RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [Début Janvier 1756] Le temps d'une décision.[PV Shizuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athéna


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 57

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: [Début Janvier 1756] Le temps d'une décision.[PV Shizuo]   Sam 15 Juil - 20:02

Un temps qui avançait sans doute bien plus vite qu’on ne le souhaiterait. Parce que si les corps n’étaient d’ores et déjà plus, les faiblesses demeuraient cependant encore. Une chose dont la déesse était non seulement consciente, mais également pour laquelle elle portait une attention particulière. Des relations à reconstruire, comme l’étaient ces murs quelques mois auparavant. Tout cela représentait un travail colossal, et personne ne saurait sciemment le nier. Et quand bien même le choc fût rude, les Chevaliers avaient su garder le cap malgré tout. Un fait qu’elle admirait, silencieusement reconnaissante de leur acharnement quant à la protection des lieux, de leur foyer à tous.

Lentement, une paire de doigts s’en alla vers cette mèche sur son épaule, l’enroulant frénétiquement autour de ces fins morceaux de chairs. Pensive petite Athéna. L’heure n’était plus à l’hésitation, mais bien et bel au choix. Et désormais se posait la question suivante : Vers qui fallait-il se tourner ? A chaque choix ses conséquences. Une citation bien connue de cette petite tête plus réfléchit qu’il n’y paraissait aux premiers abords. Des choses à ne pas prendre à la légère, lorsque l’on était responsable d’autant de vie. Le sacrifice pour le bien commun, dirait certains. Et pourtant, cette notion laissait comme un gout amer à la frontière de ses lèvres. Parce qu’elle ne savait trop bien que l’on n’avait rien sans contrepartie. Et pourtant…

Des pas commencèrent à tourner en rond, tandis que des prunelles fixant le lointain scrutaient distraitement l’ensemble de la salle . Désormais bien vide, cette pièce qui accueillait autrefois cet homme de confiance. Ne restait plus que son inutile grandeur, et ces inutiles ornements. Sobres, ils l’étaient assurément. Mais non nécessaire pour autant. Et, dans l’ombre, la jeune femme attendait patiemment que l’invité entre par cette porte. Allait-il répondre à son appel, ce jeune homme au passé saugrenu ? Allait-il accéder à sa demande, ce Chevalier déconcertant ? Nulle réponse à donner, en l’instant. Et ne demeurait que ce doux cosmos envahissant la pièce, laissant cette impression d’habitation chaleureuse, comme ce fût le cas à une lointaine époque.

Quelques coups frappant dans une porte : les poings d’un garde annonçant une arrivée attendue. Souffle inaudible, de cette déesse dont la résistance était surmenée par la participation de ce cosmos en une fine couche protectrice autour du camp. Dans quelques secondes, elle ne montrerait rien d’autre qu’une femme douce, en bonne santé. Trois. Deux. Un… Illusion parfaite.

« Faites le entrer ! » Déclara-t-elle alors. « Shizuo du Sagittaire, te voici enfin… Comment se passe la reconstruction ? »

Des mots qui n’étaient pas ceux qu’elle espérait prononcer. Mais quand bien même le temps pouvait se montrer capricieux, il fallait parfois prendre le temps de le prendre, n’est-ce pas ? Ainsi, la jeune femme s’avança, jusqu’à se trouver entre ombre et lumière. Parce malgré ce que chacun pouvait en dire : là était sa place. L’entre deux.


Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1196
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Début Janvier 1756] Le temps d'une décision.[PV Shizuo]   Ven 21 Juil - 1:40

C'est après avoir laissé Valérian entre les divines mains d'Athéna que j'étais retourné à, ce qui était nouvellement ma nouvelle demeure. Temple en reconstruction qu'était qu'était le mien, les soldats et ouvriers qui avaient été mobilisés pour la remise à pied du Sanctuaire n'avaient pas chômé. Ils étaient tous encore présents, en sueur, soulevant d'immenses piliers de granit, redonnant vie au temple du Sagittaire. Tous se donnaient du mal pour revêtir le Sanctuaire d'une nouvelle robe, d'une nouvelle vie. Un véritable renouveau.

