RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 A la recherche d'un Grizzly [Zaveid ° ~ Terres des Six Nations, Ontario ° ~ novembre 1755]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erin


Général
Général
avatar

Messages : 143
Armure : Scale de Scylla

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: A la recherche d'un Grizzly [Zaveid ° ~ Terres des Six Nations, Ontario ° ~ novembre 1755]   Sam 15 Juil - 14:11

[Post court pour débuter]

Monter…

Monter encore et encore vers le nord jusqu’à atteindre les terres des six nations. Gigantesque périple qui ne l’avait pas, un seul instant, effrayée. Qu’est-ce qui le pourrait vraiment sinon l’affrontement en son état actuel avec l’un de ses anciens alliés ? Quoique plus aucun d’entre eux ne semblait vouloir se manifester. C’était le calme plat à l’horizon…

Où pouvait bien en être la guerre à présent ? Elle ne le savait et tant qu’on ne la rappellerait pas et bien elle poursuivrait ses recherches. Poséidon n’avait aucun mal pour cela, aussi, elle ne s’en ferait jamais plus que ça.

Ainsi étaient les dieux. Ils ne vous sonnaient que quand ils avaient besoin de vous et le reste du temps, c’était à vous de vous débrouiller avec vos seules ressources. Quelle plus précieuse liberté que celle des entre deux guerres… Celle où on semblait jusqu’à oublier votre existence…

Ouvrant soudain davantage les yeux, elle ne tarda pas à repérer les formes humaines se détachant de la splendide forêt, chasseurs iroquois ou coureurs des bois ? Elles étaient bien loin maintenant les grandes plaines, si loin au sud. Souriant à la richesse des expériences et des rencontres faites en chemin, le chevalier de Belmont ne pouvait s’empêcher de programmer d’autres visites parmi l’ensembles des peuples croisés. Toutes ces tribus n’avaient rien des sauvages que les blancs dépeignaient pour mieux justifier la confiscation de leurs terres et les massacres associés.

En son âme, Erin aurait voulu faire bien davantage pour eux mais elle ne pouvait pas non plus voir l’avenir. Toutes ces tragédies se produiraient plus tard, bien plus tard sans qu’elle ne puisse rien à faire.

S’avançant encore plus loin dans l’immensité peuplée d’arbres de toutes sortes, trembles, peupliers, pins, thuyas et tant d’autres, tantôt nus, tantôt parés de leurs manteaux d’aiguilles verdoyantes, elle ne doutait pas trouver ce qu’elle était venue chercher jusqu’ici…

Erin aux Six Monstres, il était plus que temps que ce surnom retrouve une certaine véracité. Le tout était de savoir combien de temps elle mettrait à mener à bien ce projet, espérant qu’il ne lui faudrait pas trois ans comme la première fois…

Sentant soudain la présence de l’eau, elle embrasa son cosmos et réveilla Seba. Si elle ne s’était pas trompée quelque chose d’immense et de quasi magique aux yeux de tous ceux qui les contemplaient était plus que proche… Enfin, proche aux yeux des éveillés.

° ~° ~° ~° ~° ~° ~° ~° ~° ~° ~° ~° ~° ~° ~° ~°

Quelques heures passées, quelques heures à atteindre le Lac des Iroquois… Magnifique et encore si pur de toute activité humaine trop intense, il débordait de paix si l’on l’exceptait la vue époustouflante des chutes se déversant en vastes rideaux depuis la rivière Niagara. Merveilleuse, merveilleuse était cette vision pour la belle générale. Il fallait reconnaître que cette majesté était rare si rare.

S’emplissant un long moment les yeux de ce spectacle et de l’ensemble des passages, elle se promit de s’y installer un jour, en parfaite entente avec le peuple des Ongiara, l’une des six Nations iroquoises. Après tout, elle était une fée des eaux, non ? S’apaisant un instant à la vue de cette splendeur sous le soleil couchant, elle s’installa du mieux qu’elle put, se préparant à la nuit qui ne pourrait plus tarder. Une nuit qui verrait la chute des premières neiges…
Revenir en haut Aller en bas
Zaveid


Général
Général
avatar

Messages : 202
Armure : Chrysaor de l'Océan Indien

MessageSujet: Re: A la recherche d'un Grizzly [Zaveid ° ~ Terres des Six Nations, Ontario ° ~ novembre 1755]   Sam 15 Juil - 14:58

Zaveid vient de
========================
Le jeune homme était resté en tout et pour tout, une journée dans cette cabane avec la jeune femme et son hermine, histoire de s'assurer que le mystérieux inconnu ne le traque pas et ne s'en prenne pas à elle. Il réfléchissait encore à qui il était, un drôle de gars souffrant visiblement d'un sérieux dédoublement de la personnalité. Il essayait de se souvenir des cas déjà rencontrés, mais de mémoire, à part les Lumnyades qui pouvait parfois être bizarre à déceler les peurs chez ses ennemis, il lui semblait que seul le chevalier d'or des Gémeaux avait la réputation d'avoir une double personnalité. Une portée sur le bien, l'autre sur le mal... du moins, c'était ce que disaient les légendes.

