait du Royaume d'Asgard c'est à dire, rien. L'épée de Balmung avait fait son office mais les soldats et les multiples serviteurs avaient déjà commencé les travaux de reconstruction. Il ressentait les multiples cosmos mais pas celui de Kagaho qui avait disparu. Son surplis était revenu aux enfers. Le dieu comprenait très bien que cet homme n'avait pu assumé qu'il n'avait jamais été un vampire, son ancien surplis rendu à une de ses meilleurs spectre nommée Lydia. Peu importe, il trouverait sans doute un remplaçant.

"Hum?"


Le dieu fut soudain attiré par un cosmos qui lui était familié, celle qu'il avait élu pour détruire le renégat nommé Pséma. Il vit alors qu'elle était à genoux devant son trône. Hadès apparut alors assis, regardant sa chère spectre de ses yeux ténébreux. Lentement il alla rejoindre la Béhémoth. Sa main divine alla sous son menton faisant redresser sa tête et de son geste il la fit se relever doucement.

"Relèves-toi ma chère Charis."


Sans qu'elle ne puisse rien faire, la spectre était sous le joug de son seigneur et maître, nul mortel ne pouvait lui résister. Il tourna autour d'elle, ses mains caressant son surplis doucement et tendrement. Il la maintint par les bras derrière elle et regarda vers son trône.

"Tu as fait du bon travail Béhémoth je suis fière de toi."


Il s'avança lentement devant elle puis se retourna, debout regardant la spectre de ses yeux divins.

"Je suppose que tu es ici pour me faire un rapport de la situation? Très bien, je t'écoute..."


Lui souriant, il lâcha légèrement son emprise sur la jeune femme pour qu'elle puisse s'exprimer librement.
Revenir en haut Aller en bas
Charis


Spectre Céleste
Spectre Céleste
avatar

Messages : 548

Feuille de Personnage :
HP:
160/160  (160/160)
CS:
180/180  (180/180)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: Re: [Novembre 1755 - Fin Event Pséma - Enfer] Retour en toute discrétion   Mer 19 Juil - 16:58

J'attendais patiemment que mon Maître daigne m'accorder son attention. Moi qui n'était pas toujours de nature patiente, je savais quand se montrer patiente et quand attendre. Lorsque j'entendis le bruit de ses pas descendant les marches, je me figea un instant. Jamais, je n'aurais imaginé qu'il puisse se déplacer pour moi, après tout je n'étais qu'un de ses serviteurs parmi tant d'autres. Devant son geste, je redevins la petite enfant devant son père, si ce n'est que ce que je ressentis à cet instant n'avait rien d'enfantin. Mon regard croisa le sien, douce folie que celle-ci, je me perdis pour l'éternité dans ce dernier. Me rendant compte de mon effronterie, je voulus baisser les yeux, mais je ne pus les détacher de son visage.

J'avais devant moi l'incarnation de la force, du pouvoir, nul être ne pouvait l'égaler et il était tout et je n'étais rien. Ces mots, comme murmurés, à mon oreille furent les plus doux que je n'avais jamais entendu. Alors que sa main caressa mon armure, je fus presque mise au supplice, j'avais l'impression de sentir sa peau contre la mienne. Il me fallut toute ma concentration et ma force de volonté pour garder ma respiration sous contrôle. Malgré tout, je ne pus rien faire pour empêcher mon sang, de me monter au visage. Lorsqu'il vint derrière moi et me félicita pour mon combat contre ce fou qui se pensait pouvoir ne serait-ce qu'approcher de la perfection de mon Seigneur, je sentis une fierté comme jamais ressentie, gonfler en mon cœur. Hier, aujourd’hui et à jamais, j'étais à son service, il était mon Seigneur. Lorsqu'il lâcha son emprise, je dus presque me rattraper pour ne tomber. Si un autre, Dieu ou pas, avait osé ce qu'il m'avait fait, j'aurais ressenti une rage telle qu'il aurait fallut que je détruise, écrase quelque chose. Mais j'acceptais ce comportement de mon Seigneur, car il était celui que j'avais décidé de servir. Je pris une ou deux secondes, avant de prendre la parole et faire ce pourquoi j'étais venue.


..."Mon seigneur, je n'ai pas grand chose à vous rapporter sur le combat en lui même. C'est ce qui s'est passé suite à la chute de l'apostat qui me préoccupe."...

J'étais restée debout, mon regard portée sur sa personne, mais il n'y avait plus trace du trouble que j'avais ressentit. J'étais de nouveau le Béhémoth étoile céleste de la Solitude.

..."Je suis certaine qu'il était possédé par une force des plus obscure. Plus d'une fois durant le combat, il sembla s'adresser à quelqu'un et j'avais pensé qu'il s'était agit de l'Ombre des Gémeaux qui l'avait abandonné avant le début de l'affrontement. Mais au moment de sa destruction, je ressentis la présence d'un cosmos malsain et puissant, qui se retirait. De plus, il sembla, comment dire, retrouver raison ou sa voie. Ces derniers mots furent pour le Saint du Sagittaire. Comme ceux d'un frère d'arme tombé au combat et passant sa charge au survivant. A cet instant, il me fit plus pensé à un serviteur d'Athéna, qu'à son ennemi. Il est possible que Psèma n'était qu'un Pion, manipulé par quelqu'un d'autre. Mais cela reste une supposition, après tout, il se pourrait que ce que j'ai ressenti n'était rien d'autre que le reste de la folie qui l'avait gagné."...

Si j'étais certaine que Pséma s'était retrouvé sous l'emprise d'une force obscure, je ne pouvais certifier que celle-ci était dut à quelqu'un. Il se pouvait que la folie, ses désirs, se soient retournés contre lui et que ce que j'avais ressentis n'était que le reste de sa corruption qui disparaissait, alors qu'il retrouvait sa lucidité, face à la détermination du Saint du Sagittaire. Quoi qu'il en soit, je ne pouvais pas garder pour moi, mes doutes ou questions. S'il y avait un ennemi caché, derrière la folie de Pséma, nous devions nous préparer à la voir agir de nouveau. J'attendais la décision de mon Seigneur, ayant remis mon genou au sol, une fois mon rapport fait. L'ancien Garuda était excédé par cette habitude que j'avais prise de me tenir de la sorte face à un supérieur. Mais certaines sont difficiles à perdre, même après la mort et quelque soit la puissance obtenue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Novembre 1755 - Fin Event Pséma - Enfer] Retour en toute discrétion   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Novembre 1755 - Fin Event Pséma - Enfer] Retour en toute discrétion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-