Mon armure recouvrant toujours mon corps, certains s'inclinèrent sur mon passage, moment très gênant pour ma part. Je ne faisais que les saluer jusqu'à ce que l'un d'eux se rue vers moi afin de me poser mille et une questions. Je le reconnaissais, c'était l'un des soldats dont j'avais sauvé la vie lors de cette attaque dévastatrice. Les questions s’enchaînaient sans même que je ne puisse placer un mot, ce qui commençait à m'agacer. Néanmoins, la nouvelle de la défaite de Pséma semblait déjà avoir fait le tour du Sanctuaire, voire même du monde. Les chevaliers du Kraken, du Béhémoth et du Sagittaire étaient venus à bout de la plus grande menace de cette époque mais qu'allait-il se passer désormais ?

Répondant à chacune de ses questions, je me rendis compte bien trop tard qu'un attroupement s'était formé autour de moi afin d'écouter le récit de ce combat. Lorsque j'eus terminé de raconter la longue et épuisante bataille que l'on avait mené, ils se mirent à applaudir et à hurler des mots d'honneur et de gloire pour ma personne. Détestant me donner en spectacle, je leur remerciais de leurs félicitations parfois exagérées et je leur demandais de se remettre au travail dans la foulée. Ils s'exécutèrent sans broncher et avec un sourire sincère sur le visage. Quel soulagement.

Les laissant retourner à leur travail, j'entrais dans mon temple, observant les murs et la toiture. Je n'avais jamais vu ce temple de la sorte. Ils avaient pris la liberté d'installer une statue de celui qui représentait la constellation du Sagittaire, Chiron. Statue placé après la grande salle, observant l'entrée du temple avec sa flèche pointant le soleil. Derrière lui se trouvait des escaliers qui donnaient sur une partie surélevé du temple, traversant le toit et donnant sur une grande pierre en forme de trône. Étrange sentiment. Ainsi donc, de cette hauteur, je serais en capacité d'observer le Sanctuaire entier. Ils étaient parvenus à éveiller ma curiosité et immédiatement je m'y rendis. Je gravis les marches lentement, le bruit de mes pas résonnant dans le temple où j'étais seul. C'est en arrivant en haut que je compris l'utilité de ce siège de pierre. Je l'admirais tout d'abord, orné de quelques écritures grecs, un carquois posé à ses pieds et un emplacement prédéfini pour l'arc d'or qui faisait l'authenticité de cette armure. Je m'y installais donc observant le soleil qui me frappait directement le visage. Mais ce n'était pas tout, je pouvais clairement voir l'entrée du Sanctuaire de cette hauteur, observer les temples du Bélier jusqu'à la statue d'Athéna et garder également un œil sur l'horloge du Zodiaque qui dominait le domaine divin.

Un appel me fit quitter mes pensées. Un soldat venait d'entrer dans mon temple et me demandait une audience. Un long soupir laissant clairement transparaître ma déception avant de me lever et de descendre de mon perchoir. Je retrouvais donc ce message à l'entrée du temple et il me délivra un message clair et précis. Athéna m'attendait pour un rapport de situation et autre chose encore... que voulait-elle cette fois-ci ? Ma foi je n'avais guère le choix. J'attendis qu'il me révèle l'endroit où je devais la retrouver et je m'y rendis immédiatement.

Gravir ces marches étaient déjà devenu une habitude pour moi et je me retrouvais presque trop vite devant le temple du grand Pope. Des gardes à l'entrée, garde qui n'auraient sans doute pas fait long feu si j'avais été un ennemi, ils ne me laissèrent cependant pas passer immédiatement. Leur devoir était de prévenir Athéna de mon arrivée avant de me laisser passer. Stupide action, elle avait sans doute déjà senti ma présence derrière cette porte. Il revint quelques secondes après, m'invitant à entrer. Mon regard froid croisa le sien et je sentis qu'il ne se sentait plus très bien à l'aise devant moi.

Je traversais les portes, entrant dans cette grande salle, ce grand temple bien plus grand que le mien, lieu de rendez-vous de l'élite de cet ordre pour les affaires d'importance capitale. Une fois encore, rien que le son de mes pas se faisaient entendre dans la salle. J'avançais jusqu'à ce que je me trouve à une distance respectable d'Athéna qui m'attendait de pieds fermes. Ce fut elle qui s'adressa à moi en premier de sa douce et cristalline voix. Je m'inclinais comme à mon habitude avant de m'adresser à elle.