Mais visiblement, l'homme était parti, et la femme n'étant plus en danger, Zaveid devait reprendre sa route pour essayer encore de mettre la main sur le Trident du dieu des mers. Sauf qu'un nouveau message lui parvint, les traces de cosmos divins avaient disparu de la surface de la Terre, ce qui ne signifiait qu'une chose.... les trois armes divines étaient désormais dans l'un des Sanctuaires. Peut-être toutes dans le même, peut-être dispatchées, il l'ignorait encore, mais il ne servait donc plus à rien de parcourir le monde pour le moment.

Il s'apprêtait donc à rejoindre l'Océan lorsqu'il ressentit un cosmos puissant qui courait à fond de cale! Il prit une profonde inspiration avant de reconnaître ce cosmos

«Erin? Qu'est-ce qu'elle fout là?» prenant un solide appui sur ses jambes, il fila donc à sa poursuite, jouant légèrement de son cosmos quand même pour la prévenir, jusqu'à arriver au niveau d'un immense lac près des chutes gigantesques du Niagara... il n'eut pas de mal à la trouver malgré la nuit tombante, il s'approcha doucement, l'air curieux de sa présence ici

«Que fais-tu ici? Tu n'as pas reçu le message comme quoi le Trident avait été récupéré?» ainsi que les autres armes divines, mais celles la, il s'en fichait un peu. Il s'approcha et vint s'asseoir à côté d'elle, le bruit assourdissant des chutes au loin ne permettait pas de parler à voix basse, mais il ne semblait pas y avoir grand monde dans le coin. Les genoux contre lui, les bras autour, il prit un petit caillou pour faire des ricochets

«Ça va? Tu as pu trouver quelque chose de ton côté?» il soupira en lançant un nouveau caillou qui partit bien loin devant «moi, à part des gens bizarres, je n'ai rien trouvé...» un type qui se disputait avec lui-même, et... «tiens, j'ai d'ailleurs croisé une fille qui avait aussi un serpent de compagnie. Tu pourrais bien t'entendre avec!» dit-il dans un sourire amusé... son estomac gargouilla, est-ce qu'il y a du poisson là dedans? Ben quoi? On peut être un marina et manger du poisson hein?
Revenir en haut Aller en bas
Erin


Général
Général
avatar

Messages : 143
Armure : Scale de Scylla

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: A la recherche d'un Grizzly [Zaveid ° ~ Terres des Six Nations, Ontario ° ~ novembre 1755]   Dim 16 Juil - 15:12

[HRP : Eh non, je n'ai reçu aucun nouveau message de Poséidon inrp]

Rêveuse, elle tendait ses paumes vers les premiers flocons, souriait en les voyant fondre au contact de ses mains. Un sourire finit même par se dessiner sur ses lèvres quand elle surprit quelques orignaux se déplaçant dans les eaux toutes proches. Tant d’animaux vivaient encore librement ici…

Tournant un instant ses yeux noisette vers Seba, elle lui ordonna de partir en chasse. Spécialité de l’immense python femelle qui ne manquerait pas de lui ramener une pleine carcasse qu’elle n’aurait qu’à découper avant d’en faire le partage entre elles.

Songeant à cela, elle ne pouvait que se sentir nostalgique. Il lui semblait si loin le temps où elle partageait avec bien plus de prédateurs. Un fait lié à la perte de trois de ses monstres mais qui finirait par ne plus être d’actualité. Non pas qu’elle en oublierait ses premiers familiers mais qu’elle se devait aussi de poursuivre sa route, se refaire une vraie santé.

Sans un bruit de trop, juste le trouble d’une surface déjà bien froide, Seba glissa dans l’eau du lac Ontario. Cela serait vif et sans faute. Aucune des proies n’aurait le temps de comprendre ce qui lui arriverait. Ainsi en allaient les choses.
Quelque temps passa sans qu’elle ne semble bouger, communiant avec la nature et les bienfaits qu’elle offrait. Les caribous, wapitis et castors avaient la réputation d’être aussi nombreux dans le coin. De quoi l’encourager dans ses recherches. Là où autant de nourriture abondait, les grizzlis et les ours noirs devaient se plaire. Le tout serait de les dénicher maintenant qu’ils devaient s’être retirés en leurs antres d’hivers…

* Les braves devraient m’aider… *

Qui mieux que les représentants des six nations pourraient en effet correctement l’orienter ? Le tout était de ne pas se retrouver en une situation telle qu’il lui faudrait user de ses pouvoirs pour éviter une fin sous les tortures…

Extrémité qu’elle se promit d’éviter. En tant que combattante cosmique, elle n’avait rien à craindre mais massacrer les iroquois n’était pas en ses projets, loin de là. Trouver un homme médecine ou parler au conseil des femmes lui convenait infiniment plus. Naître femme n’était effectivement pas un malheur chez les nations iroquoises. Cela Erin l’avait déjà appris autrefois…

Elle espérait juste que certaines relations entre le peuple et les colons n’avaient pas trop changé…

Soudain, elle se redressa, sentant un cosmos familier s’approcher à vive allure d’elle.

