RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 Personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liv


Indépendant
avatar

Messages : 326

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Personne   Mar 29 Aoû - 12:04



La fin
Quand "seule au monde" n'est plus seulement une image

Rien. Plus rien. Rien du tout. Finie. Envolée. Effacée. Meurtrie. La belle Asgard n'est plus. Sanctuaire vide et vidé. Perdu et traumatisé. Même les oiseaux hésitent à y faire raisonner leur petite voix.
Assise au sommet d'un piton rocheux, vêtue de ce qui ressemble à s'y méprendre à une chemise de nuit aussi pâle que la lune, mes bras entourent mes genoux repliés contre ma poitrine. Fixation. Fixette. Soupir. Ennui. Ennui morne et mortel. Plus personne. Non.

"Sören..."


Si je me lève et que je fais un pas, je tombe. Le vide. Très haut, oui. Grande falaise pointue. Rochers saillants. Chute vertigineuse.
Bof. A quoi bon... Mes prunelles sombres fixent l'horizon d'un soleil qui ne semble pas vouloir ce coucher. Même l'astre du jour est fâché de la destinée d'Asgard. Pâle, gris, sans éclat ni réelle lumière. Il est mort lui aussi. Enfin je crois. Ou pas. Allez savoir.

"Eren..."


Solitude. Avant c'était sans importance. Mais depuis... un Chef. Un Frère. Non... un Jumeau inversé. Oui. Parfaitement. Mais maintenant je suis toute seule. Oui. Seule. Personne. Rien. Pas d'Odin. Pas de Chef. Pas de Jumeau. Pas de gens qui parlent pour dire tout et n'importe quoi. Pas d'oiseaux... plus de miel. Plus rien. Seule. Affreusement seule.

"Ils sont morts tu crois..."


Moi non. Mais Eigana ne répond pas. Comme d'habitude. Depuis qu'Odin a été puni, elle ne parle plus. Elle reste à mon poignet. Joli bracelet d'argent. Mais chut. Oui. Le silence des morts. Le silence de ceux qui ont été punis. Mais non. Ils ne sont pas morts. Impossible. Inconcevable. Je le saurais.
Mais n'empêche que... j'aimerais bien du miel.

(c) Never-Utopia





Dernière édition par Asya Leskov le Mar 29 Aoû - 13:58, édité 1 fois (Raison : Validation retour (Asya L.))
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6703-liv-guerriere-runique-d-e
Sören


Indépendant
avatar

Messages : 425

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
197/197  (197/197)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Personne   Mar 29 Aoû - 15:18

Dans la pénombre des décombres de son ancien temple, l’être s’étirait. De son ancien domaine, il ne subsistait pas grand-chose. De la structure, non plus. Il n’avait pas été capable, lors de la destruction du monde du Nord, de sauver les personnes qui étaient à sa charge. Son temple avait été détruit, soufflé comme le reste du domaine nordique par la mort des étoiles. De ses étoiles. Les colonnes du temple de Beta avaient tremblé, puis flanché, avant de lâcher sous le poids d’une voûte qu’elles n’arrivaient plus à contenir. Quelques jours plus tôt, le guerrier divin de Beta avait chu, de la même manière, avant d’échanger sa place dans son cercueil de glace pour une armure violacée. Le juge qui l’avait recruté avait disparu lui aussi, dans une gerbe de lumière. D’aucuns racontaient qu’il s’était trouvé un sanctuaire traversant le temps et l’espace. Cela ne changeait pas grand-chose, mais il le lui souhaitait. Dans tous les cas, la disparition de son employeur avait scellé son sort parmi les morts. Son surplis n’était plus, et sans aucun doute il devait en être de même pour lui.

Et pourtant.

Et pourtant, il s’était réveillé, frissonnant, au milieu des décombres d’un lieu qu’il avait jadis connu et juré de protéger. Asgard n’était plus. Les Guerriers Divins n’étaient plus. La nature avait repris le dessus et avait transformé le nord en toundra inhospitalière. Et pourtant, il venait de s’y réveiller. La mort l’avait emporté non pas une mais deux fois. Il avait vu l’autre côté du miroir, comme peu ne pouvaient se targuer de l’avoir fait. Et pourtant, il n’était pas encore réduit à l’état de poussière. D’une main gauche, il tapota son visage, comme pour vérifier qu’il était toujours celui qu’il pensait être. Cela semblait être le cas, et quelque part, cela le rassura. Mais qui était-il vraiment, d’ailleurs ? Le guerrier divin était mort face à un guerrier noir, le spectre avait disparu en même temps qu’Arbhaal de la Wyvern. Il était Sören, et cela devait surement suffire, pour l’instant.