- Athéna... la reconstruction avance bien. Le temple du Sagittaire semble avoir subit quelques changements mais pour le mieux. Je suis satisfait de pouvoir garder un œil sur l'ensemble du Sanctuaire désormais.

Je ne savais absolument pas si ce changement avait été effectué sur sa demande ou pas et je ne savais encore moins si tout ceci allait être bien vu. Un ancien spectre capable de voir tout ce qu'il se passe au sein du Sanctuaire...

- Je vois que votre confiance en moi ne s'ébranle pas et j'en suis des plus heureux, Athéna. Nous nous voyons ici afin de faire un réel point sur ce qu'il s'est passé sur l'île. Comme je vous l'ai dit, je pense que Pséma a été manipulé par quelqu'un de plus puissant que lui et tout me laisse à penser qu'il s'agit d'un dieu. Ce guerrier n'aurait pas pu être manipulé par un simple humain... et cette présence que j'ai senti lors de sa défaite... c'est étrange.

Mon regard fut soudainement attiré par un objet dans la pièce. Objet non seulement brillant mais dégageant une aura étrange. Mon esprit fut soudainement bousculé lorsque je ressentis une bribe du cosmos d'Asya du Kraken. L'objet en lui-même avait la forme d'un trident, le même qu'avait utilisé le général lors de notre combat...

- Ceci ne nous appartient pas... que fait le trident de Poséidon en notre possession ?

Des explications étaient de mises... la présence de cette arme ici pourrait avoir d'énormes répercussions sur le temps de paix que nous avions actuellement. L'alliance était brisée mais il n'était pas encore l'heure pour les combats. Observant Athéna, je compris finalement que son sceptre n'avait pas été retrouvé mais la question demeurait la même... pourquoi ce trident était ici alors que le bâton qui m'avait été confié n'est pas entre les mains de sa maîtresse ?
Revenir en haut Aller en bas
Athéna


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 57

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Début Janvier 1756] Le temps d'une décision.[PV Shizuo]   Mar 25 Juil - 5:57

Quelques pas s’approchant de cet homme, finalement parvenu dans les entrailles de cette salle. Ceux d’une femme à l’apparence à la fois sûre d’elle, mais également douce. Et, avec cela, quelques mots prononcés en une introduction boiteuse. Car si l’avancée des réparations l’intéressait effectivement, cela n’était pas la raison pour laquelle la Déesse avait requis sa présence entre ces murs. Une façon d’introduire la chose avec davantage de tact, ou plutôt l’intérêt d’avoir cette possibilité de réfléchir quelques instants supplémentaires à ce qui serait le mieux pour le Sanctuaire.

Hochement bref de la tête, affirmatif. Et toujours ces billes inspirant la bienveillance, par-delà les barrières globuleuses. Une bonne nouvelle que voilà, l’apprentissage de l’avancée de ces installations. Le temps semblait s’éclaircir, laissant quelques rayons du soleil passer succinctement à travers les obscurs nuages d’appréhension. Satisfaction bien relative, avant que la possible fausse-origine des malheurs ne revienne sur le tapis. Pséma. Cet homme mystérieux, ayant emporté les secrets de ses actions dans sa tombe. Une tombe…

« Relève-toi donc, Sagittaire. » Demanda-t-elle alors, l’invitant à la rejoindre dans cette ombre où ses jambes l’avaient redirigée machinalement. « Oui, je me souviens… Nous avons eu cette conversation quelques mois auparavant n’est-ce pas ? Et, malgré tout, l’implication de Pséma et son origine demeurent une énigme aujourd’hui encore. Probablement y avait-il en effet quelque chose d’autre, dissimulé derrière tout cela… Mais aurions-nous la réponse un jour ? » Pensive petite Athéna.

Et ce n’était non pas tant une remarque qu’un simple fil de pensée. Parce que tous les maigres indices laissés à leur portée n’était guère suffisant pour que le voile se lève enfin sur le visage de la vérité.