* Zaveid ? *

Un sourire, enfin, un de ses frères d’armes qui recroisait son chemin. Peut-être aurait-il des nouvelles pour elle ?

" J’attends mon souper entre deux séances de recherches, général de Chrysaor.

Et se relevant sans la moindre fatigue, elle poursuivit.

" Quant au message de Poséidon. Non, je n’en ai absolument reçu aucun. Juste le dernier qui m’enjoignait de me rendre sur ces splendides terres. Et nous en aurions eu un autre ? "

Fait qui perturbait la jeune femme sans vraiment l’étonner.

" Ainsi, je ne serai pas aussi débarrassée de ma malédiction que je ne le pensais. A moins qu’il ne s’agisse d’autre chose… "

Et tournant le regard vers le jeune homme à la chevelure de neige, elle précisa.

" Ce n’est pas la première fois que ce genre de choses se produit. J’ai été blessée lors d’une ancienne bataille avant de m’échouer loin des terres de notre maître. Durant tout le temps de ma convalescence, il m’a été impossible de rejoindre les nôtres ou juste de les appeler. Seul le grand prêtre de Poséidon, Jack O’Bannon a pu retrouver ma trace à l’époque mais il était clair que mon esprit avait été plus perturbé par toute cela… "

Dire que j’avais pensé que tout cela était réglé. J’avoue que je ne sais pas trop ce qu’il se passe…

Et riant doucement aux gargouillements de l’estomac de son frère d’armes, elle se releva.

" Et non, je n’ai rien trouvé d’autre que notre bout de bois par contre, je pense que ma chère Seba ne devrait pas tarder à te montrer à quel point avoir un serpent pour compagnon peut parfois changer une vie. "

Mots qui furent suivi de l’apparition de la dite Seba qui tenait entre ses anneaux le cadavre tout frais d’un énorme cervidé qu’elle avait surpris dans l’eau. Et laissant à peine à Zaveid le temps de digérer ce qu’il venait de voir, elle enchaîna.

" Alors tu découpes ou je m’en charge ? "

Un autre rire suivit. Laissant quelque peu de côté le souci de perception persistante qui semblait encore la troubler, la brune tendit l’un de ses couteaux de chasse vers Zaveid, curieuse de découvrir les talents de Chrysaor en matière de découpes.


Dernière édition par Erin le Lun 17 Juil - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zaveid


Général
Général
avatar

Messages : 202
Armure : Chrysaor de l'Océan Indien

MessageSujet: Re: A la recherche d'un Grizzly [Zaveid ° ~ Terres des Six Nations, Ontario ° ~ novembre 1755]   Lun 17 Juil - 9:28

Spoiler:
 

Elle n'avait pas reçu le message... d'un autre côté, elle ne semblait pas continuer à chercher le Trident, donc peut-être que Poséidon avait senti qu'elle avait renoncé de son côté? Difficile à dire, Zaveid savait très bien qu'il ne fallait jamais chercher à comprendre les Dieux. Le Seigneur des Mers avait sa façon de faire et peu importe ce que cela impliquait, le Général le respectait toujours.

Il venait donc s'asseoir aux côtés de la reine des monstres qui semblait presque habituée à ne pas être prévenue, il ne savait pas comment le prendre, était-ce un sentiment d'exclusion?


«Tu sais, je viens à peine de réintégrer les rangs de l'armée des mers, s'il le faut, il ne m'a prévenu que moi parce que je n'ai pas encore retrouvé tous mes repères...»

Pour le reste, ils étaient donc tous deux bredouille. Il leva les yeux vers la cascade, ce n'était pas une bonne nouvelle
«J'ignore combien des nôtres étaient partis à la recherche du Trident. S'il n'y a que nous, cela veut donc dire que le Trident est aux mains de nos ennemis... Spectres ou Chevaliers d'Athéna, une nouvelle guerre est forcément imminente.»

Son estomac gronda, il fixa un moment l'eau devant lui, se demandant s'il y aurait du poisson là dedans, mais en fait, il n'allait pas avoir besoin d'attendre une réponse que Seba débarqua avec un magnifique caribou entre ses mâchoires!
«WOW La vache!!» il avait fait un bond pas possible, il ne l'avait même pas entendue arriver! Il écarquilla les yeux et se leva en voyant la prise «effectivement, elle est super efficace!!» Seba lui tendit alors le couteau et il attendit un peu, se mordant les lèvres avant de se raviser pour prendre la lame «Désolé... si ça ne t'ennuie pas de le faire... autant si ça avait été du poisson, j'aurais pu m'en occuper, mais pour la viande... on va dire que j'ai été éduqué selon des rites assez strictes sur la manière de consommer de la viande. Je sais que je devrais m'en détacher, mais disons qu'il y a une façon longue et spéciale de procéder. Déjà... je ne peux normalement pas manger un animal que je n'ai pas tué moi-même en lui offrant les prières nécessaires à son passage dans l'autre vie... mais ça encore, je peux en faire abstraction si je ne le prépare pas derrière.»

