RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
Bienvenue sur Saints Of The Past !

Venez rejoindre la communauté des Chevaliers du XVIIIème siècle, à l'époque de Shion et Dohko, incarnez votre propre personnage, choisissez votre Armure et participez à l'histoire de l'ancienne Guerre Sainte !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire


RPG Saint Seiya : Saints Of The Past
 

Partagez | 
 

 [ Décembre 1755 ] Mission Diplomatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aërys


Juge des Enfers
Juge des Enfers
avatar

Messages : 135
Armure : Surplise de la Wyverne

Feuille de Personnage :
HP:
150/150  (150/150)
CS:
200/200  (200/200)
Dieu Protecteur: Hadès Hadès

MessageSujet: [ Décembre 1755 ] Mission Diplomatique    Sam 9 Sep - 12:58

Un portail ténébreux recouvert de rose écarlate se forme alors que la juge des enfers s’y engouffrait avec la nymphe qui lui servait de servante. Le paysage obscur du temple de la wyverne laissa place à un magnifique ciel bleu azur sans nuage alors qu’une douce brise maritime caressa et s’engouffra dans les cheveux violines de la nymphe infernale. Elle profita de ce petit moment de plaisir simple avant de traverser une falaise rocheuse pour se rendre dans une crypte sauvage où se trouvait une grotte que personne n’aurait soupçonné trouver. Après une bonne heure de marche dans les ténèbres de cet endroit qu’elle n’avait plus visité depuis fort longtemps elle arriva enfin à destination ou du moins à la première étape. Devant elle une caverne magnifique dans la roche était ornée de petites gemmes de toutes les couleurs qui éclairaient cette dernière de mille reflets. Au centre se trouvait un genre de lac au bord duquel de charmantes créatures discutaient et jouaient de la musique. Aërys s’avança sans honte et sans gêne et se présenta par politesse même si beaucoup l’avaient reconnue. Les Naïades nymphe des océans firent bon accueil à leur « cousine » et à sa suivante. Ensemble ils se posèrent pour chanter et discuter de tout et rien avant qu’ Aërys ne dévoile la raison de ça venu. Elle souhaitait se rendre au royaume sous-marin afin de délivrer une information importante au seigneur des mers.

Un silence s'installa alors que les nymphes aquatiques se retirèrent et ouvrirent le passage à Aërys pour qu'elle puise descendre dans le domaine du Poséidon. Aërys prit sa servante contre elle et enveloppa leur corps de son cosmos puissant et terrifiant ! Elle déploya ses longues ailes et sauta dans les airs pour plonger dans l'eau , propulsée par la puissance de son cosmos ! Après une rapide descente, les deux nymphes arrivèrent dans la « zone d'accueil » du royaume sous-marin dans le Champs de Coraux. Aërys se mit alors à jouer de la harpe et de son chant de sirène mélodieux se dégagea un cosmos plutôt calme et serein. Ainsi elle préviendrait de sa présence les marinas ou autres créatures chargées de l'accueil des « invités ».


Dernière édition par Aërys le Lun 11 Sep - 16:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asya Leskov


Général
Général
avatar

Messages : 1020
Armure : Scale du Kraken

Feuille de Personnage :
HP:
0/0  (0/0)
CS:
0/0  (0/0)
Dieu Protecteur: Poséidon Poséidon

MessageSujet: Re: [ Décembre 1755 ] Mission Diplomatique    Dim 10 Sep - 12:35



Cela faisait déjà quelques semaines que la jeune femme était retournée chez elle, au Sanctuaire sous-marin. Des journées passées à déambuler dans les rues, à faire des allers-retours entre le temple de Poséidon et les champs de Coraux. Nul rendez-vous de prévu, quel qu’il soit. Tout cela n’était qu’une manière de surveiller l’activité sur le Domaine des mers et Océans. Un rituel reprenant alors, et cette impression que les derniers mois ne furent rien de plus qu’un rêve. Et c’était très certainement ce qu’elle aurait pu penser, s’il n’y avait pas tous ces signes pour la ramener dans cette déconcertante réalité. Tout d’abord les lieux, qui n’avaient en aucun cas retrouvé leur splendeur d’antan; des murs lézardés, tandis que d’autres trônaient honteusement sur les dalles fissurées. Bien sombre réalité, qu’il était bien ardu de regarder en face. D’autant plus lorsque l’on avait connu quelques années, quelques mois plus tôt, ces colonnes et architectures dignement dressées. Puis il y avait cette écaille également, qui lui avait été confiée peu de temps avant son départ sur l'île maudite. Ou alors était-ce elle qui était sous la protection de l’armure, la blanche se posait parfois encore la question.