« Cependant, nous ne sommes pas là pour cela, Chevalier. » Un œil se portant furtivement sur le Trident de Poséidon. « Il s’agit bien du Trident. Le Saint de la Vierge l’a ramenée de son exploration, après que les objets divins eurent été dispersés par la puissance de la confrontation. J'espérais que l'on retrouve le Sceptre, afin que notre protection demeure. Mais peut-être est-ce un signe, d'avoir cet objet à porter de main » Des pas se mouvant, et quelques doigts frôlant l’artefact avec douceur. « Deux choix s’offrent à nous désormais… Et l’un d’eux serait de rendre cet objet à son propriétaire, en espérant parvenir à l’une entente entre nos deux camps : Prouver notre bonne foi, en somme. Qu’en penses-tu, Shizuo ? Devrions-nous nous entretenir avec Poséidon, ou nous tourner vers Hadès ? »

Non pas qu’elle ignorait la décision à prendre. Parce qu’à l’instant même où ses bouts de chair s’étaient posés sur l’outil, le choix s’était ainsi fait. Cependant, il ne s’agissait pas uniquement d’elle. La totalité d’un foyer concerné par les conséquences de ces actes. Alors, Athéna attendait simplement un avis. Rien de plus, ni de moins.
Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1196
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Début Janvier 1756] Le temps d'une décision.[PV Shizuo]   Jeu 10 Aoû - 14:13

L'attention était portée sur Athéna et cet objet qui pourrait désormais être cause de désaccord entre son oncle des fonds marins et nous les saints. Ce trident n'avait pas sa place dans cet endroit et son authenticité faisait de lui un objet de convoitise. Sa puissance et sa valeur étaient connues de tous et je ne savais aucunement si Athéna était en mesure de contrôler cet artefact.

Mon regard se porta vers elle lorsqu'elle me demanda mon avis sur la question. C'était là un jeu assez dangereux auquel nous jouions mais nous avions un élément pesant s'il s'agirait de négociations. Athéna semblait vouloir rendre cette arme à son propriétaire, ce qui était en soi une idée des plus sage mais il était aussi question de pouvoir récupérer le sceptre dont elle était la propriétaire.

Un instant de réflexion, essayant d'imaginer toutes les possibilités dans ma tête. Je me relevais, le regard franc, les poings serrés... j'étais heureux d'avoir enfin eu la totale confiance d'Athéna, j'étais celui sur lequel elle s'appuyait pour la suite des événements. Ma réflexion me poussa à me souvenir d'Asya du Kraken avec qui j'avais combattu Pséma. Elle n'était pas une femme dupe, elle avait la tête sur les épaules et avait été une puissante alliée. Si je pouvais la rencontrer, peut-être que nous pourrions venir à une alliance entre nos deux camps respectifs. Les spectres ne semblaient pas lui plaire outre mesure ou peut-être tout simplement cette ignoble Charis du Béhémoth... le choix était fait.

- Athéna, la présence de ce trident ici peut sans doute être vu comme une traîtrise ou un autre vice inventé par l'homme. Cependant, voyons-là une occasion de nouer des liens avec votre oncle. J'ai combattu il y a quelques temps aux côtés du général du Kraken, si je peux m'entretenir avec elle, nous pourrions alors consolider une alliance pour quelques temps. Mais d'un autre côté, vous ne possédez plus votre sceptre et nous ne savons pas où il se trouve... posséder une arme telle que le trident du dieu des océans n'est pas négligeable mais cela pourrait amener les marinas à venir le récupérer de force. Je suis donc d'avis d'envoyer des chevaliers en votre nom au Sanctuaire sous marin, de rendre le trident sous conditions d'une alliance et d'une assistance sur demande lorsque le moment de récupérer votre sceptre sera venu.