Il rougit un peu, c'était surement stupide de croire encore à ses anciennes croyances quand on avait la preuve que tout ne se passait pas ainsi. La réincarnation, ce genre de choses. Malgré tout, s'il savait qu'Hadès régnait en maître sur le Royaume des Morts, Zaveid n'était pas sur que cela concerne aussi les animaux et préférait donc, au moins, garder cette petite part de lui intacte vis à vis de ces créatures.

Avant de s'asseoir, il regarda autour d'eux avec une certaine envie de faire quand même quelque chose d'utile

«Je peux aller chercher ce qu'il faut pour faire un feu si tu veux... sauf si tu as envie de le manger cru?» ça ne le dérangeait pas plus que ça, s'il n'avait pas eu le choix, surement qu'il s'en serait contenté. Mais là, aucun ennemi ne semblait être à l'horizon, et il allait commencer à faire sacrément froid donc quoi qu'il arrive, un feu serait mieux que rien. Il alla donc chercher du bois et des pierres, formant un joli cercle à l'intérieur duquel il put préparer le foyer. Il attendit un moment, son cœur battant alors qu'il tenait deux silex, puis il prit une profonde inspiration avant de les faire claquer jusqu'à créer l'étincelle qui fit flamber les quelques feuilles mortes qui devaient servir de combustible...

Il recula ensuite brusquement, ses pupilles dorées fixées sur les flammes qui commençaient à naître, il ne fallait pas être devin pour voir que le feu n'était pas son meilleur ami, d'ailleurs, il s'installa de telle sorte de laisser Erin entre le feu et lui, assis par terre, il se tourna de nouveau vers la cascade pendant qu'elle finissait de préparer leur repas

«Désolé de... te laisser tout faire. Promis dès qu'on pourra, je te préparerai un ragoût de poisson, tu m'en diras des nouvelles!» Zaveid était avant tout un marin, il s'y connaissait mieux en poisson qu'en viande, c'est sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Erin


Général
Général
avatar

Messages : 143
Armure : Scale de Scylla

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: A la recherche d'un Grizzly [Zaveid ° ~ Terres des Six Nations, Ontario ° ~ novembre 1755]   Lun 17 Juil - 23:29

" Poséidon t’aurait prévenu d'un nouvel élément ? Sans que je ne puisse de nouveau l'entendre ? Mais cela veut dire quoi ?

Cette phrase avait eu le don de surprendre le chevalier de Belmont même si elle n’était plus trop du genre à être surprise avec tous les événements de fous qu’elle avait déjà vécus.

" Normalement, nous sommes toujours à la recherche du Trident de Poséidon comme lors de notre première rencontre en Chine. Le souci majeur étant pour moi que sans mes six monstres, je suis privée de précieux moyens de détection. Ce qui m’a amenée à avancer vers le Nord quasi à l’aveuglette depuis la disparition presque totale de tout signe de cosmos. A ce jeu, je ne suis pas la meilleure, mes compagnons le sont infiniment plus et malheureusement il m’en manque encore trois…

Aussi, j’ai pensé que comme j’étais sur les terres adéquates, je pourrais tenter de restaurer ce qui a été détruit et retrouver ma puissance optimale. Ne plus avancer avec juste une partie de mes talents disponibles. Qu’est-ce qui compte le mieux, Zaveid, perdre quelques minutes pour se donner les moyens de lutter ou se lancer immédiatement sans la moindre préparation ? "


Et baissant la tête, tout en appelant l’une de ses chauves-souris qui vint se poser contre elle.

" Regarde-la. Nous approchons des frimas, c’est pénible pour elle et ses frères et sœurs de se déplacer sans support cosmique. Mon sang ne leur suffit pas, il leur en faut plus et je ne suis pas dotée de capacités de régénération accrue. L’aigle serait autrement plus performant… "

Une caresse à la petite qui se blottissait tout contre elle.

" Oui, rendors-toi… "

Puis levant la tête vers Zaveid.

" Pour cela que je le chercherai dès que j’aurais une autre force de la nature à mes côtés : un grizzly que j’ai toute les chances en cette saison de trouver sans d’office les alarmer. Vois-tu, à chaque nouveau monstre, j’accroîtrai ma puissance et mes sens… "

Puis, rebondissant sur les termes du général à la parure de neige.