Mine déconfite, tandis qu’elle arpentait les rues en direction de l’entrée du Sanctuaire marin. Une bien triste constatation. Billes pensives, sans doute espérait-elle que nul malheur ne provienne durant la reconstruction des lieux. Car si elle était suffisamment naïve pour croire en ces choses-là, elle ne l’était pas assez pour imaginer que les temps de paix, relatifs, puissent durer de la sorte. Lentement, sa tête se dirigea au loin, dans la direction du pilier qu’elle gardait désormais, laissant un faible soupir s’échapper de ses fines lèvres. Depuis son retour, la mère n’avait pas jugé pertinent de se rendre sur place, et continuait de garder un oeil sur cette pierre à distance. Non pas qu’elle ne souhaitait pas s’y rendre, bien loin de là. Disons plutôt que quelque chose en elle l’empêchait actuellement de s’y installer, et sans doute était-ce pour cette raison qu’elle continuait de vivre comme l’apprentie, la Circé qu’elle fût autrefois.

L’air songeur, la représentante du monstre marin aux longues tentacules repensait à toutes ces années passées ici, tout ce chemin parcouru. Le temps passe, rien ne s’efface… Ou plutôt, il s’effaçait, oui. Mais pas de la manière dont elle le souhaitait. Hélas, l’heure n’était pas à la mélancolie. En revanche, il était au devoir. Parce qu’en dépit de son tour de surveillance habituel, la blanche avait été prévenu quelques minutes avant de la présence d’un intrus dans les champs de coraux. Ainsi donc, il fallait se hâter, afin de vérifier de ses propres yeux qu’il n’y avait pas la moindre menace.

****

Tandis que la jeune femme continuait sa route, un groupe de garde pénétra dans l’entrée du Domaine, observant tout d’abord la femme qui s’était invitée dans ces lieux. Sans doute étaient-ils intrigués, de voir devant leurs yeux ébahis cette présence féminine jouant de la harpe comme si de rien n’était. Un instant de silence, avant qu’ils ne se décident d’approcher, d’un pas plus assuré.

“Qui êtes-vous ?” Commença l’un d’eux “Vous êtes sur le territoire de Poséidon, Dieu des mers et des océans. Avez-vous l’autorisation d’être ici ?”

Personne ne pourrait leur en vouloir de vouloir faire leur travail, ni même d’intimer à la prudence. Ils ne faisaient qu’exécuter les ordres, après tout. Parce que l’état d’urgence avait été mis en place, suite aux derniers événements. Ainsi, chaque soldat était aux aboies.

“ Je vous remercie pour votre travail, messieurs. Je m’occupe de la suite, vous pouvez donc continuer votre ronde sans inquiétude”.

Une Asya qui venait d’arriver tel un cheveu sur la soupe. Une main posée sur leurs épaules, passant entre les deux hommes tandis que son visage laissait entrevoir cet éternel étirement chaleureux des lippes. Oui, pas de problème : elle s’occupait du reste. Ainsi, l’heure des questions sans réponses sonnait dans son esprit. Cependant, il n’était pour autant pas encore temps de les poser à vive-voix, car il était plus que certains que les intentions se révéleraient plus tard, au gré d’une discussion entre les deux femmes.

“Oh, Général… Entendu, nous vous laissons la suite dans ce cas !”

Pas très résistants, mais ce n’était pas plus mal. Car il n’y avait pour le moment aucun intérêt ni raison pour “agresser” cette inconnue des ombres. Agresser n’était pas réellement le mot, d’ailleurs. Mais qu’importe. Toujours est-il que la Générale hocha la tête, les laissant prendre la direction de sortie patiemment. Indescriptible petite Asya. Et, une fois fait, ses billes brunes se posèrent une nouvelle fois sur l'inconnue.

“Asya Leskov, générale de Poséidon. Force est d’avouer que je ne m’attendais pas à recevoir de la visite si tôt “

Un sourire ornant toujours ses lèvres, dévoilant volontairement - ou non - cet étonnement à l’invitée du jour.

“Jolie musique, d’ailleurs. J’aime beaucoup la harpe, notamment… Malheureusement je n’ai pas vraiment votre don. Ni même la fibre musicale, à vrai dire ! “

Rire éclatant, bienveillant, à demi étouffé par cette main se plaçant à l’entrée de la bouche. Vrai qu’elle appréciait ce genre de choses, mais elle n’était pas des plus douées.


Memories are like a stain that is branded on my brain.
Cause every stranger has your face, just let me fade away.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saints-of-thepast.com/t7991-asya-l-du-kraken
 

[ Décembre 1755 ] Mission Diplomatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Saint Seiya : Saints Of The Past :: Théâtre des Guerres Saintes :: Zone RP :: Empire Sous-Marin :: Piliers de Poséidon :: Champs de Coraux-