C'était maintenant dit, mon avis avait été présenté devant Athéna. Un avis réfléchi, construit et avec toute l'honnêteté que j'avais en moi. Était-ce ce qu'elle voulait entendre ? Je ne le savais pas mais j'espérais avoir pu l'aider tant en tant que chevalier qu'en tant qu'homme dans la décision qui allait être prise l'instant d'après...
Revenir en haut Aller en bas
Athéna


Divinité Majeure
Divinité Majeure
avatar

Messages : 57

Feuille de Personnage :
HP:
300/300  (300/300)
CS:
300/300  (300/300)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Début Janvier 1756] Le temps d'une décision.[PV Shizuo]   Mer 16 Aoû - 7:47

Une question posée, aux multiples conséquences possibles. Une tête pensante, également : celle de ce Saint qui se trouvait à devoir donner un avis, là où les Dieux agiraient d’ordinaire seuls. Un questionnement ne visant pas à annihiler ses propres doutes, car ils n’étaient plus depuis quelques temps déjà. Plutôt, elle souhaitait entendre l’avis de l’un de ses chevaliers. Parce qu’elle leur faisait confiance, Athéna. Peut-être trop. Car la mémoire des leurs passant passants à l’ennemi n’était pas oubliée, comment le pouvait-elle ? Pas encore. Fil de réflexions balayé tandis que le Saint du Sagittaire prenait désormais la parole.

Des mots qui semblaient aller dans son sens, dans une certaine mesure. Il apparaissait tout d’abord clairement qu’il était préférable de se tourner vers Poséidon, plutôt que vers Hadès. Malgré tout, elle ne l’oubliait pas, cette promesse réalisée quelques temps plus tôt, dans le temple de son oncle des mers. Tout cela pour un Saint disparu sans laisser de trace, quelques mois plus tard. Un choix à lourdes conséquences. Mais là encore, elle les prendrait sur ses fines épaules, ces pesantes répercussions. Seule, cette fois.

Quelques sons continuant ainsi leur chemin vers l’oreille attentive de la déesse. Il demeurait certain que la personne prenant la décision de cette possible alliance ne soit pas ce général du Kraken cité par le Chevalier, mais bien et bel Poséidon lui-même. Cependant, il n’était pas particulièrement faux de considérer que cette connaissance pourrait, peut-être, aider à peser dans la balance. Tout dépendait de sa faculté de réflexion. Cela, et l’humeur du Dieu des profondeurs marines. La possibilité de réussir, comme d’échouer. Quitte ou double. Mais encore fallait-il jouer. Le Sanctuaire était-il prêt à cela ? Dans tous les cas, la décision semblait déjà prise, si l’on s’attardait sur ce fin relèvement de lippe en un recoin.

« C’est globalement ce que je pensais, également. Le rendu du Trident à mon oncle permettrait une alliance entre nos deux camps. Ou tout du moins un traité de non-agression. Cela nous assurerait possiblement une protection qu’il faudra négocier, en attendant que nous puissions remettre la main sur le Sceptre. Qui sait, peut-être l’a-t-il en sa possession ? Dans tous les cas, il est effectivement préférable de se tourner vers le Sanctuaire sous-marin. »

Une courte pause, tandis qu’elle s’absenta quelques instants, afin que cette main puisse prendre possession de ce bâton des eaux. Soupir, silencieux. Cet objet représentait la chance d’une protection, et leur possible destruction. Sombre artefact. Quelques secondes, pensante. Puis ses pas reprirent la direction de l’emplacement du Saint du Sagittaire.

« Oncle Poséidon sera celui qui prendra la décision finale, mais si ta connaissance peut jouer en notre faveur : il n’y a pas à hésiter plus longtemps. »

Parce que plus ils hésitaient, plus le temps passait. Et plus le temps passait, plus le danger approchait. Ainsi, le Trident fût tendu vers Shizuo.

« Prends-le. » Une pause, courte. « Shizuo du Sagittaire, tu te rendras au Sanctuaire sous-Marin afin de rendre le Trident, sous conditions. Voici les principales : La première étant des informations concernant le Sceptre. La seconde, un pacte de non-agression entre nos deux camps. La troisième, une protection commune en cas d’offensive de l’un des domaines. »

Un chaleureux sourire orna alors ses lèvres, tandis que l’objet changeait de main. Une confiance en les siens. Certainement trop, d’ailleurs. Mais seul l’avenir leur dira s’ils ont fait le meilleur choix pour le camp, ou non.