" Que toi et moi… ? Nous deux seulement ? Oui, au vu de son dernier message, cela pourrait être tout à fait possible. Aucun autre marina, cela nous désavantage et plus qu'un peu, ne serait-ce que par le nombre. D'ailleurs, si j’ai bonne mémoire, l’une des anciennes guerrières divines s’était liée avec un spectre. Rien que cela leur donne une aide de plus non négligeable. Maintenant, avec ou sans Trident, la guerre aurait été inévitable. Toujours, elle revient… "

Fatalité… Oui, rien ne semblait pouvoir rompre le cercle incessant des conflits entre ces ennemis. Erin le savait, elle l’avait compris. Seul une menace telle que Pséma les avait fait réagir autrement mais ce n’était jamais qu’une singularité au milieu de la ronde incessante du fer et du sang…

Un instant d’échange s’était ainsi ajouté au premier avant que l’estomac de Chrysaor ne revienne à la charge, ramenant tout le monde à une autre réalité. Il était plus que temps de faire honneur à la splendide prise que le python avait ramenée.

" Pas de souci, cela ne m’ennuie nullement et je peux parfaitement comprendre tes motivations. Il est parfois bien difficile de rompre avec son ancienne vie mais le temps, le temps guérit bien des choses. Quant à la découpe, ne t’en fais donc pas. J’ai longtemps vécu seule. On ne peut pas se permettre trop de délicatesse dans ce genre de cas. On va donc faire comme cela. Tu te charges du bois et moi de la viande. J’espère juste que ma cuisine te plaira… "

Et hissant la bête au moyen une énorme branche, elle la saigna avant de commencer à la découper. Un travail qui aurait pu être fastidieux sans sa dextérité de marina. D’un geste rapide et précis, elle avait dépecé l’animal, récoltant une peau qui ne demanderait plus qu’à être tannée. Chose qu’elle pourrait proposer aux iroquois tout proches en plus de leur offrir une belle pièce de viande toute fraîche. Quelques branches bien taillées et elle n’aurait plus qu’à faire griller la viande en l’assaisonnant d'une pincée d'ingrédients bien choisis.

Ainsi rejoignait-elle Zaveid avec d’imposante broches de viandes qu’elle plaça aussitôt au-dessus du feu.

" Désolée de ne pouvoir préparer plus raffiné mais je manque du nécessaire adéquat. J’ai tout juste de quoi emballer et garder au frais une magnifique morceau de viande en plus de la peau que l’on pourra troquer auprès de la nation iroquoise toute proche. Quant au reste, je pense qu’il ne vaut mieux pas trop t’interroger sur son usage… "

Un sourire alors qu’elle s’approchait du feu…

" Il est parfait, merci, Zaveid, la viande ne devrait pas tarder à cuire. Maintenant si tu me disais ce que comptes-tu faire quand la nuit sera passée ? "

Revenir en haut Aller en bas
Zaveid


Général
Général
avatar

Messages : 202
Armure : Chrysaor de l'Océan Indien

MessageSujet: Re: A la recherche d'un Grizzly [Zaveid ° ~ Terres des Six Nations, Ontario ° ~ novembre 1755]   Mar 18 Juil - 10:02

Les explications d'Erin concernant la raison de sa présence ici étaient cohérentes. Zaveid approuva d'un signe de tête alors qu'elle semblait presque gênée de sa situation
«Il faut parfois reculer pour mieux sauter. Perdre un peu de temps pour récupérer tes compagnons était surement la meilleure solution pour être efficace. Peut-être pour ça que Poséidon ne t'a pas prévenue pour le Trident, il te fait confiance et t'a laissé dans ta quête.» qui pouvait savoir ce qu'il se passait dans la tête d'un dieu après tout?

Elle fit venir une chauve-souris de taille supérieure à la normale, ce genre de familier nourri au cosmos, capable de se déplacer aussi vite qu'un marina pour pouvoir le suivre à la trace et attaquer ses ennemis... il la regarda un moment, il aimait bien ces créatures de la nuit, mais justement, devoir se déplacer en journée devait être épuisant. Zaveid ayant toujours vécu dans le respect de toute vie trouvait cela touchant qu'Erin soit aussi solidaire avec ses monstres.

«Combien de compagnons différents as-tu? Il me semble que le précédent Scylla en avait cinq...» il leva les yeux au ciel pour essayer de compter dans sa tête... il y avait un loup, une abeille, un serpent, une chauve-souris aussi, peut-être bien un ours mais il n'en était pas sur. Peut-être en avait-il plus, mais Zaveid ne l'ayant jamais affronté, même pour s'amuser, il n'avait pas pu bien le connaître. Et puis celui-là aussi avait disparu à l'époque, à croire qu'il y avait eu une hécatombe de Généraux autrefois... Lumniyades, Scylla, Hippocampe... où étaient-ils passés? Autant le Kraken, il n'y en avait pas à son époque, pas non plus de Dragon des Mers il lui semblait.. enfin peu importe, Erin semblait partie pour en avoir davantage.

Il commençait à faire nuit, et à faire faim aussi. Si une guerre était imminente, il valait mieux renforcer les troupes, c'était évident, et pour se faire, aider Erin à devenir rapidement opérationnelle était l'un des premiers objectifs, trouver les autres généraux en était un autre.