« Les livres. » murmura-t-il. Ce n’était pas parce qu’il avait échoué en tant que gardien du Nord que son rôle de bibliothécaire devait s’arrêter mourir avec son habit divin. D’un pas lent il se dirigea vers l’entrée du souterrain. Ce dernier était bloqué par une colonne détruite. Une broutille pour un élu, mais … l’était-il seulement encore ? Il ferma les yeux et chercha son cosmos, comme il l’avait fait des millions de fois. Ce dernier était dissipé, insaisissable, presque éteint. Comme s’il avait tant tiré sur la corde que cette dernière s’était cassée. Il soupira, alors qu’il retirait une mèche ébène de devant ses yeux pour la replacer derrière son oreille, machinalement.

« Évidemment. » se contenta-il d’ajouter alors qu’il essayait de nouveau de se concentrer. Alors qu’il commençait à ressentir les prémices d’un semblant de pouvoir en lui, quelque chose le déconcentra. Il s’agissait d’une aura, si proche et si lointaine à la fois. Et pour la première fois depuis bien longtemps, Sören sourit. Après s’être approché des vestiges de ce qui avait été son cellier, le nordique poussa quelque gravats et s’empara d’un pot, encore intact, qu’il coinça sous son bras. Après avoir rajusté son écharpe, il s’élança dans la plaine gelée. Il en avait au bas mot pour une heure de trajet à vitesse "humaine". Il aurait pu s’élancer à la vitesse de la lumière et traverser cette terre inhospitalière en quelques secondes, mais il n’en avait aucune envie. Pour une fois, il avait envie de prendre son temps, de sentir la neige crisser sous ses pas, d’observer le frémissement des pins à son passage. Il n’était plus temps de se hâter. La guerre était perdue depuis longtemps.
Au bout de son trajet, après avoir traversé un bois et gravi une colline, il aperçut enfin la silhouette de celle qu’il avait détectée une heure auparavant.

« Je t’ai apporté du miel, très chère sœur. Il est un peu vieux, mais je crois qu’il devrait te convenir. Enfin… si tu aimes toujours le miel, il en va sans dire. » lança-t-il alors qu’il s’approchait.




Dernière édition par Asya Leskov le Mar 29 Aoû - 15:38, édité 1 fois (Raison : Validation retour (Asya L.))
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6831-soren-guerrier-divin-d-et
Liv


Indépendant
avatar

Messages : 326

Feuille de Personnage :
HP:
130/130  (130/130)
CS:
170/170  (170/170)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Personne   Mar 29 Aoû - 18:26



Le renouveau
qui ne tient parfois qu'à un seul être

Mon nez se lève. Humant l'air du soir qui tombe, ou peut être pas. Le soleil est toujours gris. Toujours terne. Un peu pâlot. Peut être malade... qui sait. Asgard va peut être rester comme ça pour toujours. Il ne fera plus jamais nuit. Il ne fera plus jamais jour. Nous serons prisonniers d'un entre deux. Comme les âmes que je côtoie. Ne pas savoir si sa place est sur terre ou en enfers. Ou encore ailleurs. Comme ça. Oui.

"Oh !"


Petit bon, hop. Me voilà sur mes pieds. Nus, comme d'habitudes. On tourne comme un manège, comme une toupie. Face au frère. Oui. Il est là. Mon Sören. Mon jumeau. Mon jumeau inversé. Ses cheveux sont mes yeux. Mes yeux sont ses cheveux. Nos peaux sont pareilles par contre. Toutes blanches. Toutes pâles. Deux grains de riz. Un peu plus gros cependant. Oui. Voilà.

"Tu étais où..."


Une main s'élève et attrape le pan de sa manche alors que mes grands yeux sombres le toisent. Pas de reproches. Non. Une question. Juste une question. Il sent mauvais. Il sent la mort. Où-était-il... Saugrenu Sören qui s'est perdu en Enfer. On dirait bien. Oui. Voyons voir... du miel !
Pas besoin de me le dire deux fois. La manche dans ma main, je lève le bras. Mon bras lève le sien. Simple logique. Je dépose un baiser du bout des lèvres sur le dos de sa main. Mon frère est un héros. Et pas qu'à cause du miel. Non.

La manche est lâchée, le bras retombe contre son flanc. Mes deux mains enserrent le pot de miel. Mes prunelles brillent. Il est plein ! Et lourd aussi. Outch. Puis trop gros. Bon... voyons. Oui voilà. Sans réelle délicatesse, je m'assois à même le sol. La poussière. Peu importe. Avant s'était soit vert soit blanc ici. Maintenant c'est gris. Tout est gris à Asgard.

"Les vieux sont les meilleurs. Sinon, ils sont tous morts. Enfin presque. Ils crient beaucoup, oui. C'est pénible. Ils ne veulent pas se taire."


Les mots sont embourbés dans l'épaisse couche de miel que j'ai ans la bouche. Les doigts sont collants, sucrés. Le miel c'est la meilleure chose du monde. Après Sören. Evidemment.
Je passe du coq à l'âne. Complimentant l'ancienneté de la gourmandise, dans un premier temps. Jaillissant sur la mort qui pèse en ces lieux, dans un second.