« Eiso du Capricorne t’accompagnera. Il t’attend d’ores et déjà à l’entrée du Sanctuaire, prêt au départ. Et soyez attentifs en arrivant sur les terres de mon oncle, il est de nature prudente: Qui sait ce qu’il a pu mettre en place en guise de protection du domaine… »

Les ordres avaient été donné. Désormais, l’avenir était entre leurs mains. Une petite partie, tout du moins.


Revenir en haut Aller en bas
Shizuo


Chevalier d'Or
Chevalier d'Or
avatar

Messages : 1196
Armure : Sagittaire

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
207/207  (207/207)
Dieu Protecteur: Athéna Athéna

MessageSujet: Re: [Début Janvier 1756] Le temps d'une décision.[PV Shizuo]   Jeu 17 Aoû - 13:45

Les paroles d'Athéna entendues, il n'y avait rien à rajouter. Les explications étaient très claires et il fallait désormais se rendre le plus rapidement possible au Sanctuaire de Poséidon. Peut-être possède-t-il le sceptre d'Athéna ? Nous le verrons bien une fois sur place. Le regard fixant Athéna, je la vis se déplacer et revenir en possession du trident qu'elle me remit en main propre. A peine mes doigts étaient entrés en contact avec cet artefact, je sentis un puissant flux de cosmos le traversant, un cosmos aussi puissant que celui du sceptre mais avec une animosité plus intense.

Le saisissant fermement entre mes doigts, une nouvelle détermination naquit en moi à cet instant. Il me fallait absoluement réussir cette mission sans créer le moindre incident diplomatique contre nos anciens alliés marinas. Il me tardait néanmoins de revoir Asya le général du Kraken afin de pouvoir m'entretenir avec elle au sujet de cette arme. Elle l'avait porté entre ses mains lors de la dernière grande bataille et elle savait tout comme moi l'importance et la puissance de ces objets divins.

Cependant Athéna avait raison sur une chose... ce n'était pas le général du Kraken, aussi vaillante soit elle qui prendrait la décision finale. Il s'agirait bel et bien de Poséidon. Pour l'avoir croisé une fois, ce dieu ne m'inspirait aucune confiance. Un cosmos fourbe et calculateur, bien moins que celui d'Hadès mais ils faisaient tous les deux partis de la trinité divine. Je me demandais bien ce que pouvait penser Zeus de ces querelles entre sa filles et ses frères.

Peu importe, l'instant n'était pas à cela. Les pensées des dieux étaient bien trop compliquées pour un simple mortel tel que moi. Sortant de mes pensées, je regardais Athéna d'un regard direct, droit et des plus francs.

- Je ferai tout mon possible pour que cette mission soit un succès. Les termes d'une trêve ont bien été entendus Athéna, je ramènerai le trident au Sanctuaire de Poséidon avec le chevalier du Capricorne et à nous deux, nous seront en mesure de créer une nouvelle alliance avec le dieu des océans. S'il détient votre sceptre nous vous le ramènerons, s'il refuse de marchander avec nous, nous reviendrons avec son trident quel qu'en soit le prix. Merci de m'accorder une telle confiance Athéna. Je pars maintenant.

M'inclinant respectueusement devant la déesse, je captais un sourire venant d'elle. Le cœur réchauffé, l'esprit déterminé, je lui tournais le dos et d'un pas assuré je me dirigeais vers la sortie du palais. J'étais serein. Mes pas résonnaient dans la pièce. L'armure du Sagittaire rencontra un rayon de soleil qui avait trouvé le moyen de pénétrer l'endroit. Un éclat, un dernier regard vers la déesse, le trident toujours en main, je poussais les portes du palais laissant pleinement entrer la lumière avant de disparaître. Il n'y avait plus de temps à perdre désormais. Hadès préparait certainement quelque chose, cette paix semblait avoir assez duré malheureusement. Les événements allaient s'engrainer, les combats allaient reprendre. Cette mission était primordiale et nous ferions de cette mission un succès ! Parole de Saint.

=> Entrée du Santuaire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Début Janvier 1756] Le temps d'une décision.[PV Shizuo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Début Janvier 1756] Le temps d'une décision.[PV Shizuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Sanctuaire Sacré d'Athéna :: Maisons du Zodiaque :: Chambre du Pope-