«Avant de partir chercher le Trident, j'ai croisé un jeune garçon qui semble destiné à nous rejoindre d'après les érudits. Il dégageait un cosmos assez puissant pour faire partie des Généraux, même s'il me semble encore trop peu expérimenté pour pouvoir recevoir une écaille d'une telle envergure. Mais si la guerre est imminente, il va nous falloir rechercher nos alliés éveillés partout dans le monde, on ne peut pas rester si peu nombreux. Je n'ai croisé que trop peu des nôtres... le Kraken qui a affronté Pséma sur Death Queen Island, et une jeune capitaine portant l'écaille du Requin... ah et le crocodile aussi.» jeune garçon bizarre qui lui avait laissé une drôle d'impression mais pour laquelle il n'avait pas eu le temps de s'attarder. Et il n'en avait plus entendu parler ensuite.

Il était temps de manger un morceau, le serpent géant d'Erin avait ramené un caribou pour le dîner, mais Zaveid préférait ne pas s'occuper de la préparation de la viande, dans la mesure où il n'avait pas tué sa proie pour lui offrir la possibilité de renaître sous une autre forme, il valait mieux que la jeune femme s'en charge. Au moins elle comprenait, et il sourit à l'idée qu'il puisse ne pas aimer sa cuisine

«J'ai vécu dans un monastère toute mon enfance, donc je ne suis pas trop difficile!» on ne pouvait pas dire qu'ils cherchaient à faire de la grande cuisine ! Il alla donc chercher de quoi faire un feu, une certaine appréhension au moment de le faire, de taper les silex l'un contre l'autre, un léger sursaut et des paupières qui tremblaient...

Erin avait préparé des brochettes, il ne s'était même pas attendu à tant d'effort!

«Je m'attendais à une cuisson directe sur l'os de la cuisse, tu vois? Comme quoi, t'es meilleure cuisinière que tu ne le penses!» il pouffa de rire mais la laissa entièrement faire, refusant d'approcher ses mains des flammes, d'ailleurs, il maintenait une distance d'environs un mètre entre lui et le foyer. Par réflexe, il ouvrait et fermait les mains qui tiraient un peu encore, ses cicatrices le démangeaient parfois au niveau de ses paumes brûlées, mais il fixait les flammes avec un air un peu nerveux au point qu'il sursauta lorsque la jeune femme lui parla de nouveau

«Hein? Oh euh... et bien... si une guerre se prépare à nouveau, il y a pas mal de choses à faire. Retourner au Sanctuaire pour le protéger, nos ennemis pourraient vouloir nous attaquer en pensant que nous sommes affaiblis sans le Trident. Trouver des éveillés et les ramener au Sanctuaire pour qu'ils puissent être prêts pour la bataille rapidement... je peux aussi t'aider à trouver tes monstres plus vite pour que tu puisses rentrer aussi au Sanctuaire avec moi.»

Cela faisait pas mal de choses, certaines pouvaient être faites en même temps. S'ils croisaient des éveillés sur leur chemin par exemple... bref.
Lorsque les brochettes furent cuites, il n'osa pas approcher des flammes pour s'en saisir

«Tu peux m'en passer une, s'il te plaît?» oui, il était nerveux. Nerveux face à cet élément aussi capricieux que dévastateur, ses mains tremblaient et il récupéra donc avec soulagement le morceau de bois sur lequel étaient piqués les bouts de viande grillée. Il souffla dessus avant de prendre un premier morceau, puis un autre. Il se tourna donc vers Erin pour poursuivre cette conversation

«On doit donc chercher un grizzly dans cette contrée. Je me suis toujours demandé comment Scylla recrutait ses monstres. Ce sera une occasion de te voir à l'œuvre! Ensuite, il te faut un aigle, c'est ça? Et quoi d'autre encore?» des créatures normales à l'origine qui se gorgeaient de cosmos pour devenir ultra puissantes, c'était un sujet juste fascinant aux yeux de Zaveid qui se devait de respecter toute créature vivante - hormis ses ennemis humains évidemment. Il se disait qu'il aurait été bien embêté à se retrouver en face d'un adversaire utilisant des animaux comme arme, mais d'un autre côté, tuer pour se défendre avait toujours été autorisé, mais pour sûr qu'il ne pourrait attaquer le premier.

Il leva les yeux au ciel, celui-ci était noir et parsemé d'étoiles. La journée avait été longue et ils allaient avoir besoin de repos

«Et si tu me racontais un peu ton histoire? Si tu peux évidemment... je sais que tout le monde n'a pas forcément envie d'étaler sa vie. Je pourrai commencer si tu préfères.» mais s'ils devaient être frères d'arme, c'était toujours bien de se connaître un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Erin


Général
Général
avatar

Messages : 143
Armure : Scale de Scylla

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: A la recherche d'un Grizzly [Zaveid ° ~ Terres des Six Nations, Ontario ° ~ novembre 1755]   Mar 18 Juil - 16:26

" Plusieurs centaines dans la réalité. Disons que certains de mes monstres englobent des colonies entières un peu comme mes chauve-souris vampires. Rares sont les uniques comme Seba, mon python femelle. L’autre unique était Grizzla… "

Une pointe de tristesse à l’évocation de sa première ourse. Elle se souvenait de leurs combats ensemble, de leurs luttes et de la fin de son monstre. Tout cela était effroyablement récent.