(c) Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6703-liv-guerriere-runique-d-e
Sören


Indépendant
avatar

Messages : 425

Feuille de Personnage :
HP:
170/170  (170/170)
CS:
197/197  (197/197)
Dieu Protecteur: Odin Odin

MessageSujet: Re: Personne   Mer 30 Aoû - 12:40

Comme il avait prévu, elle s’était levée sans sourciller peu étonnée au final de recroiser non seulement quelqu’un de vivant, mais de surcroît quelqu’un qu’elle connaissait. Et pas qu’un peu. C’était là tout l’essence même de sa sœur. Il n’avait jamais réussi à définir ce comportement, c’était sans doute impossible d’ailleurs. Liv était Liv. Tenter de justifier son état d’esprit en le caractérisant, c’était perdre son temps. Cette innocence, cette candeur apparente n’en était pas une. Elle était comme ça. C’était tout. Il avait eu du mal à le comprendre.

Si Liv voulait savoir où il avait été, l’ancien guerrier divin supposait qu’elle le savait déjà. Son aura le trahissait. Si pour un éveillé, l’analyse de son cosmos aurait pu être difficile à réaliser, mais de l’ordre du concevable, pour elle c’était un jeu d’enfants. Elle devait ressentir la mort en lui, tout comme elle devait remarquer qu’il s’agissait d’un statut passé. Il avait été mort. Il ne l’était plus. Elle l’accepterait, quand bien même ce serait impossible, sans même chercher à en savoir plus. On ne pouvait pas dire qu’elle était très intrusive, pour une jumelle.

« Et bien, le fait est que … que je n’en suis pas sûr. » lança-t-il amusé, alors que la jeune fille l’attrapait par la manche, et s’amusait avec son bras. Sa façon à elle de vérifier qu’il ne s’agissait pas d’une vision, peut-être ? Dans tous les cas le miel avait eu l’effet escompté. La gourmandise était peut-être le trait de caractère le plus constant de sa sœur.

Particulièrement concernant le miel et le thé. Peut-être d’autres mets, mais rien n’était moins sûr. Après tout, il l’avait initié aux aliments qu’il avait l’habitude de consommer, et vivant plutôt en ascète …

« Enfin si. J’étais mort. C’est assez flou. Mais je ne le suis plus. » Précisa-t-il. Même pour lui, ce passage de son existence était plutôt … incohérent. Il s’était réveillé en enfers, ou plutôt il avait été enrôlé par un juge, probablement sans prévenir sa déité. Puis ce dernier avait pris ses jambes à son cou, pour une histoire de cœur dont il ne connaissait ni les tenants ni les aboutissants, si ce n’est qu’elle s’était soldée par un changement de plan astral. Ou quelque chose comme ça. Enfin, il avait sombré dans une torpeur de laquelle il venait de s’extraire. Le reste ? Il n’en avait pas conscience, et honnêtement, ce n’était pas très important.

Sans préambule, sa sœur venait de se jeter sur son cadeau, et s’assoyant à même le sol, s’attaquait désormais au contenu du pot. Sören esquissa un sourire, avant penser aux quelques paroles de sa jumelle. Oui, Asgard était mort. Mais comme lui, Asgard pouvait renaître. Il sortit temporairement cette idée de sa tête, mais ne la chassa pas définitivement. Plus tard.

« Oui. Je ne suis pas le seul à être mort sur ces terres. Cela n’a que peu d’importance, cependant. Quand la fleur se fane, ou s’en va son parfum ? » Ajouta-t-il, penseur. Machinalement, sa main se porta à sa ceinture, vide. Il n’avait pas pensé à chercher sa harpe, mais il était fort probable qu’il aurait un peu de mal à la retrouver. D’un geste lent, il se pencha sur le sol, et attrapa un petit bout de bois noirci. Il ferma les yeux et concentra son cosmos, une aura se formant autour de lui. Comme d’habitude, son énergie résonnait, formant presque une mélodie pour celui qui tendait l’oreille. La Harpe Divine n’était pas qu’un surnom. Il s’agissait là d’un titre qui lui provenait de sa nature de barde. D’un geste du poignet, il injecta son énergie dans son ustensile et se changeant en chef d’orchestre, il manipula sa baguette de fortune pour frapper le sol avec une précision chirurgicale. L’énergie qu’il déploya déchira le sol grisâtre pour en découper un énorme bloc. Sous la terre, le granit. Il souleva la dalle qu’il venait de créer et la retourna, avant d’en couper le haut d’un geste sec, puis Sören se tourna vers sa sœur.

« Ce sera mieux pour t’assoir, allez viens, relève-toi. » lui demanda-t-il alors qu’elle le regardait s’atteler à la tâche. Une fois qu’elle fut debout, il l’arrêta une seconde, avant de l’épousseter, nettoyant sa robe de la poussière grise du sol. « Bien mieux oui. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t6831-soren-guerrier-divin-d-et
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Personne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Partout et Ailleurs... :: Vestiges d'Asgard-