" Quant aux colonies les plus vastes, ce sont l’essaim et les chauves-souris. A eux deux, ils peuvent couvrir pas mal de distances mais sont encore de par trop vulnérables. J’ai vu mes propres vampires se faire balayer en quelques secondes par les filles de la Lune Sanglante. Une façon comme une autre de me rappeler que je suis encore loin de pouvoir rivaliser avec l’ancien chevalier de Belmont, mon père et encore moins avec elle…

Enfin, je ne peux pas vraiment lui en vouloir, j’en avais perdu le contrôle… "


Un rire nerveux à ce souvenir ponctué de quelques sanglots. Réapprendre à ressentir quelque chose était une découverte de tous les instants. Parfois, elle se disait que c’était autrement plus simple quand elle n’était encore qu’une coquille vide mais cette époque était révolue avec la levée de sa malédiction. Elle n’avait plus rien de la Nymphe frigide et sans cœur qu’elle était devenue pour vaincre Malcom aux côtés de son père, Russel, et devenir digne de Scylla. Cela avait été son épreuve finale et elle y avait laissé son cœur, semant la crainte sur son passage. Même le vieux Gontran…

Une épreuve mais aussi une source de richesse, d’expériences et de savoirs. Rien ne pouvait plus être changé et elle n’avait plus qu’à avancer, grandir et se reconstruire comme elle l’avait déjà fait. Apprendre de ses anciennes erreurs aussi et celle faite avec les vampires avait plus que porté ses fruits…

" Tu vois, même les monstres peuvent perdre la tête… "

Constat qu’elle n’était pas prête d’oublier, s’étant juré de combler cette faille et ne plus employer au front que des êtres totalement liés à elle, fusionnés à son âme et son cosmos. Le lien fusionnel pur qu’elle n’avait pas eu le temps de récréer lorsque l’accident était arrivé. La No-Life Queen l’avait aidée, l’intervention portait sa signature, lui rappelant qu’elle n’avait rien oublié de leurs passés communs.

Un léger rire désabusé lui échappa soudain avant qu’elle ne reprenne, heureuse de pouvoir changer de sujet. Après, cela aurait été gênant de creuser encore davantage et de prendre le risque d’avouer qu’au cours de toute une période de son passé, elle avait tant regretté de ne pas être née homme. Tant de choses auraient pu lui être pardonnées, tant d’autres auraient pu lui être accessibles…

Aussi, s’emparant au vol de la perche tendue par Zaveid, elle partit sur tout autre chose…

" D’autres marinas… Oui, ce serait une si bonne nouvelle. J’avoue que depuis ma rencontre avec notre ancien grand prêtre, je n’ai quasi plus vu personne. Du moins, assez longtemps pour m’assurer qu’ils ne sont pas juste de passage. "

Et souriant à la remarque de Chrysaor sur leur repas plutôt simple, elle répondit avec une spontanéité désarmante.

" Et moi dans un couvent… Mais je n’étais pas destinée à devenir une nonne, même pas bonne à être un souillon… "

Un autre rire, ces années passées seule ou presque remontaient si simplement mais elle préférait ne pas les laisser la submerger.

" Mais laissons cela. Cette part de ma vie n’a plus rien à voir avec ce que je suis devenue à présent. Ce n’était qu’un passage. "

Un passage comme lui aussi avait du en vivre. En bonne mercenaire, elle avait bien remarqué son jeu avec le feu, sa façon de se tenir face au faible brasier. Ne pas le lui faire sentir trop fort cette découverte. Erin n’était pas du genre à forcer les autres à se confier s’ils ne le désiraient pas, aussi enchaîna-t-elle presque aussitôt.

" Quant à ton idée de m’aider avant de retourner au Sanctuaire, d’accord. Ce sera plus simple à deux et surtout, je n’aurais pas préparer le terrain pour éviter de me faire détruire par le premier abruti venu. Lorsque j’entre en transes pour communier avec mon futur monstre, plus rien d’autre n’existe que lui et moi. Cette étape me rend plus que vulnérable. N’importe qui peut me tuer... "

Une faiblesse si proche de celle de l’imago quittant sa chrysalide, des instants clés dans une vie mais qui devaient impérativement se réaliser.

" Alors si tu es prêt à monter la garde pour moi, je pourrai gagner un temps précieux. Par contre, je dois t’avertir, il se peut que je fasse le tour de tous les grizzlys hivernant avant de trouver le bon… "

Un sourire cette fois chaleureux éclaira son visage. Elle pouvait être belle quand elle le souhaitait, la générale de Scylla. En fait, elle l’avait toujours été mais ne l'avait jamais pleinement réalisé.

Un autre instant s’écoula encore tandis que les brochettes de viande diminuaient. Un instant de paix avant que la demande de Zaveid ne lui parvienne.

" Mon histoire ? "

Jamais personne ne lui avait demandé et le seul à avoir voulu l’aider à percer les zones d’ombres de son passé n’était autre que le vieux brochet, Jack O’Bannon.

" Oui… Peut-être que cela me fera le plus grand bien de me confesser à quelqu’un, j’ai juste une demande à te faire. Promets-moi de ne pas m’interroger davantage sur certains de mes secrets. "

Lui laissant le temps de réfléchir, elle commença alors doucement.

" J’ai vingt-huit ans, je suis née de l’union du chevalier Russel de Belmont et de son épouse, lady Elisabeth… dame Beth comme toute la domesticité l’appelait…

Petite fille de Général Marina, j’étais de naissance destinée à devenir l’une des incarnations de Scylla et ma mère…

Ma mère a toujours tremblé devant moi… "


Telles furent les premières paroles mais elles n'étaient encore rien face au premier tournant de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Zaveid


Général
Général
avatar

Messages : 202
Armure : Chrysaor de l'Océan Indien

MessageSujet: Re: A la recherche d'un Grizzly [Zaveid ° ~ Terres des Six Nations, Ontario ° ~ novembre 1755]   Mer 19 Juil - 0:17

Apprendre à faire connaissance était souvent le meilleur moyen de combattre côte à côte. Zaveid avait quitté le Sanctuaire Sous Marin trop longtemps, il ignorait tout de ceux qui l'habitaient aujourd'hui, et il avait encore pas mal à apprendre de tous ces changements. Tous ses repères étaient chamboulés, ceux qu'il avait connus ne semblaient plus être, sa mémoire pouvait aussi lui jouer des tours d'ailleurs dans la mesure où, au fur et à mesure qu'il écoutait Erin, il en apprenait plus sur les monstres avec lesquels elle devait s'allier. Lorsqu'elle parla des filles de la lune sanglante, cela lui rappela cette histoire de vampire à Londres, décidément, il faudrait vraiment qu'il aille jeter un coup d'œil là bas, ce n'était pas la première fois qu'on lui en parlait!

Toujours est-il qu'elle allait avoir besoin d'aide pour ses monstres, et il était là pour le moment sans vraie mission à remplir. Même si Poséidon avait dit que le Trident avait été volé, il ne lui avait pas donné l'ordre de rentrer immédiatement au Sanctuaire... cependant, il avait quand même envie d'en apprendre plus sur la dame, mais de toute évidence, parler de son passé ne lui faisait pas plus plaisir que ça...


«Écoute, je t'oblige à rien ok? Tu me dis juste ce que t'as envie de me dire. Bon après je suis de nature curieuse donc je risque de poser des questions quand même, mais t'es pas obligé d'y répondre!» il essayait de mettre les choses le plus à plat possible pour qu'elle fasse comme bon elle semble. Ils étaient là pour se détendre avant une quête qui promettait d'être pénible «et puis, va falloir que tu apprennes à me faire un peu confiance si je dois assurer tes arrières pendant que tu euh... t'as dit ça comment déjà? Communier c'est ça? Bref, si je dois te protéger pendant ce temps là, vaut mieux que tu me fasses un peu confiance, donc n'hésite pas à poser des questions aussi.»

Elle commençait donc à parler de sa famille, et il semblait que son grand père était le précédent Scylla?

«Attends... vous êtes Scylla de père en fils? Enfin te concernant, de père en fille? Donc c'est ton grand-père que j'ai connu y'a... dix ans?» il ressemblait à quoi d'ailleurs? C'était peut-être son père remarque, dans ses souvenirs, il était âgé, mais tout est relatif quand on est jeune soi-même... bref! Non, il devait se tromper, enfin peu importe.. il préférait la laisser continuer à raconter son histoire tout en grignotant sa brochette, bien que son regard semblait captivé, tel un petit garçon à qui on raconte une belle histoire avec des pirates et tout!

«Donc... attends t'es née dans une grande famille, destinée à être marina, mais tu as été élevée dans un couvent? Y'a un passage au milieu que je dois pas savoir je suppose? Car là... j'ai du mal à imaginer le passage du couvent. Autant passer de ton grand-père à toi qui récupère l'écaille directement ça va mais euh..»

Il attendit un peu de voir si elle souhaitait poursuivre ou non. Au pire, elle pourrait lui retourner la question, bien qu'il n'avait pas grand chose à cacher. Des secrets honteux, oui il en avait, mais disons que c'était.. juste bête. Certes, il a commis un crime assez dur à porter, mais s'il voulait tourner la page, il devait bien l'assumer aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A la recherche d'un Grizzly [Zaveid ° ~ Terres des Six Nations, Ontario ° ~ novembre 1755]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche d'un Grizzly [Zaveid ° ~ Terres des Six Nations, Ontario ° ~ novembre 1755]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Histoires Parallèles :: Chroniques des Anciens Temps-